Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Emmanuelle Guattari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Emmanuelle Guattari   Dim 2 Sep 2012 - 20:50



Emmanuelle Guattari a grandi à la Clinique psychiatrique de la Borde (Cour-Cheverny dans le Loir-et-Cher) où ses parents travaillaient.
Elle vit et travaille à Paris.

La petite Borde


La Petite Borde, Emmanuelle Guattari
Mercure de France, collection la bleue (22 Août 2012)
144 pages

4ème de couverture :
Citation :
Fondé en 1953, l'établissement de La Borde, est célèbre dans le monde de la psychiatrie. Cette clinique hors normes entendait rompre avec l’enfermement traditionnel qu’on destinait aux malades mentaux et les faire participer à l’organisation matérielle de la vie collective. Ce lieu doit beaucoup à Félix Guattari, psychanalyste et philosophe qui codirigea la clinique jusqu’en 1992.
Quand on habite enfant à La Borde parce que ses parents y travaillent, l’endroit est surtout perçu comme un incroyable lieu de liberté : un château, un parc immense, des forêts et des étangs. À travers une série de vignettes et par touches impressionnistes, Emmanuelle Guattari évoque avec tendresse son enfance passée dans ce lieu extraordinaire où les journées se déroulent sous le signe d’une certaine fantaisie.

Il souffle un vent de fraicheur et de liberté dans ce livre, à l’image de l’institution psychiatrique que dirige le père de la narratrice / auteur. La Borde est un établissement au concept nouveau, les patients ne sont pas des résidents, mais des pensionnaires associés à la gestion de leur établissement.
Manou vit là, avec ses parents, et c’est quelques années d’insouciance qu’elle va nous relater dans un joyeux désordre.
L’écriture est fantaisiste comme la petite Borde, agréable et limpide. Cependant, j’aurais apprécié y trouver un peu plus de consistance… Il m’a semblé, que les choses, les faits, et les personnages auraient pu être davantage travaillés. Emmanuelle parait s’être quelque peu bridée dans l’évocation d’une part d’enfance, dans ses peines qu’elle n’aborde que du bout de la plume.
Citation :
« Ma mère a disparu de ma vie comme une bulle de savon qui éclate. »
Citation :
« Je demande au Gouvernement des morts à passer un petit moment avec ma mère. Je ne demande pas grand-chose, juste un quart d’heure. Je me suis dit qu’il fallait insister. Je le demande chaque jour. »
Une plume, qui, quand l’auteur se lâche, se veut fine, poétique et intimiste, mais se rétracte aussi vite pour ne laisser que la fantaisie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Emmanuelle Guattari   Mar 20 Nov 2012 - 3:20

C'est vrai que ces quelques lignes pages de souvenirs d'une enfance un peu particulière sont souvent pleines de poésie, de drôlerie, et quelquefois fort belles. C'est découpé en de nombreux et très courts chapitres , de toutes petites histoires, dans un style qui semble très simple, puisque c'est la vision de l'enfant qu'elle était à l'époque, , mais, en fait, certainement très travaillé.
Mais je partage ton avis, Mimi , j'aurais moi aussi apprécié un peu plus de matière...

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Emmanuelle Guattari
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soeur Emmanuelle
» Bonne Fête Emmanuelle...Bonne Fête Musica...
» Emmanuelle Beart
» Le Scaphandre et le Papillon
» Sylvia Kristel, l'héroïne d'"Emmanuelle", est morte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: