Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Véronique Ovaldé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Jeu 25 Aoû 2011 - 16:36

- Ce qe je sais de Véra Candida : Véronique Ovaldé. - J' ai lu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Ven 26 Aoû 2011 - 11:41

Le dernier roman Des vies d'oiseaux de Véronique Ovaldé vient de paraître aux Editions de l'Olivier le 18 août 2011.




Citation :
Quatrième de couverture

On peut considérer que ce fut grâce à son mari que madame Izarra rencontra le lieutenant Taïbo ». Car c’est lui, Gustavo Izzara, qui, revenant de vacances un soir d’octobre 1997, appelle la police pour qu’elle vienne constater que sa somptueuse villa de Villanueva avait été cambriolée. Un vol pour le moins étrange puisqu’aucun objet n’a été dérobé et que les intrus, apparemment familiers des lieux, se sont contentés d’habiter la maison en l’absence du couple. Vida Izzara va peu à peu sortir de son silence et dévoiler au lieutenant Taïbo la vérité : Paloma, sa fille unique de 18 ans, s’est évaporée du jour au lendemain avec Adolfo, un mystérieux (dangereux?) jardinier, et elle la soupçonne d’être revenue, par effronterie, insolence, nostalgie ? hanter la demeure familiale. Les vies d’oiseaux, ce sont celles que mènent ces quatre personnages dont les trajets se croisent sans cesse. Chacun à sa manière, par la grâce d’un nouvel amour, est conduit à se défaire de ses anciens liens, conjugaux, familiaux, sociaux, pour éprouver sa liberté d’exister. Sans plus se soucier d’où il vient ni de là où la vie le mène. Avec Des vies d’oiseaux, Véronique Ovaldé continue à explorer les rapports qui lient les hommes et les femmes.

Je suis tombée dessus en fouinant dans une bouquinerie pour une somme modique (avec une dédicace de l'auteure pour Brice Depasse, chroniqueur littéraire sur Radio Nostalgie Belgique, comme quoi le monde est petit) et je n'ai pas hésité une seconde à me le procurer. Je le lirai probablement très prochainement, comme Traversay si mes souvenirs sont bons (derniers livres achetés ou je me trompe ?). A suivre donc...
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Dim 4 Sep 2011 - 20:21



Des vies d'oiseaux

Voir la 4ème de couv' dans le message de sentinelle.


Non, Véronique Ovaldé n'est pas une romancière, c'est une ciseleuse de diamants. Son dernier joyau en date s'intitule Des vies d'oiseaux, serti dans une écriture aérienne à mi-chemin entre la poésie et le réalisme. Tout commence par une enquête policière qui fait se rencontrer un flic atypique et une vraie fausse bourgeoise. Un déclic et des claques au quotidien morose que vivait cette dernière. La première partie du livre est raconté dans un style songeur et voilé, parfois plus terre à terre, que l'auteure maîtrise à la perfection. Changement d'horizon et de point de vue dans la deuxième moitié du roman. Nous voici en compagnie de Paloma (colombe en espagnol), la fille de la dame décrite plus haut, au tempérament rebelle et depuis peu évanouie dans la nature. Elle aussi a rencontré quelqu'un, du genre voyou séduisant et irrésistible. Un déclic, et elle a pris ses claques pour ne plus revenir dans la maison familiale. Au final, Ovaldé renoue les fils et rapproche la mère et la fille dans un dénouement beau comme un coucher de soleil caribéen (n'en disons pas plus, ce serait gâcher). Ce roman en apesanteur est un hymne à la liberté, cocasse et trivial quand c'est nécessaire, conté avec une légèreté apparente alors que le poids des événements est souvent douloureux (la leucémie d'une jeune fille, la fracture riches/pauvres, la violence des zones déshéritées). Situé dans un pays d'Amérique latine (la Colombie ?), Des vies d'oiseaux confirme, après Ce que je sais de Vera Candida, le talent de Véronique Ovaldé pour décrire un monde flottant et des personnages qui ne le sont pas moins, à ceci près qu'elle réussit à les rendre charnels et capables de changer de cap, droit vers le large des grands sentiments.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Dim 4 Sep 2011 - 21:46

Voilà qui est plus qu'encourageant, j'ai hâte de le lire cheers
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Lun 5 Sep 2011 - 9:53


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature


Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 57
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Lun 5 Sep 2011 - 12:32

j'ai bien envie de le lire aussi, je n'ai rien lu d'elle mais l'avis de traversay est bien tentant dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Lun 5 Sep 2011 - 19:14

Véronique Ovaldé était l'invité de l'émission L'humeur vagabonde de ce mercredi 31 août 2011. Je compte lire le roman avant de l'écouter mais je ne doute pas une seconde qu'elle soit intéressante sourire
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Lun 5 Sep 2011 - 19:50

Vous me direz, futurs lecteurs, mais j'y ai trouvé quelque chose qui ressemblait à du Vargas, toutes proportions gardées. Sans doute l'art des digressions. Admirez également son utilisation des parenthèses, qui ralentissent la lecture tout en l'étoffant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Mar 6 Sep 2011 - 13:25

Ah tiens, voilà qui est vraiment étonnant tant je n'avais jamais pensé à Vargas jusqu'à maintenant... on te tient au courant sourire
Revenir en haut Aller en bas
Maline
Zen littéraire


Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Mar 6 Sep 2011 - 14:24

traversay,
tu refroidis mon enthousiasme naissant pour lire un roman de Véronique Ovaldé car je ne suis pas une fan de Fred Vargas jypeurien
Que faire scratch --> Descendre un autre bouquin de ma PAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Mar 6 Sep 2011 - 14:34

Oh non Maline, il a dit "toutes proportions gardées", ne l'oublie pas sourire
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Mar 6 Sep 2011 - 18:59

Maline a écrit:
traversay,
tu refroidis mon enthousiasme naissant pour lire un roman de Véronique Ovaldé car je ne suis pas une fan de Fred Vargas jypeurien
Que faire scratch --> Descendre un autre bouquin de ma PAL

N'y fais pas attention. C'est juste une histoire de flic qui n'en a pas l'air, ni la chanson. Les univers d'Ovaldé et de Vargas ne se ressemblent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Mar 6 Sep 2011 - 19:47

Je viens d'apprendre que Véronique Ovaldé fait partie de la première sélection de l'Académie Goncourt pour Des vies d'oiseaux cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Mer 7 Sep 2011 - 19:42

Traversay a écrit:
Vous me direz, futurs lecteurs, mais j'y ai trouvé quelque chose qui ressemblait à du Vargas, toutes proportions gardées. Sans doute l'art des digressions. Admirez également son utilisation des parenthèses, qui ralentissent la lecture tout en l'étoffant.

Je plussoie Traversay. Maintenant, pour être honnête, je ne suis pas certaine que cela m’aurait sauté aux yeux sans avoir lu auparavant ton commentaire mais ce drôle de flic qui aurait voulu être ethnologue et qui ne savait pas poser des questions pour cause « d’empathie encombrante » semble d’emblée aussi égaré que sympathique.

On retrouve aussi cet art de décrire en quelques mots les personnages à partir de leurs petites manies, personnages qu’on se représente immédiatement et qui nous deviennent vite familiers comme par exemple le collègue Julio : « Il était pacifiquement obèse. Et il faisait des collections de timbres et d'autocollants de footballeurs qu'il manipulait de ses grosses paluches avec une pince à épiler. »
Ou encore Vida, qui va enfiler sa robe verte sous l’insistance de son mari : « elle aussi aime cette robe mais sans doute pas pour les mêmes raisons que lui, elle a l’impression qu’elle pourrait se glisser dans le jardin et disparaître entre les pierres et les agaves ». Disparaître en se fondant dans le paysage dans ses voiles verts …

Chapitres courts, titres bien trouvés : La reine en son palais (clin d’œil à son précédent roman ?), La mélancolie des cow-boys, La mémoire pointillée…
Dont le chapitre « Mais qui saura d'où je viens ? », petite phrase qui résonne et qu’on pressent essentielle.

Un début prometteur qui emballe très vite son lecteur impatient content
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Mer 7 Sep 2011 - 19:44

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Véronique Ovaldé   Aujourd'hui à 10:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Véronique Ovaldé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bryan Audet et Véronique Claveau en amour!
» Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Véronique !
» Véronique Moest [Mlle Catherine-SLM]
» Médecin chef à la prison de la Santé (Véronique Vasseur)
» calendrier des handballeuses Dijonnaises 2006/2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: