Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Séance rattrapage DVD

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Lun 16 Nov 2015 - 22:50

J'ai aussi vu un film terriblement mauvais hier :



Mission Impossible : Ghost Protocol

Wahou le titre qui fait rêver tellement on dirait du Tom Clancy. Le scénario est faible avec une très vague histoire de truands russes sans trop de mobile et de missiles nucléaires. L'humour tombe à plat. Les scènes d'actions sont molles et servent d'abord au "placement de produit". Tom a l'air éternellement retouché électroniquement retouché pour avoir l'air 40 ans plus jeune.

En plus c'est inutilement long.

C'est vrai que je voyais ça après un Sherlock Holmes de 1939 : rythmé, précis, avec des personnages marquants et plus d'imagination que trois gadgets pourris et une débauche de blé assaisonnée de trois effets de caméras virevoltantes.

Non film. Non divertissement. bailler

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Mar 17 Nov 2015 - 8:06

animal a écrit:
Non film. Non divertissement. bailler
C'est le genre de film que tu n'aimes pas... Tu peux donc te dispenser de voir le suivant, je pense (sauf si tu veux te faire du mal).
Pour ma part, je l'avais trouvé très efficace dans le genre... divertissement, justement. Et ça fait faire du tourisme sans quitter son fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Mar 17 Nov 2015 - 12:54

pas forcément mon genre de prédilection mais ça peut m'arriver de regarder ce genre de chose (et/ou d'avoir envie de me faire du mal) mais pfiooourte sous des apparences fluides c'est bien laborieux.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svea
Espoir postal
avatar

Messages : 23
Inscription le : 25/01/2016
Age : 29
Localisation : Japon/France

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Lun 25 Jan 2016 - 16:48

L'écorché de Sheldon Wilson.


"Un an après le meurtre non résolu d'une jeune fille du coin, un garçon couvert de sang se pointe dans les bureaux du shériff Jack Sheppard, responsable de l'enquête à l'époque. Jack et ses adjoints vont vite se rendre compte que le captif n'a rien d'humain..."

Cela fait des années qu'on me vend le film comme un petit chef d'oeuvre du cinéma horrifique, j'ai enfin eu l'occasion de le voir et je dois dire qu'il n'est pas si parfait. C'est un film intéressant par son concept et par son personnage du garçon. Le début est mystérieux, on se demande qui est l'enfant, ce qu'il veut et pourquoi il est là alors que tout le monde part. Plus on avance dans le récit et plus on comprend que la raison de sa présence est lié au passé de la région et notamment des crimes qui y furent perpétrés il y a quelques années. Au début du film, on pense que l''enfant est un être maléfique, mais c'est avant d'en savoir un peu plus sur sa nature et sur ce qu'il représente. Le film est glauque, réellement, quand on découvre le vrai mal, on ne peut s'empêcher de penser à Texas Chainsaw Massacre, notamment dans la maison de fin. Je dois dire que j'ai eu quelques frissons. Le film est par contre classique dans le traitement du mal et des effets de l'enfant sur son entourage. Il y a plusieurs flashbacks dans le récit qui eux aussi arrivent à donner un aspect malsain au récit. Le réalisateur prend le temps d'exposer la situation, de présenter ses personnages, distillant les informations lentement avant d'accélérer les choses dans la dernière demi-heure. La fin dénote avec le reste du récit et je dois dire que les dernières secondes dénotent complètement avec le reste, gâchant en partie le récit et en même temps paraissant logique quand on connait la nature de l'enfant. J'aime beaucoup la douceur qui se dégage des derniers plans de l'enfant, il y a une certaine mélancolie qui s'en dégage assez plaisant. Bref ce n'est pas parfait, mais c'est un bon divertissement, par moment c'est un peu longuet, mais le scénariste arrive à entretenir le mystère sur l'enfant et sur la nature du mal qu’abrite la région. Bref c'est intéressant et le film mérite la note de 7/10.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Ven 18 Mar 2016 - 5:28

J'ai regardé un film avant-hier qui manquait à ma culture filmique. Il s'agit du film Harvey. James Stewart y joue un des meilleurs rôles de sa carrière d'acteur. À mon sens, c'est un film qui ne prendra pas une seule ride lorsque viendra le moment de dresser la liste des classiques à voir et revoir. Ainsi donc, en fabulant sur un ami imaginaire - lapin de 1,8m ou 2m -, le personnage principal se retrouve dans un imbroglio en marge d'une réclusion envisagée par l'une de ses proches.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Lun 5 Sep 2016 - 23:53



Je n'avais plus vu de film de Rodrigo Pla depuis La zona qui m'avait beaucoup séduit à l'époque.

Ce film de courte durée (71 mn) met en scène en temps presque réel un pétage de plombs dans des espaces aseptisés en donnant le sentiment d'assister à une forme de tragédie sociale sans issue.

Une femme veut sauver la vie de son mari gravement malade en réclamant par la force le traitement rare et très onéreux que lui refuse sa compagnie d'assurance. Accompagnée de son fils, elle remonte peu à peu la pyramide institutionnelle dans une ambiance kafkaïenne pendant qu'en voix off on entend par instants le procès et les témoignages de ceux qui ont assisté au drame.

La force du film tient dans la formidable interprétation de cette comédienne de théâtre, la mise en scène qui joue avec l'espace, le flou, l'ellipse, en rendant compte de manière fragmentaire d'une réalité qui se dissout, partageant la confusion qui s'empare de cette femme désespérée.

Sa limite en revanche réside dans l'absence d'autre véritable enjeu que ce principe de départ. Et pour peu qu'on le juge lui-même artificiel et exagéré on aura le sentiment d'un exercice de style un peu vain. Mais si on adhère à cette colère et à cette injustice on pourra vivre une expérience intense et un peu carthartique. Car il y a une certaine jubilation à voir enfin les portes s'ouvrir et la parole se libérer même si cette vérité ne s'obtient que par la force et pour un résultat illusoire.

Pour la comédienne et le dispositif formel brillant...






_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Sam 17 Sep 2016 - 0:36



Un tout petit film fragile en noir et blanc qui m'a beaucoup touché. Antoine veut aller voir la mer. Il traverse Paris la nuit pour trouver 30 euros pour le voyage. Il va faire quelques rencontres plus ou moins heureuses. Entre l'Antoine Doinel de Truffaut et L'attrape-cœurs de Salinger, ce jeune homme de 20 ans un peu paumé pourrait bien vous tirer quelques larmes à la fin.

"Juste un sourire pour ne pas trahir les larmes qui se cachent sous la peau…"


Annelise Roux (La république du Cinema) a écrit:

A peine sortie du "Paterson" de Jarmusch et en attendant, non pas Godot, mais le film de Xavier Dolan, ayant pris la succession de mon amie et consœur Sophie Avon, du "Masque et la Plume" et du "Cercle" à la tête de "La République du Cinéma", envie néanmoins de venir dire ici un mot sur Tommy Weber. Saluons les mérites de la critique "alternative". Rien de plus "bio", en somme : circuit court, direct du producteur au consommateur ! Ni engrais ni pesticides. A priori le principe même d'Allociné. Ensuite le fric s'en mêle,on lisse un peu tout ça et ce n'est parfois pas la même émotion exactement que d'apercevoir la rose en
bouton, sachant quel parfum suave, inédit, elle donnera quand l'éclosion aura lieu. Cela s'appelle aussi la poésie.
Ouvrir la voie, discerner... "Tête de chien" de Tommy Weber est un film d'une profonde intelligence, d'une humanité non
truquée. Sensible. Fragile. Je l'ai vu deux fois. Non pas tiré à quatre épingles, mais vibrant. Un monde doux, réfléchi, inquiet des vraies questions y est contenu. Le principe des pépites : les connaisseurs de haut vol aiment apercevoir la pierre dans sa gangue, le métal précieux sous la poussière. Une fois l'émeraude sertie, les suiveurs s'extasient sur la bague, n'empêche : c'est comme déguster des oursins sauvages sur une plage d'Otrante cernée par les immortelles, en plein air, sous le ciel. Plaisir d'esthète.
Emotion sans décorum. On peut appeler cela aussi "goût de la liberté". Voyez le film. Jugez par vous même, accompagnez Nino/Tommy Weber dans ses errances existentielles poétiques. Et parlez-en autour : à vous qu'il appartient de révéler combien il a du talent.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Dim 6 Nov 2016 - 18:14



3 histoires d'amour interprétées par les deux mêmes acteurs, une jeune serbe et un croate, de 1991 à 2011.



Aborder les conflits serbo-croates à travers l'intime et par petites touches impressionnistes semblait une idée séduisante. Sur grand écran j'aurais peut-être été plus impliqué mais sur ma télé je me suis quand même pas mal ennuyé malgré un travail formel intéressant et pas trop esthétisant. Je me suis heureusement un peu réveillé dans les 20 dernières minutes qui démarrent par une sorte de rave party en plein air dont l'énergie est communicative (le morceau est du français Worakls).



C'est une séquence intense qui se termine par un apaisement et une douceur inattendues. Pas complètement convaincu mais c'est un cinéaste intéressant à suivre.



A noter que Dalibor Matanic avait précédemment réalisé un thriller horrifique "Daddy" dont le titre original est ...


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Dim 6 Nov 2016 - 20:32

un titre original "original" !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Mer 16 Nov 2016 - 18:57

Je vous conseille (ou pas selon les personnes) le film The King, de James Marsh (2005) avec Garcia Bernal.



Synopsis allociné :

Elvis Sandow, un jeune marin de 21 ans qui vient de quitter la Navy, est à la recherche de son père qu'il n'a jamais connu. Il découvre que celui-ci est en fait le pasteur d'une église baptiste en plein essor du Texas.
Marié à une femme ravissante, Twyla, et père de deux enfants magnifiques, Malerie et Paul, le pasteur ne veut rien avoir à faire avec Elvis qui lui rappelle un passé à la marge. Petit à petit, Elvis commence à infiltrer la famille et tout est prêt pour un déchaînement de violence dans des proportions bibliques.

Y a tout de la tragédie grecque, et c'est plutôt bien amené. Enfin, on se retrouve par-delà le bien et le mal, à se poser pas mal de questions.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Jeu 17 Nov 2016 - 22:54

Je note The king...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Ven 18 Nov 2016 - 18:40

Je pense que ça peut te plaire Marko ... Suspect

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 32
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Ven 18 Nov 2016 - 23:56

J'avais été touché par ce film à sa sortie, mais le souvenir commence vraiment à être ancien. Et mes attentes concernant James Marsh en tant que réalisateur n'ont pas été comblées depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Dim 20 Nov 2016 - 19:30



Nothing Sacred / La Joyeuse suicidée (1937)

avec Carole Lombard et Fredric March

Des fois j'essaye les comédies américaines, différents étages, différentes époques... Ici un journaliste en dégringolade rencontre une fille du Vermont qui sera l'objet du scoop, de l'émoi, et d'un quiproquo de base : empoisonnée au radium il ne lui reste que quelques jours pour voir New York avant de mourir. Tout le pays en pleure mais le diagnostic est mauvais. Mais tant pis. Et puis histoire d'amour avec le journaliste en repentance et légère dénonciation du sensationnalisme de la presse (on ne va ptet pas parler de journalisme non plus).

Au début ça marche à peu près quand même mais au bout d'une petite demi heure j'ai commencé à trouver le temps long. Il faut dire qu'avec ce qui sert de scénario qui grille toutes ses cartouches dès le début pour ne laisser que de mous rebondissements qu'on voit venir de très loin... le couple à beau se démener il en manque beaucoup pour ne pas bailler.

Pas grave !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Mer 30 Nov 2016 - 15:54

Pas de fil pour Akira Kurosawa ? (il paraît que c'est le réalisateur japonais le plus connu au monde ! attentif )

C'est que je commence à avoir vu quelques uns de ses films. Mes préférés : Rashomon, Derzou Ousala, La château de l'araignée

Hier soir, j'ai vu Vivre dans la peur (1955).

Un film poignant sur l'après Hiroshima/Nagasaki, et la Guerre Froide. Film qui pourrait être d'actualité, notamment pour les deux Corées.
J'ai parfois décroché dans les films de Kurosawa (Barberousse), mais là même si le rythme est lent, et que les scènes s'éternisent un brin, j'ai trouvé le sujet intéressant, et la façon dont il est traité. Ce combat entre un homme pétrifié devant la menace atomique, sa famille qui s'entre-déchire notamment pour des questions d'argent, et la société qui veut continuer aveuglément à vivre comme si de rien n'était.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séance rattrapage DVD
Revenir en haut 
Page 26 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
 Sujets similaires
-
» Communiqué de presse-demandes salariales
» heu... URSSAf et "bonnes" nouvelles
» Somme à mettre de côté pour les charges
» Vole de copie : des élèves doivent repasser une épreuve de bac
» Quels sont les risques d'un RCIU ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: