Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Kenizé Mourad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sa'Raja
Espoir postal
avatar

Messages : 28
Inscription le : 23/06/2011

MessageSujet: Kenizé Mourad   Ven 9 Mar 2012 - 11:13

Citation :



Kenizé Mourad est une romancière et journaliste française d'origine turco-indienne.
Née à Paris en 1940, Kenizé de Kotwara est la fille d’une princesse turque, membre de la Dynastie ottomane (petite-fille du sultan Mourad V par sa mère Hatidjé Sultane) mariée à un rajah indien mais réfugiée à Paris. Orpheline de sa mère peu après sa naissance, elle est élevée dans un milieu catholique.
À l’âge de 20 ans, la quête de ses origines l’amène à découvrir l’Islam dans textes des grands soufis. Percevant l’Islam comme une religion ouverte et tolérante, elle conçoit son identité musulmane comme « une appartenance plus qu'une religion » à une époque où elle adhère aux « valeurs gauchistes » ambiantes. Tout en effectuant de longs séjours en Inde et au Pakistan, elle suit des études de psychologie et de sociologie à la Sorbonne. Mais, si elle travaille comme journaliste indépendante à partir de 1965, elle vit surtout à partir de 1968 de son métier d’hôtesse de l’air. Et elle exerce encore cette profession lorsqu’en 1970, elle rencontre Hector de Galard qui l'introduit au " Nouvel Observateur ".
D’abord attachée au service documentation, elle commence à y publier des articles en mars 1971. Chargée de couvrir le Bangladesh et le Pakistan,où elle a vécu quelque temps, elle voit sa situation régularisée en décembre 1971. Elle élargit son domaine de prédilection aux questions moyen-orientales. Correspondante de guerre au Bangladesh, en Éthiopie, au Liban, où elle passe trois mois pendant le siège de Beyrouth en 1982, elle couvre également la révolution iranienne pendant plus d’une année.
Mais au cours de ses reportages, elle se rend compte de l’importance de la psychologie des gens par rapport aux grands discours politiques. C'est parce qu’elle n’a « pas la place d'en rendre compte dans ses articles » qu’elle quitte le journal en septembre 1982 pour se lancer dans l’écriture. Après avoir enquêté en Turquie, au Liban et en Inde, elle publie en 1987 un roman racontant l’histoire de sa famille, De la part de la princesse morte, chez Robert Laffont. Véritable best-seller international il est vendu à plusieurs millions d’exemplaires et traduit en 34 langues.
Après quelques papiers passés en 1984 et 1989, elle reprend une collaboration très épisodique à partir de 1990. En 1998, elle publie la suite de son premier roman, Le Jardin de Badalpur. En 2003 elle publie "Le parfum de notre terre, voix de Palestine et d'Israël", un livre d'interviews et de portraits d'hommes, de femmes et d'enfants palestiniens et israéliens, pour tenter de faire comprendre le drame des deux peuples.


Bibliographie:

Le jardin de Badalpour, Paris, Éditions Fayard, 1998,
De la part de la princesse morte, Paris, Éditions Robert Laffont, 1999 (1re éd. 1987)
Le parfum de notre terre : Voix de Palestine et d'Israël, Paris, Éditions Robert Laffont, 2003,
Dans la ville d'or et d'argent, Paris, Éditions Robert Laffont, 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sa'Raja
Espoir postal
avatar

Messages : 28
Inscription le : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Kenizé Mourad   Ven 9 Mar 2012 - 11:18



C'est une biographie de sa mère, la princesse Selma.
Ce que j'ai apprécié dans ce livre, mis à part le fait que c'est un travail de recherche, c'est le fait que c'est le récit de la partie perdante.
En d'autres termes, comme on dit, l'histoire est toujours écrite par les vainqueurs. Mais durant ce roman, Kenizé, nous permet d'avoir la version des perdants.
Comment la famille royale turque a vécu le déclin de son empire. Comment ils se sont vus chassés de leur pays et banni à vie.

Je trouve que vous ce faire une idée sur un pays, ou une civilisation, nous devons avoir les deux points de vue, peu importe qui a raison et qui a tort. Et ce que nous apporte Kenizé dans ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sa'Raja
Espoir postal
avatar

Messages : 28
Inscription le : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Kenizé Mourad   Ven 9 Mar 2012 - 11:42

Vidéos d'une interview accordée à TV5 sur la dynastie Ottomane









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Kenizé Mourad   Ven 9 Mar 2012 - 13:36

J'avais lu De la part de la princesse morte, il y a très très longtemps, et même si l'histoire en elle-même est prenante, j'avais trouvé qu'au niveau purement littéraire, c'était quand même pas tout à fait ça. Mais je sais que je suis sévère.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDNA
Posteur en quête
avatar

Messages : 56
Inscription le : 27/12/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Kenizé Mourad   Ven 28 Déc 2012 - 21:44

J'avais vraiment adoré De la part de la princesse morte, en revanche j'avais bien moins aimé Dans la ville d'argent. C'était juste intéressant au niveau historique, même si la vie de l'épouse du roi est fortement romancée.
J'ai aussi très envie de lire son livre reportage sur Israël et la Palestine. Je pense qu'il doit être bien fait, puisque elle était reporter au Nouvel obs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kenizé Mourad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kenizé Mourad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un ptit défi pour une fille qui fête son anniversaire
» Coupe d'Algérie :Tirage au sort ce mardi -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: