Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sylvain Tesson

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Dans les forêts de Sibérie   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 22:39

Dans les forêts de Sibérie

Comme il y avait eu déjà des descriptions du contenu, je vais venir surtout aux REMARQUES personnelles :

Rêve longtemps chérie de Sylvain Tesson que de chercher l’écart pour voir si on arrivait à se supporter soi-même et si on a une vie intérieure. Et je pense bien que c’est un rêve partagée, sinon comment expliquer un certain succès de ce livre ? N’y-a-t-il pas chez beaucoup un désir de révolte face au rouleau compresseur par les impressions nombreuses et quotidiennes avec les médias et le bruit de ce monde nous étourdissent ? C’est la première fois que ce grand voyageur un peu spéciale, et escaladeur de cathédrales et autres monuments, cherche une forme d’existence, d’aventure plus liée à une certaine stabilité, pour ainsi dire une aventure sédentaire. Donc, il acquit une baraque au bord du Baïkal, le plus grand reservoir d’eau douce au monde. Bien muni de livres, d’outils, de cigares et avant tout de Vodka, il y vécut de Fèvrier au Juillet 2010 et expérimenta soi-même et le monde autrement : une autre relation au temps, à l’efficacité, à l’existence gratuite au milieu d’une nature apparemment sans limites.

Un perspectif qui a de quoi m’enchanter mais que je n’arrive à réaliser personnellement que très approximativement. Mais après quelques expériences de lecture de Tesson dans le passé je m’approchais de ce livre avec des sentiments mélangés.

Comme déjà vu dans le passé, l’auteur trouve un langage souvent très poètique, et aussi des expressions (voir des « formules ») très à propos face au vécu. Pas d’étonnement que le livre fût bien accueilli. Alors ma propre attitude sceptique ne devrait pas empêcher d’autres de tenter la lecture : Vous pourriez passer à coté d’un livre vous reservant quelques découvertes et possibilités d’élargir l’horizon. Mais en ce qui me concerne je restais sceptique. Je m’explique un peu :

- la solitude tant chantée par Tesson n’est pas forcement à mettre égal à l'isolement. Par ailleurs : est-ce qu’il a vécu uniquemment dans cette solitude qu’il théorise si souvent ? Avec un sourire on verra combien de fois (pratiquemment chaque semaine?) il reçoit de la visite ou s’en va visiter des voisins ou la ville (une fois)

- eh bien : la simplicité, aussi bien tant chantée, n’est pas si évidente non plus : Tesson arrive avec un camion de provisions, donc de « sécurité », des boîtes de cigares, de vodka, un panneau solaire et un ordinateur etc. Est-ce qu’avec ces et ses sécurités il arrive vraiment de s’approcher de cette autre simplicité, pas choisie, des habitants ? Et oublions le billet d’avion de retour, une fois l’aventure terminée (comme quelqu’un remarqua justement)...

- dans d’autres ouvrages, reservés aux voyages, il se désignait volontiers comme le « Wanderer ». En parallèle on trouve ici l'auto-portrait et l'ideal dans « l'ermite » (dans la troisième personne singulier!). Est-ce qu'il suffit pour ce faire de vivre comme il le décrit ? Il prend des comparaisons avec des grandes figures de l'érémitisme : les pères du désert, en Russie par exemple spécialement un Saint Séraphim de Sarov. Mais est-ce qu'on peut vraiment le mettre dans cette parenté ? Au moins difficilement. Car leurs vies ne consistaient justement pas dans une pure fuite du monde (si soulignée par l'auteur), une seule recherche d'isolement, mais contenait une recherche de proximité de Dieu, d'une communion donc. Si on peut le comprendre ou non.

- plusieurs fois Tesson tombe dans la tentation (propre à un certain type d'aventurier?) de juger les autres, voir de les mépriser. Alors on juge ce dans quoi on est soi-même plus ou moins consciemment impliqué : une appartenance au monde. Il se construit un image de supériorité. Ainsi par exemple il juge les chasseurs, mais il mange ses saucisses des conserves... Il parle de la nature intouchée... et jette ses bouteilles de vodka etc. Dans certains passages - sans néanmoins atteindre la même amertume, ici bien remplacée par une poèsie – il me rappelait Mariusz Wilk, un autre réfugié du monde, ayant l'inclination de juger, voir dénoncer.

Bref, c'est terrible : j'aimerais tant être plus positif sur ce livre qui contient des bribes justes et désirées par beaucoup d'entre nous, mais cela m'est difficile de ne pas être et rester sceptique. C'est dommâge quelque part, mais ce trop de pathos me rendait la lecture peu agréable et j'arrêtais en cours de route...

Mais ne vous laisser pas trop influencer et jugez vous-mêmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sylvain Tesson   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 22:51

Tu as osé Tom Léo exprimer ce que je pense depuis longtemps !
J'avais été séduite par "petit traité sur l'immensité du monde" ; j'ai continué à le lire avec plus de réserves ; je l'ai entendu dans une émission radio et là j'ai bloqué face à tant de suffisances et de contentement de soi ! J'en étais même gênée pour lui ....
Je ressens presque une forme d'imposture ; mais je me trompe peut-être .....et ça me dérange de porter un tel jugement de valeur ..... Embarassed

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sylvain Tesson   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 23:04

églantine a écrit:
Tu as osé Tom Léo exprimer ce que je pense depuis longtemps !
J'avais été séduite par "petit traité sur l'immensité du monde" ; j'ai continué à le lire avec plus de réserves ; je l'ai entendu dans une émission radio et là j'ai bloqué face à tant de suffisances et de contentement de soi ! J'en étais même gênée pour lui ....
Je ressens presque une forme d'imposture ; mais je me trompe peut-être .....et ça me dérange de porter un tel jugement de valeur ..... Embarassed

Oui, je comprends parfaitement ce que tu veux dire. Cela me coûte énormement d'écrire un tel commentaire, parce qu'il laisserait sous-entendre cette "imposture" chez Tesson et ainsi bizarrement une attitude de méfiance chez moi que j'aimerais tant éviter. Mais quoi faire? Je l'écris en demandant pardon si je me trompe complètement, et en sachant par ailleurs que moi-même en beaucoup d'occasions je me montre un peu "imposteur"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sylvain Tesson   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 23:17

tom léo a écrit:
églantine a écrit:
Tu as osé Tom Léo exprimer ce que je pense depuis longtemps !
J'avais été séduite par "petit traité sur l'immensité du monde" ; j'ai continué à le lire avec plus de réserves ; je l'ai entendu dans une émission radio et là j'ai bloqué face à tant de suffisances et de contentement de soi ! J'en étais même gênée pour lui ....
Je ressens presque une forme d'imposture ; mais je me trompe peut-être .....et ça me dérange de porter un tel jugement de valeur ..... Embarassed

Oui, je comprends parfaitement ce que tu veux dire. Cela me coûte énormement d'écrire un tel commentaire, parce qu'il laisserait sous-entendre cette "imposture" chez Tesson et ainsi bizarrement une attitude de méfiance chez moi que j'aimerais tant éviter. Mais quoi faire? Je l'écris en demandant pardon si je me trompe complètement, et en sachant par ailleurs que moi-même en beaucoup d'occasions je me montre un peu "imposteur"...
Je comprends tout ce que tu écris à 100 pour cent pour le ressentir à l'identique !
je n'ai pas eu le courage d'écrire sur Sylvie Tesson ..... Merci  de l'avoir exprimé bisous
Et pardon aussi ....

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sylvain Tesson   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 23:22

je crois l'avoir dans un coin. mmmmh... pas forcément engageant présenté comme ça mais ça aide malgré tout à envisager une lecture.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sylvain Tesson   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2014 - 9:09

tom léo a écrit:

Un perspectif qui a de quoi m’enchanter mais que je n’arrive à réaliser personnellement que très approximativement.

Peut-être que tu ne prévois pas un stock de vodka suffisant? rire

tom léo a écrit:

Bref, c'est terrible : j'aimerais tant être plus positif sur ce livre qui contient des bribes justes et désirées par beaucoup d'entre nous, mais cela m'est difficile de ne pas être et rester sceptique. C'est dommâge quelque part, mais ce trop de pathos me rendait la lecture peu agréable et j'arrêtais en cours de route...

Mais ne vous laisser pas trop influencer et jugez vous-mêmes.


Pas si terrible. Ce que tu écris correspond exactement à l'image que je m'étais faite de ce livre en lisant des articles dessus à droite et à gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Claudine Biblikerfot
Posteur en quête
Claudine Biblikerfot

Messages : 69
Inscription le : 06/07/2014
Age : 72
Localisation : Kerfot (Côtes d'Armor)

Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sylvain Tesson   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2014 - 16:51

moi non plus je n'ai pas aimé,
l'écriture
le récit...un peu moins d'alcool et un peu plus de matière...
trop grandiloquent...
cela ne m'arrive pas souvent mais je regrette les sous dépensés...
c'est quoi ? un récit ? ou un rêve d'aventure ?
euh...il y a un message ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerfot.fr
oceanelys
Main aguerrie
oceanelys

Messages : 449
Inscription le : 21/06/2014
Age : 35
Localisation : Sud

Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sylvain Tesson   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitimeMer 25 Mar 2015 - 20:56

J'ai apprécié Dans les forêts de Sibérie, j'ai aimé son concept de rester avec lui-même pour réfléchir à sa vie. Le seul bémol selon moi, c'est qu'il ressort de ce livre un côté dépressif, par moment, je me demandais s'il était heureux de vivre et qu'est-ce qui pouvait le rendre heureux. Certes, seul reculé en Sibérie, il y a plus joyeux mais en même temps c'est lui qui l'a voulu et parfois je ressentais de la souffrance à se trouver à cet endroit là. Je sentais qu'il n'était chez lui nulle part en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creationsoceanelys-over-blog.com
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sylvain Tesson   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitimeDim 12 Avr 2015 - 12:55

"petit traité sur l'immensité du monde"
extrait : "la marche fait affleurer à la surface de la mémoire les strates de souvenirs rangées dans la boîte en os du crâne, cette caisse d'archives, le plus précieux bagage du voyageur.On fouille, on trie, un éclair soudain et l'on se souvient d'un moment drôle, presque oublié et l'on éclate de rire"...
C"est le genre de phrases que j'ai aimé dans ce petit ouvrage, un essai philosophique du vagabondage.
Sylvain Tesson remet au goût du jour le monde des "errants" montrés du doigt et poursuivis depuis la Révolution Française, avec des périodes sombres et critiques comme celle de la collaboration où les errants étaient fichés et considérés comme delinquants (delit de vagabondage), fichiers conservés et appliqués aux forains jusqu'à nos jours. Quelle plus belle expression de liberté que le droit de divaguer au gré de ses envies. Le livre de Tesson est un guide du "bien vagabonder" au fil des pages il propose quelques anecdotes personnelles prises dans ses frequents voyages. La lecture est agréable, fournie en références littéraires, j'ai aimé le style de cet ecrivain et les traits de poésie qui par moments transpirent du texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Contenu sponsorisé




Sylvain Tesson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sylvain Tesson   Sylvain Tesson - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylvain Tesson
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» RDI EN DIRECT CE MIDI (12h30)
» Les boues du port de Rouen.
» Brève : Un elfe sylvain dépecé par un cornu !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Voyages-
Sauter vers: