Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Robert Alexis

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeSam 7 Juil 2007 - 0:22

Robert Alexis B25

Robert Alexis (autoportrait)

Robert Alexis Robert10

On ne sait pas grand-chose de cet écrivain. Aussi discret que Julien Gracq, lui aussi édité chez Corti, on ne le voit pas sur les scènes médiatiques.

On sait seulement qu’il vit à Lyon, qu’il a fait des études de philosophie, qu’il fut l’élève de François Dagognet.

Un an après La Robe (applaudi par la critique et le public, et traduit, depuis, en espagnol et en italien.), il publie La véranda.


Bibliographie

2006 La Robe,
2007 La Véranda,
2008 Flowerbone,
2008 Les Figures,
2009 U-Boot,
2010 Nora,
2011 Mammon,
2012 Les Contes d'Orsanne,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeSam 7 Juil 2007 - 10:49

La véranda


Je referme ce roman avec un sentiment mitigé…
Mon amour des mots me fait surmonter beaucoup de réserves, de réticences…
Juste la musique…Et la musique de ce roman, toute nostalgique et surannée, poétique, onirique, a exercé sur moi son effet.
Atmosphère !...
Hymne à la littérature !
On écrit encore comme cela aujourd’hui ?
Mais celui qui écrit ainsi se cache, entretient le mystère absolu…
Cette attitude est en accord avec l’élégance de sa langue admirable, avec l’étrangeté de son récit.



« Je prends peut-être ce train pour la dernière fois »

Après une vie qu'on devine aventureuse, un homme, riche, désoeuvré et vieillissant, le narrateur, commence ainsi le récit d’un voyage en Europe.

Arrivé en Autriche, voguant sur un lac, il aperçoit, partiellement cachée par un bosquet, une maison qui va le fasciner : « un appentis ombragé de chèvrefeuille forme sur le flanc gauche une véranda soutenue par des colonnettes ».



Il tombe en admiration devant cette véranda.

« Le hasard, ou du moins ce que l’on croît tel, venait de composer l’une de ses fulgurances."

Il faut qu’il acquière cette maison mystérieuse…

« Chacun de mes pas, en même temps qu’il froissait les jours de mon existence passé, ouvrait les pages d’un livre longtemps tenu secret. »

A Salzbourg, il rencontre la comtesse Alicia, sa propriétaire. Dans la maison à la véranda, ils s’aiment mais l’appel du voyage s’exerce à nouveau sur l’homme…

« Ce que certains prenaient pour les méandres d’une oisiveté privée de fin, je le considérais comme une recherche sans limite. Aux biens matériels je préférais le seul vrai privilège : l’ouverture de la pensée, une brèche élargie par les nuances multipliées de l’expérience. »

Bucarest … Istanbul…
Son voyage, une quête, le mène du rêve au cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeMer 28 Juil 2010 - 11:04

La Véranda
Robert Alexis


Dans la véranda, un voyageur riche, déjà âgé et malade effectue le dernier grand voyage de son existence. Au bord d’un lac, en Autriche, une demeure et surtout sa véranda réveillent en lui un sentiment de déjà-vu. Il achète la demeure sur un coup de coeur après avoir fait la connaissance de sa propriétaire et de sa fille avec lesquelles il vit un moment avant de repartir en voyage en des lieux déjà visités, déjà connus. Il faudra ensuite revenir dans sa nouvelle demeure, des bruits étranges couraient déjà au sujet de ses anciens habitants.

Le thème du livre est un peu étrange, un soupçon fantastique et l’écriture de Robert Alexis lui convient à merveille, un style classique et poétique, avec quelque chose de suranné, de désuet qui lui donne un charme incroyable et crée un univers très particulier. Voilà une belle découverte, je n’avais jamais entendu parler le Robert Alexis avant que coline ne nous ouvre un fil, mais je lirai d’autres romans de lui c’est sûr. A découvrir !

PS: coline tu disais émettre des réserves sur le livres, tu te souviens desquelles ?


_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeMer 28 Juil 2010 - 11:13

domreader a écrit:
mais je lirai d’autres romans de lui c’est sûr.
j'ai bien aimé La Véranda.. mais à part celui-là, il a publié d'autres.. avec des sujets dont je ne sais pas si ces livres sont pour moi..
je vais voir tes impressions à venir Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeMer 28 Juil 2010 - 11:27

kenavo a écrit:
domreader a écrit:
mais je lirai d’autres romans de lui c’est sûr.
j'ai bien aimé La Véranda.. mais à part celui-là, il a publié d'autres.. avec des sujets dont je ne sais pas si ces livres sont pour moi..
je vais voir tes impressions à venir Very Happy

En lisant les différents résumés disposnibles, je crois que La Robe et aussi U-Boot vont me plaire....

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeMer 28 Juil 2010 - 12:09

domreader a écrit:
En lisant les différents résumés disposnibles, je crois que La Robe et aussi U-Boot vont me plaire....
innocent tiens, je me suis dit que ce titre me disait quelque chose.. La Robe est dans ma PAL content

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeMer 28 Juil 2010 - 13:23

J'ai lu La Robe il y a quelques années et suis restée marquée par cette lecture qui évoque Vienne et les questions d'identité sexuelle. Le livre comme tout premier roman avait ses lacunes (contrairement à ceux qui en font trop il me semble que Robert pêchait par omission, j'aurais aimé que son livre soit plus long, plus dense, plus fouillé) et ses beautés (la langue, le rythme, l'aspect suranné du style...).
J'ai dans ma PAL La Véranda qu'il faudra bien que je me décide à lire... sans doute à l'abri du soleil, sous un chapeau de paille, en sirotant une citronnade !
Vu une photo de l'auteur dans un Matricule des Anges (revue), cette photo était hallucinante tant elle semblait datée d'une époque révolue. Robert, cheveux courts gominé, arborait un costume trois pièces avec gilet blanc et noeud pape assorti ! incroyable ! entre Gatsby le Magnifique et Rudolf Valentino ! saisissant !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeMer 8 Sep 2010 - 21:41

La preuve :

Robert Alexis Robert10

ce qui permet d'annoncer la sortie de Nora, le nouvel opus d'Alexis

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeVen 27 Sep 2013 - 10:53

Robert Alexis Robert10 La Véranda

Je rejoins le commentaire de domreader, je suis, moi aussi, tombée totalement sous le charme de ce roman étrange.

Le plaisir de la lecture est ici plaisir des sens, la mélodie française qui s'échappe de ce roman aux temps mélangés est un chatoiement de couleurs, d'odeurs, de sons et d'échos. Echos de Vienne, de l'Europe avant qu'elle ne bascule dans la barbarie, écho d'un temps où le voyageur prenait le temps des longs voyages en train, voyage durant lesquels il avait tout le loisir d'inventer des histoires, de s'inventer soi-même, de réfléchir, de laisser libre cours à la magie du roulement du chemin de fer.

Et c'est ainsi, en train, que nous rencontrons le mystérieux narrateur de ce roman qui palpite doucement, comme un cœur un peu usé, une fragrance qui parviendrait des années après en ouvrant une malle dans laquelle de vieux souvenirs côtoient des roses fanées.

Un merveilleux livre d'échos donc, mais aussi un livre palpitant du mystère qui entoure la vie du narrateur. Bizarrement, au fil de la lecture, on finit par tout savoir et finalement ne rien savoir de cet homme là. Les mots, les souvenirs, les réminiscences le cachent mieux qu'un silence, une ellipse, une absence. A tout nous dire, il ne dit rien. Et derrière le dévoilement, la confession s'agitent les silhouettes énigmatiques d'une mère et de sa fille, silhouettes délicieuses et intriguantes, fantômes du passé ou tendres révélatrices des lourds penchants du cœur.

Un très beau livre, magnifiquement écrit, gorgé d'ombres et de troubles. Beau. Très beau et languissant...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeMar 12 Nov 2013 - 10:57

Robert Alexis Robert10

Lire La Robe de Robert Alexis, c'est un peu comme si Le bal du comte d'Orgel était traversé par le regard acerbe de George Bataille. C'est offrir un peu d'érotisme, de psychanalyse et de dépassement de soi à une époque où l'on se déplace encore à cheval et où l'on règle ses différents à coups de sabre.

Parlant de La Véranda, coline questionne la pertinence, l'actualité d'un auteur qui écrit comme on le faisait au début du XXème siècle (ce qui n'est plus si proche) et qui enrobe son récit de mystères dignes du XIXème... On peut avec La Robe se poser la même question et y répondre peut-être en soulignant ici que le thème abordé par Alexis est on ne peut plus moderne et actuel : parlant du trouble de l'identité sexuelle, de la nécessité d'aller au-delà de soi-même (par l'analyse et le dépassement de ses phobies) pour assumer ce que l'on est en profondeur, aller chercher en soi, l'ultime limite qui fait chavirer, ne pas avoir peur, accepter la 'déviance', le travestissement et le droit à la différence : toutes questions qui aujourd'hui (doit-on dire hélas ?) font encore terriblement écho...

Le récit est sans doute moins troublant que celui de La Véranda (ou bien on s'habitue ?) mais la manière virtuose de traiter le sujet est des plus intrigante, voir plaisante. Je regrette que la rapidité de la narration empêche l'auteur de se plonger un peu plus dans les méandres de la question des genres, mais en ne faisant qu'effleurer la problématique, Alexis arrive à soulever bien des jupons.

Ne renonçant pas à mélanger érotisme, psychanalyse, virilité et féminité, Alexis interroge sur la capacité de l'humain à se transformer pour assumer ses vices, ses vies, ses voies/voix en interrogeant les limites de la bienséance, de la loi et de la morale.

Un auteur à lire.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeLun 9 Déc 2013 - 12:35

Robert Alexis Flower10 Flowerbone

Décidemment plus je lis cet auteur et plus je lui trouve de qualités.
Flowerbone est une pure merveille stylistique, un livre qui se lit tout seul dans le plaisir toujours réinventé d'une langue ensorceleuse et magnifique.

Cette fois, Robert Alexis invite la SF à venir rôder dans les parages de ses pures inventions : un cyborg (dénué de toute corporalité) se retrouve immergé dans le corps d'une femme (belle et intelligente) au milieu des années 30, aux Etats-Unis. Le cyborg ne sait rien des comportements humains, rien de ce que ressent l'homme, ni la femme. Il va devoir en faire l'apprentissage.

On voit que Robert Alexis revient une nouvelle fois vers ses questionnements sur la féminité, sur la transformation des genres, sur le destin d'une femme qui sera tour à tour maîtresse d'un gangster et pute, collectionneuse d'œuvres d'art et amoureuse, merveilleuse amie et amante passionnée.

De l'une à l'autre, la langue tient en haleine, la lecture devient alors un véritable bonheur et se déroule comme en apesanteur, dans le cocon merveilleux d'un style qui a la classe ! Tour à tour métaphysique et réaliste, ce livre est un émerveillement !

extrait :

Si changement il y avait, si tel était son empire, rien ne pouvait s'y soustraire. L'intervalle devenait qualité entre les points successifs de ma présence. Déjà, ce que j'avais vécu après mon réveil me semblait loin. Qui serais-je plus tard, de retour dans ma chambre ? La même, bien sûr, quoique s'inscrivissent sur une ardoise mouillée les circonstances dont le hasard orienterait une infime transformation. Je basculais dans la durée. Une histoire se disait, brouillée par des milliards d'intersections, dont j'étais l'héroïne. Une aventure, avec ce que ce mot comprenait d'imprévu et de fatalité.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeVen 12 Sep 2014 - 21:31

Ce nouveau roman de Robert Alexis me fait très envie (et belle couverture!):

Robert Alexis 97823710

Citation :
Début des années 1890, à Paris. Au cours d’une soirée mondaine, un jeune dandy fait une expérience qui le révèle à ses désirs les plus secrets. Décidé à rester fidèle à ce qu’il comprend alors de lui-même, il va entrer pleinement dans la vie.
L’Homme qui s’aime est le neuvième roman de Robert Alexis. Né d’un manuscrit un temps abandonné puis retravaillé, il nous permet de retrouver le style – d’une grande pureté – de l’auteur et un imaginaire complexe qui, par sa quête de l’absolu, évoque le romantisme allemand et, de façon plus inattendue, Le Vagabond des étoiles de Jack London. Le roman témoigne par ailleurs d’une expérience d’écriture peu ordinaire : en reprenant les thèmes et les tensions qui formaient son premier roman, La Robe, Robert Alexis réussit la prouesse de les déployer avec une ampleur et une sérénité nouvelles, signe d’un écrivain en pleine maturité.

« Il n’est pire prison que celle que l’on bâtit autour de soi, sans y être forcé, avec ses murs de patronymes, de dates, d’adresses, de "goûts particuliers". On écrit du fond de cette nuit où ne luisent plus l’identité, l’idiosyncrasie, la "bonne santé mentale", que comme des lucioles n’éclairant que leur abdomen. » (Robert Alexis, in Le Matricule des Anges)

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeVen 12 Sep 2014 - 21:56

Marko a écrit:
(et belle couverture!)
ah oui... il s'agit de la photographe Desiree Dolron dont j'ai déjà posté des photos sur le fil 'une photo en passant'... j'adore

Robert Alexis B24

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeVen 12 Sep 2014 - 22:04

kenavo a écrit:

Robert Alexis B24

Utilisée sur la couverture de Katarina, le paon et le jésuite de Drago Jancar. Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitimeVen 12 Sep 2014 - 22:05

c'est vrai que plus d'une de ses photos sont faites pour donner de belle couvertures Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Robert Alexis Empty
MessageSujet: Re: Robert Alexis   Robert Alexis Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Alexis
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» René Alexis
» Le centre de loisirs de l'école Robert Doisneau
» Le Havre - Rue de la Comédie > Rue Robert de la Villehervé
» Groupe scolaire Robert Doisneau : informations, photos et vidéos
» Groupe scolaire Robert Doisneau : Appel à mobilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: