Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 [BD] Christophe Blain

Aller en bas 
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Christophe Blain Empty
MessageSujet: [BD] Christophe Blain   [BD] Christophe Blain EmptyDim 7 Oct 2012 - 22:37

[BD] Christophe Blain 220px-10

Christophe Blain - 1970

Evène a écrit:
C'est lors de son service militaire au sein de la Marine française que Christophe Blain dessine ses premières bandes dessinées. Publiées en 1994 dans 'Carnet d'un matelot', ces planches lancent sa carrière.

Il enchaîne alors en illustrant des scénarios de David B. pour la revue Lapin avant de réaliser un album à succès, 'Le Réducteur de vitesse'. En 2001, Blain triomphe avec 'Isaac le pirate', une brochette d'aventures historiques accueillie avec bonheur par le public et la critique et récompensée au festival d'Angoulême en 2002.

Cette même année, il retrouve Joann Sfar au dessin pour la série 'Socrate le demi-chien'. Continuant toujours de conter les pérégrinations de son 'Isaac le pirate', il se lance toutefois dans d'autres aventures.

Après avoir ramené ses 'Carnets de Lettonie' en 2005, il change de rythme de narration en 2007 en sortant 'Nathalie'. En lorgnant du côté d'un 'Blueberry' mâtiné d'une touche de Woody Allen, le travail de Christophe Blain marque le retour de l'aventure dans le courant de la nouvelle bande dessinée.

En 2008, sortent les deux suites de 'Nathalie' : 'Beau bandit' et 'Ernest'.

En 2010, il reçoit le prix RTL de la bande dessinée pour 'Quai d'Orsay : chroniques diplomatiques', dans lequel il relate le quotidien du Ministère des Affaires étrangères, à travers l'homme chargé d'écrire les discours du ministre (librement inspiré de Dominique de Villepin). Le Tome 2 de 'Quai d'Orsay' sort en décembre 2011.
Source

Liste des publications : ICI

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Christophe Blain Empty
MessageSujet: Re: [BD] Christophe Blain   [BD] Christophe Blain EmptyDim 7 Oct 2012 - 22:38

Quai d’Orsay – Chroniques diplomatiques de Blain et Lanzac

[BD] Christophe Blain Quai-dorsay-246x300

Blain au dessin, Lanzac à l’investigation… Ancien conseiller du Quai d’Orsay, ce dernier nous fait profiter de son expérience au sein de ces grands bureaux en mettant en scène un personnage dont la ressemblance avec Dominique de Villepin n’est absolument pas fortuite :dentsblanches :

Chaque chronique est introduite par une citation d’Héraclite censée représenter le goût du ministre pour tous les bons mots des grands maîtres à penser dont il semble friand :

« Je me suis cherché moi-même. »
« A l’âme appartient le discours qui s’accroît lui-même. »
« Présents, ils sont absents. »
« En se transformant, il reste au repos. »
« Fatigue c’est : peiner aux mêmes tâches et par elles commencer. »
« La sagesse : dire le vrai et agir selon la nature. »
« Errants dans la nuit : mages, bacchants, bacchantes, initiés. »

Citant à tort et à travers Mao Zedong, Marlier, Erasme, Montesquieu, Schumann, Jaurès… la représentation de De Villepin nous apparaît finalement comme un homme creux qui n’a de pensées personnelles que celles que d’autres ont déjà eues avant lui.
Toujours expert pour repousser les priorités à plus tard, oubliant les problèmes au Moyen-Orient pour assister à un repas avec le prix Nobel de littérature Molly Hutchinson (qu’il ne passera pas sans ses petites fiches de rappel), l’image qu’on se fait de lui n’est pas forcément des plus reluisantes mais amuse par les parallèles que l’on peut faire avec l’actuelle gouvernance du pays :dentsblanches :

Quelques bons mots grappillés dans cette BD :

Le ministre à Arthur :
« Vous n’avez rien compris, Arthur, il faut de l’histoire, de la profondeur pour émouvoir les peuples. Les Américains, il faut qu’ils comprennent que je les aime. Même s’ils sont perdus. La vérité, c’est que je les aime plus qu’ils ne s’aiment eux-mêmes. Ils ne savent pas s’aimer. Ils ne savent pas aimer du tout d’ailleurs. »

Alors que le ministre est en train de discourir :
« On dirait Frankenstein qui s’adresse aux sept nains de Blanche-Neige. […] Regarde-les, regarde-les tous ! Tous ces mecs, là… C’est des cyniques. Ils sont venus à Genève pour faire les soldes et récupérer des subventions. Ca leur glisse dessus comme de l’eau sur les plumes d’un canard en rut. »

En parlant du ministre :
« Il se plante parce qu’il fait comme une chauve-souris qui aurait un problème de réglage avec sa fréquence d’ultrasons. T’ouvres la fenêtre pour qu’elle puisse sortir, elle se prend quand même la porte. »

Le ministre et sa théorie des bons livres :
« Regardez par exemple ce livre. Vous voyez tout de suite qu’il est nul. Y a rien qu’est stabilossé. Alors que ça, là, j’ai tout stabilossé. Ca, c’est un bon livre. »

A propos du ministre :
« C’est l’arme de l’irréel. Il invente trois ou quatre concepts sans trop savoir ce qu’il va dire. Il répète ça partout jusqu’à ce que tout le monde en soit persuadé, sans comprendre exactement ce que ça veut dire. »


[BD] Christophe Blain Blain-lanzac-quai-orsay-pl-400x541

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Christophe Blain Empty
MessageSujet: Re: [BD] Christophe Blain   [BD] Christophe Blain EmptyDim 7 Oct 2012 - 22:38


En cuisine avec Alain Passard (2011) de Christophe Blain


[BD] Christophe Blain A6961210


Il s’était simplement lancé, guidé par l’attrait de déjeuner dans un restaurant trois étoiles ; finalement, Christophe Blain se laissera entraîner par la passion du chef cuisinier Alain Passard.

Christophe Blain semblait ne rien connaître de la cuisine gastronomique avant de rencontrer Alain Passard. Lorsqu’on lui parle de chef cuisinier, il s’imagine la figure imposante d’un chef de tribu indienne. Le jour de la rencontre, il se dirige vers le restaurant pétri d’appréhension : comment faut-il se comporter ? Comment doit-on déguster ? Que faut-il dire ? Faut-il dire quelque chose, d’ailleurs ? Finalement, la rencontre avec Alain Passard se fait naturellement –sans doute parce qu’il se trouve dans son milieu. La gastronomie peut être simple : rillettes accompagnées de petites patates et le tour est joué. La distinction se fonde sur l’importance que l’on donne aux détails et sur la passion qui motive l’acte de création et son corollaire : la dégustation.


[BD] Christophe Blain 123

Christophe Blain choisit une manière bien particulière de présenter au lecteur la cuisine d’Alain Passard. Après cette brève introduction, un défilé de quelques recettes originales du grand chef se déroule… On commence par des « petits pois caviar vert et pamplemousse rose à la menthe fraîche », suivis de près par le « cœur de chou nouveau à cru au parmesan ». On peut grincer des dents au premier abord et craindre que la description des recettes soit aussi pompeuse que leur dénomination… et certes, on ne niera pas que les recettes mises au point par Alain Passard ne se contentent pas de recycler de vieilles techniques usées jusqu’à la corde. Il y a toujours de la créativité et des associations surprenantes. On comprend que son intention n’est pas seulement de remplir l’estomac mais de flatter le palais, de charmer les yeux par la composition de « tableaux » aux couleurs harmonieuses et d’éveiller les papilles aux associations de goûts et de textures complémentaires. Du noble, donc, mais qui ne tombe jamais dans le prétentieux. A côté de la présentation textuelle de la recette, Christophe Blain illustre les étapes de sa réalisation en représentant Alain Passard et ses cuisiniers. On comprend alors que, loin de chercher à se démarquer de la cuisine traditionnelle dans le but d’affirmer une quelconque supériorité, Passard et son équipe répondent avant tout à des aspirations esthétiques. On rejoint « l’art pour l’art » -ou presque : c’est qu’il ne faudrait pas exclure le plaisir et la récompense de la dégustation.


[BD] Christophe Blain 1_224

Christophe Blain ne se contente pas de rapporter les recettes préférées du chef. Entre deux illustrations, il s’éloigne des sentiers battus pour continuer de sonder l’univers d’Alain Passard. On découvre alors les points de vue de ses cuisiniers, son état d’effervescence lorsqu’il met au point une nouvelle création, sa ferme de la Sarthe et les méthodes de travail de ses jardiniers et fournisseurs. L’amour du travail bien fait s’étend jusqu’à la source et s’imprègne déjà dans la terre d’où poussent les légumes et les arbres fruitiers, cultivés en-dehors de tout système d’agriculture conventionnelle et selon des calculs presque scientifiques.

En refermant l’album, impossible d’oser associer le mot de « snobisme » à la cuisine gastronomique –en tout cas pas avec celle d’Alain Passard. Son travail relève d’une abnégation totale, à peine dévoilée sur la dernière page, et d’une fusion avec l’aliment qui s’étend de son origine jusqu’à sa transformation finale. Christophe Blain s’est immergé dans la passion du grand chef avec talent et réussit à nous le présenter dans sa véritable nature : celle d’un artiste qui investit tous ses sens dans la réalisation d’œuvres uniques en leur genre.


Citation :
Avant de réaliser une recette, j’adore faire un bouquet avec les légumes ou les fruits ou les deux, comme pour ces « haricots verts, pêche blanche et amandes fraîches ». Je les pose sur une assiette, comme une nature morte et je les regarde, à la recherche de l’esthétique dans les formes et les couleurs, toujours dans l’idée d’un plaisir visuel…


Une recette version texte et version dessinée...

[BD] Christophe Blain 1_124 [BD] Christophe Blain 1_323

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Christophe Blain Empty
MessageSujet: Re: [BD] Christophe Blain   [BD] Christophe Blain EmptyDim 7 Oct 2012 - 22:40

Concernant cette dernière BD, une interview d'Alain Passard et de Christophe Blain :

C’est votre première incursion en bande dessinée, est-ce pour vous un nouveau moyen d’aborder la cuisine ?

Alain Passard : C’est surtout une autre façon d’accompagner les passionnés de la cuisine dans la réalisation d’une recette, et ainsi sortir de la photo « portrait » du plat terminé. La narration dessinée permet de suivre et de comprendre la recette en associant un mot à un geste !


C’est la première fois que vous êtes suivi presque quotidiennement, à la manière d’un reportage. Comment cela s’est-il passé ?

A.P. : Christophe a réalisé un joli travail ! Nous voulions tous les deux faire quelque chose de chic
et de gourmand. Tous les « acteurs » se sont reconnus avec un brin d’humour et sont allés à la rencontre de leur personnage. Alors maintenant... bonne table !


Après Quai d’Orsay, vous racontez à nouveau le quotidien d’une personnalité forte, mais cette fois de votre propre point de vue. Que vous apporte ce type de récit ?

Christophe Blain : Ça n’est pas si éloigné. Alain pourrait m’inspirer un personnage de chef d’une bande de hors-la-loi esthètes au xviii e siècle dans Isaac le pirate. J’ai toujours tenu à être au plus près de ce que j’ai observé, je n’ai rien inventé mais je n’ai pas pu m’empêcher de mettre un peu d’épique et de lyrisme dans ce livre.


Avez-vous été libre de retranscrire tout ce que vous avez vu et entendu ?

C. B. : Oui. Au final, j’ai omis très peu de choses.


Transposer en images ce que vous avez ressenti en savourant la cuisine d’Alain Passard est-il un exercice difficile ?

C. B. : C’était un plaisir. Parce que c’est là que j’ai mis de l’épique et du lyrisme. Et du comique aussi. C’est précisément à cet endroit que mon travail de reportage rejoint mon travail de fiction. J’ai besoin de faire ressentir au plus près les émotions de mes personnages dans mes histoires. J’utilise souvent des métaphores loufoques. J’adore ça. Lorsque je dessine ces moments, je les vis comme une récompense. Goûter la cuisine d’Alain était aussi une récompense. Décrire le plaisir et l’étonnement qu’elle me procurait était l’aboutissement.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Christophe Blain Empty
MessageSujet: Re: [BD] Christophe Blain   [BD] Christophe Blain EmptyMar 13 Nov 2012 - 18:01

Quai d’Orsay, Chroniques diplomatiques – Tome 2 (2011) d’Abel Lanzac & Christophe Blain


[BD] Christophe Blain Quai_d10


Taillard de Worms dans son cabinet, seul face à une décadence de gratte-ciels, uniquement accompagné d’un livre qui repose, encore inachevé, sur son fauteuil de ministre. Voici, bien résumé sur la couverture du second volume des Chroniques diplomatiques, le credo du gouvernement infiltré par Lanzac et scénarisé par Christophe Blain : une soif de pouvoir démesurée, un monde tout aussi gigantesque et incompréhensible que cette ambition, une solitude fondamentale et un dernier raccord à la civilisation, représenté par le fil d’une culture aliénante.


Si le premier volume de Quai d’Orsay présentait le gouvernement d’une manière plus comique que sérieuse –cherchant avant tout à mettre en avant les discordances des comportements et des discours de chacun, sans qu’ils n’aient forcément une implication grave sur les choix politiques effectués-, ce second volume se veut beaucoup plus dense et engagé. Cette fois, le gouvernement est représenté en situation de crise : le Lousdem partage les Etats quant aux décisions qu’ils souhaitent prendre pour contenir les débordements pressentis du territoire. Alors que les Etats-Unis s’apprêtent à déclencher une guerre, la France cherche à s’opposer au siège de l’ONU. Il incombe à Arthur Vlaminck, le conseiller du ministre des Affaires étrangères en charge du langage, de préparer le discours qui servira de base d’argumentation au Ministre.


[BD] Christophe Blain Bd10


Si ce n’était la lourdeur du thème abordé dans ce second volume –propice à des considérations politiques cyniques et désabusées, ainsi qu’à un cosmopolitisme des gouvernements entrevus- on retrouverait dans ce second volume la même absurdité caractéristique du premier volume. Alors que la situation mondiale se joue, les préoccupations principales des ministres et de leurs conseillers tournent autour du langage. L’ordre des mots d’une phrase pourrait suffire à déclencher une guerre… et l’emploi du conditionnel, plus modéré dans son intentionnalité, pourrait au contraire apaiser une situation conflictuelle. Mais il faut aussi savoir sortir du lot : le discours n’est plus seulement pratique, il doit aussi s’accompagner d’une dimension esthétique qui, par la force des images convoquées, saura en imposer aux auditeurs. L’originalité et la créativité deviennent rapidement les caractéristiques les plus recherchées par Taillard de Worms. Est-ce par désir de prouver sa supériorité culturelle, ou ne s’agit-il que d’un subterfuge permettant de dissimuler l’absence de prise de position ferme du gouvernement quant à la crise du Lousdem ? Lorsque le Minotaure et Thésée filent la métaphore des discours internationaux, lorsque le Ministre forge de nouvelles expressions que lui seul comprend (« le taylorisme du terrorisme ») ou lorsque Démocrite constitue son livre de chevet, c’est toute la frivolité des préoccupations politiques qui se dévoile…


[BD] Christophe Blain Bd_110

Plus intense et plus dense que le premier volume, ce second tome des Chroniques Diplomatiques s’engage dans une incursion plus profonde au cœur d’un système que dominent surtout l’absurdité et l’affirmation personnelle. Les intérêts individuels et la situation mondiale s’entrecroisent et se combattent à armes égales. Lanzac et Blain nous dupent à leur tour : quelle est la part de fantasmes qui intervient dans ce « reportage » ? Sommes-nous également pris au piège des métaphores et de la fiction ? Peut-être un peu, oui, mais comme pour tout discours prononcé à l’assemblée de l’ONU, on se doute bien que la fiction se base sur un socle de réalité…


[BD] Christophe Blain Bd_310

Citation :

Lorsque tu vas à une négociation perdue d’avance, il n’est pas inutile d’avoir des chaussures qui brillent. C’est une question d’honneur. Tu veux du cirage ?



[BD] Christophe Blain Bd_210

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

[BD] Christophe Blain Empty
MessageSujet: Re: [BD] Christophe Blain   [BD] Christophe Blain EmptyMar 13 Nov 2012 - 18:39

J'avais adoré la série des "Gus" Nathalie, Beau bandit, Ernest.(à relire si je veux en refaire un commentaire valable)
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Christophe Blain Empty
MessageSujet: Re: [BD] Christophe Blain   [BD] Christophe Blain EmptyMer 14 Nov 2012 - 22:38

Croisés les Gus en bibliothèque... si tu veux en dire plus, c'est avec plaisir ! Very Happy

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




[BD] Christophe Blain Empty
MessageSujet: Re: [BD] Christophe Blain   [BD] Christophe Blain Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[BD] Christophe Blain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» région géniale à visiter au centre de nulle part
» SV et entreprenariat
» wrothgard/christophe
» Christophe Maé
» christophe MAE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: