Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Lecture en commun - Thomas Hardy

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeMar 21 Aoû 2012 - 13:57

Helios a écrit:


(Un Tess fraîchement cueilli en bouquinerie a aussi rejoint ma PAL Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 476572 )

Tu sembles y avoir vraiment pris goût. Cela présage bien de la lecture commune. Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeMar 21 Aoû 2012 - 15:13

Ca y est : j'ai mon Jude l'ombrageux.
Je n'ai plus qu'à terminer ce que j'ai en cours...

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeMar 21 Aoû 2012 - 15:28

Je ne sais pas si je figure sur la liste. Je crois me souvenir que j' hésitais sur le choix. Ce sera donc Jude l' Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeMar 21 Aoû 2012 - 15:57

bix229 a écrit:
Je ne sais pas si je figure sur la liste.
comme partout sur le forum, les listes se trouvent dans le premier message d'un fil, tu n'y étais pas, je t'ai rajouté

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeMar 21 Aoû 2012 - 17:12

bix229 a écrit:
Je ne sais pas si je figure sur la liste. Je crois me souvenir que j' hésitais sur le choix. Ce sera donc Jude l' Obscur.
cheers

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
eleonor rigby
Espoir postal
eleonor rigby

Messages : 40
Inscription le : 04/09/2012
Age : 53
Localisation : neuf trois

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeMar 4 Sep 2012 - 18:32

Je suis toute nouvelle. Thomas Hardy est un auteur que j'apprécie particulièrement. Je relirais bien "Le maire de Casterbridge" qui m'avait marquée pendant mon adolescence. J'ai un volume de ses oeuvres dans la collection omnibus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeMar 4 Sep 2012 - 18:51

eleonor rigby a écrit:
Je suis toute nouvelle. Thomas Hardy est un auteur que j'apprécie particulièrement. Je relirais bien "Le maire de Casterbridge" qui m'avait marquée pendant mon adolescence. J'ai un volume de ses oeuvres dans la collection omnibus.

Parfait ! Nous faisons justement une lecture en commun (certains d' entre nous) de Thomas Hardy ce mois-ci ?

Le Maire de Casterbridge est un de mes favorits avec Le retour au pays natal, Jude l' Obscur (que je relis en ce moment), Tess D' Urberville, Les Forestiers et Loin de la foule iinsensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeMer 5 Sep 2012 - 9:05

J'ai commencé Le maire de Casterbridge. Le moins qu'on puisse dire, c'est que cela démarre très fort. Le premier chapitre pose une situation dont on comprend qu'elle pourra avoir des conséquences terribles.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Sep 2012 - 10:28

Jude l'obscur.
Première partie : Marygreen


Jude Fawley, 11 ans, assiste au départ du maître d'école dont il était élève. Richard Phillotson se rend dans la ville de Christminster où il espère un tournant dans sa carrière : il souhaite y étudier et entrer dans les ordres. L'enfant vit ce départ comme une immense perte, tant il appréciait l'homme et tant il a soif d'apprendre.
Orphelin, il est élevé par sa grand-tante - Drusila, boulangère de son état - une femme âgée et austère qui ne lui témoigne pas un amour exubérant. Stricte et dure, elle s'acquitte néanmoins de sa tache éducatrice avec sérieux. Jude lui apporte son aide dans la limite de ses possibilités avec le secret espoir de s'échapper à son tour afin de fuir un destin rural bien terne qui ne l’enthousiasme nullement. Lui aussi rêve de rejoindre la ville savante de Christminster, d'intégrer l'un des nombreux collèges et de poursuivre son apprentissage. Il aimerai devenir évêque. Ou peut-être plus modestement archidiacre. En attendant de pouvoir concrétiser ses voeux, il se procure quelques livres et apprend seul le latin et le grec grace à une volonté de fer.
Mais ses espoirs sont brutalement contrariés par l'apparition d'Arabella Donn qu'il rencontre à 19 ans alors qu'il rentre de la ville voisine où il est en apprentissage. Première rencontre avec l'autre sexe. Premier émoi. Confusion de l'esprit. Coeur qui s'emballe. Chaleur. Où l'on confond désir et amour. Un mariage précipité par un odieux mensonge : la jeune fille n'était finalement pas enceinte, contrairement à ce qu'elle avait affirmé pour être conduite à l'autel. Perte de la confiance, ressentiments. Le mariage rendit la vue à l'amoureux aveuglé. Retour de la lucidité. Eternels regrets.
Après une brêve vie commune dans une petite maison sans charme ni confort, le couple décide de se séparer. Madame suit ses parents décidés à émigrer en Australie. Monsieur reprend ses manuels, regarde à nouveau en direction de Christminster où il décide de se rendre sitôt son apprentissage de tailleur de pierre achevé.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Sep 2012 - 15:48

Jude l'obscur.
Deuxième partie : Christminster


Trois ans ont passés. Jude a terminé sont apprentissage et entre enfin dans la ville de Christminster. A pied et par les faubourgs comme il se doit. Après avoir trouvé un logement dans un quartier excentré et pas vraiment clinquant, il s'aventure enfin dans le saint des saints : le coeur de la cité dont il rêve depuis si longtemps. Sa première visite, nocturne, l'enchante. Tout lui apparaît comme magique, féerique. Presque irréel. Mais le lendemain, la lumière du jour le ramène sur terre : la cité a perdu de sa superbe. Bon nombre d'édifices sont en mauvais état.
Il trouve un travail chez un tailleur de pierre. Et retrouve la trace de sa belle cousine dont il vit le portrait chez sa tante Drusila : Sue Bridehead appartient à une branche ennemie de la famille. Drusila a expressément demandé de se tenir à l'écart d'elle tout en lui donnant toutes les informations sur son compte afin de lui permettre de la dénicher sans effort s'il lui en prenait l'envie. Ce qu'il fit. Il l'a découvrit affairé comme dessinatrice dans une petite boutique d'enluminure. Intimidé, couvert de poussière de pierre, il n'ose se faire connaître et se contente de l'admirer de loin. Son intérêt laisse peu à peu place à un amour naissant. Cette situation aurait pu perdurer longtemps si Sue elle-même n'avait finalement appris sa présence en ville. Volontaire, impulsive et anticonformiste, c'est elle qui prit l'initiative de faire le premier pas.
Jude ne peut dès lors plus se détacher de la femme qui prend chaque jour plus d'ascendant sur lui. Il est oppressé par cet amour impossible, amour qui lui est interdit par son mariage malheureux avec Arabella, par l'antagonisme opposant les deux familles et par leur étroit degré de parenté.
A cette même époque, Jude retrouve Richard Phillotson. Il n'a pas réussi dans ses souhaits d'entrer dans les ordres. Cet échec inquiète beaucoup Jude : comment réussir là où son ancien maître, pourtant bien plus qualifié que lui, a dû renoncer ? Jude lui présente sa cousine qui projetait de quitter la ville et parvient à lui "imposer" celle-ci comme assistante afin de la garder près de lui. Un jeu dangereux car Phillotson ne tarde pas, lui non plus, à s'éprendre de la jeune femme. Jude a désormais un rival sérieux.
La candidature de Jude est rejetée par l'ensemble des collèges. Un seul prend la peine de lui répondre pour lui conseiller avec bienveillance de rester à sa place parmi les gens du commun : ses origines modestes et son absence de fortune lui fermant définitivement les portes de l'université.
Déçu par son échec, terrifié par son attirance pour Sue, Jude prend la fuite : Il quitte Christminster et revient à Marygreen. Là, il ouvre son coeur au jeune vicaire venu rendre visite à sa tante. Celui-ci lui fait remarquer que s'il est motivé, l'université n'est pas le seul chemin menant à Dieu. Il lui suggère de se faire aspirant et d'entrer dans les ordres par la toute petite porte. Celle réservée aux gens de petite condition.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Sep 2012 - 21:45

J'ai fini Le maire de Casterbridge, je réfléchis à un commentaire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Sep 2012 - 22:17

J' ai lu la moitié de Jude l' Obscur. J' étais inquiet, ayant lu ce livre à vingt ans Inquiet meme pour Thomas Hardy...Et bien, je suis rassuré et meme très accroché, mais pas pour les memes raisons que la première fois...
Je n' en dis pas plus avant de l' avoir terminé. J' ai déjà des tas de notes...


Mais c' est un vieux sorcier, Hardy, et malin avec ça !Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 881974
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeVen 7 Sep 2012 - 14:45

Jude l'obscur.
Troisième partie : Melchester



Déçu par le rejet de Christminster, Jude revient pour quelques temps à Marygreen chez sa tante. Il réfléchit à son avenir. Pour la première fois, il envisage la possibilité de dissocier Eglise et Université. Dieu, sans les hautes études qui lui demeurent inaccessibles. Car après tout, un simple vicaire reste un homme honnête au service de Dieu. Plus proche peut-être du Seigneur et de la vraie Religion qu’un évêque, personnalité mondaine.
Sue, quant à elle, rejoint l’école normale de Melchester pour suivre des études et devenir institutrice. Elle suit ainsi sa voie et les bons conseils de Phillotson. Jude n’avait pas eu l’intention de rejoindre la jeune fille mais accourt pourtant à la première lettre d’elle dans laquelle est décrit sa grande sollitude. Le jeune tailleur de pierre s’établit à son tour dans la grande ville et trouve du travail sur le chantier titanesque de rénovation de la cathédrale.
Les deux cousins s’y retrouvent chaque fois que possible. C'est-à-dire dès que Sue obtient la permission de quitter l’école pour quelques heures de détente. Mais leur dernier rendez-vous tourne à l’incident : dans l’impossibilité de rejoindre la gare à temps, ils manquent le train qui devait ramener Sue à l’heure à la grille de l’école. Elle sera sévèrement sanctionnée à son retour le lendemain : on l’accuse d’avoir passé la nuit avec un amant. Ses vives protestations n’y changent rien. Bouleversée par l’injustice, elle se sauve le soir même et se réfugie chez Jude qui la recueille, trop heureux de l’avoir enfin sous son toit. Cette fois, c’est le renvoi définitif.
Les confidences se bousculent également : Sue, acculée par Jude, révèle sa promesse d’épouser Richard Phillotson deux ans plus tard après l’obtention de son diplôme. Jude, lui, apprend à Sue qu’il est déjà marié.
C’est aussi durant cette période trouble qu’Arabella réapparaît : elle est serveuse dans une taverne dans laquelle Jude était venir noyer son chagrin dans l’alcool. Les époux se retrouvent pour une nuit au cours de laquelle Arabella affirme s’être remariée à australien, croyant Jude décédé.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeVen 7 Sep 2012 - 14:45

Jude l'obscur.
Quatrième partie : Shaston



Sue est désormais Mrs Phillotson. Une barrière supplémentaire est maintenant élevée entre les deux cousins. Le couple habite Shaston et dirige l’école de la ville : Richard est en charge de l’école de garçon et Sue de celle des filles. Ils habitent une vieille maison, austère et sombre, juste en face de l’établissement scolaire. Jude, anéanti vit toujours à Melchester et poursuit son œuvre à la restauration de la cathédrale.
Les cousins se revirent dans la salle de classe de madame. Jude s’aperçoit que Sue n’est pas heureuse malgré les dires de celle-ci. Il l’a presse de se confier. Après de grandes réticences, elle avoue enfin avoir commis une terrible erreur. Mariée précipitamment pour faire taire les rumeurs nées sur son compte à la suite de son renvoi de l’école normale, pour respecter sa parole donnée innocemment à un homme qui l’aimait, par soucis des convenances. Car, dit-elle, si elle se montre en esprit, libre, révoltée, féministe, elle n’a pas le courage de ses opinion et se soumet malgré elle à la tradition en s’inquiétant finalement du qu’en-dira-t-on.
Ils se revirent également à la suite du décès de leur vieille tante. Après l’enterrement, Jude raccompagnant la jeune femme à la gare, les deux cousins tombent dans les bras l’un de l’autre et échange leur premier baiser passionné.
Jude est en plein désarroi. Il se reconnaît pêcheur dans son amour pour sa cousine. Lui qui se voyait prêcheur auprès de ses concitoyens ne peut plus accepter son hypocrisie. S’il veut continuer de croire, il renonce tout à fait à ses vœux de professionnels. Comment pourrait-il se satisfaire dans une Religion jetant l’anathème sur l’amour sensuel qui occupe toutes ses pensées ? Il commet alors le sacrilège suprême de brûler tous ses livres de théologie et d’enterrer les restes de ses préoccupations intellectuelles. Il se consacrera désormais entièrement à ses amours illégales.
Sue a l’esprit aussi confus que son cousin. Elle remet en cause l’institution sacrée du mariage qui donne à un homme toutes les prérogatives sur son épouse obligée de se soumettre à ses moindre désirs. Le plus sûr moyen d’éteindre la passion est selon elle de l’entourer des obligations et des contraintes inhérentes au mariage. Si, par contre, le contrat interdisait aux époux de se voir et de se toucher, les obligeant à se cacher et à entrer discrètement dans la chambre de l’autre en passant par la fenêtre, les ruses déployées ne leur laisseraient plus le temps de se disputer. Leur flamme ne risquerait plus de vaciller. Et pourquoi l’amour aurait-il besoin d’un cadre légal ? C’est à la suite de ces réflexions que Sue demande à Richard de la libérer et de lui permettre de rejoindre Jude. Après de compréhensibles hésitations, le mari – à l’esprit ouvert – y consentit en choisissant de ne pas se préoccuper de la réaction hostile de son entourage.
Les amoureux se retrouvent dans le train qui les conduit à Aldbrickham où personne ne les connaît.


_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Invité
Invité



Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitimeSam 8 Sep 2012 - 14:10

J'ai eu beau acheter le livre je ne pourrais le commencer avant longtemps donc je ne peux plus participer à cette lecture commune. Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lecture en commun - Thomas Hardy - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture en commun - Thomas Hardy
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Thomas Gordon
» un peu de lecture
» Lecture estivale
» Les peintures de Dominique Piot-Thomas
» Outil d'aide à la lecture - Lecture en couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: