Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ciril Kosmač [Slovénie]

Aller en bas 
AuteurMessage
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Ciril Kosmač [Slovénie]   Mar 21 Aoû 2012 - 16:55



Ciril Kosmač  (1910 - 1980)

Je me suis appuyée pour ces quelques éléments bibliographiques  sur la préface très intéressante de La ballade de la trompette et du nuage écrite par Jean Durand-Monti qui a réalisé la traduction du roman.

Ciril Kosmač est un auteur très populaire dans son pays,
il est né en 1910 d'une famille paysanne de Slap village situé dans la région la plus occidentale de la Slovénie qui faisait alors partie de l'Autriche-Hongrie.
L'enseignement de la langue slovène y était alors toléré et Ciril Kosmač put apprendre sa langue maternelle.
Après la chute de l'Empire Austro-Hongrois, la Slovénie occidentale fut rattachée à l'Italie et l'italien imposé dans les écoles.

Son patriotisme slovène le conduit à 19 ans dans les prisons italiennes puis, placé sous surveillance, il réussit à s'enfuir en Yougoslavie.
Là il mène une vie difficile mais réussit à écrire quelques articles dans les journaux, il apprend l'allemand puis le français et part en France en décembre 1938 pour 4 ans.
Il revient ensuite  en Italie puis dans sa patrie où il est rédacteur en chef d'un quotidien puis d'un hebdomadaire et directeur littéraire d'une société de film.

Il publie en 1946 des nouvelles devenues très populaires et obtient en 1950 un très grand succès avec Un jour de printemps.
C'est La ballade de la trompette et du nuage traduite dans de nombreuses langues qui le place parmi les auteurs slovènes de premier plan.

"Il reste l'homme simple que l'homme simple aborde sans complexe pour l'entretenir de ses héros"

" Kosmac est apparu comme l'écrivain qui apportait une bouffée d'oxygène à une inspiration littéraire étouffée par le réalisme socialiste.
C'est, selon ses propres termes, en  se plaçant au carrefour du fantastique qui inspire et de la réalité recréée, qu'il a pu dévoiler le secret de la genèse de la création littéraire."

On peut trouver en français :

  La ballade de la trompette et du nuage, (Publications orientalistes de France - 1977, traduit du slovène par J. Durand-Monti, rééd. Paris, Le Serpent à Plumes - 1999)

  Une journée de printemps, (Publications orientalistes de France - 1982, traduit du slovène par J. Durand-Monti)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Ciril Kosmač [Slovénie]   Mar 21 Aoû 2012 - 18:36


La ballade de la trompette et du nuage


Pas facile de parler de ce  court roman. Le fil conducteur est  un écrivain Peter Maïtsène qui a choisi de se retirer au calme à la campagne pour écrire son prochain roman sur un héros populaire Temnikar, roman dont il a déjà conçu la trame.
La structure du livre est au demeurant assez complexe et c'est l'un de ses intérêts certains, mais l’écriture est parfaitement maîtrisée et on ne s’y perd pas un instant.

Nous nous trouvons suivre en même temps la vie quotidienne de Peter,  la vie de ses pensées (d’une part celles qui se rattachent au roman qu’il est entrain d’écrire, d’autre part celles qui naissent lors des rencontres avec les paysans) et suivre la vie de Temnikar dans le roman de Peter .

L’histoire que Peter est entrain d’écrire est-elle une fiction ? les villageois qu’il croise ne l’ont-ils pas déjà vécue ?
pourra-t-il inventer librement la suite de son récit ?  et qu’attendent donc de lui ces paysans ?
au fait certains ne sont-ils pas simplement le fruit de son imagination ou des ses peurs?

On est  dans cette littérature des écrivains de l’Est où l’étrangeté  frôle bien souvent le fantastique sans y basculer tout à fait, mais on touche aussi du doigt  me semble-t-il à  ce qui fait la création littéraire.

Un livre lu bien vite qui rejoint les belles découvertes faites cette année avec  Tamasi, Djancar et Pahor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ciril Kosmač [Slovénie]   Mar 21 Aoû 2012 - 19:39

Merci pour ce fil silou, je note cet auteur, les deux livres sont disponibles dans la réserve centrale parisienne.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ciril Kosmač [Slovénie]   Mar 25 Sep 2012 - 19:48

La Ballade de la trompette et du nuage

Un écrivain, Peter Maïtsene, s'est rendu à une villégiature campagnarde pour écrire calmement son histoire. Celle d'un vieillard, qui eut un comportement héroïque pendant la guerre. Mais le paysan chez qui il loge, ne le laisse pas tranquille, tient visiblement à lui dire quelque chose. Dérangé dans sa concentration, Peter va faire un tour, poursuivi par la sonorité d'une trompette que personne sauf lui ne semble entendre. Il rencontre des habitants, qui lui révèlent des bouts de leurs histoires, non moins douloureuses ni héroïques que celle qu'il se proposait d'écrire.

Roman à la structure complexe et évidente à la fois. Entre le présent, la réalité, et l'histoire que Peter veut raconter. Les deux se mêlant de façon naturelle. Parce que ce qu'il voit et entend interfère avec l'imaginaire de l'écrivain. Et que la création a aussi une incidence sur le monde. Le livre est par moments à la limite du fantastique, on ne sait plus ce qui est vrai, et ce qui de l'ordre d'un conte, d'une légende. Cette façon dont la réalité peut devenir conte, fait parti de la trame romanesque. Cela paraît compliqué quand on le raconte, mais ne l'est absolument pas quand on lit le livre. Dans lequel les petits détails, des portraits très vivants, des paysages et des gestes quotidiens se mêlent à quelque chose d'enchanté. Ecrire un récit est aussi l'acte d'un magicien. Même si la création impose ses propres lois, et que le créateur n'a pas toute liberté dans ce que plus qu'inventer, il ne fait que transcrire, saisir une trame qui préexiste.

Et puis l'auteur sait mêler un récit drôlatique et succulent, à des faits très noirs et très durs. On a au départ l'impression de quelque chose de léger, de plein de charme, mais on réalise petit à petit, que l'auteur évoque des choses essentielles et sombres, mais avec une grande retenue et pudeur. Une grande dignité. Ce qui donne une immense émotion à ce livre, et qui fait qu'il vous hante longtemps après qu'il soit terminé.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ciril Kosmač [Slovénie]   Dim 18 Nov 2012 - 20:13

Une journée de printemps

Un homme encore jeune, mais plus un jeune revient dans sa maison après la fin de la guerre. Les souvenirs remontent, et il revoit défiler sa vie, ainsi que celles de ceux qui lui sont ou qui lui ont été proches. Une vie pas facile, celle d'un fils de paysan pauvre dans un petit pays traversé par bien des vicissitudes.

Nous somme dans le même univers et dans la même écriture que dans La ballade de la trompette et des nuages. Des personnages tendres, éprouvés par l'existence, mais ne perdant leur amour de la vie et leur dignité. De très belles descriptions de la nature, l'histoire à l'arrière plan complètent le tableau. Un livre dont la narration est sans doute un peu moins originale que dans La ballade, plus linéaire, sans le petit aspect irréel voir fantastique, mais le livre est quand même très prenant et touchant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 32
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Ciril Kosmač [Slovénie]   Mar 22 Sep 2015 - 22:16

La ballade de la trompette et du nuage

Silou et Arabella ont déjà évoqué la structure atypique du roman, cependant très accessible grâce à une écriture fluide, épurée et infiniment poétique. Le questionnement personnel de l'écrivain Peter Maïtsene se nourrit d'abord d'une gêne, d'un vague malaise, avant d'incarner une dimension tragique et bouleversante lorsque la liberté d'une imagination semble brisée par la perception d'une réalité violemment douloureuse.

A travers une narration à la fois riche et limpide, Ciril Kosmač compose une méditation sensible autour de l'acte de création. Peter Maïtsene cherche malgré lui à figer et idéaliser l'image de son héros Temnikar, avant de se rendre compte que sa vision du personnage est façonnée par un environnement extérieur qui le transforme et le déstabilise. J'ai été touché par l'aisance avec laquelle Kosmač anime la voix intérieure de Maïtsene par des dialogues : l'intériorité démiurge de l'artiste se heurte alors à ses propres doutes et angoisses, jusqu'à dissoudre un récit éclaté au bord d'un précipice.

La ballade de la trompette et du nuage se construit enfin sur la portée du souvenir de la seconde guerre mondiale, et l'échec de Peter Maïtsene marque aussi l'impossibilité de dissocier l'attitude d'un individu d'une souffrance et d'un traumatisme collectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ciril Kosmač [Slovénie]   Mar 20 Oct 2015 - 6:56



Paysage en Slovénie

La ballade de la trompette et du nuage

Je viens sur ce fil pour mettre un peu de couleur via cette image, parce que je ne pourrais pas en dire plus sur ce livre qui n’a pas déjà été mentionné.

Je ne peux qu’encourager d’autres lecteurs de revenir vers les commentaires de Silou, Arabella et Avadoro et tenter ce voyage à part aux côtés de Cicil Kosmač.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ciril Kosmač [Slovénie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ciril Kosmač [Slovénie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: