Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Mer 19 Sep 2012 - 19:09

Voyageurs sans ticket – Une expérience sociale à Aubagne (2012) de Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli




Les bus gratuits, ça existe, mais ça s’appelle « resquillage ». Sauf à Aubagne où, depuis 2009, décision a été prise de rendre l’accès libre aux transports publics de la ville. Trois ans se sont écoulés et il est temps de faire le bilan de cette « expérience sociale ».


Comme on peut en douter, la décision n’a pas été prise à la légère et a fait l’objet de débats et de controverses agitées. Dans cette ville majoritairement de droite, le choix de la gratuité, qui rompt avec le capitalisme exacerbé qui sied plutôt à cette position politique, découle d’une simple observation : les bus manquent cruellement de fréquentation, et la plupart d’entre eux roulent vides. Ce constat se retrouve d’ailleurs dans d’autres villes, comme le fait remarquer ce citoyen lambda :


« Avant de m’installer à Aubagne, j’habitais Bezons, dans le Val-d’Oise. Je me déplaçais en voiture, souvent tôt le matin. Chaque jour, je voyais des files de gens se diriger, parfois d’assez loin, vers le pont qui traverse la Seine en direction de Paris, le franchir à pied et attendre le bus de l’autre côté. Pourquoi ne le prenaient-ils pas à Bezons même ? Je me suis d’abord posé la question sans trouver la réponse. Et puis j’ai compris : ils marchaient pour économiser une zone. Ces travailleurs de l’aube se coltinant parfois deux à trois kilomètres à pied, doublés par leur bus à moitié vide, c’est resté dans mon esprit comme un symbole des absurdités d’une certaine gestion du service public. »


Alors ? On continue sur la lancée d’un système qui commence à montrer ses failles, ou on essaie autre chose ? Le maire d’Aubagne a tranché. Il prend le risque de voir se réaliser les craintes des détracteurs de la gratuité, qui voient dans cette abolition de la monétisation la porte ouverte aux délits.


Le philosophe de la gratuité, Jean-Louis Sagot-Duvauroux, prend en charge le récit de cette expérience sociale en la découpant chronologiquement sur plusieurs périodes. Il y inclut des réflexions sur les rapports entre gratuité ou monétisation et conséquences sociales, politiques ou environnementales, dépassant souvent les préjugés qui tournent autour de ces concepts. On est surtout agréablement surpris de découvrir les réflexions d’un homme qui ne cède jamais totalement à l’euphorie d’une alternative novatrice et qui cherche sans cesse à relever les limites de ce que d’aucuns brandissent comme la solution miracle, neutralisant par la même occasion la crédibilité de la gratuité.


Le philosophe ne s’ancre pas seulement dans le domaine de l’abstrait et des concepts puisqu’il évoque également les questions pratiques de la gratuité et celle, inévitable, de la gestion des coûts. Qui finance cette gratuité ? Est-elle vraiment si avantageuse qu’elle le paraît ? Jean-Louis Sagot-Duvauroux nous montre que rien n’est simple et que l’apparente gratuité de la gestion des transports privés induit également un coût pour la municipalité :


« Quand on sait qu’une place de parking, c’est 6000 euros, la gratuité, il ne faut pas la regarder uniquement sur le coût de transport, mais la voir de manière plus large sur l’aménagement du territoire. »


Il admet en contrepartie que l’application de cette expérience réussie à Aubagne peut échouer si on la transpose sans réflexion préalable à n’importe quelle autre ville de France ou du monde. Voyageurs sans ticket se propose alors d’évoquer d’autres alternatives novatrices prises dans le domaine de la gratuité dans d’autres régions de France (gratuité des obsèques) mais aussi dans l’Histoire, puisque la création de l’école publique, qui nous paraît aujourd’hui être un bien incontestable, n’est relativement pas très lointaine de nous.


Seule entrave à toutes ces initiatives : la persistance du mode de pensée capitaliste qui se fait passer pour indispensable et tente de court-circuiter tout projet qui le remet en question, que ses implications soient une réussite ou un échec. Jean-Louis Sagot-Duvauroux en profite pour fustiger la politique et ses partis de gauche ou de droite. Aussi différents qu’ils se revendiquent, tous se réunissent toutefois autour de la croyance inébranlable aux rapports marchands. Et si la gratuité remettait en cause ce système ? Le philosophe se lance dans cette perspective et imagine un monde dans lequel la monétisation aurait cessé de régir les rapports humains, ne se contentant pas seulement d’aborder la seule sphère économique, mais déviant également sur les sphères politiques, sociales, culturelles et environnementales. Sa vision balaie un large panel des facettes de la vie en société.


Cette réflexion juste et modérée s’achève malheureusement dans un bouillonnement pathétique qui fait intervenir Magali Giovannangeli, présidente de la Communauté d’Agglomération du pays d’Aubagne, et adjointe au maire de la commune. Plus versée dans la communication autour de cette « expérience sociale » de la gratuité, elle ne cède malheureusement pas au vice bien connu de la communication publicitaire, et s’emballe à force d’envolées lyriques qui font grincer des dents. Son discours ne se base sur aucun argument mais sur du sensationnel et de l’émotif, et elle tente de s’adresser à son lecteur à coups de phrases stéréotypées qu’elle espère peut-être voir provoquer une adhésion immédiate relevant du coup de cœur.


« La gratuité des bus, on la respire comme l’air, c’est-à-dire sans y penser. Et pourtant, chaque 15 mai, sa date anniversaire, on y pense et elle inspire ! Elle inspire les jeunes qui rappent, slament, scandent et dansent à cette occasion. […] Que ces voix sont belles et ces sons émouvants. Que ces visages sont expressifs et submergeants. Que ces gestes rythmés et coordonnés sont entraînants et rassembleurs ! Des mots sur des cartes d’anniversaire qui parlent d’autonomie, de dignité, de reconnaissance, de plaisir… »


Excepté ce dernier chapitre largement dispensable, Voyageurs sans ticket est le témoignage surprenant d’une expérience de la gratuité qui réussit. S’il nous donnera peut-être envie d’aller nous installer à Aubagne pour profiter de cette disposition inouïe, il nous donnera surtout envie de nous lancer plus loin, à la suite de Jean-Louis Sagot-Duvauroux, sur la réflexion concernant la gratuité et l’alternative aux modes de pensées capitalistes. Un petit livre pas si anodin qu’il n’y paraît…



Jean-Louis Sagot-Duvauroux est l'auteur d'un texte sur la gratuité disponible : ICI

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Mer 19 Sep 2012 - 19:18

Merci pour le récit de cette expérience bénéfique, Coli ! A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Mer 19 Sep 2012 - 20:29

comme quoi ça peut fonctionner jemetate en revanche, Coli, tu ne dis pas qui finance cet effort remarquable (la municipalité, donc les impôts locaux, la région, le département... ???)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Mer 19 Sep 2012 - 22:26

shanidar a écrit:
comme quoi ça peut fonctionner jemetate en revanche, Coli, tu ne dis pas qui finance cet effort remarquable (la municipalité, donc les impôts locaux, la région, le département... ???)

J'ai vraiment du mal à différencier tout ça, je confonds beaucoup scratch
Le livre parlait beaucoup de la municipalité et du département, mais je vais revenir sur le texte pour ne pas dire n'importe quoi...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Jeu 20 Sep 2012 - 9:52

colimasson a écrit:
shanidar a écrit:
comme quoi ça peut fonctionner jemetate en revanche, Coli, tu ne dis pas qui finance cet effort remarquable (la municipalité, donc les impôts locaux, la région, le département... ???)

J'ai vraiment du mal à différencier tout ça, je confonds beaucoup scratch
Le livre parlait beaucoup de la municipalité et du département, mais je vais revenir sur le texte pour ne pas dire n'importe quoi...

oh ne t'inquiète pas... je trouve que ça donne à réfléchir sur la capacité d'une société toute entière à évoluer vers la gratuité (il y a eu un numéro de Vacarme sur cette notion il y a quelques temps... faudrait que je remette la main dessus...)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Ven 21 Sep 2012 - 21:51

J'ai eu du mal à retrouver ce passage dans le livre...
En allant sur le site du Pays d'Aubagne, j'ai pu lire ça :

Citation :
La Communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile a en effet fait évoluer le contrat de délégation de service public en substituant les recettes perçues sur les usagers par des recettes liées à la fréquentation. Ce jugement ouvre une voie nouvelle pour les collectivités qui envisagent d’instaurer la gratuité sur leur réseau de transports publics.

Mais pour moi c'est un peu chinois... jemetate

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Sam 22 Sep 2012 - 12:23

colimasson a écrit:
J'ai eu du mal à retrouver ce passage dans le livre...
En allant sur le site du Pays d'Aubagne, j'ai pu lire ça :

Citation :
La Communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile a en effet fait évoluer le contrat de délégation de service public en substituant les recettes perçues sur les usagers par des recettes liées à la fréquentation. Ce jugement ouvre une voie nouvelle pour les collectivités qui envisagent d’instaurer la gratuité sur leur réseau de transports publics.

Mais pour moi c'est un peu chinois... jemetate

pour moi aussi !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Sam 22 Sep 2012 - 13:35

Idem. mais je ne vois pas bien comment cet argent pourrait être autre chose que de l'argent public (à moins qu'il n'y ait un mécène caché), donc nos impôts, ou les impôts des Aubagnais, ou ceux des habitants de leur région/département. De même que tous les Français donnent un petit quelque chose pour que les parisiens qui utilisent la RATP payent leur tickets/abonnements moins chers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
krys
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 58
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Sam 22 Sep 2012 - 14:01

les recettes selon la fréquentation, ça veut dire que les communes paient selon le nombre d'habitants qui fréquentent le réseau de bus gratuit. Ce sont donc les impôts des habitants de toutes les communes de l'agglomération. Avec des nuances selon le nombre d'usagers. Je ne suis pas convaincue par cette expérience, même si elle est présentée comme positive. Ce qui est gratuit n'a pas de valeur, dit-on. Et en l’occurrence, ça coûte cher aux contribuables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Sam 22 Sep 2012 - 14:13

:apeur: OK! rire

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.


Dernière édition par Igor le Sam 22 Sep 2012 - 14:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Sam 22 Sep 2012 - 14:36

Igor a écrit:
C"est par le respect de ce qui est gratuit qu'une société montre son degré d'évolution. Peut être!
Enfin, je dis cela, c'est gratuit. Ça n'a sans doute aucune valeur... sourire

Toutefois il serait intéressant de connaître le surcout en impôt par foyer pour la gratuité des transports en commun.
Very Happy (One shot se fait flooder - A 14h30 je supprime ce message)

Igor je sauve ton message en l’insérant ici. Tu peux toujours le supprimer maintenant diablotin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Sam 22 Sep 2012 - 15:39

Moi je crois quand meme que les communes et les départments devraient parvenir à la gratuité des transports et d' abord en premier lieu ceux des handicapés (avec les structures techniques que cela comporte pour eux.. J' ai vu à la télé que la France était toujours en retard sur ce problème.

Pour le reste, je crois que les impots que nous payons quand meme, on n' en voit pas toujours les effets dans des domaines tels que les transports ou la culture. Mais bon, je suis idéaliste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 58
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Sam 22 Sep 2012 - 16:21

bix tu parles de quels handicapés ? ceux qui ont du mal à marcher ? à voir ? à entendre ? ceux qui ont un retard mental ?

quand je dis "ce qui est gratuit n'a pas de valeur" c'est parce que déjà, il n'y a pas de respect pour les transports en commun, il n'y a qu'à voir dans quel état ils sont, les bus avec les sièges déchirés, etc. Donc la gratuité, je pense que ça ne ferait qu'empirer les choses. La seule chose positive, c'est qu'il n'y aurait plus de fraudes dentsblanches
et l'école publique est gratuite, c'est vrai, mais elle est aussi obligatoire. Vous vous imaginez abandonner votre véhicule personnel et être OBLIGE de prendre les transports en commun ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Sam 22 Sep 2012 - 16:44

krys a écrit:
bix tu parles de quels handicapés ? ceux qui ont du mal à marcher ? à voir ? à entendre ? ceux qui ont un retard mental ?

quand je dis "ce qui est gratuit n'a pas de valeur" c'est parce que déjà, il n'y a pas de respect pour les transports en commun, il n'y a qu'à voir dans quel état ils sont, les bus avec les sièges déchirés, etc. Donc la gratuité, je pense que ça ne ferait qu'empirer les choses. La seule chose positive, c'est qu'il n'y aurait plus de fraudes
et l'école publique est gratuite, c'est vrai, mais elle est aussi obligatoire. Vous vous imaginez abandonner votre véhicule personnel et être OBLIGE de prendre les transports en commun ?

Je parle d' abord des handicapés moteurs qui peuvent se déplacer mais ont des grandes difficultrés quand il s' agit de prendre un bus ou un train ou encore d' entrer dans leur lieu de travail ou un service public comme les bibliotèques (problème que je connais pour avoir constaté qu' il avait fallu des années pour obtenir une rampe d' accès à la BU où je travaillais).

Pour le reste, c' est une question socilae (dégradations) parmi tant d' autres. La voiture forcément nécessaire ? Je ne crois pas. Mais ll faut etre confronté à la cherté de la voiture (une voiture, un occupant), à l' accès difficile et polluant des villes, à sa dangerosité. Le métro, le tramway ont déjà résolu une partie du problème, de meme que le vélo et le co-voiturage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    Sam 22 Sep 2012 - 19:46

Je ne pense pas que la gratuité renforcerait la dégradation des transports publics... en tout cas pas dans un premier temps. Cette gratuité apparaît comme un miracle. Mais c'est vrai qu'au fil des années, ça deviendra quelque chose de normal, auquel on risque en effet d'accorder moins de respect...
A voir dans le long-long terme, alors ? (et ne pas se contenter de seulement 3 ou 4 années)

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket    

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli: Voyageurs sans ticket
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean-Louis Thouard à la boutique de Ciel Rouge
» AUFFRET Jean-Louis
» Empreintes Jean-Louis Trintignant
» Pourquoi on appelle les requins les "Jean-Louis"
» kit lissage jean louis david

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Voyages-
Sauter vers: