Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Kéthévane Davrichewy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Kéthévane Davrichewy   Jeu 29 Mar 2012 - 15:46



Kéthévane Davrichewy est née à Paris en 1965 dans une famille géorgienne. Son enfance est marquée par les souvenirs et l’expérience de l’exil qu’ont vécue ses grands-parents. Après des études de lettres modernes, de cinéma et de théâtre, elle a travaillé pour différents magazines et a commencé à collecter des contes géorgiens pour l’École des loisirs, où elle a publié depuis lors de nombreux ouvrages pour la jeunesse. Elle écrit aussi des scénarios de films. Son premier roman, Tout ira bien, est paru en 2004 aux éditions Arléa.
(source: Éditeur)

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Jeu 29 Mar 2012 - 15:46


Les séparées
Citation :
4ème de couverture
Quand s’ouvre le roman, le 10 mai 1981, Alice et Cécile ont seize ans. Trente ans plus tard, celles qui depuis l’enfance ne se quittaient pas se sont perdues. Alice, installée dans un café, laisse vagabonder son esprit, tentant inlassablement, au fil des réflexions et des souvenirs, de comprendre la raison de cette rupture amicale, que réactivent d’autres chagrins. Plongée dans un semi-coma, Cécile, elle, écrit dans sa tête des lettres imaginaires à Alice. Tissant en une double trame les décennies écoulées, les voix des deux jeunes femmes déroulent le fil de leur histoire. Depuis leur rencontre, elles ont tout partagé : leurs premiers émois amoureux, leurs familles, leur passion pour la littérature, la bande-son et les grands moments des « années Mitterrand ». Elles ont même rêvé à un avenir professionnel commun. Si, de cette amitié fusionnelle, Kéthévane Davrichewy excelle à évoquer les élans et la joie, si les portraits de ceux qu’Alice et Cécile ont aimés illuminent son livre, elle écrit aussi très subtilement sur la complexité des sentiments. Croisant les points de vue de ses deux narratrices, et comme à leur insu, elle laisse affleurer au fil des pages les failles, les malentendus et les secrets dont va se nourrir l’inévitable désamour. Car c’est tout simplement de la perte et de la fin de l’enfance qu’il s’agit dans ce roman à deux voix qui sonne si juste.

PAGE des Libraires, mon libraire, divers blogs.. partout je lisais « Coup de cœur » concernant ce livre.
Autant d’enthousiasme me cause de grands doutes.. ou une grande curiosité.
La dernière était déterminante.
Et j’ai bien fait, c’est un livre qui vaut vraiment le détour.
En très peu de page, elle arrive à créer une amitié, deux familles, des personnages, des situations et elle « ficelle » son lecteur avec beaucoup de talent et ce fut un plaisir de faire cette ‘rencontre’

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocean
Main aguerrie
avatar

Messages : 338
Inscription le : 01/08/2011
Age : 54
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Jeu 22 Nov 2012 - 13:25

Je suis entièrement d'accord avec toi. Le fait qu'elle fasse parler Cécile, en alternance avec l'histoire racontée rend le roman vivant. L'auteur ne s'éternise pas : elle va droit au but, le récit est concis et avance. Et donc nous sommes happés par l'histoire.

Je retrouve aussi ce que j'avais trouvé dans La mer noire : l'humanité qui transpire dans l'écriture. On sent que l'auteur aime ses personnages. Un peu comme chez Claudie Gallay...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Ven 23 Nov 2012 - 20:19

kenavo a écrit:

Les séparées
Citation :
4ème de couverture
Quand s’ouvre le roman, le 10 mai 1981, Alice et Cécile ont seize ans. Trente ans plus tard, celles qui depuis l’enfance ne se quittaient pas se sont perdues. Alice, installée dans un café, laisse vagabonder son esprit, tentant inlassablement, au fil des réflexions et des souvenirs, de comprendre la raison de cette rupture amicale, que réactivent d’autres chagrins. Plongée dans un semi-coma, Cécile, elle, écrit dans sa tête des lettres imaginaires à Alice. Tissant en une double trame les décennies écoulées, les voix des deux jeunes femmes déroulent le fil de leur histoire. Depuis leur rencontre, elles ont tout partagé : leurs premiers émois amoureux, leurs familles, leur passion pour la littérature, la bande-son et les grands moments des « années Mitterrand ». Elles ont même rêvé à un avenir professionnel commun. Si, de cette amitié fusionnelle, Kéthévane Davrichewy excelle à évoquer les élans et la joie, si les portraits de ceux qu’Alice et Cécile ont aimés illuminent son livre, elle écrit aussi très subtilement sur la complexité des sentiments. Croisant les points de vue de ses deux narratrices, et comme à leur insu, elle laisse affleurer au fil des pages les failles, les malentendus et les secrets dont va se nourrir l’inévitable désamour. Car c’est tout simplement de la perte et de la fin de l’enfance qu’il s’agit dans ce roman à deux voix qui sonne si juste.

PAGE des Libraires, mon libraire, divers blogs.. partout je lisais « Coup de cœur » concernant ce livre.
Autant d’enthousiasme me cause de grands doutes.. ou une grande curiosité.
La dernière était déterminante.
Et j’ai bien fait, c’est un livre qui vaut vraiment le détour.
En très peu de page, elle arrive à créer une amitié, deux familles, des personnages, des situations et elle « ficelle » son lecteur avec beaucoup de talent et ce fut un plaisir de faire cette ‘rencontre’

J'ai longuement hésité, très tentée de l'acheter, alors tu m'as convaincue bien sûr !! C'est vraiment un bon éditeur, les livres sont sélectionnés avec soin.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Ven 23 Nov 2012 - 20:51

On me propose un extrait sur ma liseuse toute neuve impatient content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Ven 23 Nov 2012 - 20:57

mdr2 Darkanny va se perdre dans les tréfonds de son Kindle Wink

et oui, Domreader, une bonne maison d'édition qui prend bien soin de ses choix


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Ven 23 Nov 2012 - 21:15

kenavo a écrit:
mdr2 Darkanny va se perdre dans les tréfonds de son Kindle Wink




Tu ne peux pas mieux dire dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocean
Main aguerrie
avatar

Messages : 338
Inscription le : 01/08/2011
Age : 54
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Ven 23 Nov 2012 - 21:46

darkanny a écrit:
On me propose un extrait sur ma liseuse toute neuve impatient content

C'est quoi, une liseuse???? dentsblanches dentsblanches dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Ven 23 Nov 2012 - 23:05

C'est quelqu'un qui me fait la lecture dentsblanches dentsblanches dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocean
Main aguerrie
avatar

Messages : 338
Inscription le : 01/08/2011
Age : 54
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Sam 24 Nov 2012 - 13:39

darkanny a écrit:
C'est quelqu'un qui me fait la lecture dentsblanches dentsblanches dentsblanches

Oh, la chance!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! bravo

C'est marrant, ça ne donne pas du tout envie.....J'en vois dans les transports en commun avec, mais j'aime vraiment trop les livres....
Mais si ça te plaît, no souçaï!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Mar 8 Jan 2013 - 12:37

trouvé sur le OneShot:


Marie a écrit:
La mer noire

Dans ce roman, elle raconte l’histoire de sa famille, elle est l'arrière petite fille de Noe Hameriki, ministre de l'agriculture du premier gouvernement indépendant de Géorgie. Cette indépendance ne va pas durer bien longtemps car en 1921, le pays est envahi par la toute jeune URSS et Staline, dès 1927, impose un régime totalitaire des plus rudes , contraignant à l’exil les dirigeants qui se réfugient en France .En 1922, Leuville-sur-Orge accueille présidents et ministres sociaux-démocrates majoritaires, chefs de file de l’opposition dans ce qui est toujours appelé le château des Géorgiens. Noe Hameriki qui était retourné en Géorgie a été fusillé en 1924.
Alternant présent ( une journée bien particulière, celle des 90 ans de l'héroïne, Tamouna) et retours dans le passé, c'est un livre qui nous apprend beaucoup de choses sur l'histoire de ce pays ( en particulier pourquoi certains Géorgiens immigrés se sont engagés dans l'armée allemande pendant la guerre ), et qui décrit avec beaucoup de justesse la douleur de l'exil brutal et les difficultés d'intégration, même si la communauté des exilés reste toujours très soudée des générations après.
A ce côté historique ,pour moi le plus intéressant, se rajoutent des scènes familiales et surtout l'histoire d'un amour de jeunesse perdu, puis retrouvé, puis reperdu peut être un peu plus laborieuses à mon goût.

La critique de

Télérama

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Dim 5 Juin 2016 - 22:54

L'autre Joseph

Le Joseph en question est l'arrière-grand-père de l'auteur. Géorgien, fils de notable, né à la fin du XIXe siècle dans une partie périphérique de l'empire russe.

Kéthévane Davrichewy essaie de reconstituer sa vie, dans sa patrie tout d'abord, puis un peu plus brièvement dans les années postérieurs. A partir des écrits de l'homme, de souvenirs familiaux, de documents divers. Son ancêtre a touché de près à la grande histoire, il fut le camarade, et peut être le demi-frère d'un autre Joseph, Djougachvili, qui s'est choisi le nom de Staline. Ils ont partagé des jeux d'enfants, des visées de libérations de la Géorgie, et aussi des passions révolutionnaires. Mais alors que Staline connaît la carrière que l'on sait, l'autre Joseph fuit en France, où il finira sa vie.

Le livre est très prenant, entre le récit de la vie de Joseph, qui est aussi l'histoire de son pays, et un peu du monde à l'époque et les recherches effectuées par son arrière-petite-fille. Tout est loin de coller dans ce livre, difficile presque de superposer l'enfant sensible, l'adulte indifférent à ses proches et le vieillard irascible. Mais c'est un peu logique, Kéthévane Davrichewy reconstitue un personnage à partir de données disparates, et aussi à partir de son propre imaginaire, de son propre désir.

Un bon moment de lecture, qui me donne envie de découvrir ses autres romans.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   Lun 6 Juin 2016 - 6:19

c'est bien de lire ton commentaire... je n'étais pas trop partante avec ce sujet pour tenter, mais là, je note Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kéthévane Davrichewy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kéthévane Davrichewy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: