Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 David Bezmozgis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: David Bezmozgis   Dim 5 Aoû 2012 - 15:49



David Bezmozgis est né en 1973 à Riga (Lettonie). Il vit à Toronto où sa famille a émigré comme de nombreuses familles juives soviétiques. Fan de Mordecai Richler et de Philip Roth, il a fait irruption sur la scène littéraire en 2003 en publiant trois nouvelles dans les prestigieuses revues américaines Zeotrope, The New Yorker et Harper's. Son premier roman, The Free World, a été dans les sélections du Giller Prize en 2011.
Source : éditeur


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: David Bezmozgis   Dim 5 Aoû 2012 - 15:49

/
Natasha et autres histoires
Citation :
Présentation de l'éditeur
D'un ton à la fois comique et pathétique, d'une ironie cinglante, passant de la lamentation au gag, bref d'un humour juif dévastateur et d'une étrangeté qui résonne magnifiquement avec le sentiment douloureux de l'exil, de l'arrachement loin de la Russie chérie, de la découverte aussi d'un Canada exotique, les sept nouvelles de ce recueil présentent ces émotions à travers les yeux d'un narrateur, le jeune Berman, fils d'une famille juive lettonne, contraint de s'habituer à ce nouveau pays où ses parents ont fui en 1980 et où il ne comprend pas grand-chose, et surtout pas la langue. On ne peut qu'être séduit par cette verve langoureuse, cet humour affligé, ce comique déprimant qui font de ces récits des perles étincelantes.

Maline avait parlé de cet auteur et de son livre sur un de nos fils lectures du mois. J’ai été voir le résumé et cela me parlait.
Me voilà après une lecture tout à fait charmante et convaincue qu’il s’agit ici d’une nouvelle voix dont on n’a pas arrêté d’entendre du bien.

Le livre se compose de nouvelles mais il y a toujours Mark Berman et ses parents au centre, ou un membre de leur famille, en immigration au Canada.
Probablement plus d’un événement dans ce livre est issue de la vie de l’auteur et on va rencontrer Mark à l’âge de 9 ans et le quitter au début de ses 20. Entretemps ce sont les difficultés de s’approprier une nouvelle langue, des us et coutumes différents, se situer en tant que juif, russe, canadien ? Mais le tout écrit si légèrement et avec plein d’humour et surtout plein de tendresse pour ses personnages, c’est un délice de suivre cette famille dans le ‘nouveau monde’.

Son roman The free world va paraître en français en septembre : Monde libre.
D’après le résumé il va encore une fois revenir sur ses souvenirs d’exil. La première station du départ de sa famille de Russie était l’Italie et il le mentionne dans une des histoires dans Natasha. Ces mois vont être au centre de son roman. Hâte de découvrir !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: David Bezmozgis   Dim 5 Aoû 2012 - 21:54

Merci, kenavo, d'avoir ouvert ce fil.
J'attends la parution en français de Monde libre et dirai alors ce que j'en pense. En tout cas, voici un roman qui navigue très près du vécu de ces émigrants des années 1970.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: David Bezmozgis   Dim 5 Aoû 2012 - 22:01

J' ai beaucoup aimé Natasha au point que je pensais meme avoir un fil sur Bezmozgis. Moi aussi j' attends d' autres livres de lui...


Dernière édition par bix229 le Lun 6 Aoû 2012 - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: David Bezmozgis   Lun 6 Aoû 2012 - 8:27

Maline a écrit:
J'attends la parution en français de Monde libre et dirai alors ce que j'en pense. En tout cas, voici un roman qui navigue très près du vécu de ces émigrants des années 1970.
il se trouve (en anglais) sur ma PAL, mais je ne sais pas si je vais arriver à le lire avant la parution en France, en tout cas je serais curieuse d'avoir ton avis Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: David Bezmozgis   Ven 10 Mai 2013 - 11:39


Le monde libre, David Bezmozgis
Editions Belfond (Septembre 2012)
407 pages

4ème de couverture :
Citation :
Chronique familiale drôle et poignante, une oeuvre qui nous donne à voir un épisode méconnu de l'Histoire. Porté par une construction tout en réminiscences qui nous renvoie à la Russie des tsars et à la révolution bolchevique, un roman d'une surprenante ampleur sur le déracinement, la nostalgie et l'irréductible espoir d'une vie meilleure. Nous sommes à l'été 1978 et les ruelles de Rome assistent à un étrange défilé : profitant que Brejnev a entrebâillé le Rideau de fer, les juifs d'URSS affluent massivement dans la Ville Eternelle, point de passage obligé vers le monde libre. Parmi eux, la famille Krasnansky. Samuil, le grand-père, ancien général de l'Armée rouge converti au communisme le plus viscéral ; Karl, le fils aîné, prêt à en découdre avec les possibilités que lui offre l'Occident ; Mec, le benjamin, play-boy désinvolte, et sa nouvelle épouse, une goy qui, par amour, a quitté sa famille. Pendant six mois, plongés dans les affres d'une administration kafkaïenne, soumis à toutes les tentations dans leur purgatoire romain, les Krasnansky vont tenter de survivre, suspendus à la promesse de cette nouvelle vie qui, peut-être, les attend de l'autre côté de l'Atlantique...

J’aime les histoires de famille… les exils, les difficultés, les renaissances…. Bref, le contenu me donnait envie.
Nous suivons donc cette famille juive (à l’exception de l’épouse d’Alec) fuyant à la fin des années 70 une vie étriquée de l’autre côté du rideau de fer, pour la ville de Rome, à cette époque -là passage obligé pour les candidats à l’exil américain.
Le monde libre ; voilà ce qui attire nos personnages. A Rome ils y découvriront les tracasseries administratives, les tentations de toutes sortes, les difficultés financières….
L’histoire avait de quoi me combler ; la narration où le présent côtoie le passé sans cesse ressassé par l’aïeul à la fois nostalgique, désabusé et rétif à l’exil, aurait pu donner à l’ouvrage un certain style. Les personnages auraient pu me fasciner…
Seulement voilà, il n’en est rien, j’ai trouvé cela en définitive assez superficiel, sur-joué, presque artificiel.
Ce roman se lit vite , et s’oubliera sans aucun doute tout aussi vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: David Bezmozgis   

Revenir en haut Aller en bas
 
David Bezmozgis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Françoise David appuie les revendications
» Leçons de vie, d'Elisabeth Kübler Ross et David Kessler
» David Bekam pour Amporio Armani !
» David Beckham fait tatouer son fils de 10 ans
» L'Homme qui expliquait l'impossible - de David Verdier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: