Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Chan Koonchung [Chine]

Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Chan Koonchung [Chine] Empty
MessageSujet: Chan Koonchung [Chine]   Chan Koonchung [Chine] EmptyMer 1 Fév 2012 - 14:11

Chan Koonchung [Chine] Ckc10

1952 : naissance à Shanghaï
1956 : sa famille émigre à Hongkong
1976 : fonde dans la colonie britannique un magazine culturel « Hao Wai »
1994 : s’installe à Taïwan, où il lance une chaîne de télévision
2000 : arrive à Pékin
2003 : arrête toutes ses activités pour écrire
Janvier 2012 : « Les années fastes » est son premier ouvrage traduit en français
Source : estrepublicain.fr

Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Chan Koonchung [Chine] Empty
MessageSujet: Re: Chan Koonchung [Chine]   Chan Koonchung [Chine] EmptyMar 7 Fév 2012 - 15:49

Chan Koonchung [Chine] 97822410

Les années fastes
Citation :
Pékin, 2013. La Chine vit son heure de gloire, alors que le monde n’a pas réussi à se relever de la crise économique. Fort et prospère, le pays semble flotter dans un équilibre harmonieux, les gens se sentent libres, capables de réaliser leurs rêves, si tant est qu’ils ne franchissent pas certains interdits. L’écrivain Lao Chen, habitant satisfait dans la torpeur de Pékin, a grandi entre Taïwan et Hong-Kong. Un jour, il rencontre quelques amis de longue date, qui lui font entrevoir une tout autre réalité : Fang Caodi lui répète, inquiet, qu’un mois entier a disparu, Xiao Xi, anxieuse, change sans cesse d’adresse électronique, convaincue d’être surveillée par les autorités.

Ecrit en 2009, publié à Hongkong et Taïwan, mais interdit en Chine (le contraire eût été surprenant), Les années fastes, de Chan Koonchung, est un roman d'anticipation politique sur la Chine de 2013, devenue toute puissante alors que l'Occident vient de connaître une crise économique catastrophique. Fiction ? Voire ! L'intérêt majeur du livre est documentaire dans la description de la stratégie globale du gouvernement chinois pour imposer la dictature comme seul régime viable à ses concitoyens. Tellement proche de la réalité que les blogueurs de l'Empire du Milieu y ont vu une photo à peine retouchée de la situation actuelle dans leur pays. L'aspect romanesque et mystérieux du livre fonctionne assez bien dans sa première partie, même si le style y est d'une grande platitude. Mais pourquoi tous les chinois de 2013, à quelques exceptions près, vivent-ils dans une benoîte béatitude, conscients d'être devenus le centre du monde, mais inconscients du pouvoir totalitaire qui les gouverne ? Oui, pourquoi ? La réponse vient après une très, très longue explication socio-géo-politique, fort didactique, où l'on comprendra enfin ce qu'est cette "dictature fasciste et capitaliste d'un nouveau genre" et la manière dont elle s'y prend pour rendre les gens tellement heureux de leur sort, comme sous l'effet d'un puissant narcotique. La révélation finale n'est pas une réelle surprise, mais a le mérite de nous faire revenir à une forme romanesque souvent oubliée au profit de l'exposé d'économie politique, certes éclairant et très informé, mais pesant par son écriture démonstrative et dénuée de grâce. Ce Meilleur des mondes a la sauce aigre/douce est plus que crédible dans son argumentaire glacé, mais passablement indigeste dans son traitement. Un casse-tête chinois qui nécessite une petite aspirine.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
 
Chan Koonchung [Chine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Cupcakes de Titi-Chan
» Ayu-chan arrive =)
» Chine et économie
» Mes Koeda-chan 90
» tri des déchets... on se fiche de nous !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: