Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Léonor de Récondo

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



Léonor de Récondo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Léonor de Récondo   Léonor de Récondo - Page 2 Icon_minitimeJeu 3 Nov 2016 - 14:26

J'ai lu Amours.

L'auteur a des talents de conteuse : en phrases simples, elle pose le cadre, l'ambiance, on y est. Et c'est agréable.
La conjugaison, au présent, appuie la clarté du récit, installe une écoute.

Et puis le cadre posé, les personnages imaginés, ça se gâte à mes yeux.

Le récit commence à s'engager et pour moi, De Récondo n'y excelle pas autant, littérairement parlant. Au moment où ses personnages se trouvent face à la question de l'amour, c'est sa maladresse qui est plus visible.
Comme si
là où commencait son imagination
et finissait son rôle de simple peintre,
sa maitrise narrative disparaissait.

Une bonne conteuse, une mauvaise écrivaine ? Un truc comme ça.
Parce que j'ai trouvé, passée l'exposition du cadre, qu' il y avait des maldonnes lexicologiques, des tournures de dialogues qui me semblent trop modernes pour l'époque (en même temps je l'ai pas vécue, ok), des contextualisations emotionnelles super clichées.la description, toujours simple, devient bateau quand elle touche au vocabulaire émotionnel.

Ceci dit, mis à part cette opinion péjorative,
il n'y a pas moins des sujets que j'ai trouvé drôlement culottés, abordés. Une mauvaise écrivaine mais qui si elle prenait plus de temps pour poser ses objectifs deviendrait redoutable ?
Intérêt véritable et singulier de 3 points :

-celui , tragique, du nourisson qui se meurt par faute de soin adéquat, super bien décrit.
-celui de la paralysie émotionnelle (la mère adoptive le vit, un court moment, suffisant pour mettre en danger l'enfant),
-et celui, de loin le plus intéressant, à mon avis, de l'hébétitude d'un environnement humain face à une autorité hystérique.
Ces pages là sont précises, grâce à son style sobre, et d'autant plus efficaces.
Mais la romance prend le dessus sur ces trois points, et harlequin s'en vient. La tenue du récit devient inexistante, ça fait : harlequin. Vraiment.

Comme à chaque fois que je lis d'une traite un roman
que je trouve faible,
j'ai reçu avec beaucoup d'intérêt certains traits, noyés dans la masse.Pourtant.
Ces 3 points ci-dessus.

Ah, et la fin, ouh làlà.
Romantique-poussiéreuse-les-grands chevaux. Super régressive cette romance.
Il y a pourtant de bien grâves pierres hardiment semées.


Dernière édition par Nadine le Jeu 3 Nov 2016 - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Léonor de Récondo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Léonor de Récondo   Léonor de Récondo - Page 2 Icon_minitimeJeu 3 Nov 2016 - 14:41

Faudrait que j'essaie les deux autres. Au moins un autre.Parce que là je suis déçue.
Revenir en haut Aller en bas
 
Léonor de Récondo
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [info] Comment à coup sûr lire l'échelle d'un plan ou d'une carte sans se tromper et bluffer ses proches ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: