Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Le Zappa du jour

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Jan 2013 - 20:05

héhé, une écoute que je qualifierai d'un peu magmatique sur les bords (dans le sens de mes découvertes) ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Jan 2013 - 23:49

animal a écrit:


Musique :

- Zappa qu'on apprend à aimer


- des promenades

L’essentiel quoi! sourire

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeVen 25 Jan 2013 - 20:16

Joseph Anton - une autobiographie
Salman Rushdie

Citation :
Et Frank Zappa lui aussi mourut.
Le passé lui sauta au visage quand il lut la nouvelle, le plongeant traîtreusement dans des émotions violentes et inattendues.
Lors de l'une de leurs premières sorties, Clarissa et lui étaient allés écouter The Mothers of Invention au Royal Albert Hall,
et au beau milieu du concert un Noir défoncé portant une chemise pourpre brillante était monté sur scène et avait demandé à jouer avec l'orchestre.
Zappa ne s'était pas laissé démonter.
"Très bien, monsieur, et de quel instrument jouez-vous?"
Chemise pourpre marmonna quelque chose à propos d'un cor et Zappa s'écria: "Donnez un cor à cet homme!"
Chemise pourpre commença à jouer complètement faux.
Zappa écouta quelques mesures puis fit en aparté:
"Hum, je me demande avec quoi nous allons pouvoir accompagner ce joueur de cor. J'ai trouvé, le puissant et majestueux grand orgue de l'Albert Hall"
Aussitôt un des musiciens s'installa sur le banc de l'orgue, tira tous les jeux et joua "Louie Louie"
tandis que Chemise Pourpre plus bas continuait à souffler n'importe comment dans son cor sans que personne l'entende.
C'était un de ses bon souvenirs d'autrefois et à présent Zappa était mort...
Plon - page 473


_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Fév 2013 - 11:35

La St Valentin jumelée à l'anniversaire de Kéna,
l'occasion pour Frank Zappa d'interpréter une jolie romance
(1980)


et la version originale qui vaut le détour (1968)

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeSam 16 Fév 2013 - 9:01

Arf! j'avais oublié. Pour les curieux (et les autres aussi même si sur cette rubrique j'en compte pas plus de 3 des curieux...)
Mardi dernier sur France-Musique, en fin de matinée une excellente émission (si si):
Zappa et le jazz
avec comme invité initiateur:
Pierrejean Gaucher.
En podcast un bail ici
Le Zappa du jour - Page 3 Fz_19811



_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeSam 16 Fév 2013 - 16:59

merci pour le lien.. je vais y aller jeter une oreille.. curieuse que je suis, surtout que la fameuse citation de lui ne le met pas très près du jazz Wink

Le jazz n'est pas mort, c'est juste qu'il a une drôle d'odeur.
Frank Zappa

Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeSam 16 Fév 2013 - 19:36

j'ai écouté l'émission ce midi et je vous encourage à y jeter une oreille. je ne sais pas quelle influence à le fait de ne pas y connaitre grand chose, mais c'est très intéressant (en plus de l'écoute des extraits). l'ouverture que ça donne sur la musique est on ne peut plus appréciable (jazz et autres). j'y ai retrouvé (en plus de tout ce qu'il faut pour accrocher à Zappa) le plaisir du mélange sans complexe des genres (ce n'est donc plus exactement un mélange) comme avec des morceaux de George Clinton/Funkadelic ou du rock ou du rock plus épais et d'autres choses encore, ou un film sur de la musique plus expérimentale dont on avait parlé avec Burly(bunch) il y a un bout de temps.

très très belle écoute.

bonjour

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Fév 2013 - 9:04

Merci Animal. Ton com me va droit au coeur!
(Directly from my heart to you - 5:17 - Weasels ripped my flesh - The Mothers of Invention - 1970)
Sinon, oui! Pierrejean Gaucher qui s'est pointé au studio avec sa guitare démonte et remonte la façon de Zappa dans son concept créatif.
C'est hyper instructif sans être chiant. Il aborde un point crucial: Celui de la Big Note.
Et clos ce chapitre en disant que la même émission pourrait être faite avec la musique contemporaine!
Pour qui voudraient l'émission à emporter, un mp et je passe un lien droopbox...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Fév 2013 - 9:08

kenavo a écrit:
merci pour le lien.. je vais y aller jeter une oreille.. curieuse que je suis, surtout que la fameuse citation de lui ne le met pas très près du jazz Wink

Le jazz n'est pas mort, c'est juste qu'il a une drôle d'odeur.
Frank Zappa

Very Happy
J'aime bien ses petites phrases assassines. J'en ai trouvée deux autres pas mal l'autre jour:

"L'esprit est comme un parachute : il ne fonctionne pas s'il n'est pas ouvert"

" Si Dieu nous a fait à son image, il est sûrement bête et laid".


Pour le lien, j'écouterai chez moi (ici pas assez de connexion) ça a l'air intéressant, merci Igor.

Je dois être la 3ème curieuse? En tout cas ça fonctionne, j'ai chargé son album sur Deezer (Joe's Garage) je commence à apprécier le bonhomme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Fév 2013 - 9:17

Il est très bien "Joe's Garage", éclectique et marrant! (comme d'hab) Pour finir planant (Watermelon in easter hay) juste avant la fiesta de fin de session studio (A little green Roseta).
Et oui tu es bien dans le trio! sourire

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Fév 2013 - 16:27

Igor a écrit:
Il est très bien "Joe's Garage", éclectique et marrant! (comme d'hab) Pour finir planant (Watermelon in easter hay) juste avant la fiesta de fin de session studio (A little green Roseta).
Et oui tu es bien dans le trio! sourire
Oui, très varié et plein de fantaisie! Ma préférée reste toujours Joe's garage (je l'adore) mais j'aime bien Catholic girls et stick out. Watermelon, on dirait presque du Pink floyd, étonnant!
Ce type avait plus d'une corde à son arc, c'est certain, et je commence à comprendre la fascination qu'il exerce toujours sur pas mal d'adeptes.

Allez, juste pour le plaisir;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeLun 18 Fév 2013 - 20:26

JOE'S GARAGE
Le Zappa du jour - Page 3 Joe_s_10

Dans Frank Zappa - chronique discographique,
Christophe Delbrouck consacre quelques pages à « Joe’s Garage ». L’ouvrage est (était ?) édité en 1994 aux éditions Paralleles. Je pense qu’il est épuisé et pas réédité.
Je me permet donc d’en recopier ici ces pages…

Parallèlement à la sortie du double L.P. Sheik Yerbouti, l’actuelle formation de Frank Zappa est assez sollicitée. Leur dernière tournée, de février à mars, a reçu un accueil des plus chaleureux des palais des sports de Lyon de de Montpellier jusqu’à ceux de Cologne et de Zurich. Après un passage éclair au Japon, en avril, le groupe travaille sur un opéra rock en trois actes.
En octobre, Joe’s Garage Act I est distribué. Le mois suivant c’est au tour du double album , Joe’s Garage Act II & III de conclure cette boulimie de pressage.

Pour cet opéra, la palette instrumentale est constituée par F.Z. (guitare), Waren Cucurello (guitare rythmique), Denny Walley (slide guitar), Peter Wolf (claviers), Tommy Mars (claviers), Arthur Barrow (basse), Ed Mann (percussions) et Vinnie Colaita (batterie). Patrick O’Hearn participe à « Outside Now » et Graig Steward (harmonica) intervient dans le premier acte. Concernant Graig Steward son vœux est exaucé :
FZ : Il est venu auditionner à l’époque de Roxy & Elsewhere. Il était déjà excellent, mais il ne pouvait pas apprendre ses parties assez vite, pas aussi vite que George Duke et les autres, il nous ralentissait. Je lui ai dit « rentre chez toi, travaille et rappelle moi dès que tu te sens prêt » Six ans plus tard, c’est donc chose faite.


Pour illuster un livret très riche en dialogues, une vingtaine de rôles sont distribués.
FZ incarne à la fois Larry, Father Riley, Buddy Jones et partage les interventions avec L. Ron Hoover, à travers le personnage du Central Scrutinizer, Ike Willis est Joe, Terry Bozzio est Bald-Heated John, Dale Bozzio est Mary, Denny Walley est Ms Borg et Al Malkin est l’officier de police Butzis. Les autres rôles plus épisodiques sont joués par Ed Mann, Waren Cucurello, Marginal Chagrin, Stumuk, George Hormel ou encore Barbara Isaak.

Musicalement, Joe’s Garage differe des dernières productions par un partage entre un retour aux sources rythm’n’blues et certains courants plus actuels, du funk au reggae.

Le Zappa du jour - Page 3 Joe_s_11
Act I : A l’énoncé des deux premières scènes, le ton est donné.
A travers l’image de Joe, un héros musicien, il s’agit d’une parabole sur la vie d’artiste, sur la marginalité et l’anticonformisme en général, mis en accusation par le narrateur, Central Scrutinizer, une sorte de robot humanoïde à la conscience juridique affirmée. L’histoire débute dans le garage des parents de Joe. Celui-ci s’y enferme tous les après-midi pour travailler sur sa Stratocaster et, tous les jours, il joue la même chanson.
Son père en devient fou et tout le quartier entend régulièrement sa mère crier « turn it down ». Les premières scènes ressemblent fort à des séquences autobiographiques (dans son garage, Joe n’accepte pas le LSD). Lorsqu’avec son groupe, le héros se sent prêt pour une carrière, il invite une vingtaine de filles pour fêter l’évènement. Ensuite il tente sa chance au Go-Go Bar.
A la fin de chaque épisode, The Central Scrutinizer expose les méfaits de Joe grâce aux témoignages de Ms Borg, la voisine. Fatiguée de tout ce bruit, elle se plaint auprès de l’officier Butzis (« je ne comprends pas, c’était un gentil garçon. Avant il tondait ma pelouse… »).
Les premières confrontations de Joe avec la police ainsi que l’inimitié du quartier à son égard, ne sont en fait qu’une transposition de la vie au studio Z. La suite possède un sens propre à Zappa, mais perd toute trace biographique s’attarde sur les promesses pour devenir de plus en plus scabreuse. Joe rencontre Mary, sa première petite amie, dans un couvent (« Catholic Girls »). Sous des allures très pieuses, Mary est en fait complètement nymphomane et l’histoire s’attarde sur ses prouesses (« Crew Slut »).
Celles-ci sont exprimées crûment et vont faire « vibrer » immédiatement le Parent’s Music Resource Center ainsi que l’église catholique. Mary fait croire à Joe qu’elle se rend à l’église mais profite de ses escapades pour devenir une groupie.
Zappa se sert d’elle pour dénoncer l’absurdité du phénomène, mais il reste très flou sur leur rôle dans ses propres tournées.
FZ : « Dans toutes les salles de concert, vous rencontrez des filles qui viennent pour sauter les musiciens et qui se contrefichent de ce que vous pouvez jouer. Elles font partie des meubles… Personnellement, ce genre de filles ne m’intéresse pas. »
Mary suit différents groupes dans tout le pays pour assouvir sa passion. A Miami, elle participe à un concours de T-shit mouillés (« Wet T-shirt Nite ») et y retrouve le père Riley, l’administrateur de son couvent, en présentateur paillard sous le nom de Buddy Jones.
B. Jones: « Our big prize tonight is fifty american dollars to the girl with the most exciting mammalian protuberances. »
Mary : « Here, I am ! »
B Jones : « Whoopee! And here comes the WATER!... Let the guys get a good look at ya honey!...
L’action est introduite par des sequences orchestrales virevoltantes (Ed Mann y est excellent au marimba) qui deviennent funky lorsque le show est entamé, au milieu des réactions enflammées des spectateurs. Prévenu du succès de sa petite amie, Joe s’acoquine avec Lucille (« Why Does It Hurt When I Pee ? »), une délicieuse personne mais qui lui refile une maladie vénérienne.
Joe : « Pourquoi j’ai mal quand je vais pisser ? J’ai les couilles comme une paire de maracas… »
La fin est une reprise de Jeff Simmons (« Lucille Has Messed My Mind Up ») modifiée en reggae.
Joe y exprime ses dilemmes : pour être efficace dans sa musique il va devoir d’attarder un peu moins sur la sexualité.

Même si Frank Zappa continue de donner un caractère plus simplifié à sa musique (la plupart des morceaux seront d’ailleurs des succès en simple), ses mélodies conservent leur originalité.
Les orchestrations sont épurées mais efficaces comme dans « Wet T-shirt Nite » et « Why Does It Hurt When I Pee ? ». Les trames rythm’n’blues s’entremêlent avec des tempos funk. Arthur Barrow y adopte à l’occasion des lignes de basse en slap.
Mais le principal élément de nouveauté concerne l’utilisation du reggae. Ce choix, déjà adopté sur scène en 1978, va prendre une ampleur croissante l’année suivante soit comme support aux improvisations, soit comme tremplin idéal pour remettre à jour quelques morceaux doo-wop issus du répertoire des Mothers of Invention.
Les sonorités des guitares sont également très diversifiées. Zappa reste le principal soliste (sur « Toad-O line ») et alterne différents effets en rythmique par opposition au son clair de Warren Cucurullo ou de Denny Walley.

Le Zappa du jour - Page 3 Joe_s_12
Act II & III : L. Ron Hoover, le producteur de Joe (« A Token Of My Extreme »), lui demande de ne plus jouer cette musique « avec toutes ces sales notes », de changer de langage et de lui donner au moins une seule bonne chanson. « Stick It Out » enchaine alors sur un tempo disco.
Les textes, écrits par Joe dans les toilettes, sont grossièrement détournés. Le premier couplet se transforme, de « Fuck me », en « fich me » mais Joe retombe dans ses travers et termine par : « Fuck me, you ugly son of a bitch » « Stick It Out » est en réalité un thème extrait de la trilogie « Once Upon A Time » de 1971

Dans « Sy Borg » Joe se lie avec le fils de Ms Borg. Tous les deux se découvrent une même passion pour la luxure. L’histoire reprend alors un mode lubrique, tandis que l’accompagnement évolue sous une forme très apaisée et donne l’occasion d’un excellent chorus à Tommy Mars.
Pour avoir joué de la musique illégale, Joe est arrêté puis emprisonné ‘ »Don’t Work For Yuda »). Le père Riley est l’aumonier de la prison, caché sous un autre pseudonyme, Fhater Riley B. Jones. Ce dernier organise des orgies homosexuelles pour faire expier leurs fautes aux détenus (« Keep It Greasy »).
Lorsqu’il est libéré, Joe a gardé toute sa raison. Il est maintenant devenu très cynique et se retrouve totalement exclu dans sa ville entrée en décadence, où la bonne musique est désormais interdite. Il se met à errer, à la recherche de musiciens, condamnés à disparaître ou à jouer que ce qui est permis.
Les dernières scènes sont des rêveries, où Joe se remémore son passé. Pour les illustrer, Zappa exécute quelques magnifiques solos : « Outside Now », « He Used To Cut The Grass », « Packard Goose », et « Watermelon in Easter Hay ».

Tandis que Joe est perdu dans ses pensées, Mary ressort de son imagination pour l’aider à se reprendre:
« Tu te rappelles de moi ? Ecoute…
l’information n’est pas la connaissance,
la connaissance n’est pas la sagesse,
la sagesse n’est pas la vérité,
la vérité n’est pas la beauté,
la beauté n’est pas l’amour,
et l’amour n’est pas la musique.
»
Music is the best
Le Zappa du jour - Page 3 1980_o11

L’épilogue est constitué par une chanson volontairement ringarde (écrite pour Lather) et intitulée « A Little Green Rosetta ».
Zappa prend la parole, cette fois en son nom :
« Mes musiciens sont vraiment excellents, mais personne ne va s’en rendre compte avec cette musique. Les gens qui vont acheter ce disque vont dire que cette chanson est de la merde. C’est vraiment une chanson stupide, mais j’aime ça ! »


_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Mar 2013 - 9:23

Ah oui, au milieu de ce flot de musique, il se trouve que ce (mon) cher Zappa a "écrit" un livre: Zappa par Zappa (avec Peter Occhiogrosso).
Indisponible chez les marchands.
Oh bien sûr ce n'a sans doute pas été un grand succès de librairie et le premier nain en politique (ou religion) passé une demie fois sur les écrans TV a du faire de meilleur chiffre de vente et pourtant...

Le Zappa du jour - Page 3 Zappa_11
En voici la présentation par Zappa lui même:
Introduction
Un livre? Quel livre?
Je n'ai jamais eu l'intention d'écrire un livre, mais je vais m'y mettre. Grâce à Peter Occhiogrosso. Il est écrivain. Il aime les livres au point de les lire. Moi, je me réjouis que les livres existent encore, mais il se trouve que lire m'endort.
Voici comment nous allons procéder: Peter va venir chez moi, en Californie, pour quelques semaines, nous enregistrerons des réponses à toute une série de "fascinantes questions". Il retranscrira les bandes sur ordinateur, les bidouillera, me les renverra sur disquettes, je les corrigerai encore, et le tout filera chez Ann Patty de chez Poseidon Press. C'est elle qui se chargera d'en faire "UN LIVRE".
J'ai une bonne raison de l'y mettre, c'est le monceau de bouquins crétins (dans plusieurs langues) qui prétendent parler de Moi. Je me suis dit qu'il devrait en exister au moins UN, quelque part, qui raconte des trucs vrais. Par pitié, croyez-moi, je ne prétends pas ériger une sorte d'ultime histoire orale. Livre à usage de distraction seulement.

D'où ces quelques notes préliminaires:
(1) Une autobiographie est en général écrite par quelqu'un qui estime que sa vie est vraiment prodigieuse. Ce n'est pas le cas de ma vie, pas du tout - et malgré tout j'ai envie d'exprimer des choses imprimées sur certains sujets tangibles.

(2) Documents et/ou transcriptions seront cités à la lettre.

(3) Les épigraphes en tête de chapitre (les éditeurs adorent ces petits machins) ont été dénichés et insérés par Petter - je tiens à le préciser pour que l'on ne pense pas que je suis un type qui passe son temps vautré quelque part à lire Flaubert, Twitchell ou Shakespeare.

(4) Si votre nom apparaît dans ce livre et si ça vous déplaît (ou si mes commentaires vous scandalisent) - mille pardons...

(5) Si votre nom ne figure pas dans ce livre et si vous vous sentez rejeté - mille pardons...

Chapitre 1
Bizarre, j'ai vraiment dit bizarre.
"Je n'ai jamais rien fait pour être bizarre. Ce sont les autres qui me trouvent bizarre"
FZ-Baltimore Sun, 12 octobre 1986

A suivre

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Mar 2013 - 9:45

Avec tout ça, je n’ai plus d'autre choix que de remonter tout le fil sourire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitimeMar 19 Mar 2013 - 11:48

Ca y est , j'ai écouté des extraits par ci par là (oui oui, j'ai écouté la musique et je la trouve beaucoup plus sage et ... comment dirais-je?... audible que ce que j'imaginais). Par contre quelques images sont bien à la hauteur de ce que j'attendais. Et puis oui, quelle surprise de retrouver là Boulez, puis Salmann Rushdie avec la citation, l’histoire sur Zappa m'avait totalement échappé à l'époque où j'ai lu Joseph Anton et je n'étais pas encore "initiée"!
Tout cela parle beaucoup plus après lecture du livre de Delbrouck, les titres me disent quelque chose, je cherche à identifier les musiciens, je saisis le message, je ne suis pas surprise par les images disons...décoiffantes...
Je suis une vraie spécialiste maintenant! dentsblanches

Dis donc,Igor, tu l'as vu en vrai, le Zappa, j'imagine?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Le Zappa du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Le Zappa du jour   Le Zappa du jour - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Zappa du jour
Revenir en haut 
Page 3 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jour de l'an 2008/2009
» Le jour où je me suis aimé pour vrai
» Pour observer la terre au jour le jour
» Frank Zappa
» double prise en charge: hôpital de jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro…-
Sauter vers: