Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Henri Troyat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kali
Main aguerrie


Messages : 419
Inscription le : 18/06/2007
Age : 32

MessageSujet: Henri Troyat   Sam 7 Juil 2007 - 1:06


Je suis surprise de ne pas avoir trouvé de fil sur Henri Troyat. Je ne sais pas si c'est pour ça, mais il me semble qu'il a une réputation d'auteur "populaire" dans le mauvais sens du terme, et c'est dommage. Je ne l'ai découvert que récemment, c'est en fait l'annonce de son décès qui m'a fait prendre conscience que je n'avais jamais pris le temps d'ouvrir un de ses livres.

Sa biographie, d'après l'Académie Française :
Henri Troyat naquit à Moscou, le 1er novembre 1911. Au moment de la révolution, son père, qui occupait une situation en vue dans le commerce, fut obligé de s’enfuir, et toute la famille entreprit un long exode qui le mena, tout enfant, de Moscou au Caucase (où ses parents possédaient une vaste propriété), du Caucase en Crimée, puis, par la mer Noire, à Constantinople, à Venise et enfin à Paris, où il arriva en 1920. Il fit toutes ses études en France, au lycée Pasteur, à Neuilly. Licencié en droit, il devint rédacteur à la préfecture de la Seine.
Entre-temps, ayant été naturalisé français, il partit pour accomplir son service militaire à Metz. Il se trouvait encore sous l’uniforme quand fut publié son premier roman, Faux jour. Ce livre obtint, en 1935, le Prix du Roman populiste.
Rendu à la vie civile, il entra à la préfecture de la Seine, au service des Budgets. Le temps que lui laissaient ses occupations administratives, il l’employait à écrire. Coup sur coup parurent en librairie : Le Vivier, Grandeur nature, La Clef de voûte. En 1938, le prix Max Barthou, décerné par l’Académie française, couronna l’ensemble de son œuvre. Cette même année, son nouveau roman, L’Araigne, reçut le prix Goncourt. Démobilisé en 1940, il se consacre entièrement à la littérature. Grand prix littéraire du Prince Pierre de Monaco (1952).
Il a été élu à l’Académie française le 21 mai 1959, au fauteuil de Claude Farrère (28e fauteuil).
Mort le 2 mars 2007 à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kalistina.over-blog.com
kali
Main aguerrie


Messages : 419
Inscription le : 18/06/2007
Age : 32

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Sam 7 Juil 2007 - 1:08

Aliocha


4e de couverture :
" A quatorze ans et demi, élève de troisième, il se considérait comme un étudiant. D'ailleurs, il ne portait plus de culottes courtes, mais des knickerbockers. C'était là une étape décisive dans sa vie. "

1924. Aliocha, élève au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine, a le sentiment d'appartenir à une race à part : les émigrés. Il est le " sale petit étranger ", dont le nom est écorché par les railleries de ses camarades. Etranger aussi aux yeux de ses parents, car sa volonté d'intégration est un affront à leur obsession, retourner en Russie.

Récit en grande part autobiographique, Aliocha nous dévoile l'itinéraire touchant d'un adolescent apatride qui trouvera dans l'amitié et l'étude le courage de s'épanouir.

Mon avis :

Ca fait des années que je regarde les livres d’Henri Troyat sans les ouvrir… Sa réputation d’auteur un peu has been était malheureusement arrivée jusqu’à mes oreilles, et puis, j’avais fini par me dire qu’immortel, il ne l’était pas qu’au sein de l’académie… Il m’a donné tort il y a peu.

Tort pour son immortalité, mais surtout tort pour cette réputation qui n’est vraiment pas méritée, en tout cas quand on lit Aliocha.

Comme j’ai aimé ce roman ! Déjà, le coup des knickerbockers, si vous avez des hommes âgés dans votre famille, peut-être avez-vous souri. Mon père m’a plusieurs fois raconté sa fierté le jour où sa mère lui en a enfin achetés ! *pour ceux qui ne verraient pas ce que sont les knickerbockers, c’est ce que porte Tintin*

Tous les ados s’interrogent en long et en large sur leur identité, mais pour Aliocha, cette quête est plus vive et plus douloureuse. Il est vraiment déchiré. Il rejette la Russie, il a honte de son nom, il a honte de l’accent de ses parents et de leurs préoccupations. Il est si fier quand ses compositions françaises sont remarquées ! Tout plutôt que d’écrire en russe. En même temps, il a honte d’être honteux, il se sent coupable de voir que ses parents vivent dans un monde différent du sien.

Il s’épanouit aux côtés de son meilleur ami, Thierry, un peu à part des autres lui aussi, du fait de son infirmité. Ils parlent littérature pendant des heures, et parfois même un peu des filles… Aliocha sent que leur amitié, c’est « à la vie à la mort ».

Ca a été un vrai plaisir de lire ce livre, et ça en sera un autre, lorsque j’irai voir ma mère dans quelques mois, de redécouvrir quels sont les livres de Troyat qui trônent sur les étagères et que je n’ai jamais pris le temps d’ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kalistina.over-blog.com
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Sam 7 Juil 2007 - 10:06

j'ai au moins un livre de Troyat, c'était il y a longtemps, c'était également Aliocha. Je me souviens juste que j'avais beaucoup aimé : tendresse, humour, réalisme. Quelques mots qui me viennent à l'esprit.
Tu as eu raison de lancer ce fil. Il y a des auteurs qui sont tellement là qu'on ne va pas les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Sam 7 Juil 2007 - 11:44

j'ai lu, il a longtemps aussi Wink "Les semailles et les moissons" que j'avais dévoré!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
lyana79
Envolée postale


Messages : 208
Inscription le : 04/04/2008
Age : 37
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Lun 25 Mai 2009 - 20:31

Je viens de terminer "Viou" de cet auteur:




4è de couverture
:

À huit ans, Viou - de son vrai nom Sylvie - fait déjà l'apprentissage de la vie. Elle voudrait tout aimer, tout partager, mais le monde des adultes est si étrange, si effrayant, parfois.

Dans cette silencieuse maison du Puy, elle grandit entre des grands-parents qui l'aiment, mais répondent mal à ses peines, à ses questions angoissées. C'est que l'ombre de deux absents enveloppe la petite fille. Son père est mort dans les combats de la Libération, deux ans auparavant. Et le choc fut tel pour Viou qu'il ne lui reste que quelques images brouillées, brisées.

Sa mère très chérie vit à Paris. Mais comment lui dire, avec ses mots d'enfant, à quel point elle lui manque ?


Mon avis:

Un bijou que ce petit roman! cheers
Très belle écriture qui communique fidèlement les émotions des personnages au lecteur. La description des lieux est tellement bien faite que l'on se croirait dans cette maison du Puy.
Comment ne pas trouver touchante la petite Sylvie, enfant perdue dans le monde des adultes qu'elle a encore beaucoup de peine à comprendre?
Ballotée entre les uns et les autres sans jamais pouvoir décider d'elle-même, elle fait preuve d'une grande capacité d'adaptation même si cela n'est pas toujours facile.
Qui s'occupe de ce qu'elle ressent? de comment elle perçoit le deuil et l'absence de sa mère?
Je vous conseille vivement cette lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.partagelecture.forums-actifs.com
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Lun 25 Mai 2009 - 22:46

Si mes souvenirs sont bons, Viou fait partie d'une trilogie. Je l'avais dévorée il y a quelques années. Le tome 2 s'intitule A demain, Sylvie. Et le tome 3 s'intitule Le troisième bonheur. Une bonne série. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature


Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 53
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Lun 25 Mai 2009 - 23:34

Jamais lu, mais j'associe son nom surtout avec des (bonnes!?) biographies de pas mal de personalités russes, dont alors aussi nos chers écrivains, comme Tolstoi, Tchekhov, Tourguèniev, Gogol ou des hommes et femmes politiques comme Catherine la Grande, Alexandre III, Nicolas II, Paul I, Raspoutine, Pierre le Grand, Ivan le Terrible etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lyana79
Envolée postale


Messages : 208
Inscription le : 04/04/2008
Age : 37
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Mar 26 Mai 2009 - 18:31

Eve Lyne a écrit:
Si mes souvenirs sont bons, Viou fait partie d'une trilogie. Je l'avais dévorée il y a quelques années. Le tome 2 s'intitule A demain, Sylvie. Et le tome 3 s'intitule Le troisième bonheur. Une bonne série. Very Happy

Tu m'apprends quelque chose! je ne le savais pas du tout!
Je vais noter ces titres et tâcherai de les trouver.

Merci cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.partagelecture.forums-actifs.com
ATuin
Envolée postale


Messages : 104
Inscription le : 25/03/2009
Age : 33
Localisation : Finlande

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Mer 27 Mai 2009 - 15:46

Un auteur que j'aime beaucoup.
J'ai lu plusieurs de ses séries (les semailles et les moissons, la lumière des justes...) après avoir découvert un extrait d'Aliocha en cours (mais je n'avais pas trouvé le livre à ce moment là).
Je me rappelle avoir beaucoup aimer et dévorer ses livres.
D'après me souvenirs de cours, Aliocha est en partie autobiographique, dans le sens où le livre parle d'un enfant immigré, ce que l'auteur était lui-même (parler français à l'école, mais culture et langue différente à la maison).
Il a écrit beaucoup de livres et de biographies (on trouve la liste sur wikipedia dans l'article sur Troyat).

Merci de me l'avoir rappelé, je vais de ce pas l'ajouter à ma longue liste... joie
Et à découvrir woohoo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.clicanimaux.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17272
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Ven 29 Mai 2009 - 9:59

Les semailles et les moissons, la lumière des justes, les Eygletières, le moscovite lus il y a longtemps.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livvy
Main aguerrie


Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 38
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Dim 16 Mai 2010 - 10:20

Eve Lyne a écrit:
Si mes souvenirs sont bons, Viou fait partie d'une trilogie. Je l'avais dévorée il y a quelques années. Le tome 2 s'intitule A demain, Sylvie. Et le tome 3 s'intitule Le troisième bonheur. Une bonne série. Very Happy

En effet. J'ai lu cette triologie, à deux reprises d'ailleurs, à 12 ans, puis à 15 ans. J'avais beaucoup aimé voir la petite fille grandir, découvrir les émois amoureux, donner un sens à sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
mimi54
Zen littéraire


Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Dim 16 Mai 2010 - 10:48

toute l'oeuvre romanesque de Toyat est à lire; je me souviens particulièrement de celle qui avait une trame historique: la lumière des justes; tant que la terre durera, le sac et la cendre, étrangers sur la terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Dim 16 Mai 2010 - 10:50

Il y a deux ans, la saga romanesque "La lumière des justes", réunie en un seul volume, m'a été offerte 1174 pages ( yes, le style de Troyat m'ennuie profondément ... )

D'autant que j'avais lu "Le maître d'armes" d'Alexandre Dumas qui traite des mêmes évènements (bien qu'il n'ait pas hésité à remonter à la campagne de Russie et à la mort de Paul 1 er) , avec des bases historiques incontestables, puisqu'il les tenait de son maître d'armes, Augustin Grisier, qui avait enseigné l'escrime aux jeunes aristocrates de St Petersbourg et de Moscou, et ce, durant une dizaine d'années ... parmi ces aristocrates figurait Ivan Annenkov épris d'une jeune française, Pauline ( le sort de cette jeune femme fut d'ailleurs beaucoup plus tragique que celui décrit par Troyat) ... donc Troyat n'a fait que reprendre l'histoire vraie narrée par Dumas, pour constituer la trame amoureuse de sa saga (plagiaire )...

Anecdotes : le roman de Dumas fut interdit de publication en Russie jusqu'au 20 ème siècle, cependant Alexandre Dumas a pu rencontrer Annenkov, grâce à l'aide du gouverneur de Nijni-Novgorod ...

Le maître d'armes, introduction de Michel Cadot, publié chez Maisonneuve & Larose, 313 pages ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
simla
Envolée postale


Messages : 249
Inscription le : 10/01/2013
Age : 66
Localisation : Nouvelle calédonie

MessageSujet: Henri Troyat   Lun 21 Jan 2013 - 1:33

Quel auteur fabuleux bravo

Je ne sais pas pourquoi les écrivains qualifiés de populaires sont un peu snobés....

C'est un écrivain génial, j'ai vibré avec ses deux sagas à mon avis les plus réussies ! Tant que la terre durera et la lumière des justes. Les héritiers de l'avenir aussi très bien.

Un immense talent enthousiaste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire


Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Henri Troyat   Lun 21 Jan 2013 - 5:28

simla a écrit:
Quel auteur fabuleux bravo

Je ne sais pas pourquoi les écrivains qualifiés de populaires sont un peu snobés....

C'est un écrivain génial, j'ai vibré avec ses deux sagas à mon avis les plus réussies ! Tant que la terre durera et la lumière des justes. Les héritiers de l'avenir aussi très bien.

Un immense talent enthousiaste

Oui, c'est avec cet auteur que j'ai repris goût avec la lecture, que l'école et ses profs de français avait anéanti soigneusement année après année avec les classiques, et en dénigrant le peu que je lisais encore sou prétexte de pas être assez relevé....

Je peux dire que Troyat m'a sauvé. Et le le lui rends bien, car il occupe une place de choix dans ma bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henri Troyat   Aujourd'hui à 21:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Henri Troyat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» décès d'HENRI TROYAT
» HENRI TROYAT
» Le Mafuta, Henri Jaspar, le Belgian Sailor
» anniversaire Henri (Engels)
» Le Havre - Rue Henri Gautier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: