Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 James Ensor

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Juin 2012 - 21:40

et la question : pour les natures mortes côté commentaire tu préfères quoi entre ce fil et le précédent que tu nous avais trouvé ? (sur le fil des natures mortes ?)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Juin 2012 - 21:59

Hé hé ... Tu as immédiatement ciblé la raison qui m'a fait me tourner sur l'oeuvre de James Ensor...
Cette fameuse nature morte au chou rouge !

Dans le livre que j'ai emprunté, ses autres natures mortes sont un peu plus classiques (le chou vert est tout ce qu'il y a de plus vert... quant au canard plumé, il ressemble effectivement à un canard plumé). Mais James Ensor détonne à nouveau avec sa raie ! Elle est abominable et semble se foutre de son spectateur. Elle me plaît beaucoup ! Shocked

Tout ne me plaît pas dans ce que fait Ensor... mais lorsque le charme agit, il ne fait pas dans la dentelle ! C'est puissant.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Juin 2012 - 22:11

hé ! mais tu ne réponds pas à la question ? la filoute ! loupe

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeLun 11 Juin 2012 - 10:25

Alors je n'ai pas dû comprendre ta question...
Il va falloir que tu reformules pour que ça percute !

En attendant, un commentaire d'Eugène Demolder (écrivain belge) sur les natures mortes d'Ensor :

Citation :
« C’est certain, il existe aussi de sa main des marines et des paysages fiers et beaux, dans lesquels il se montre sous son côté rêveur… mais nous ne devons pas nous détourner de ses tableaux sans avoir constaté qu’il est aussi un peintre remarquable de natures mortes. Il montre ici la classe d’un Louis Dubois. La même exquise sensualité, les mêmes couleurs choisies et opulentes, le même amour voluptueux des magnifiques mélanges de la palette… Et tout vit, une vie effrénée des couleurs et du quotidien. Les choses possèdent des cordons nerveux vers les rayons de lumière… Ce qui plaît en outre dans ses natures mortes, c’est le hasard de la représentation, très artistique, très spontanée, personnelle et libérée de toutes les règles traditionnelles. »

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeLun 11 Juin 2012 - 13:16

je pensais à :

colimasson a écrit:

James Ensor :

James Ensor - Page 2 1_1_216
Chou rouge, 1925

Citation :
Aucun souci d’harmonie ni de cohésion n’a manifestement préoccupé le peintre. Les couleurs se mélangent, se répondent, un bleu dur s’insinue dans les feuilles du chou et quelques touches de rose tendre apparaissent sur le mur mouvant. La vie affleure dans ces objets inanimés. L’artiste se sert de la tradition naturaliste mais il s’arrange pour la pervertir par la dramatisation et l’audace de la couleur.
Art Food



_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeLun 11 Juin 2012 - 20:08

Ca ne me renseigne pas davantage concernant la question à laquelle je devais répondre... innocent

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeLun 11 Juin 2012 - 20:38

ça ressemble à deux façon assez différentes de présenter ses natures mortes (voir page précédente)... c'est laquelle qui te parle le plus ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeMar 12 Juin 2012 - 22:04

Je préfère la façon de présenter "chou rouge".

Citation :
Aucun souci d’harmonie ni de cohésion n’a manifestement préoccupé le peintre. Les couleurs se mélangent, se répondent, un bleu dur s’insinue dans les feuilles du chou et quelques touches de rose tendre apparaissent sur le mur mouvant. La vie affleure dans ces objets inanimés. L’artiste se sert de la tradition naturaliste mais il s’arrange pour la pervertir par la dramatisation et l’audace de la couleur.

Parce que je n'avais pas vu tout ça dans ce tableau et ça lui donne un regain d'intérêt considérable. Magie des mots qui éveille la magie des zyeux.

Après, j'aime bien le commentaire sur la raie. Pour le côté glauque de la présentation érotique d'un morceau de viande flasque qui va tourner d'ici quelques heures.

Le commentaire du chou vert est fidèle à l'objet de représentation de la toile : classique.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !


Dernière édition par colimasson le Mar 12 Juin 2012 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeMar 12 Juin 2012 - 22:16

Un petit dessin rassurant avant d'aller pioncer ?

James Ensor - Page 2 Insect10
Insectes singuliers, 1888

Citation :
Une profonde amitié, teintée aussi de souhaits érotiques, lie Ensor à Mariette Rousseau, l’épouse de son mentor bruxellois Ernest Rousseau. S’inspirant du poème de Heinrich Heine « Die Launen der Verliebten », il la représente ici en libellule et lui-même en coléoptère.

"Le coléoptère affligé était assis sur la clôture,
Il est tombé amoureux d’une mouche.

Tu es, ô mouche de mon âme,
L’épouse que j’ai choisie.

Épouse-moi et sois-moi favorable !
Mon ventre est d’or pur… »

Mariette Rousseau devait être émue.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeMer 13 Juin 2012 - 21:55

James Ensor semblait affectionner les squelettes...

James Ensor - Page 2 Bla10
Squelette regardant chinoiseries, 1910
Citation :
A la fin du 19e siècle, les artistes européens tenaient l’art oriental en haute estime. Ensor était aussi familiarisé avec les objets artisanaux chinois qu’il voyait dans la boutique de sa mère. La tête de mort ajoutée ultérieurement complète ce qui était à l’origine une scène de genre, lui conférant une dimension fantastique ; Ensor réussit ainsi à décrire de manière sarcastique le monde au-delà de ce qu’il semble être au quotidien.

James Ensor - Page 2 Squele11
Squelettes voulant se chauffer, 1889
Citation :
Des squelettes branlants ont usé leurs dernières forces pour se réunir autour du poêle, mais la lampe éteinte et le feu refroidi anéantissent tout espoir de chaleur –et de vie. Ensor se sert ici des vêtements et des attributs des personnages pour jouer avec raffinement avec les couleurs et la lumière.

Ca donne aux scènes un petit côté décalé assez drôle finalement.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeJeu 14 Juin 2012 - 19:57

Quant aux masques... ils constituent presque sa marque de fabrique :

James Ensor - Page 2 Laaton10
L’étonnement du masque Wouse, 1889
Citation :
Quelle drôle de peinture ! Une vieille masquée affublée d’oripeaux ridicules se dresse devant un tas de masques jetés pêle-mêle et qui ressemblent aux vestiges d’un cortège de carnaval. Des objets réalistes et d’autres, qui semblent surgir d’un monde onirique ou imaginaire, sont mis en relation de manière on ne peut plus déroutante.


James Ensor - Page 2 Les_ma10
Les masques scandalisés, 1883
Citation :
Ensor utilise ici pour la première fois le motif du masque emprunté au folklore belge. On ignore s’il fait allusion à sa situation familiale –son père buvait et avait complètement raté sa vie professionnelle, ce qui lui attirait les foudres des femmes de la famille- ou s’il s’agit simplement d’une scène de carnaval.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Juin 2012 - 22:17

James Ensor - Page 2 Ensor_11
L’entrée du Christ à Jérusalem, 1885

« Ceci est un dessin qui déclencha un grand émoi au Salon des XX de l’année 1887. Ensor voulait représenter un Dieu des pauvres dans une glorification extraordinaire, dans laquelle s’unissent l’imagination grotesque et la pure sublimité de la lumière. » (Eugène Demolder dans la première biographie d’Ensor de 1892).

Citation :

Un flot d’êtres humains se répand dans une rue. Une lumière claire et éclatante dissout les contours. L’allusion au Christ et aux évènements bibliques donne à Ensor l’occasion de thématiser sa propre position de marginal et de sauveur de l’art belge.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Juin 2012 - 22:29

Un mélange de drôle et de tragique :

James Ensor - Page 2 La_mor12
La mort poursuivant le Troupeau des Humains, 1896
Citation :

Ensor reprend ici le thème médiéval de la Dansa macabre mais enrichi de son thème spécifique, les foules. La rue étroite évoque la Musique dans la rue de Flandres ; néanmoins, il ne s’agit pas ici d’un défile bien ordonné mais d’une foule paniquée et chaotique qui se précipite vers l’avant.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeMer 17 Juil 2013 - 13:52

Voilà les marines, puisque Coli fait sa mauvaise tête en ne voulant pas les placer. Very Happy 




James Ensor - Page 2 James_10

Après l'orage (1880)



James Ensor - Page 2 James_11

L'Estacade (1880)



James Ensor - Page 2 James_12

Le Christ marchant sur la mer (1883)



James Ensor - Page 2 James_13

Marine au nuage blanc (1884)



James Ensor - Page 2 Ensor_10

Le phare d'Ostende (1885)




"La mer fut pour l'oeil d'Ensor une admirable éducatrice. Rien de plus ténu et de plus frêle que la coloration d'une vague avec ses infinies désinences, avec sa mobilité lumineuse et myriadairement changeante. Quand elle s'épand au soleil sur le sable micassé de la grève, les tons les plus purs et les plus clairs des toiles les plus célèbres semblent grossiers et troubles.
Emile Verhaeren, Sur James Ensor (1908) (p.36)"


Emile Verhaeren, Sur James Ensor : ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitimeJeu 18 Juil 2013 - 13:46

.

James Ensor - Page 2 James_14

Portrait d'Emile Verhaeren (1891)


""En 1891, James Ensor voulut consacrer quelques séances à mon portrait. Je n'insiste sur cette oeuvre que pour noter le faire spécial qui la distingue. Elle est plutôt écrite que peinte. Le trait est insistant, il creuse la chair, il traduit le caractère. Vers cette époque James Ensor introduit ce procédé graphique, tout à coup, dans sa peinture.
La ligne qu'il dissimulait et noyait jadis y prend la première place, non pas la ligne ornementale et pure, mais la ligne caractéristique et rompue."
Emile Verhaeren, Sur James Ensor (1908)" (p.48)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




James Ensor - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: James Ensor   James Ensor - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
James Ensor
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» James Dean, l'idole disparue il y a 50 ans
» james morrison
» La "marinière" c'est aussi St James...
» Le James Bond du calva se rebiffe.
» James Heller «Le Démon» [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Peinture, photographie… :: Peintres, Dessinateurs, Illustrateurs-
Sauter vers: