Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Elena Ferrante [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   Ven 5 Aoû 2016 - 19:09

Je suis un peu rassuré en lisant au milieu d'un concert de louanges 2 avis sur ama..n qui évoquent pour l'un une lecture de métro et pour l'autre:

Internaute a écrit:
Je ne comprends pas l’engouement pour ce roman linéaire et ennuyeux, dans lequel les personnages secondaires, pléthoriques, sont si mal caractérisés qu’on ne parvient à les identifier que grâce à un index auquel il faut sans cesse se reporter. Les deux personnages principaux ont beau être attachants, cela ne suffit pas.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   Sam 6 Aoû 2016 - 15:54

Marko a écrit:
L'accroche dit que Pennac l'offre à tous ses amis. Mais au moins chez lui (le cycle Malaussène) c'était drôle.
Il est dit que D. Pennac a aimé, et non que cela ressemble à ce que lui-même a écrit. L'intérêt de telles accroches sur les bandeaux est contestable, mais c'est un autre débat.
En tout cas, chacun ses goûts... Malgré un petit temps d'adaptation à ce roman, j'ai beaucoup aimé sa reconstitution des années 50 dans les classes populaires, et les rapports entre les deux jeunes filles. Je l'ai offert ou conseillé à d'autres lecteurs, pourtant pas des lecteurs de romans de gare, qui l'ont beaucoup apprécié aussi.
Le fait qu'il ait du succès ne le déprécie pas à mes yeux, mais ce n'est pas son succès qui me l'a fait acheter, je l'ai lu avant ! sourire


Dernière édition par kathel le Sam 6 Aoû 2016 - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   Sam 6 Aoû 2016 - 16:03

kathel a écrit:
Marko a écrit:
L'accroche dit que Pennac l'offre à tous ses amis. Mais au moins chez lui (le cycle Malaussène) c'était drôle.
Il est dit que D. Pennac a aimé, et non que cela ressemble à ce que lui-même a écrit. L'intérêt de tels accroches sur les bandeaux est contestable, mais c'est un autre débat.
En tout cas, chacun ses goûts... Malgré un petit temps d'adaptation à ce roman, j'ai beaucoup aimé sa reconstitution des années 50 dans les classes populaires, et les rapports entre les deux jeunes filles. Je l'ai offert ou conseillé à d'autres lecteurs, pourtant pas des lecteurs de romans de gare, qui l'ont beaucoup apprécié aussi.
Le fait qu'il ait du succès ne le déprécie pas à mes yeux, mais ce n'est pas son succès qui me l'a fait acheter, je l'ai lu avant ! sourire

L'essentiel est le plaisir qu'on y trouve. Je comprends qu'on puisse l'aimer. Je n'aurais pas dit moi-même que c'était un roman de gare ni que c'est comparable à Pennac. Je voulais juste dire que dans un registre de littérature populaire et à succès (qui ne me dérange pas non plus du moment que c'est bon) la lecture de Pennac m'avait au moins procuré du plaisir. Ici tout a glissé... N'hésite pas à développer pour donner envie aux autres (j'ai lu ton commentaire)!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   Sam 6 Aoû 2016 - 16:06

Marko a écrit:
N'hésite pas à développer pour donner envie aux autres!  
Hé, mais j'avais déjà développé (un peu) en première page ! Very Happy
Je compte bien lire la suite et aussi Les jours de mon abandon, je reviendrai en parler plus tard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   Sam 6 Aoû 2016 - 16:21

Je constate vos réserves en me demandant ce qu' est devenue l' auteur de Poupée volée, un livre que j' avais apprécié.
La difficulté d' etre mère, réflexions lucides et cruelles et une écriture apropriée au propos, c' est ce qui m' avait retenu.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   Sam 6 Aoû 2016 - 17:29

bix229 a écrit:
Je constate vos réserves en me demandant ce qu' est devenue l' auteur de Poupée volée, un livre que j' avais apprécié.
La difficulté d' etre mère, réflexions lucides et cruelles et une écriture apropriée au propos, c' est ce qui  m' avait retenu.
Tu y retrouveras peut-être les mêmes qualités.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chopin
Plume timide
avatar

Messages : 5
Inscription le : 07/11/2016
Age : 54
Localisation : privas

MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   Lun 14 Nov 2016 - 16:31

Je termine peniblement L amie prodigieuse Il est vrai que j ai des problemes de concentration qui nuisent a mon appreciation mais apres avoir survole ce fil je suis soulagee de lire l avis de Marko qui rejoint le mien .
Cette volonte de mettre en exergue une profonde amitie de jeunesse n aboutit qu a une banale romance sans relief.
Je ne pense pas continuer avec cette auteur.
Je me suis profondememt ennuyee . hs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   Lun 14 Nov 2016 - 17:05

Pas grave !
Si tu veux rester en Italie, un petit livre très musical et qui ne deviendra jamais un best seller !

Maison des autres : Silvio d' Arzo.
Traduit de l'italien par Bernard Siméone

 
Genre : Littérature italienne
Collection : Rivages Poche / Bibliothèque étrangère | Numéro : 78
 Poche  | 96 pages.  |


Grand admirateur de James et de Conrad, D'Arzo sait bien que les moments essentiels sont ceux où "il ne se passe rien". Mais ce rien engendre ici une prose tendue et scandée où chaque mot semble arraché à la plus secrète réticence. La douloureuse question que la vieille femme de Maison des autres, après maints détours et lapsus, pose au prêtre d'un village perdu de l'Apennin émilien ne peut avoir de réponse.
Dans un univers minéral et désolé que rythme le retour obsédant des saisons et des gestes, à peine troublé par le drame indicible qui fait le livre, elle renvoie chaque lecteur au profond de lui-même.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   Lun 14 Nov 2016 - 17:26

Ah oui Bix je te rejoins ! Un petit bijou celui-ci ! drunken

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elena Ferrante [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elena Ferrante [Italie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: