Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Clive Barker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Clive Barker   Dim 24 Juin 2007 - 21:48



Clive Barker est un romancier anglais (Le jeu de la damnation, Le royaume des devins…), mais aussi scénariste de BD, peintre et cinéaste (Hellraiser notamment). Avec Les livres de sang, il propose un panorama complet du fantastique contemporain, dont il évoque tous les aspects à chacune des nouvelles de ces recueils.

Il a étudié la littérature et la philosophie, trempé dans le théâtre, écrit, peint...

bio complète !


Quelles impressions nous vienne quand on parle de Clive Barker ? ... Du mystère d'abord, pas le simple mystère comme "où ai-je mis ces maudites clés ?" mais un mystère au gout plus ancien... comme si les clés en question étaient empruntées par un autre monde le temps d'un indispensable mauvais tour. Le fantastique, puisque c'est de fantastique qu'il s'agit, de Clive Barker est à mes yeux riche, noir, subtil et rarement gratuit. Les monstres sont plus que des monstres, leurs mondes sont plus que des prétextes. C'est la peur, l'angoisse, la magie, l'envie, la fascination... la beauté, le plaisir... la curiosité.

Découvert par le cinéma avec la série des Hellraiser (ce type bleu avec des clous sur la tête et sa fameuse "chinese puzzle box") et Le Maitre Des Illusions un jour il a bien fallu passer au papier !

Un choix au demi hasard a été :

Coldheart Canyon


Citation :
Roumanie, Années 20. Willem Zeffer, agent de la starlette Katya Lupi découvre dans une forteresse reconvertie en monastère une pièce entièrement ornée de carreaux en céramique. Ces carreaux forment une mosaïque, cette mosaïque un pays, des scènes, des hommes, des créatures...Ce pays est celui du Diable et cette pièce a un nom : la Chasse. En ces années-là, tout peut déjà s'acheter, Zeffer n'a pas grand mal à convaincre le Père Sandru de lui vendre ce trésor, afin qu'il le déplace pièce par pièce aux Etats-Unis, ultime cadeau pour sa cliente qu'il espère ainsi conquérir. Etats-Unis, de nos jours. Todd Pickett est une star internationale, qu'une série de Blockbusters a permis de devenir un des hommes les plus beaux et les plus célèbres du monde. Mais désormais, son heure est passée, chassée par la mode et les rides. La solution, il en aurait ri par le passé, mais cette fois, il l'accepte : un lifting, pour reparaître aussi net qu'à ses débuts. L'opération ne se passe pas comme prévu. Défiguré, il doit se cacher le temps de cicatriser. Sa retraite, à l'abri des paparazzis, des fans et des médias, ce sera une villa dans le Coldheart Canyon, si près et pourtant si loin d'Hollywood. Un lieu étrange, intemporel, où contre toute attente, il n'est pas seul. Une jolie jeune femme l'habite, elle se nomme Katya. Ils se lient. Bientôt, elle lui montre une pièce, au sous-sol...

Effectivement on montre du doigt, se désole ou s'amuse d'un Hollywood factice... on ne tarde cependant pas à descendre plus loin dans la noirceur et les travers de l'âme la super star mentionnée est aidé par un autre personnage qui est une "fan"... loin des canons de la beauté, pleine de bonté ? ... manipulée... la manipulation, le jeu... dans un monde ou la frontière avec le commun et le mortel est très floue... séduction et fantômes, apparences... monde à part et gloires passées... des passages chauds voir très chauds qui suivant la personnalité de l'auteur... peuvent laisser froid !

Ce qui marque avant d'en arriver au fantastique, mystique complet du final, c'est l'univers... le rythme qui créé la fascination une certaine langueur qui vient planter ses griffes dans le dos de quelques pulsions...

Très bonne lecture. On le dit encensé par Stephen King, il est à mon avis bien plus intéressant, son univers est autrement plus riche (et savoureux) et en plus il sait terminer un livre ! (King j'en ai profité mais je le crois incapable de finir une histoire en dehors d'un n'importe quoi complet)

Ce Clive Barker n'a pas peur et se fait plaisir à ramener un peu de raffinement "à l'ancienne" (cette petite sensation de grandes âmes abimées) dans notre monde moderne.

Plus tard (2-3 ans) je me suis lancé dans un autre : Abarat

Conte illustré et entrecoupé de poèmes d'un autre monde (celui du livre).

Citation :
Candy Quackenbush est une jeune fille qui habite dans la ville de Chickentown, en Amérique, où la principale activité consiste à élever des poulets. Le jour où elle doit faire un exposé pour l’école, elle choisit un étrange sujet : Henry Murkitt, un homme qui s’est suicidé dans la petite chambre d’un hôtel. Dans la-dite chambre, elle trouve un sextant. Plutôt étrange, vu que la mer se trouve à plusieurs centaines de kilomètres… De fil en aiguille, elle sera obligée d’aller dans l’archipel d’Abarat aux vingt-cinq étranges îles , en compagnie de John Canaille et de ses frères.

ou encore :

Citation :
Candy Quackenbush s'ennuie à Chickentown, petite ville triste de l'Amérique profonde. Jusqu'au jour où elle pénètre par hasard dans le royaume magique d'Abarat, un archipel composé de vingt-cinq îles mystérieuses aux étranges habitants. Au fil de ses rencontres merveilleuses, émouvantes ou terribles, Candy va découvrir pourquoi cet univers lui semble curieusement familier et pourquoi elle se sent prête à y affronter tous les dangers...

une île par heure du jour, et une autre...

Grave et léger, moderne et sans âge selon le(s) monde(s) de cette jeune fille poursuivi par un monstre... aidée par d'autres.

Se découvrent des enjeux et une responsabilité grandissante pour cette Candy Quackenbush... et ce qui est important en regard du charme de ce récit : le monde, les peurs et les blessures des "méchants".

j'ai été enchanté par le premier volume, j'ai malheureusement et à regret fini par laisser tomber le second mais pas pour des raisons de déception littéraire, si j'avais un peu perdu pied avec ce monde entre les deux volumes, c'est une déception et une saturation générale qui m'ont fait le remettre à plus tard...

c'est la seule fois que j'ai délaissé un livre à regret de la sorte... j'en suis malade en y repensant...

A conseiller sans doute à ceux qui aiment avoir peur et qui aiment ces ambiances à la Poe ou Lovecraft ... ou qui aiment ses films et ses créatures affraid

c'est un peu SM voir un peu pervers mais c'est fait avec un certain savoir faire.

les liens des pages où j'ai pioché :

pour Coldheart Canyon

pour Abarat


j'espère les adeptes du fantastique (Queenie doit bien avoir une idée sur le sujet non ?) vont rebondir là dessus parce que j'en ai très mal parlé ! et un peu trop d'eau à coulé sous les ponts pour que je puisse articuler mes pensées comme je le voudrais... trop décousu tout chat cat

rem : je ne sais pas ce que valent les traductions, mon impression de ces textes étaient que l'auteur nous proposait une langue assez recherchée.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo28
Envolée postale
avatar

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 42
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Clive Barker   Lun 15 Oct 2007 - 20:41

C'est pour moi e meilleur écrivains en matière d'horreur, en plus de ça réalisateur talentueux, peintre, etc... Meilleur même que Stephen King!

Le livre que je préfère de lui "le royaume des devins".


Dernière édition par Ludo28 le Sam 19 Juil 2008 - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Clive Barker   Lun 15 Oct 2007 - 22:22

j'ai finalement plus lu de Stephen King que de Clive Barker (dont Abarat qui n'est peut être pas de l'horreur habituelle) mais... je dirai que leurs finalités sont peut être différentes.

auteur auquel j'attends encore (le temps) de revenir...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veterini
Envolée postale
avatar

Messages : 104
Inscription le : 23/07/2007
Age : 34

MessageSujet: Re: Clive Barker   Jeu 10 Juil 2008 - 17:44

Ben moi, j’avais juste lu « sacrement » une histoire horrifique plutôt sympathique, je me souviens plus exactement de tous les détails mais il s’agissait d’une sorte de course poursuite de longue haleine entre un photographe qui aimait plutôt bien les animaux (et il bien raison, c'est gentil les animaux), et un tueur qui aimait tuer les animaux (bouh!) lorsque c’était le dernier de leur espèce ou un truc comme ça. Et puis il y avait une sorte de magie, tuer les animaux de cette manière ça donnait peut-être une rallonge de vie.

C’était plutôt agréable à lire, mais quand je dis horrifique, ça faisait pas vraiment peur, ça avait un coté plutôt épique en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Clive Barker   Jeu 10 Juil 2008 - 18:50

Ouf, j'ai failli avoir peur: quand je lis "horrifique" je frémis pensant tout de suite que ce sont des histoires gore innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Clive Barker   Jeu 10 Juil 2008 - 18:52

Juste une question: Clive Barker, c'est vraiment horriblement horrible comme les romans de Stephen King?
Serai-je capable de lire un des romans de Barker? Pourriez-vous m'en conseiller un?
Que voulez-vous, je souhaite agrandir élargir mes thèmes de lectures Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Clive Barker   Jeu 10 Juil 2008 - 19:20

ça ne va pas être facile pour te répondre pour ma part, la lecture de Coldheart Canyon remonte un peu... gore peut être pas vraiment, pas un mot qui me viendrait comme ça, mais c'est sur que ces films sont rangés au rayon des films horribles rire

Abarat est traduit et se trouve en poche, en biblio ? qui tient du conte tordu mais n'est peut être pas révélateur ? ... doit bien y avoir des nouvelles aussi ?

va falloir trouver d'autres spécialistes pour t'éclairer je crois cat

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Clive Barker   Jeu 10 Juil 2008 - 19:25

Merci quand même animal d'avoir pris le temps de répondre à mes questions sans doute très naïves bisous
Je vais regarder si la médiathèque possède du Barker si oui, je lirai la quatrième avant de me lancer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Clive Barker   Lun 14 Juil 2008 - 11:39


Abarat : Days of Magic, Nights of War (tome 2)

cliquez, cliquez pour la couv' en grand et les dessins...

On va commencer par les présentations simples (piochés sur la page amazon) :

www.choisirunlivre.com a écrit:

Sujet : Candy Quackenbush a disparu dans le monde parallèle d'Abarat, un monde étrange habité de créatures fantastiques. Elle est poursuivie par Gangrène, le Seigneur de Minuit, et tous ses serviteurs... S'ensuit une longue course-poursuite, aux rebondissements multiples.
Les illustrations en couleur sont réalisées par l'auteur.

Commentaire : L'univers de Clive Barker est sombre et glauque : créatures haineuses, monstres couverts de vermine, enfants assassins, personnages répondant aux doux noms de Charognards, Sanguinius ou Scarifié... La mort et la violence, qu'elles soient physique ou psychologique, sont présentes à chaque page. De plus, la multiplicité des personnages, les nombreuses descriptions de situations imaginaires à partir de mots créés pour l'occasion donnent au texte une lenteur certaine, d'autant plus que l'intrigue du roman reste fort simple : Candy doit échapper à Gangrène.
(il y a des trucs vrais mais je trouve ça globalement idiot)

L'Editeur a écrit:
Candy Quackenbush a basculé dans un monde parallèle, l'archipel d'Abarat composé d'îles correspondant chacune à une heure de la journée. Plus la jeune fille s'enfonce dans Abarat, plus elle risque sa vie, car Christopher Gangrène, le seigneur de Minuit, a lancé ses hommes à sa poursuite. Candy n'arrive pas à comprendre pourquoi ce tyran sanguinaire lui voue une haine si farouche. Le temps presse pourtant : Candy doit résoudre l'énigme de son passé avant que les forces de la Nuit lancent leur attaque et que le noir absolu de Minuit recouvre à jamais les îles d'Abarat...

...

j'avais lu premier en poche, sans les multiples illustrations... d'où une sorte de frustration rétroactive. C'est très bien illustré dans un genre coloré à la fois simple et pas si simple, et c'est très bien disposé et pile poil au bon moment. (j'ajouterai des exemples plus tard je pense, contretemps en vue...)

C'est un peu répétitif et certaines révélations n'en sont plus quand elles arrivent mais ce n'est pas bien grave. On peut se trouver d'autres doutes et d'autres surprises. L'histoire et son déroulement suivent un genre simple, l'important et ce qui porte le lecteur en plus des rebondissements ce sont les impressions et ces impressions sont : merveilleux, démesure, foisonnement, mélancolie...

beaucoup, beaucoup de mélancolie chez les gentils et chez les méchants notamment chez ce Christopher Carrion à la fois vraiment méchant et cruel et jamais remis d'un lointain chagrin d'amour. Les parts de doutes qui se dessinent chez les caractères du monde d'Abarat ou du notre (la mère et le père de Candy) mélangent agréablement et pas trop bêtement les deux univers et donnent une cohérence à l'ensemble.

j'ai beaucoup apprécié cette lecture tristement abandonnée peu de temps après sa sortie (abandon qui n'avait rien à voir avec le contenu), très dépaysant et pouvant se lire avec avidité.

La part de cruauté et de violence est réelle mais assez soft finalement pour ce genre de récit je pense, psychologiquement c'est relativement sombre à l'occasion... c'est ce qui fait la beauté de la chose, ça utilise beaucoup les rêves et les cauchemars, avec légèreté...

En plus des illustrations il y a quelques poèmes aussi.

Moins touristique et plus action que le premier volume, plus sombre peut être.

Réussi, bien, content, bonheur de livre illustré. Me donne aussi envie de lire d'autres Clive différents.


la suite bientôt.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Clive Barker   Lun 14 Juil 2008 - 13:22

il aime bien parler de la peur Clive Barker, et la peur chez des personnages redoutables ça fait son effet. tout comme leur fragilité et les dénouements inattendus causés par d'étranges vents de liberté.



j'ai lu, sur l'article wikipedia fr il me semble, qu'il y avait des craintes sur la finalité d'Abarat.

(<- magicien teigneux !)

présages de grosse suite à rallonge avec infinis possibilités de marketing savant.

-

En fait les droits sont vendus à Disney pour (3) films et produits dérivés... donc quand même un peu peur, malgré la confiance pour au moins le troisième volume à venir.

(et si ça lui permet d'avoir les picaillons pour d'autres trucs éventuellement...)

le lien vers le site et une galerie : par ici


profitons tant que nous sommes à l'abri d'une overdose ?

c'est assez ambitieux comme projet/monde et pour l'instant réussi et cohérent. Je crois que ça peut le rester... attendons !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Clive Barker   Lun 14 Juil 2008 - 14:55

Particulières les illustrations mais intéressantes!
Les deux chats du magiciens teigneux sont inquiétants au possible.
Si j'ai l'occasion de croiser le chemin d'un de ses romans, je me laisserai tentée c'est certain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Clive Barker   Lun 14 Juil 2008 - 15:14

en fait ce sont des sortes de chats qui empêche ce magicien de sortir de chez lui, il est puni ce magicien ! conciliabule

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Clive Barker   Lun 14 Juil 2008 - 17:29

Encore un superbe rôle pour nos amis les chats sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Clive Barker   Jeu 17 Juil 2008 - 20:30

Devine animal ce que biblio a dégoté, en furetant à la bibli du bled où je bosse????? Abarat, oui, Abarat !!!! Je l'emprunte dès que je vois plus clair dans ma PAL Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Ludo28
Envolée postale
avatar

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 42
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Clive Barker   Sam 19 Juil 2008 - 14:31

Chatperlipopette a écrit:
Juste une question: Clive Barker, c'est vraiment horriblement horrible comme les romans de Stephen King?
Serai-je capable de lire un des romans de Barker? Pourriez-vous m'en conseiller un?
Que voulez-vous, je souhaite agrandir élargir mes thèmes de lectures Wink

Clive Barker est surtout connu pour "Hellraiser" une de ces nouvelles qui'il a lui même adapté au cinéma et qui pendant des décennies est resté inédite en France. Les éditions Bragelonne, Mélanie Fazi ont fini par la traduire.



Animal parlait de nouvelles, Barker en a écrit six recueils intitulés "livres de sang" (Books of blood)qui ont été de véritables mines d'or pour les réalisateurs de films d'horreur.

J'ai par ailleurs lu dans Mad movies que l'auteur avait donné son accord pour qu'elle soient adaptées plus ou moins toute avec de petits budget.

Il y a déjà eu Rawhead Rex (là aussi réalisé par Barker), et surtout Candyman. Un remarque d'Hellraiser et l'adaptation de "le train de l'abattoir" est prévu.

Les nouvelles sont peut être plus horribles que les romans souvent très étoffés et denses.

Il a aussi eu quelques adaptations BD, ces dernières années Barker qui est un businessman s'est frotté à la création de figurines et à participer à des jeux vidéos.

Seul roman mal adapté toujours par son auteur "Cabal", qui est sans doute le livre par lequel moi je conseillerai de commencer.

Pas très épais, représentatif de l'univers de Barker, adulte: l'histoire d'un homme quelque peu dérangé qui en vient à devenir la victime de son psy, en réalité un tueur en série (Joué dans le film par David Chronenberg!!! Introuvable en DVD zone 2)...

Une formidable parabole sur la monstruosité, le héros en vient à trouver refuge auprès de véritables monstres de foire rejetés de la société et qui se sont réfugiés sous terre dans une cité mythique appelée Midian).

La différence entre Barker et King c'est sans aucun doute que le premier est beaucoup moins coincé, l'artiste est homosexuel et ne s'en est jamais caché. La violence, comme le sexe sont souvent chez lui très explicite...

De façon anecdotique, je me souviens qu'on m'a censuré au journal du collège lorsque j'ai voulu écrire un article sur "Livre de sang T1" où l'une des nouvelles met en scène deux hommes dans un champ, ils font leur affaire au moment où ils sont dérangés par des colosses géants constitués d'une pyramide d'humains...

Il y a pas mal de références à l'univers SM, et autre, mais comme le signale Animal dont l'analyse me semble très juste, il y a une véritable sensibilité derrière tout ça.


Dernière édition par Ludo28 le Sam 19 Juil 2008 - 14:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clive Barker   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clive Barker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Notre secteur dans l'enquette du "Roi Prédateur"
» Sahara (Clive Cussler)
» George Barker - Leaning in the evenings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: