Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [Roman Graphique] Nate Powell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: [Roman Graphique] Nate Powell   Dim 15 Avr 2012 - 19:52



Nate Powell est né aux Etats-Unis, dans l’Arkansas, en 1978. Diplômé d’une école d’arts visuels en 2000, il mène en parallèle des activités de dessinateur, de musicien et d’auteur-interprète de sketches satiriques. Son roman graphique Swallow Me Whole, paru en 2008, remporte le prix Ignatz du meilleur nouveau talent et fait partie en 2009 des finalistes du prix Los Angeles Times Book. Nate Powell vit à Bloomington.
Source : éditeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Sam 19 Nov 2016 - 6:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Nate Powell   Dim 15 Avr 2012 - 19:52

ensemble avec: Mark Long et Jim Demonakos (scénario)


Le silence de nos amis
Citation :
Présentation de l’éditeur
Le Silence de nos amis a pour cadre la ville de Houston en 1967, dans l’état américain du Texas, à l’époque de la lutte pour les droits civiques. L’histoire met en scène deux familles, l’une blanche, l’autre noire, qui malgré l’intolérance qu’attisent ces temps troublés parviennent à se rapprocher autour de valeurs communes. Les deux pères de famille (Jack le reporter blanc et Larry l’enseignant noir) luttent l’un et l’autre pour dépasser les préjugés propres à leur communauté d’origine, tandis que se déchaine autour d’eux la violence raciste, tant dans la rue que dans les médias, à l’université ou sur les bancs du tribunal local, où se joue la tête de plusieurs militants étudiants engagés dans la lutte contre la ségrégation
Mise en images par le talentueux Nate Powell, Le Silence de nos amis est co-écrit par Jim Demonakos et Mark Long à partir d’un matériau en grande partie authentique : Mark Long, dont le père a directement inspiré le personnage de Jack, a travaillé à partir de ses propres souvenirs de cette époque pour développer cette fiction semi-autobiographique.

« Au bout du compte,
nous ne nous souviendrons
non pas des mots de nos ennemis….

… mais du silence de nos amis »


Martin Luther King


Basé en grande partie sur des souvenirs de jeunesse de Mark Long et des événements dont son père a été témoin, ce livre est une belle « leçon d’histoire » sans qu’on l’éprouve ainsi.
Une page dans le passé de Houston, Texas. Une histoire qui mérite d’être racontée. Des images qui donnent bien du relief à ce qu’on découvre, le plus souvent avec des frissons mais aussi avec le sourire sur les lèvres.
Heureusement ce livre ne parle pas seulement des ennemis mais aussi des amis et surtout c’est bon que les amis ne sont pas muets dans ce livre.
Extra !



Une chanson qui est aussi cité dans le livre.. et qui redonne bien la dynamique de ce récit


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
avatar

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Nate Powell   Jeu 19 Avr 2012 - 21:49

J'avais lu :

mais faut que je me rafraichisse les neurones à son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Nate Powell   Jeu 19 Avr 2012 - 21:50

Maryvonne a écrit:
J'avais lu :
je l'ai en commande.. bien que les sujets sont tout à fait différents.. mais j'aime bien son travail.. donc..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Le silence de nos amis   Dim 1 Juil 2012 - 17:54

Tout comme kenavo, j'ai lu avec beaucoup d'enthousiasme "Le silence de nos amis". C'est très vrai qu'on pourrait y voir un approche "pédagogique" d'enseigner une partie d'histoire des E-U, du mouvement des droits civiques, mais c'est si bien fait, que j'étais étonné de découvrir sur un fil anglais une recommandation pour l'âge "entre 9-12 ans". Oui, évidemment on peut commencer à lire ça très tôt, mais pour tous il est bon de plonger dans une atmosphère pourtant pas si lointain (1967: donc à peine 45 ans!!!), où certaines choses ne se faisaient pas. Quelle avancée donc - le livre est paru en 2012 sauf erruer? - si aujourd'hui le président américain est ce qu'il est...

Au délà d'un approche purement historique: Même nos deux familles un peu exemplaires montrent bien dans leurs premières réactions face à des rencontres probables avec quelqu'un de l'autre communauté (raciale) qu'il fallait apprendre à surmonter des préjugées tenaces, qu'il fallait s'apprivoiser aussi. Et quoi de mieux que - pour reprendre des propos de Kenavo - la musique appréciée ensemble ou un bon barbecue de fête?

Vraiment très bien! Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Nate Powell   Jeu 6 Fév 2014 - 18:27

Avec John Lewis et Andrew Aydin

/
March Book One / Wake up America, Tome 1 1940-1960
Citation :
Présentation de l’éditeur
Le député John Lewis incarne, depuis plus de cinquante ans, une voix morale vibrante dans la quête de l'égalité et je suis enchanté qu'il partage aujourd'hui avec les jeunes leaders de l'Amérique ses souvenirs du mouvement des droits civiques. Avec Wake Up America, c'est une nouvelle génération qu'il entraîne à sa suite sur le pont Edmund Pettus, des poings serrés d'hier aux mains tendues de demain.

Quel livre intéressant, extraordinaire et tout à fait important.

Le lecteur va partager quelques étapes de la vie de John Lewis (*) dès son jeune âge.

Depuis ma première rencontre avec Nate Powell je suis admirative devant son talent de raconter une histoire aussi captivante, et ici il s’agit même de l’histoire avec un très grand H.

Que de moments importants dans la vie de la société américaine, montré d’une façon impressionnante.

J’ai hâte de découvrir la suite !







(*)
Citation :
John Robert Lewis, né le 21 février 1940 à Troy, est un militant politique et homme politique américain.
Engagé dans le Mouvement afro-américain des droits civiques, il est l'un des responsables du Student Nonviolent Coordinating Committee (SNCC) dans lesannées 1960. Il est depuis la fin des années 1980 à la Chambre des représentants des États-Unis en tant que représentant du 5e district congressionel de Géorgie.
source et suite.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Nate Powell   Mar 17 Mar 2015 - 20:54

Wake up America – Tome 1 : 1940-1960 (2013)




La lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis dans les années 1950 nous est essentiellement connue par le biais du combat de Martin Luther King et par la résistance de Rosa Parks. On oublie trop souvent que cette longue lutte a engagé une énorme quantité d’hommes et de femmes qui, dans la lignée de Martin Luther King, ont réussi à développer une forme de manifestation non-violente empruntant beaucoup à Gandhi.


Nate Powell a choisi de revenir sur le parcours de John Lewis, sénateur noir élu à la Chambre des Représentants depuis 1986, sans doute parce qu’il le connaît bien et entretient avec lui une relation de proximité qui lui permet de construire sa rétrospective sur une source authentique et de qualité.


Dans ce premier volume, Nate Powell retrace le parcours de John Lewis des années 1940 aux années 1960. On y découvre le choc de la confrontation à la réalité brute et moderne de certaines villes américaines –ici, ce sera la ville de Nashville. John Lewis a passé son enfance au fin fond de la campagne de l’Alabama et lorsqu’il la quitte pour poursuivre des études dans l’enseignement supérieur, il est choqué de découvrir la gravité d’une ségrégation qui semble ne jamais devoir être remise en question. Son modèle, c’est Martin Luther King et le gospel social : et si les injonctions de la Bible permettaient d’entrer dans une nouvelle ère politique ? Le Nashvill Student Movement est lancé. Les entraînements sont focalisés sur la résistance à la violence :


« Lawson nous apprit à nous protéger. A désarmer nos assaillants en faisant appel à leur humanité. A nous protéger les uns les autres. A survivre. Mais le plus dur à apprendre… à sincèrement comprendre, au plus profond de soi, était de réussir à éprouver de l’amour pour ceux qui nous attaquaient. »


A la suite de cela, les membres du mouvement commencèrent leurs premiers sit-in non-violents dans des magasins. Les noirs ne devaient jamais être servis au comptoir : les noirs outrepasseront la consigne et demanderont à manger, quittant d’abord les lieux sans protester puis occupant les sièges de  plus en plus longtemps, à mesure que le nombre de manifestants silencieux augmentera. La force du dessin soutient ici la puissance hautement perturbatrice de ces occupations pacifiques : le propriétaire du magasin qui, en refusant de servir les noirs, soutient indirectement la ségrégation, est renvoyé de plein fouet à sa propre violence. Il devient le propre spectateur de son injustice, et tout cela se passe au-delà des mots et des discours classiques.


Le succès du mouvement aboutira à la création du Student Nonviolent Coordinating Committee (SNCC) et à la victoire du 10 mai 1960, date à laquelle 6 grands magasins de Nashville servirent à manger, pour la première fois dans l’histoire de la ville, à des clients noirs. La réussite témoigne elle-même de l’aberration de la situation qu’elle révoque.


La suite des événements est vivement attendue au prochain épisode.





Citation :
Je n’oublierai jamais ma mère me lisant les premiers mots ce livre… “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.” A cinq ans, je lisais tout seul, et une phrase me frappe tout particulièrement, bien qu’à l’époque, je ne pouvais pas en comprendre toute la portée…
« Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. »
Je me mis à prêcher à mes poulets à peu près chaque soir. Je les rassemblais tous dans le poulailler et je les installais sur leurs perchoirs. Ils s’asseyaient en silence. Ils inclinaient la tête, ils opinaient, mais ils ne disaient jamais « Amen ».


Quel est le rapport ? peut-être celui-ci...


Citation :
Lawson nous apprit à nous protéger. A désarmer nos assaillants en faisant appel à leur humanité. A nous protéger les uns les autres. A survivre. Mais le plus dur à apprendre… à sincèrement comprendre, au plus profond de soi, était de réussir à éprouver de l’amour pour ceux qui nous attaquaient.




Citation :
Quatre-vingt-deux d’entre nous ont fini en prison ce jour-là. La police ne demandait pas mieux que de se débarrasser de nous, alors la caution est passée de 100 à 5 dollars. Mais cela ne changea rien. Nous n’allions pas coopérer de quelque façon que ce soit avec le système qui autorisait la discrimination contre laquelle nous luttions. Les autorités de Nashville ne mirent pas longtemps à comprendre qu’il était impossible de nous forcer à payer notre sortir. Vers 23H00, nous avons tous été relâchés.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Nate Powell   Mar 5 Mai 2015 - 10:49

Avec John Lewis et Andrew Aydin

/
March / Wake up America Tome 2  1960-1963
Citation :
Présentation de l’éditeur
Second volet de l’évocation de la lutte pour la conquête des droits civiques dans l’Amérique ségrégationniste, dans un registre vibrant.
Ce grand récit réaliste relate la longue marche des Noirs américains pour l’égalité des droits. À travers le personnage de John Lewis, figure historique du mouvement aux côtés de Martin Luther King, les auteurs retracent le combat des militants pour les droits civiques au tournant des années cinquante et soixante.
Le Sud ségrégationniste y est dépeint dans toute sa violence et son injustice.

Tout comme pour le premier volet, la suite est un autre témoignage important et extraordinaire sur l’histoire du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis.
Cette fois-ci la moitié du livre se consacre des Freedom Rides

Citation :
Les Freedom Rides ("voyages de la liberté" en anglais) sont les actions de militants du mouvement des droits civiques aux États-Unis qui utilisaient des bus inter-états afin de tester l'arrêt de la Cour suprême Boynton v. Virginia qui rendait illégale la ségrégation dans les transports. Le premier Freedom Ride partit deWashington le 4 mai 1961, et devait arriver à La Nouvelle-Orléans le 17. Les militants furent arrêtés dans les États du Sud sous prétexte de violer les lois locales et les lois Jim Crow.
source et suite

Hallucinant ce que ces « simples trajets » ont eu comme conséquences pour bon nombre de ces jeunes, engagés et plein de courage. À tout moment je me suis demandée si j’aurais eu le cran de faire partie de leur mouvement, autant que j’approuve leurs idées, fallait encore être partant pour se voir mis en prison, se faire battre et même être tué.
Les évènements près de Birmingham restent les plus marquants, un bus mis en feu par le Ku Klux Clan, le gouverneur leur a laissé libre cours pendant un quart d’heure avant d’envoyer la police sur place !



La deuxième partie du livre se consacre de l’idée, l’organisation et la réalisation de la Marche sur Washington.
Citation :
La Marche sur Washington pour le travail et la liberté (en anglais March on Washington for Jobs and Freedom) est une marche politique qui se déroula à Washington DC le 28 août 1963. Martin Luther King y fit son discours historique I have a dream (« Je fais un rêve »), symboliquement devant le Lincoln Memorial.
source et suite

Impressionnant et la mise en image donne des frissons.

Considérant les turbulences récentes à Baltimore, ce pays n’as pas fini de résoudre ses problèmes raciales !
D’autant plus important des livres comme celui-ci !



Le talent de Nate Powell est une fois de plus le grand atout de cet album ! EXTRA !




Ce livre est dédié à Fred Shuttlesworth


Citation :
Le révérend Fred Shuttlesworth, né Freddie Lee Robinson le 18 mars 1922 et mort le 5 octobre 2011, est une personnalité du Mouvement afro-américain des droits civiques qui lutta contre la ségrégation et d'autres formes de racismes à Birmingham, en l'Alabama pendant la campagne de Birmingham. Il fut l'un des fondateurs avec Martin Luther King et Ralph Abernathy de la Southern Christian Leadership Conference.
Source : Wikipédia


conçu comme une trilogie, j'attends impatiemment la suite!!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Nate Powell   Sam 19 Nov 2016 - 6:16



John Lewis vient de recevoir le National Book Award* pour le 3ème tome de March (Wake up America en version française) dans la section Young People’s Literature

Je l'ai lu... mais puisqu'il ne va paraître en France qu'en février 2017, je vais attendre un peu pour vous en parler


“I remember in 1956, when I was 16 years old, going to the public library to get library cards, and we were told the library was for whites only and not for coloreds. And to come here and receive this honor, it’s too much.”

«Je me souviens qu'en 1956, à l'âge de 16 ans, je me rendais à la bibliothèque publique pour obtenir des cartes de bibliothèque, et on nous a dit que la bibliothèque était réservée aux blancs et non aux gens de couleur. Et pour venir ici et recevoir cet honneur, c'est trop.


* Le National Book Award est l'une des distinctions littéraires les plus prestigieuses des États-Unis

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Roman Graphique] Nate Powell   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Roman Graphique] Nate Powell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Twilight Fascination Volume 1,le Roman Graphique,en Précommande !
» La vie comme un roman (vidéo)
» 1100 ans de la Normandie : un roman sur le sujet !
» Explication sur "Le roman du Mt St Michel".
» Norme graphique... et orale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: