Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Eugene Zamiatine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 17:45

Eugène Zamiatine (1884-1937)



Citation :
Né d'un père prêtre orthodoxe, maître d'école et d'une mère musicienne, il fait ses études au lycée de Voronej, puis étudie la construction navale à l’Institut polytechnique de Saint-Pétersbourg de 1902 à 1908 et rejoint rapidement les Bolcheviks.
Il participe à la révolution de 1905, pendant laquelle il rencontre Lioudmila Oussova, avec laquelle il se marie en 1908, mais il est arrêté, puis assigné à résidence. Il tente de rentrer clandestinement à Saint-Pétersbourg, mais doit se réfugier en Finlande. Ses écrits et actions politiques lui valent un nouvel exil en 1911. Ces épisodes d'éloignement lui inspirent Province. À peine rentré à Saint-Pétersbourg après l'amnistie de 1913, la publication d'Au Diable vauvert lui vaut les foudres de la censure tsariste et un nouvel exil.
Muni de son diplôme d'ingénieur naval, il est en Angleterre en 1916 pour superviser la construction de navires brise-glace.
Après la Révolution de février, il rentre d'Angleterre en septembre 1917 et participe avec enthousiasme au foisonnement littéraire, se réclamant du néo-réalisme.
D'abord bolchevique, Zamiatine devient très critique au vu de la dérive autoritaire du Parti, qu'il quitte en 1917.
En 1920 paraît La Caverne, un recueil de nouvelles. Son roman Nous autres, écrit en 1920-1921 et publié quatre ans plus tard en langue anglaise1, lui apporte la notoriété, même s'il est interdit en URSS.
Professeur à la « Maison des Arts » de Petrograd aux côtés de Iouri Tynianov et Kornei Chukovsky, il inspire les « Frères Serapion », un groupe de jeunes écrivains.
Inquiété par le Guépéou dès 1922, son nom figure la même année sur une liste d'intellectuels que le gouvernement se prépare à expulser. Des amis étant intervenus contre son gré, il est obligé de rester en Russie. Interdit de publication en 1924, accusé d'antisoviétisme lors d'une violente campagne de presse après la parution de Nous autres à l'étranger2, il écrit en 1929, comme Mikhaïl Boulgakov, à Staline, mais uniquement pour obtenir l'autorisation de quitter l'URSS (au contraire de son ami, qui finit par accepter un emploi au Théâtre d'art de Moscou). Requête acceptée grâce à l'appui de Maxime Gorki.
Il quitte l'URSS en 1931 et s'installe à Paris, où il vit jusqu'à sa mort le 10 mars 1937. Il est enterré au cimetière de Thiais.

Œuvres

Romans, nouvelles

Les Insulaires (1917), (satire des mœurs anglaises), Stalker, 2008.
Seul, (1908), Paris, Rivages, 1990, ISBN 978-2-86930-325-6.
Province, (1913), Lausanne, L'Age d'Homme, 19XX.
Au Diable vauvert, (1914), Paris, Verdier, 2006, ISBN 978-2-86432-458-4.
Alatyr, (1915), Paris, Verdier, 2006, ISBN 978-2-86432-458-4.
Le Nord, (1918),
Nous autres (dystopie), (1920), Paris, Gallimard, collection "L'imaginaire", 1979, ISBN 978-2-07-028648-5.
La Caverne, (1920), (nouvelles), Lausanne, L'Age d'Homme, 1990, ISBN 978-2-8251-2105-4.
Mamaï, (1920),
La chambre d'enfant, (1920),
L'Inondation, (1929), Actes-Sud, 2005, ISBN 978-2-7427-5524-0.
Une Rencontre, (1935).
Le Pêcheur d'hommes, (nouvelles), Paris, Rivages, 1990, ISBN 978-2-86930-337-9.
Le Récit du plus important (étrange court récit à la frontière de la science fiction), Lausanne, L'Âge d'homme, 1989.
Le Fléau de Dieu (long récit consacré à la jeunesse d'Attila), Lausanne, L'Age d'Homme, 1975, ISBN 978-2-8251-2107-8.
Russie, Paris, Solin, 1990, ISBN 978-2-908024-04-3.
Théâtre[modifier]
Dans les années 1920, Zamiatine écrit de nombreuses pièces de théâtre qui lui paraissent moins risquées.
La société des honorables sonneurs, 1925
La puce
Les feux de la Saint-Dominique

Opéra

Zamiatine contribue au livret de l'opéra Le Nez de Dimitri Chostakovitch d'après Nicolas Gogol (créé en 1930).

Scénario

Il écrit le scénario de Bas-fonds pour Jean Renoir (1936).

Adaptations

Sa nouvelle L'Inondation sert de trame au film du même nom d'Igor Minayev, avec notamment Isabelle Huppert, sorti en salle en 1994.
La nouvelle de Zamiatine La Cave (1922) inspira à Friedrich Ermler son film La maison dans la neige (Дом в сугробах) (1927).
Nous Autres inspira à George Orwell le contexte de 1984.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Jeu 2 Aoû 2012 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 17:45



Court roman ou longue nouvelle, L'inondation est une oeuvre au croisement du naturalisme et du symbolisme dont l'écriture est superbe. Il met en scène 3 personnages. Un couple dont la femme n'arrive pas à avoir d'enfant et une adolescente orpheline qu'ils vont adopter au moment d'une inondation sur les bords de la Neva. Un drame se joue entre eux dans une progression presque hallucinatoire absolument fascinante. Le final qui voit une nouvelle inondation entrer en résonance avec la psyché de cette femme est un moment littéraire inoubliable. Car ce flux aquatique nous plonge dans son inconscient en même temps qu'il fait écho au thème de la maternité, du désir de maternité et de la frustration. Zamiatine est un enchanteur qui a construit une histoire extrêmement dense qui aurait fait un livret d'opéra formidable pour Janacek par exemple. Je pense lire prochainement Nous autres qui est une sorte de roman de science-fiction à l'origine du 1984 d'Orwell.

A noter que L'inondation a fait l'objet d'une adaptation au cinéma avec Isabelle Huppert mais je ne l'ai pas vu.


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 18:02

J' abonde dans ton sens, Marko, au cas où tu te sentirais seul...L' inondation, est un chef-d'oeuvre, pas moins, et Zamiatine un des grands écrivains russes...
Essayez La Caverne, Pecheurs d' hommes, Les Insulaires, Seul, Nous autres, etc. Et tous en poche. Et on en reparle...

"La vitre tintait sous le vent, des nuages gris et bas - des nuages de la ville, des nuages de pierre - passaient dans le ciel - comme s' ils étaent de retour, ces nuages étouffants de l' été que pas un orage n' avait tranpercés. Sophia sentit que ces nuages n' étaient pas au dehors, mais en elle, que depuis des mois ils s' amoncelaient comme des pierres, et qu' à présent, pour ne pas etre étouffée par eux, il fallait qu' elle brise queque chose en mille morceaux, ou bien qu' elle parte d' ici en courant, ou encore qu' elle se mette à hurler..."

Evgueni Zamiatine : L' Inondation. - Solin

Si vous pouvez trouver l' édition de Solin, n' hésitez pas, c' est un très beau livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 19:40

Marko a écrit:
A noter que L'inondation a fait l'objet d'une adaptation au cinéma avec Isabelle Huppert mais je ne l'ai pas vu.
Je l'ai vu il y a bien longtemps. J'avais lu le bouquin avant. De ce dont je me rappelle, il y avait une certaine atmosphère, mais c'était très loin de valoir le livre (jolie couverture de Moïse Kisling, si je ne me trompe pas).

Je n'avais pas trouvé Nous Autres aussi puissant que 1984, mais là encore, je l'ai lu il y a longtemps.
Par contre, j'avais été scotché par le recueil La Caverne, avec donc La Caverne (très court, très bien), Le récit du plus important (SF symboliste ?) ainsi que Le Fléau de Dieu (l'enfance d'Attila !).

Il a vraiment écrit dans des registres très différents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 20:56

Moi aussi je n'avais pas été vraiment emballée par Nous Autres, mais le commentaire enthousiaste de Marko me donne envie de lire un autre livre de lui.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 21:44

Arabella a écrit:
Moi aussi je n'avais pas été vraiment emballée par Nous Autres, mais le commentaire enthousiaste de Marko me donne envie de lire un autre livre de lui.

Oui, il a fait beaucoup mieux.
Je m'étais demandé à l'époque si ce livre ne restait pas plus pour son caractère historique, visionnaire et pionnier, que pour le résultat en lui-même.

A lire Les Insulaires (ça se passe en Angleterre, et c'est... satirico-foutraque ?) et L'Inondation (plus classique dans l'écriture, très beau), on n'a pas l'impression qu'il s'agisse du même écrivain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 21:50

Mon commentaire aussi est enthousiste... Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 21:52

bix229 a écrit:
Mon commentaire aussi est enthousiste... Non ?
Ah oui, tout à fait !
Et je suis d'accord avec toi. En fait, c'est Nous Autres pour lequel Arabella n'était pas très enthousiaste, et moi non plus, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 21:57

eXPie a écrit:
bix229 a écrit:
Mon commentaire aussi est enthousiste... Non ?
Ah oui, tout à fait !
Et je suis d'accord avec toi. En fait, c'est Nous Autres pour lequel Arabella n'était pas très enthousiaste, et moi non plus, en fait.

Je suis comme toi, Nous autres, beaucoup vanté, m' a un peu déçu... Mais lis donc L' Inondation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 22:50

On peut certes parler d'enthousiasme en ce qui te concerne Bix, pour ton avis mais pas réellement de commentaire comme ce qu'a fait Marko, détaillant le livre et tentant d'expliquer ce qui l'a séduit. Ce qui donne quand même une idée du type de lecture à laquelle on peut s'attendre, et donc avoir une idée (vraie ou fausse) si cela nous correspond. Tu cites certes des titres, donc d'ailleurs Nous Autres, dont tu dis d'ailleurs dans une autre intervention qu'il t'a déçu. Et tu dis "essayez les" puis "lis donc", ce qui d'après mes pauvres connaissances en grammaire est la forme de l'impératif. Personnellement pas le genre d'interventions qui me donnerait envie de lire un livre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:27

eXPie a écrit:

Par contre, j'avais été scotché par le recueil La Caverne, avec donc La Caverne (très court, très bien), Le récit du plus important (SF symboliste ?) ainsi que Le Fléau de Dieu (l'enfance d'Attila !).

Ce sera donc mon prochain choix. Sachant que Nous autres est tombé dans le domaine public et disponible gratuitement en format kindle.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:33

Marko a écrit:
eXPie a écrit:

Par contre, j'avais été scotché par le recueil La Caverne, avec donc La Caverne (très court, très bien), Le récit du plus important (SF symboliste ?) ainsi que Le Fléau de Dieu (l'enfance d'Attila !).

Ce sera donc mon prochain choix. Sachant que Nous autres est tombé dans le domaine public et disponible gratuitement en format kindle.

Ah oui, effectivement, la traduction est de 1929... J'ai toujours une certaine méfiance, certains traducteurs étant peu scrupuleux.
Ça a pu contribuer à notre appréciation pas très favorable, qui sait ?

En tout cas, un jour ou l'autre, ça va me donner envie d'avoir une liseuse. Mais à ce moment-là, il faudra que je relise consciencieusement la fil qui y est consacré, pour le choix...
Lire sur l'écran de l'ordinateur, c'est quand même pas terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:35

eXPie a écrit:
Lire sur l'écran de l'ordinateur, c'est quand même pas terrible.
J'aime bien au lit quand la lumière est éteinte en caractères blancs sur fond noir Very Happy Idéal pour s'endormir rire

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:56

Arabella a écrit:
On peut certes parler d'enthousiasme en ce qui te concerne Bix, pour ton avis mais pas réellement de commentaire comme ce qu'a fait Marko, détaillant le livre et tentant d'expliquer ce qui l'a séduit. Ce qui donne quand même une idée du type de lecture à laquelle on peut s'attendre, et donc avoir une idée (vraie ou fausse) si cela nous correspond. Tu cites certes des titres, donc d'ailleurs Nous Autres, dont tu dis d'ailleurs dans une autre intervention qu'il t'a déçu. Et tu dis "essayez les" puis "lis donc", ce qui d'après mes pauvres connaissances en grammaire est la forme de l'impératif. Personnellement pas le genre d'interventions qui me donnerait envie de lire un livre.

Un peu lourd comme phrases, mais quand meme bien senties...L' argumentation est claire en ce sens qu' elle mettent en lumière mes contradictions (CQFD) que je ne nie pas...Que non !

Mais peu importent les problèmes syntaxiques de chacun, retour à la littérature...Je pense vraiment que Zamiatine vaut d' etre lu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   Ven 3 Aoû 2012 - 9:14

bix229 a écrit:

Je pense vraiment que Zamiatine vaut d' etre lu !

Voilà, je crois que cela illustre ce que j'essayais, lourdement sans doute, de te dire. Tu affirmes que Zamiatine "vaut le coup d'être lu !". Mais tu n'essais d'aucune façon d'argumenter pourquoi. Tu n'expliques en rien, ce que, à ton avis, un lecteur qui entreprendrait cette lecture y trouverait. Et pour ma part ce sont ces types d'éléments que je recherche dans l'intervention des membres que je souhaite avoir pour me décider d'entreprendre une lecture.
Tu faisais part récemment sur le fil de discussion autour des auteurs du portail, du sentiment que tu avais du mal à convaincre les participants de lire les auteurs que tu apprécies en intervenant sur les fils qui leur sont dédiés. Je pense que, tout au moins pour certains d'entre nous cela vient de ce que j'évoque plus haut, le manque d'une explicitation, de précisions, sur le type de livres ou d'auteurs que l'on va trouver si on veut partager ton enthousiasme.
Mais je comprends que l'on puisse manquer de temps ou d'envie de se coltiner la rédaction d'un commentaire étayé, dans lequel par la force des choses on est obligé de mettre un peu de côté l'enthousiasme et d'évoquer le contenu, ressortir les éléments caractéristiques d'un livre ou d'un auteur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eugene Zamiatine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eugene Zamiatine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liberation de Eugene Diomi Ndongala en ce jour !!
» Coloration Blush Satine Gel de Eugene Perma pour cheveux crépus, frisés et défrisés
» Alvimare
» Giverny: «L’Impressionnisme au fil de la Seine» (27).
» Nouveau maillot du Stade Rennais - L'épopée Breizh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: