Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [BD] Didier Tronchet

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Dim 24 Juin 2012 - 15:50

Raymond Calbuth - Tome 5 (2001)


Le cinquième épisode des aventures du Sieur Calbuth arrive et ses lecteurs ne sont pas loin de le taxer de misogynie…en tout cas ceux qui connaîtraient mal notre vieux retraité de Ronchin. En effet qui, parmi ses habitués, oserait prononcer pareille infamie à son égard ? Si Raymond en fait voir aux femmes, dont la multitude est représentée et sublimée à travers la divine Monique, il ne le fait pas sciemment mais par simple respect de traditions ancestrales et par forts relents de machisme. Monique à la vaisselle carbure pendant que Monsieur se prélasse dans le fauteuil du salon ; à la bonne femme les tâches ingrates du foyer tandis que l’homme, vaillant héros, convole de gloire en succès ; à la ménagère l’ignorance crasse des petites chèvres, au grand cerveau la science infuse sur les questions concernant l’Univers, la politique et les populations extraterrestres.


Monique ne se plaint pas de ce second rôle qu’on lui attribue comme un trophée déjà bien mérité. Coup sur coup, elle endosse toutes les humiliations les plus innocentes sans broncher. Il y a anguille sous roche… Monique mérite-t-elle vraiment le sort qui lui incombe ? A moins que son endurance ne recèle des motivations plus obscures…

Le cinquième épisode des aventures de Raymond Calbuth tentera de nous éclairer sur ce point. Les premiers indices sont révélés au lecteur à travers la symbolique propre aux allégories… Essayez d’assigner son rôle à Raymond et à Calbuth dans ces légendes éloquentes : « Le Démon et l’Impatience stigmatisant la Paresse », « Le Vice s’abattant sur l’Innocence qui recoud tranquillement un ourlet de pyjama », « le Désespoir expliquant à l’Innocence qu’elle n’a plus qu’à ouvrir une boîte, à cause du démon de la poêle qui attache »… Monique s’élève clairement aux côtés du Bien, tandis que Raymond semble mener une lutte de tous les instants pour ne pas sombrer dans la face obscure de l’existence… Pas besoin de baratiner davantage du côté de la symbolique : le lecteur comprend, tout comme Raymond, que Monique n’est pas humaine. Mais alors… d’où vient-elle ? Quel est son rôle exact ? Et pour quelle raison a-t-elle mis le grappin sur Raymond ?



Jamais remise en question de la place de la femme dans un couple n’aura flirté à ce point avec les délires imaginatifs de la science-fiction. De gentiment fous, le couple Raymond-Monique semble tendre désormais vers la grande psychose paranoïaque ! Frappés, oui, mais frappés à leur façon : on ne peut pas se tromper !

Citation :
- Moi, je pars par là, et toi par là… On fait le tour du pâté de maison, chacun dans son sens et on se retrouve de l’autre côté.
- Ben oui, mais comment on voit qui a gagné ?
- Eh bien, c’est le premier qui croise l’autre… Logique, non ?


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Sam 30 Juin 2012 - 11:03

Raymond Calbuth - Tome 6 (2001)


Le temps passe… Raymond et Monique, tous vieux qu’ils sont, ne vieillissent plus. Retraités en décrépitude, ils suivent une courbe de déchéance telle que les ravages du temps n’ont plus d’empreinte sur leur carrure revêtue d’un pyjama et de solides pantoufles en molleton de bouc. Mais l’esprit… l’esprit, lui, ne cesse d’évoluer, de s’étoffer, et se densifie des expériences et des leçons tirées des épisodes précédents.

Le 6e tome apparu, il a semblé à Raymond que le moment était venu pour lui de se plonger dans la rédaction d’un grand manuel de l’aventurier… Sans oublier de relater les évènements qui constituent la source même de son existence, Raymond glisse subrepticement, entre deux pages innocentes, un feuillet qu’il intitule « Les bons trucs de Raymond ». Vous, lecteur sans courage, molle larve assommée par la monotonie de votre quotidien, vous rêvez de vous débarrasser de cet excès de confort qui engourdit vos membres ? Laissez-vous envahir par les assauts de la témérité de Raymond. Tour à tour, vous vous glisserez dans la peau d’un pur aventurier de l’Amazonie, et n’hésiterez pas à faire de l’escalade à mains nues par l’ascenseur ; d’un agent secret, et découvrirez le secret qui permet de voir les affaires de toilette sans être vu (il suffit d’installer une glace sans tain sur vos armoires) ; d’un scout ou d’un gangster.
Raymond vous apprendra à ne jamais vous reposer sur des idées préconçues. Vous lorgnez le quotidien avec tristesse ? Vous n’espérez plus en voir surgir la magie des premiers instants de votre vie ? Détrompez-vous ! Tout nouveau dentier, toutes nouvelles pantouflent dissimulent des pièges insoupçonnés…


Le quotidien est une aventure dangereuse et éprouvante, car constituée d’épreuves qu’il nous faut sans cesse relever. Vous croyiez les avoir proprement achevées ? La venue du lendemain suffit à vous contredire. La toilette, la cuisine, le ménage, le sport, la conversation… sont des guerres que l’on ne gagne que pour mieux les retrouver le lendemain. Raymond le sait bien… Profitons avec lui de cette science qu’il ne perd pas, comme la plupart, en propos de comptoirs, mais qu’il consigne dans ce précieux 6e épisode de ses aventures…

Citation :
Le saviez-vous ? Toutes les sciences classiques ont leur équivalent dans le domaine vie-quotidiennologique : LA CHIMIE (la nouille-sur-le-gazologie), L’ECONOMIE (les bons-de-réductions-sur-le-prochain-achatologie), LA RECHERCHE MEDICALE (là où-j’ai-encore-foutu-le-mercurochromologie), LA PSYCHOLOGIE (la mauvaise-humeurologie tant –que-je-n’ai-pas-bu-mon-café) et L’ARCHEOLOGIE (le paquet-de-chaussettes-salologie-sous-le-lit) (on voit bien que c’est pas toi qui fait la lessive).

Quelques "bons trucs" de Raymond...








_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Dim 8 Juil 2012 - 22:16

Raymond Calbuth - Tome 7 (2001)


L’étau se resserre autour de la gorge de papi Raymond… Le voici lancé dans l’avant-dernier épisode de ses aventures, et la proximité de la fin se fait terriblement ressentir. Jugez-en plutôt son comportement… Jusque-là plutôt débonnaire, nous découvrons avec surprise qu’un véritable fauve aux griffes d’acier se cache derrière sa dégaine de beauf en pantoufles.
Son impulsivité et sa colère, mêlées à une paranoïa naissante, donnent lieu à des crises aussi soudaines qu’imprévisibles. C’est dans cette mise en perspective que l’on prend conscience de la relative sérénité qui caractérise au contraire Monique. Ce n’est pas elle qui prendrait la mouche à cause d’une remarque mal placée d’un voisin…


Ainsi, après des décennies d’une union éphémère, Raymond semble redécouvrir sa compagne : comment fait-elle pour rester calme dans des circonstances qui provoquent chez lui l’ébullition ? Et surtout, pourquoi se passionne-t-elle pour l’émission « Binôme-interface » de France Culture dont l’objectif est –Raymond l’a bien compris- de divulguer les secrets de l’espèce humaine aux extraterrestres ? Monique collaborerait-elle avec eux… à moins qu’elle ne soit tout bonnement un des membres de leur confrérie galactique ?! La paranoïa de Raymond se déchaîne à nouveau ! Jusqu’à ce que son angoisse cosmique soit remplacée par la menace plus immédiate (et probable) d’une invasion de poulpes hyper-intelligents destinés à éradiquer l’humanité pour prendre sa place dans ses chaumières.


Ça se confirme : Raymond, après une vie tumultueuse faite de gloires et d’aventures, rejoint les sous-sols ésotériques de l’existence. Ses passions ne se tournent plus vers les mouvements concrets et tangibles de la vie active mais vers les « mystères de l’univers ». Comme tous les grands génies, Raymond sombre, à la fin de sa carrière, dans une paranoïa dévorante. Il embarque avec lui sa pouline Monique, toujours fidèle à son cher et tendre, aussi dérangé soit-il.
Avec appréhension, on voit déjà se dessiner les contours de leur hospice… Ne reste plus qu’un épisode de la série qui nous permettra de confirmer nos doutes, ou qui nous fera comprendre que, avant Raymond, c’est le lecteur qui se laisse dépasser par ses fantasmes.

Citation :
Pour le premier avril, je me suis levé avant Monique… Et j’ai avancé toutes les horloges de deux minutes !! Elle s’est donc réveillée deux minutes plus tôt !!! A midi, on a mangé avec deux minutes d’avance ! Sans qu’elle le sache !! On a joué au Scrabble avec deux minutes d’avance sur l’horaire… Et le soir, on s’est couchés deux minutes plus tôt, sans qu’elle s’en aperçoive jamais ! Encore plus fort : je ne le lui ai jamais révélé !! Peut-être lui avouerai-je sur mon lit de mort ?

Quelques aperçus des "Mystères de l'Univers"...


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Sam 21 Juil 2012 - 10:57

Raymond Calbuth - Tome 8 (2007)


Un nouveau volume aux aventures de Raymond Calbuth ? Pour quoi faire ? Le septième tome concluait déjà superbement les précédents épisodes de la série : il est donc surprenant de découvrir une suite à ce qui ressemblait pourtant à un digne achèvement.

Sur la couverture de ce huitième épisode, Raymond, tout goguenard, nous glisse : « La légende continue ! ». Il ne semble pas avoir compris qu’une légende cesse d’en être une si elle se ramène à tout bout de champ, surtout lorsqu’on ne l’a pas sonnée. La légende se répète, aurait-on même envie de dire, après avoir lu ce véritable dernier tome de la série (on l’espère en tout cas !).

Rien de neuf dans ces pages. Ici, on condense tout ce qui a pu faire le charme de Raymond depuis qu’on le connaît. On retrouve sa passion pour la Vache-qui-rit, sa manie des agendas, sa paranoïa, et les preuves d’amour qu’il ne cesse de prodiguer à sa chanceuse de Monique. On a souvent une impression de déjà-vu et, à moins d’aimer le comique de répétition, il y a de grands risques de rester de marbre à la lecture des redites des meilleures blagues de Raymond.

Le fameux voyage temporel :

On a du mal à comprendre la volonté qui a été à l’origine de la réalisation de ce huitième volume. Seul élément digne d’intérêt ? On se demande comment Tronchet conclura cet album post-conclusion. Plouf…encore une fois, pas de surprise. Toujours dans sa lignée répétitive, il nous offre une variante à peine différente de la conclusion du septième volume.

De quoi justifier la fin de la série ?


Des pantoufles à Calbuth...
Merci pour la piqûre de rappel, mais ce n’était pas nécessaire.

Une bonne planche quand même, pour terminer :

Citation :
- On aura bientôt des mains à quatre doigts, c’est bien suffisant…
- Comme Mickey !
- Mi… Mickey ?
- Mickey, il a quatre doigts à la main…
- Mais bon sang ! Tu as raison ! Ca veut dire que dans la course à l’évolution, Mickey est en avance sur nous ! Le petit salopard !! Peut-être même que Mickey est le modèle de ce qu’on va devenir !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Sam 21 Juil 2012 - 11:15

@ Coli : Et quand te mets-tu à la série "Les damnés de la terre associés" alors ? Cela te changerait... Attention, je te préviens : je pense que seuls les 3 premiers ("Stars d'un jour", "Jours de stars" et "Stars toujours") sont nécessaires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Sam 21 Juil 2012 - 16:33

C'est la prochaine que je vais commencer Wink
Je voulais quand même terminer la série des Calbuth avant de passer à autre chose !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Sam 21 Juil 2012 - 20:05

Oulah ! surpris Tu es vraiment perfectionniste ! Tu deviens ainsi docteur honoris causa es Calbuth. respect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Dim 22 Juil 2012 - 21:03

Exini a écrit:
Oulah ! surpris Tu es vraiment perfectionniste ! Tu deviens ainsi docteur honoris causa es Calbuth. respect

Laughing C'est ma façon de faire. Je suis flattée de recevoir ce titre, d'autant plus que c'est toi -un expert de la cause Calbuth- qui me le décerne Wink

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 65

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Dim 22 Juil 2012 - 21:21

Moi aussi, je te dis bravo pour cette étude exhaustive de l'univers Calbuth(ien).
Je ne connais pas tous ces albums, mais à lire les dates de parution, je subodore que la maison d'édition est un peu responsable de l’essoufflement de l'auteur...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Mar 24 Juil 2012 - 19:07

Oui, c'est intéressant de voir l'évolution en fonction des dates de publication... Le 8e tome est vraiment décevant et sa démarche de création totalement inutile. Bouh, vraiment à éviter pour ne pas gâcher tous les précédents épisodes !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Dim 29 Juil 2012 - 21:52

Des dessinateurs se sont déchaînés sur le personnage de Raymond Calbuth... Caricatures glanées par-ci, par-là, dans différents albums de la série...


Edika


J. Ferrandez


J.-L. Tripp


L. Thouron

De belles statuettes pour orner votre cheminée :



Une photo truquée ?


Et des dessins auxquels je n'ai pas réussi à attribuer une signature... Ca peut constituer la base du jeu "Qui l'a dessiné" ? Bonne chance...


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Lun 10 Juin 2013 - 13:45

Les damnés de la Terre associés – Tome 1 : Stars d’un jour (1991) de Didier Tronchet




Mais où est passé le charme attendrissant, désuet et fantasque de Raymond Calbuth, cet autre personnage créé par Didier Tronchet ? Dans Stars d’un jour, le générique d’entrée nous avait permis de croire que nous allions le retrouver. Dès la première page, le programme indique la liste des figurants aux drames télévisuels de cette nouvelle série et le sosie du couple Calbuth semble se profiler, sauf que Raymond et Monique Calbuth cèdent leur place à monsieur Mimile et à mademoiselle Zezette, nominés aux oscars pour le prix du sordide. A leurs côtés, on trouvera Roger Grobert (prix de la meilleure déprime), Charles-André Champonneau (oscar de la malchance), Ronald Potiron (meilleur désespoir masculin), Mme Veuve Boilot (meilleur désespoir féminin), Victor, vieillard incontinent hurlant sa détresse (meilleur son), Maurice Poissart (meilleur costume), le parking de la cafétéria Rond-Point le soir de Noël (meilleur décor) et Julio Iglesias (meilleure musique). Les personnages sont crasseux, moches et volontairement enlaidis, les traits de leurs visages semblant avoir subi les effets de la gravitation de plein fouet : ce ne sont que joues tombantes, paupières molles, mentons flasques et sourires renversés. Jusqu’ici, rien n’étonne vraiment car on connaît Didier Tronchet et on sait que ses personnages n’ont jamais été réputés pour leur sex-appeal.




Hélas, c’est également parce qu’on connaît Didier Tronchet que les histoires de Stars d’un jour se montrent tristement décevantes. Alors que le couple Calbuth vivait dans un quotidien aussi déprimant et morne que celui de Stars d’un jour, Didier Tronchet réussissait malgré tout à sublimer leurs aventures jusqu’à ce que le rire et l’imagination émergent, non pas en vaines illusions cherchant à nier une réalité sordide mais en une puissante force de dérision qui parvenait à l’abattre. Rien de tel ne se produit dans cet album : les personnages se succèdent en courtes scénettes rivalisant pour l’obtention de l’Oscar de la Misère humaine. Certes, les chutes de chaque histoire sont drôles, mais quel labeur pour y parvenir… pour un petit sursaut de rire misérable, il aura fallu endurer des planches déprimantes. Pour peu qu’on essaie de rivaliser avec les personnages dans l’obtention du prix du Sordide, on lira cette bande dessinée aux toilettes, sous une glauque lumière artificielle, dans une ambiance moite et odorante, et on aura envie de plonger la tête dans la cuvette, de se noyer et de mettre fin à l’abyssale tristesse de la vie.




Didier Tronchet n’est pas médiocre puisqu’il arrive à provoquer un réel sentiment d’abattement chez son lecteur. Reste maintenant à savoir qui, se sentant d’une humeur égale, aurait envie de retrouver cette déprime lente et diffuse caractéristique des fins de journées éprouvantes. Malgré les sourires niais des personnages de la couverture, Stars d’un jour provoque un malaise qu’un Raymond Calbuth arriverait tout juste à dissiper.




Trop réaliste pour être drôle :

Citation :
De tendres et merveilles images du passé me revenaient… C’était l’année dernière… On avait pris des anchois, une part de dinde et du moka-maison… 57F ! Ca valait le coup ! A la caisse, je lui avais payé son entrée et sa boisson. Discrètement. La dinde était un peu dure, mais avec la sauce, ça passait. On a dansé entre les tables et la porte des toilettes. Au juke-box, on a mis 5 Julio Iglesias pour 5F… Ça valait le coup…

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Lun 10 Juin 2013 - 18:47

Ah ça non ! Ce n'est plus drôle du tout, et ça porte bien son nom "Les damnés de la Terre". J'avoue que dans le désespérant il avait été très fort. Moi, j'avais accroché. Si on rit, c'est jaune. En revanche, je crois que je n'ai jamais lu "Stars d'un jour", mais plutôt les deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Mer 12 Juin 2013 - 20:19

Je dirais plus que triste, presque méchant...
Enfin, faudra que je lise les autres, ils sont peut-être un peu moins cruels.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   Jeu 13 Juin 2013 - 7:53

Je n'ai pas lu celui-ci. Mais je pense que si tu l'as trouvé cruel, tu risques d'avoir la même impressions. Du style : "Les jeux de Joe le gardien de la morgue", s'il y en à dans le tome 1. Calbuth, c'est le verre à moitié plein, les "Damnés", c'est le verre complètement vide. La tristesse de la vie en général en poussant la caricature (mort, pauvreté...) jusqu'à son paroxysme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BD] Didier Tronchet   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BD] Didier Tronchet
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation Didier
» didier bariani et droit du foot
» ANTOINE Didier (né à BREST en 1962)
» Didier Pironi
» Yvetot au temps de la Grande Guerre, nouvel ouvrage de Didier Clatot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: