Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Werner Herzog

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeDim 4 Oct 2015 - 22:43

Merci pour ce commentaire, Animal ! Je suis curieux de voir ce documentaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeDim 4 Oct 2015 - 23:28

Animal, tu seras peut-être intéressé par l'émission de Michel Ciment consacrée à la sortie des coffrets DVD d'Herzog.

Projection privée: Werner Herzog

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeLun 5 Oct 2015 - 6:12

ça pourrait, merci pour le tuyau !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Cobra Verde   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeSam 17 Oct 2015 - 20:40

Werner Herzog - Page 12 Vlcsna37

Cobra Verde (1987)

Au Brésil un homme enterre sa mère. Le "bandit Cobra Verde" commence son ascension, bandit puis employé dans une plantation de canne à sucre pour surveiller les esclaves il ne tarde pas à être envoyé en Afrique pour rétablir la traite des esclaves. Sur place une forteresse à l'abandon et des rivalités entre rois fous.

Étonnant film crépusculaire malgré la végétation luxuriante ou le soleil écrasant. Ambiance déroutante pour ce film avec un Klaus Kinski fatigué et au regard lointain. Le cœur n'y est plus et l'homme s'enfonce chaque jour un peu plus loin dans le renoncement à l'humanité. C'est au moins une vision possible. On peut aussi sentir au delà d'une immense solitude tout un monde, si ce n'est plusieurs, qui se joue presque malgré lui.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeSam 17 Oct 2015 - 23:06

Ca a l'air bien. J'ai encore des choses à découvrir chez Herzog.
Merci Animal. content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeSam 9 Juil 2016 - 15:22

Après Queen of the Desert (2015 ; pas sorti en France), Herzog a réalisé un nouveau documentaire (qui ne sortira sans doute pas chez nous) : Lo and Behold, Reveries of the Connected World. Ca parle d'Internet et autres réseaux connectés... les perspectives d'évolutions, ceux qui rejettent Internet pur différentes raisons (biologiques ou parce que "c'est le Mal").

Werner Herzog - Page 12 Herzog10
Bande-annonce :


Un prochain documentaire, Into the Inferno, traitera des volcans en activité.

Salt and Fire (sortie française prévue en décembre 2016) a l'air d'être un "vrai" film, situé en Amérique du Sud, avec catastrophe écologique et volcan... et Michael Shannon, Gael García Bernal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeSam 9 Juil 2016 - 15:39

on va espérer voir tout ça quand même.

le documentaire Lo and Behold j'avais croisé une vidéo dessus il y a un bout de temps déjà je crois. bizarre qu'avec un sujet pareil ça ne sorte pas ici.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse68
Envolée postale
Héloïse68

Messages : 142
Inscription le : 28/07/2016
Age : 51
Localisation : Liège, Belgique

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeSam 12 Nov 2016 - 23:11

Herzog Werner « Manuel de survie » Capricci
entretien avec Hervé Aubron et Emmanuel Burdeau

Werner Herzog - Page 12 41plie10


Il est fort possible que j'attendais beaucoup, voir trop, de ce livre. Non pas que je souhaitais des révélations sur ces films et documentaires que j'avais admiré, mais j'espérais sentir une connivence ou une filiation avec l'auteur d' « Herz aus Glas ». De la même manière que j'avais été transportée par les lectures du « Temps scellé » d'Andreï Tarkovsky et de « Comme une autobiographie » d'Akira Kurozawa, je rêvais de courir à la suite de Herzog et de découvrir son espace, ses lieux et, pourquoi pas, son âme.

Ma déception a débuté dès la présentation d'Emmanuel Burdeau et ses « envolées » sur la puissance, la virilité, la mâle force du cinéma du bavarois.  Ce genre de discours a le don de me crisper. Je l'ai survolé pour atterrir en douceur, je l'appelais de mes vœux, sur l'aérodrome personnel du réalisateur de « Wodaabe - Die Hirten der Sonne », un documentaire hypnotique au sujet des peuls, un documentaire qui faisait écho à ma fascination pour cette partie du Sahara. Mais, hélas, l’atterrissage fut digne d'un retour de raid sur Leipzig ; la carlingue trouée de partout, les verrières éclatées et les masques à oxygène au vent.  Je fus sidérée de découvrir un personnage imbu, se congratulant lui-même et vantant ses supposées ou réelles qualités. J'ai, très honnêtement, détesté cet homme dont j'admire l’œuvre. Mais était-ce une surprise ? Non pas du tout. Le milieu est plein de ces outres arrogantes. Je sais que les mots sont forts mais c'est le sentiment que ces personnages m'inspirent. Je sais que l'art est une histoire d’ego. Mais rien de nous oblige a en faire  le moteur de notre œuvre.

Alors, il faut aller au-delà de l'enveloppe charnel et des défauts de l'homme pour trouver l'artiste. Zola n'était-il pas homophobe et Degas antisémite ?  Herzog distille alors des indices au compte goutte. On comprend, quand il parle de « Grizzly man », que son idée du documentaire est bien plus née des désirs d'un artiste que d'un scientifique. Il revendique son droit à la liberté de montrer et d'interpréter. Il voit, monte et sent ses documentaires de la même façon qu'il tourne ou imagine un film. Les plans qui l'intéressent peuvent sans soucis naître de rien, n'avoir un rôle atmosphérique plutôt que didactique. C'est un reproche que certains lui font aisément. Mais, à l'image d'un interprète qui prend possession de la partition a jouer, Herzog prend possession de son sujet et s'y coule invariablement. En tant qu'auteur il est en quête de vérité. De la vérité qui se cache derrière les choses. Que se soit dans une scène montrant un poule prisonnière d'un manège enchanté ou dans une autre montrant des danseurs arborant des mimiques expressives, il veut capter ce que la poésie, selon lui (mais aussi selon tant d'autres artistes) arrive à montrer et dire plus facilement que le cinéma. Cette vérité si limpide qu'elle n'a guère besoin d'être analysée.  Herzog est un de ces artistes en quête perpétuelle, qui sautera toujours sur la pierre suivante pour franchir le guet sans se mouiller les pieds.

Mais, en définitive, ce livre restera une déception dont quelques semaines après la lecture, les propos s'estompent déjà. Il ne m'aura apporté aucun éclairage sur l’œuvre et trop peu sur l'homme. Je ne dirai pas que c'est un entretien inutile. Mais c'est faible comme apport en regard de ce que sont « Aguire la colère de Dieu », « Coeur de verre » et « L’énigme de Kaspar Hauser » dont certaines éditions comportent, en parallèle du film visionné, des commentaires du cinéaste lui-même, des commentaires mille fois plus instructifs.



Quelques citations du livre

« Je ne suis pas juste le commentateur de son aventure.{...} Ma vision du monde et ma vision de la nature sauvage sont si diamétralement opposées à celles de Treadwell qu'il fallait que je dise quelque chose. {...} Une attitude qui a bien sûr à voir avec des expériences que j'ai personnellement faites à pied, particulièrement mon expérience en Alaska. »

« Je crois que c'est très bien de déclarer la guerre à un tel ennemi (La marche de l'empereur)!{...} la Nature selon Disney{...} la disneyisation du monde civilisé ».

« Le but (in Grizzly man) était de lui faire un maximum de place afin qu'il puisse exprimer toute la gamme de sa personnalité ».

« Avec ce film, j'offre à Traedwell la possibilité d'être une star, la star de ce film, la star qu'il avait toujours voulu être. Je lui fais cadeau de cet espace-là. Nous ne devrions jamais oublier que cet homme nous a donné de fabuleux aperçus sur la nature. {...} Ce qu'il a accompli est monumental. {...} Je voudrais surtout éviter de le diminuer. »

« Je parle avec un mort. Enfin pas tout à fait. Car si vous regardez les films qu'il a tournés, il n'est pas vraiment mort. Il est là, quelques part, présent. Il survit d'une certaine manière  à travers ses images. »


« Derrière les images, derrière la vision, derrière l'histoire, derrière la grammaire de la narration et la grammaire de l'image, il y a quelque chose dont le cinéma peut vous offrir l'expérience en de très rares occasions : vous touchez alors une vérité profonde. Ça n'arrive pas très souvent, çà arrive en poésie. {...} Il (Rimbaud) touche à une vérité qui se tient derrière les choses. Quelque chose que vous n'avez pas besoin d'analyser. »

« Je crois que l'émergence de la psychanalyse a été une énorme erreur. Une erreur de grande amplitude. »

« Il y a à ce propos une métaphore que j'ai beaucoup utilisée. Si vous vivez dans un appartement dont tous les coins, jusqu'au dernier, sont illuminés, cet appartement devient inhabitable. Les êtres humains qui exposent à la lumière les recoins les plus sombres de leur âme deviennent des êtres inhabitables. »

« Vous ne pouvez rien créer qui ait à voir avec la culture sans établir un lien avec ce qui constitue l'histoire de cette culture : la philosophie, les écrivains, la musique, les cinéastes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeDim 13 Nov 2016 - 1:10

hé, merci pour tout ça ! la question de l'ego (pour simplifier bêtement la tournure), il parait que Le temps scellé est impressionnant pour ça aussi ?

(j'aime bien la façon dont tu ramène les titres de ses films dans ton message).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse68
Envolée postale
Héloïse68

Messages : 142
Inscription le : 28/07/2016
Age : 51
Localisation : Liège, Belgique

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeDim 13 Nov 2016 - 1:33

animal a écrit:
hé, merci pour tout ça ! la question de l'ego (pour simplifier bêtement la tournure), il parait que Le temps scellé est impressionnant pour ça aussi ?

(j'aime bien la façon dont tu ramène les titres de ses films dans ton message).

De rien

Dans "Le temps scellé" Tarkovsky explique et démontre sa vision de l'art et du cinéma mais ne se vante jamais (je n'en ai pas souvenance. J'ai lu le livre il y a plus de 15 ans). Il dit sans ambages qu'il déteste S. Einsenstein par exemple et vante l'oeuvre de Fellini, Kurozawa et Paradjanov mais à la différence de l'entretien de Herzog il ne dit jamais qu'il est "un très bon directeur d'acteur" ou "qu'il est entrain de mettre la dernière main à un film génial" et plein d'autres joyeusetés du même niveau. C'est un vrai essai sur sa vision de l'art et si on peut ne pas la partager je ne l'ai pas trouvée arrogante.

Par contre son journal est plus direct et acide.

Mon post exprime en somme ma déception car j'admire sincèrement le cinéma de Herzog et les commentaires de ses films ne m'avaient pas préparée à une telle découverte. Mais bon cela ne m'empêchera pas de m'acheter d'autres dvd...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeDim 13 Nov 2016 - 1:47

c'est peut-être du journal qu'on m'a parlé d'ailleurs.

et tout ça me rappelle que j'ai Conquête de l'inutile de Herzog qui est sur une étagère depuis des années.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse68
Envolée postale
Héloïse68

Messages : 142
Inscription le : 28/07/2016
Age : 51
Localisation : Liège, Belgique

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeDim 13 Nov 2016 - 1:50

animal a écrit:
c'est peut-être du journal qu'on m'a parlé d'ailleurs.

et tout ça me rappelle que j'ai Conquête de l'inutile de Herzog qui est sur une étagère depuis des années.

Dans l'entretien il parle de ce livre comme étant une fiction plus qu'un journal de marche. Même si la source sont les carnets écrits durant le tournage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitimeMar 22 Nov 2016 - 21:58

Et une bande annonce pour le mois prochain !


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Werner Herzog - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Werner Herzog   Werner Herzog - Page 12 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Werner Herzog
Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Le Havre - THIERRY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: