Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Makenzy Orcel [Haïti]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Makenzy Orcel [Haïti]   Jeu 30 Aoû 2012 - 17:00



Makenzy Orcel est né à Port-au-Prince en 1983. Les Immortelles est son premier roman publié en 2010.Il a publié en 2011 Les latrines, et un recueil de poésie A l'aube des traversées et autres poèmes en 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Makenzy Orcel [Haïti]   Ven 31 Aoû 2012 - 16:51


Les immortelles, Makenzy Orcel
Editions Zulma (23 Août 2012)
144 pages

4ème de couverture :
Citation :
Les Immortelles, ce sont les prostituées de Port-au-Prince. L’une d’elles prend à parti l’inconnu monté la voir au bordel. Apprenant qu’il est écrivain, elle lui propose un marché : contre son corps, écrire l’histoire des putains défuntes, emportées par le séisme sous les décombres de béton. D’une surtout : la petite, la fugueuse Shakira venue sous son aile un jour dans la haine de sa bigote de mère. De la belle et orgueilleuse Shakira toute pénétrée d’une passion dévorante pour Jacques Stephen Alexis, l’immense écrivain qui fait battre le cœur d’Haïti. Shakira la révoltée devenue la plus convoitée des putains de la Grand-Rue.
Avec ce roman de feu, qui marie le Ciel et l’Enfer, la transgression par le sexe et la mort atteint à la plus authentique humanité, la plus bouleversante, celle qu’aucune morale ne contrefait.

Citation :
« Une ville sans pute est une ville morte. »
Voilà un livre qui claque, qui fouette, et qui redonne un sens à la littérature : ne pas endormir le lecteur, et le pousser dans des racoins pas toujours très reluisants, mais qui parfois ont besoin d’être mis en en lumière pour montrer qu’ils existent.
Sur les trottoirs de Port au Princes, travaillent les immortelles. L’une d’elle , la narratrice, se confie à un écrivain-client , afin de ne pas oublier, la petite, Shakira, jeune prostituée, emportée par le séisme qui ravagea l’île.
Citation :
« Non je ne veux pas oublier. Il faut que je la raconte cette histoire sur fond de phénomène bref, de jamais vu. Il faut que je te raconte, petite Nina-Shakira à moi. Que je cesse de perdre mon temps à la banalité de la vie. Aux dégâts du tragique. Aux choses qu’on a mis tout une vie à construire et qui disparaissent en moins d’une minute. Dans l’espace d’un cillement. Il faut avancer. »
Une langue sans retenue, ni tabou qui dit la douleur de ces immortelles, la douleur d’une île martyre, la douleur de ces vies. Une langue belle et ensoleillée.
Des chapitres courts, une langue sèche, des phrases lapidaires, qui marquent l’urgence de dire, et de ne pas oublier.
L’auteur, se glisse au millimètre près dans le costume de la putain de Port au Prince pour mieux restituer ces vies à la fois subies et choisies à la fois, ces vies qui font mal , ces vies qui bousculent , ces vies faites aussi de joies et de littérature.
Un livre qui se lit d’une traite, presque à s’en couper le souffle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Makenzy Orcel [Haïti]   Ven 31 Aoû 2012 - 17:32

puisque j'aime bien la maison d'édition Zulma, je suis de près leur site et j'avais noté ce livre lorsqu'ils l'ont présenté pour la rentrée..
tu confirmes, je vais passer à la commande Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
san.romain
Envolée postale
avatar

Messages : 190
Inscription le : 08/11/2012
Age : 24
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Makenzy Orcel [Haïti]   Ven 4 Jan 2013 - 23:01

Je me lance aussi dans cette lecture !
Ca a l'air prometteur ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://art-scelle.blogspot.fr
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Makenzy Orcel [Haïti]   Lun 16 Mai 2016 - 20:17

Les Immortelles


Les Immortelles, ce sont les prostituées de Port-au -Prince. Et plus précisément, et en contradiction avec le titre, le livre est dédié à celles qui sont mortes dans le tremblement de terre de 2010. Une d'entre elle raconte à l'écrivain, et exige qu'il écrive leur histoire. Au final, le personnage central est la Petite, dite Shakira, très proche de la narratrice, une sorte de fille adoptive. Le récit est composé de très courts textes, parfois juste un quart (de petite) page, parfois une page entière. La plupart des textes sont des sortes de monologues, des souvenirs, des ressassements.

J'ai eu un peu de mal à entrer dans ce texte au début, j'y trouvé quelque chose d'artificiel, d'affecté, un peu de pose. Puis progressivement, cela m'a emporté, cette prose avec ses parti pris m'a au final emmené jusqu'au bout. Sans que ce soit l'immense coup de coeur, j'y ai trouvé de l'intérêt. Et j'ai envie de continuer avec l'auteur, donc c'était le premier roman, voir ce qu'il devient dans la suite, et ce qu'il donne dans un texte un peu plus long (ici cela fait 130 pages, dont la plupart sont loin d'être pleines, peut être 50 pages en somme). Il y a du potentiel, alors je suis curieuse de voir comment il évolue.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Makenzy Orcel [Haïti]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Makenzy Orcel [Haïti]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature d'Amérique Centrale (et Antilles)-
Sauter vers: