Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Lecture en commun - Thomas Hardy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Sam 8 Sep 2012 - 15:40

J’ai réussi à avancer dans « The Return of the Native » (Le Retour au pays natal) pendant ces derniers jours jusqu’à la moitié du roman à peu près et je suis tout à fait surprise de l’ironie qui traverse le livre.

En est-il de même dans les autres œuvres de Thomas Hardy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Sam 8 Sep 2012 - 15:51

Maline a écrit:
J’ai réussi à avancer dans « The Return of the Native » (Le Retour au pays natal) pendant ces derniers jours jusqu’à la moitié du roman à peu près et je suis tout à fait surprise de l’ironie qui traverse le livre.

En est-il de même dans les autres œuvres de Thomas Hardy ?

Je croyais bien connaitre Hardy, mais je redécouvre que Jude l' Obscur, est un livre plein d' humour,et du meilleur. Sans parler effectivement de l' ironie à l' encontre de la morale ambiante et de la religion, ce qui lui a attiré de plus en plus d' ennemis.

Il y a aussi la question des femmes, et du mariage où Hardy se montre étonnamant moderne, notamment grace à l' un des personnages féminins du livre. Jude est vraiment une grande redécouverte, qui m' apporte beaucoup de plaisir. Mais j' ai pris tellement de notes que j' aurais beaucoup de mal pour faire la synthèse...!
Heureusement que Harolde a résumé le texte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lun 10 Sep 2012 - 14:57

Beaucoup d'ironie, oui.
Pas étonnant que Thomas Hardy ait été copieusement critiqué à l'époque de la publication de Jude l'obscur. Un rejet du mariage qui asservi la femme a son époux (entre autre). Un héros qui tourne le dos à l'Eglise...

Un roman moderne avant l'heure.

Il me reste 60 pages à lire environ.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lun 10 Sep 2012 - 15:36

Harelde a écrit:
Beaucoup d'ironie, oui.
Pas étonnant que Thomas Hardy ait été copieusement critiqué à l'époque de la publication de Jude l'obscur. Un rejet du mariage qui asservi la femme a son époux (entre autre). Un héros qui tourne le dos à l'Eglise...

Un roman moderne avant l'heure.

Il me reste 60 pages à lire environ.

Je ne sais pas ce que tu en penseras, Harolde, mais je me pose des questions sur la fin et j' y reviendrai.
Mais le gamin d' Arabella en petit vieux me parait un peu invraisemblable. Du seul point de vue roanesque...De meme, le revirement complet de Sue. Sauf si on le met sur le compte de la douleur excesssive... de la folie et de la cyclothymie de la dame...Sans oublier le carnage... Mais j' ai peut etre tort de t' interroger dès maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lun 10 Sep 2012 - 15:47

bix229 a écrit:
Harelde a écrit:
Beaucoup d'ironie, oui.
Pas étonnant que Thomas Hardy ait été copieusement critiqué à l'époque de la publication de Jude l'obscur. Un rejet du mariage qui asservi la femme a son époux (entre autre). Un héros qui tourne le dos à l'Eglise...

Un roman moderne avant l'heure.

Il me reste 60 pages à lire environ.

Je ne sais pas ce que tu en penseras, Harolde, mais je me pose des questions sur la fin et j' y reviendrai.
Mais le gamin d' Arabella en petit vieux me parait un peu invraisemblable. Du seul point de vue roanesque...De meme, le revirement complet de Sue. Sauf si on le met sur le compte de la douleur excesssive... de la folie et de la cyclothymie de la dame...Sans oublier le carnage... Mais j' ai peut etre tort de t' interroger dès maintenant...
J'ai presque fini le bouquin.
Le revirement de Sue me dérange un peu aussi. A replacer dans le contexte de l'époque sans doute. Elle croit à un châtiment divin. L'agnostique devient dévote. La douleur l'égare sans doute. Peut-être. Possible.
Je l'aurais davantage vu tout plaquer et s'embarquer sur un bateau. Mais réagissait-on comme ça en 1890 ?

Le môme est déroutant, oui.
Mais on ne sait pas ce qu'il a vécu en Australie. Et de quel discours ses grands-parents maternels l'on abreuvé.
Pourquoi ne jouait-il pas à des jeux de son âge ? L'éducation de ses parents qui peinaient à s'assumer n'a pas dû lui être profitable.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Helios
Posteur en quête
avatar

Messages : 62
Inscription le : 29/06/2012
Age : 50
Localisation : Hautes Alpes

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lun 10 Sep 2012 - 18:13

J'ai lu les premières nouvelles des "petites ironies de la vie ". Comme indiqué dans le titre, l'ironie bat son plein et je le déguste.
L'ambiance et la tristesse des histoires, comme pour Jude, ne laissent pas indifférent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Lun 10 Sep 2012 - 21:51

Le maire de Casterbridge

Cela commence très fort. Un homme, une femme et un enfant sur la route. Ils arrivent à une petite ville. Visiblement, ils ne s'entendent pas. Enfin, l'homme et la femme. Hardy suggère ce désaccord, cette opposition. Ils mangent et l'homme boit. Et dit toute son insatisfaction de cette union. Et propose de vendre sa femme au plus offrant. Un marin va le prendre au mot. Et la femme le suivre avec l'enfant. Le portrait de Michael Henchard est dressé : colérique, se laissant aller à ses impressions du moment, sans réfléchir aux conséquences.

Le temps a passé, Michael Henchard a réussi, il est devenu un commerçant prospère, maire de la petite ville dans laquelle il vit. Et sa femme, suite au décès du marin avec qui elle a vécu, reprend contact avec lui avec sa fille. Il est heureux de réparer, ne souhaitant pas ébruiter les évènements qui ont causés leur séparation, l'épouse de nouveau. En même temps, il prend à son service un jeune Ecossais. Mais fondamentalement, il n'a pas changé. Et va de nouveau perdre le contrôle de lui-même et perdre tout ce qu'il possédait.

Je ne vais pas résumer tous les rebondissements et péripéties du roman, il y en aurait pour des pages. Car c'est cela aussi Hardy, du romanesque puissance 10, comme on n'ose plus en faire aujourd'hui. C'est pour cela que les lecteurs à qui un statut de grand auteur fait peur, ne doivent pas hésiter, c'est du suspens et des rebondissements presque à chaque page. On est pris par une intrigue terriblement efficace. Mais en même temps, dans l'engrenage d'une fatalité, celle des êtres en eux-mêmes. Plus que de ne pouvoir échapper à un destin, il est impossible d'échapper à soi-même. Ce qui au final revient peut être à la même chose. Une situation sociale ne change rien à ce que sont les gens, leur comportement reste identique. Et c'est cette observation des êtres, qui se débattent, en prise avec leurs propres démons qui constitue sans doute la plus grande qualité des romans de Hardy.

Il y a aussi la description d'une société, d'un petit monde dans lequelle tout le monde se connaît et s'observe, du plus humble au plus puissant. Mais cet aspect là, est abordé comme par inadvertance, à l'arrière plan, derrière une intrigue complexe. Tout en étant essentiel. Mais sans être mis en exergue. Un monde qui change, on voit que les nouvelles technologies, une sorte de mondialisation aussi, sont en en marche, et que le fonctionnement de cette société est en mutation.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Mar 11 Sep 2012 - 10:38

J'ai fini ma lecture de Jude l'obscur.
Effectivement la fin est déroutante. Un revirement de l'auteur comme si celui-ci regrettait les blasphèmes proférés durant les 4/5e du livre et cherchait à s'amender.
jemetate

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Mar 11 Sep 2012 - 14:17

Je n'ai pas trouvé Jude L'obscur à la Bibliothèque mais j'en suis revenue avec Les Forestiers, commencé hier et pour l'instant je suis bien dedans.

L'histoire se passe dans une Angleterre rurale, le bûcheron local est en émoi car sa fille Grace revient à la ferme après ses annés d'étude. Il s'est fait le serment de la marier avec son forestier Giles, un homme de coeur un peu fruste dont une jeune paysanne Marty est tombée amoureuse. Ca sent les amours contrariés, l'ambiance corsetée (au moins des sentiments) et des travaux de la terre est très bien rendue. Il ne manque plus que l'arrivée imminente du jeune médecin dont tout le monde parle, un homme bizarre, un peu hautain, attiré par les sciences occultes (dont Grace va forcément tomber amoureuse!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Mar 11 Sep 2012 - 14:28

désolée, mais je ne vous suivrai pas: déjà cela ne m'attire pas ( connais pas , en plus), puis je suis blindée question lecture...

à tantôt pour un auteur ou un thème qui me parlera plus....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Mar 11 Sep 2012 - 17:56

Le plus difficile pour moi c'est de trouver les livres en librairie, il y en a pas mal qui me tentent
Sinon je commande sur le net
La rentrée étant un peu absorbante, pas encore eu vraiment le temps de m'y consacrer, mais ça va venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Mar 11 Sep 2012 - 18:55

mimi54 a écrit:

à tantôt pour un auteur ou un thème qui me parlera plus....

Il ne faut pas hésiter à proposer.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Mar 11 Sep 2012 - 19:01

dans l'immédiat, je suis un peu blindée, donc pas trop le temps d'y réfléchir.....mais ça viendra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Helios
Posteur en quête
avatar

Messages : 62
Inscription le : 29/06/2012
Age : 50
Localisation : Hautes Alpes

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Mar 11 Sep 2012 - 21:52

Arabella a écrit:
Le maire de Casterbridge

Cela commence très fort. Un homme, une femme et un enfant sur la route. Ils arrivent à une petite ville. Visiblement, ils ne s'entendent pas. Enfin, l'homme et la femme. Hardy suggère ce désaccord, cette opposition. Ils mangent et l'homme boit. Et dit toute son insatisfaction de cette union. Et propose de vendre sa femme au plus offrant. Un marin va le prendre au mot. Et la femme le suivre avec l'enfant. Le portrait de Michael Henchard est dressé : colérique, se laissant aller à ses impressions du moment, sans réfléchir aux conséquences.

Le temps a passé, Michael Henchard a réussi, il est devenu un commerçant prospère, maire de la petite ville dans laquelle il vit. Et sa femme, suite au décès du marin avec qui elle a vécu, reprend contact avec lui avec sa fille. Il est heureux de réparer, ne souhaitant pas ébruiter les évènements qui ont causés leur séparation, l'épouse de nouveau. En même temps, il prend à son service un jeune Ecossais. Mais fondamentalement, il n'a pas changé. Et va de nouveau perdre le contrôle de lui-même et perdre tout ce qu'il possédait.

Je ne vais pas résumer tous les rebondissements et péripéties du roman, il y en aurait pour des pages. Car c'est cela aussi Hardy, du romanesque puissance 10, comme on n'ose plus en faire aujourd'hui. C'est pour cela que les lecteurs à qui un statut de grand auteur fait peur, ne doivent pas hésiter, c'est du suspens et des rebondissements presque à chaque page. On est pris par une intrigue terriblement efficace. Mais en même temps, dans l'engrenage d'une fatalité, celle des êtres en eux-mêmes. Plus que de ne pouvoir échapper à un destin, il est impossible d'échapper à soi-même. Ce qui au final revient peut être à la même chose. Une situation sociale ne change rien à ce que sont les gens, leur comportement reste identique. Et c'est cette observation des êtres, qui se débattent, en prise avec leurs propres démons qui constitue sans doute la plus grande qualité des romans de Hardy.

Il y a aussi la description d'une société, d'un petit monde dans lequelle tout le monde se connaît et s'observe, du plus humble au plus puissant. Mais cet aspect là, est abordé comme par inadvertance, à l'arrière plan, derrière une intrigue complexe. Tout en étant essentiel. Mais sans être mis en exergue. Un monde qui change, on voit que les nouvelles technologies, une sorte de mondialisation aussi, sont en en marche, et que le fonctionnement de cette société est en mutation.

Ah ! un Hardy en appelle un autre. Mais après une courte recherche, ce titre, fort prometteur, semble introuvable sur le net en poche. La dernière édition semble remonter à 1984. On le trouve d'occasion jusqu'à 40 euros affraid
Un bon plan ou un site pour se le procurer pas très cher (en français bien sûr) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   Mar 11 Sep 2012 - 22:11

Si tu ne peux mettre la main sur Le Maire de Casterbridge, et en laissant de Coté Jude, lu par trois d' entre nous (je vais en parler bientot), tu peux essayer Tess d' Urberville ou Le Retour au pays natal ou encore Loin de la foule insensée qui sont aussi représentatifs de l' oeuvre de Hardy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lecture en commun - Thomas Hardy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture en commun - Thomas Hardy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande aide lecture acte mariage 1742 Cormeilles Eure
» Thomas Gordon
» Une poussette pour transports en commun ?
» un peu de lecture
» initiation à la lecture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: