Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Carole Zalberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Carole Zalberg   Sam 30 Juin 2012 - 9:35

Carole Zalberg






Carole Zalberg est née en 1965 et vit à Paris. Romancière, elle a participé à divers recueils collectifs dont : De B à Z, le GREC (université de Bari), 2007, Le geste et la parole des métiers d’art, le Cherche-Midi, 2004 et Collection irraisonnée de préfaces à des livres fétiches, sous la direction de Martin Page et Thomas B. Reverdy, Intervalles, 2009. Certains de ses poèmes figurent dans l’anthologie Les jeunes poètes français et francophones, parue chez Jean-Pierre Huguet éditeur en 2004, d’autres dans une anthologie de la poésie française publiée par Jean Orizet au cherche midi en 2004. Elle écrit par ailleurs des chroniques littéraires pour le Magazine des livres, le BSC news, Vents contraires, des chansons, travaille à plusieurs projets pour le cinéma (« les Joueuses », coécrit avec Alexandra Lederman, adaptation de A défaut d’Amérique) et le théâtre (adaptation de L’invention du désir), anime des ateliers d’écriture en milieu scolaire et des rencontres avec des écrivains à la librairie La Terrasse de Gutenberg.
Carole Zalberg en classe de 6e, à l'école Maurice Ravel


Publications :

A défaut d’Amérique, Actes Sud, février 2012
L’invention du désir, vu par Frédéric Poincelet, Les éditions du Chemin de fer, 2010. Repris par France Loisirs en octobre 2011.
Et qu’on m’emporte (deuxième volet de la « Trilogie des Tombeaux » entamée avec La Mère horizontale), Albin Michel, 2009 (sélectionné pour le prix Marguerite Puhl Demange)
La Mère horizontale, Albin Michel, 2008 (finaliste des prix Lilas et SGDL)
Mort et vie de Lili Riviera, Phébus, 2005
Chez eux, Phébus, 2004 (finaliste du prix WIZO)
Les Mémoires d’un arbre, Le Cherche-Midi, 2002 (Sélectionné pour le prix de La Cadière d’Azur ; finaliste du Prix Murat)
Léa et les voix, Nicolas Philippe/l’Embarcadère, 2002 (Sélectionné pour le prix Marianne et le prix du salon du livre de Cabourg)

En jeunesse :

J’aime pas dire bonjour, album, illustrations de Boll, Grasset-jeunesse, 2010
Le Jour où Lania est partie, Nathan Poche, 2008. Grand Prix SGDL du Livre Jeunesse 2008, sélectionné pour la Bataille des Livres et une dizaine de prix de lecteurs.

Source éditeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Carole Zalberg   Sam 30 Juin 2012 - 9:49

Chez eux



Enfant, Anna Wajimsky, la mère de Carole Zalberg eut une existence choyée en Pologne. Puis elle connut une vie de fuites et d'errance et de séparations, et vécut plus d'un an, sans ses parents, recueillie dans une ferme du Chambon-sur-Lignon par des paysans frustres qui l’on « aidée sans en faire un raffut », « sans attendrissement malvenu », guidée par une institutrice-refuge.
Comment grandit une enfant à qui on n’explique pas tout, traquée par la peur, sans les bras accueillants de ses parents pour la protéger, comment une petite fille aimée et insouciante s'impose de devenir courageuse et indépendante pour survivre. Les traces que cela lui a laissées, en perpétuels allers-retours entre fragilité et force.

Un texte sobre qui sait trouver la bonne distance pour transcrire cette histoire si souvent racontée, mais qu’il convient de toujours relire pour rendre hommage aux enfants, et leurs parents, qui ont traversé cette épreuve, et à ceux qui n’en sont pas revenus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Carole Zalberg   Sam 30 Juin 2012 - 15:37

message de Queenie du fil 'OneShot'

Queenie a écrit:


A défaut d'Amérique, Carole Zalberg.


Ce livre sur une table au milieu des autres. Un titre. Une couverture. Un résumé qui tourne autour de personnages féminins, d'histoire dans l'Histoire.
ça sent l'Aventure, la construction, la lutte.

A la lecture, ça se lit tout seul.
Deux voix. Quatre vies. Et un peu plus.
Des chapitres courts, jamais plus de trois pages.
La vie d'Adèle, l'arrogante, la meneuse, la belle, l'attirante.
La vie de Lisa, la réservée, la femme au foyer classique.
Leurs descendantes : Suzan, paumée, qui cherche un but à sa vie, qui se cherche elle-même. Qui découvre qui était sa mère avant qu'elle ne soit une femme posée et rangée, en lisant les longues lettres qu'elle adressait à sa soeur partie vivre et lutter en Afrique.
Fleur, effacée, à part, indépendante, secrète, qui porte le poids d'une histoire dont elle ne fait pas partie.


Finalement, un livre qui s'avale. Les chapitres courts y aident.
Thème central de la vie qu'on s'est construite, et qui est bien moins flamboyante que celle dont on rêvait.
Des histoires de lutte au quotidien, dans l'acceptation et la résignation, mais aussi dans la construction d'un bonheur que l'on chérie du mieux qu'on peut.

Thème de la femme, qui voudrait s'émanciper. Qui se laisse enchainer.

Thème de la guerre, de l'exode, de l'intégration, de la souffrance et du deuil.

Des histoires franchement pas joyeuses et qui pourtant, sous la plume de Zalberg, sont presque légères. Comme une doux regard que l'on pose sur des gens qui nous attendrissent. A préserver les petites parcelles de bonheur dans des écrins. A affronter les obstacles, tête levée.

Un livre que l'on peut trimballer partout. On suit avec plaisir, avec fidélité, avec empathie, la vie de ces hommes et femmes, sans pour autant se sentir vraiment impliqué. Probablement un livre qui s'oubliera avec les semaines. Peut-être laissera-t-il trainer son atmosphère dans un coin de mes souvenirs.

Quelques phrases merveilleusement bien tournées. Justes, fortes. Dites. Écrites. Jamais dans la démonstration pourtant.
Il y a une vraie réserve dans l'écriture de Zalberg.
Reste qu'ils sont un peu évanescents, ces personnages. Un peu fantomatiques.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Carole Zalberg   Sam 30 Juin 2012 - 16:46

C'est ce message de Queenie qui avait attiré mon attention sur Carole Zalberg, mais je n'ai trouvé que Chez eux à la médiathèque. Peut-etre d'ici quelque temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Carole Zalberg   Dim 1 Juil 2012 - 10:34

A défaut d'Amérique. Un livre que j'ai lu trop vite, et dans lequel je ne me suis jamais sentie happée - malgré de vraies qualités - du coup, oui, je l'avais déjà pas mal oublié ! (et ma lecture ne date que de mars... )
Ça me donne envie de le re-feuilleter.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carole Zalberg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carole Zalberg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carole Théberge soutient que sa réforme est mal comprise
» Carole-Anne Gagnon Lafond "Ma mère était ma grande complice"
» Carole Verdin écrit au président pour demander l'euthanasie de sa sœur
» CAROLE MORIN - Décès
» La Ministre Théberge craque! TVA 17h 2 décembre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: