Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ann Beattie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Ann Beattie   Ven 12 Oct 2012 - 16:01



Biographie de l'auteur
Ann Beattie est née en 1947 à Washington D.C. elle a été remarquée dans les années 1970 avec la publication de certaines de ses nouvelles dans The Western Humanities Review, Ninth Letter, The Atlantic Monthly et The New Yorker. Elle a publié son premier recueil de nouvelles, Distortions, et son premier roman, Chilly Scenes of Winter, en 1976. Sept romans et huit recueils de nouvelles ont à ce jour été édités. Elle figurait également dans le recueil de nouvelles sélectionnées et éditées par John Updike sous l’intitulé Meilleures nouvelles américaines du siècle ». Elle a reçu le prix PEN/Malamud, pour sa maîtrise du genre de la nouvelle, en 2000 et le Rea Award for the Short Story en 2005. Elle vit entre Key West, en Floride, et à Charlottesville, en Virginie, où elle est titulaire de la chaire Edgar Allan Poe de littérature et de creative writing à l'université de Virginie.
Source: Éditeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ann Beattie   Ven 12 Oct 2012 - 16:01

/
Walks with men / Promenades avec les hommes
Citation :
Présentation de l'éditeur
1980. Jane, brillante diplômée de Harvard, a connu son heure de gloire suite à une interview sur la jeunesse protestataire - dont elle fait partie – qu’elle a accordée au New York Times. Peu de temps après, Jane quitte la ferme du Vermont où elle vivait avec Ben, musicien et poète en herbe, pour s'installer à New York avec Neil, un professeur-écrivain beaucoup plus âgé qu'elle qui décide de prendre en main son éducation.

J’ai fait connaissance de cette auteure avec ses nouvelles, surtout le recueil The New York Stories est extra.
Et donc quelle bonne surprise de voir son nom parmi les nouveautés !

Bien que je ne la sens pas vraiment comme auteur qui pourrait plaire à trop de parfumés. Déjà que les amateurs de nouvelles ne courent pas ce site, ceux qui vont adhérer à ce roman doivent presque impérativement avoir un penchant pour le genre littéraire des nouvelles. Bien que Promenades avec les hommes soit un roman, l’écriture est assez haché, des chapitres courts, pas de chronologie trop fixé.. on la sent plus à l’aise dans le genre de la nouvelle.

Si toutefois l’envie vous prend de tenter, ne surtout pas lire toute la 4e de couverture, elle dévoile tout jusqu’à la dernière page. Pourquoi alors encore lire le livre ??

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Ann Beattie   Ven 12 Oct 2012 - 16:07

kenavo a écrit:
ceux qui vont adhérer à ce roman doivent presque impérativement avoir un penchant pour le genre littéraire des nouvelles.
Bon, je ne le note pas dans ce cas Wink

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ann Beattie   Ven 12 Oct 2012 - 16:09

Si j'ai bien compris, il vaut mieux commencer avec ses nouvelles ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ann Beattie   Ven 12 Oct 2012 - 16:15

Epi a écrit:
kenavo a écrit:
ceux qui vont adhérer à ce roman doivent presque impérativement avoir un penchant pour le genre littéraire des nouvelles.
Bon, je ne le note pas dans ce cas Wink
il se peut aussi que je me trompe, il y a quand même une trame d'histoire, on suit le personnage principale, Jane, pendant plusieurs années et c'est écrit avec une certaine verve et 'vitesse', les dialogues sont un pur délice..
mais de toute façon, il ne fait "que" 112 pages, donc, même pour quelques lecteurs, on ne peut pas considérer cela comme "roman" Wink

Arabella a écrit:
Si j'ai bien compris, il vaut mieux commencer avec ses nouvelles ?
malheureusement pour l'instant rien d'autre traduit d'elle à part ce roman
(et une nouvelle autour de Hopper dans le recueil Relire Hopper Wink )

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ann Beattie   Ven 12 Oct 2012 - 16:39

Bon, je vais passer mon tour alors.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ann Beattie   Ven 12 Oct 2012 - 19:08

peut-être sa maison d'édition française va pousuivre avec d'autres traductions d'elle Very Happy
on va reparler à ce moment

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ann Beattie   Sam 6 Avr 2013 - 10:08

/
New York Stories / Nouvelles du New Yorker
Citation :
Présentation de l’éditeur
Ann Beattie commença à publier ses nouvelles dans le New Yorker, au milieu des années soixante-dix. Elle fut instantanément saluée comme la voix de sa génération. Son nom devint même un qualificatif : beattiesque. Subtile, nerveuse, dérangeante, Ann Beattie est une observatrice magistrale de l’éclatement de la famille américaine. Les textes inclus dans ce recueil couvrent une génération, de la fin de la guerre du Vietnam à l’après 11 Septembre. Au fil des années, l’auteur promène son regard aigu et sarcastique sur le pays et observe la vie des Américains, décortiquant les rapports entre les gens, en société ou dans le cadre de leur vie privée, entraînant le lecteur dans la traversée d’une époque passionnante où tant de choses ont changé aux États-Unis et dans le monde. Selon Margaret Atwood, chaque nouvelle de Beattie est "comme un nouveau communiqué du front : nous nous en emparons, impatients de savoir ce qui se passe là-bas, à la lisière du no-man’s-land mouvant et aléatoire qu’on appelle les relations impersonnelles". Faisant preuve d’une maîtrise incomparable de l’art du dialogue et d’un humour percutant, elle livre des regards acérés sur le paysage culturel de son époque.

Cela ne faisait pas si longtemps qu’on en a parlé et les voici !

Des instantanés, des perles parmi les recueils de nouvelles, des pépites d’or parmi la littérature américaine.
Si on aime les nouvelles, je pense qu’il n’y a pas moyen de passer à côté d’Ann Beattie. Avec un œil sarcastique et un œil plein d’humour elle observe ce qui se passe autour d’elle et dresse le portrait d’un pays à partir de gens qui essaient de réussir leur quotidien.

Des « petites » histoires autour de « petits » gens qui montrent souvent bien mieux ce qui se passe dans ce grand pays qui n’a pas arrêté de fasciner les lecteurs…
En tout cas moi je suis une inconditionnelle de ses nouvelles.

Je ne pourrais pas vous dire pour la version français, l’ayant lu en anglais, mais j’ai remarqué qu’il manque plus de 100 pages. Peut-être une affaire de mise en page, des ‘pertes logiques’ lors de traduction ou simplement l’éditeur français a opté pour retirer quelques-unes des nouvelles. Mais n’importe comment, 380 pages devraient suffire de donner une bonne vue sur l’univers de cette auteure extraordinaire !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Ann Beattie   Dim 7 Avr 2013 - 10:53

kenavo a écrit:
/
New York Stories / Nouvelles du New Yorker
Citation :
Présentation de l’éditeur
Ann Beattie commença à publier ses nouvelles dans le New Yorker, au milieu des années soixante-dix. Elle fut instantanément saluée comme la voix de sa génération. Son nom devint même un qualificatif : beattiesque. Subtile, nerveuse, dérangeante, Ann Beattie est une observatrice magistrale de l’éclatement de la famille américaine. Les textes inclus dans ce recueil couvrent une génération, de la fin de la guerre du Vietnam à l’après 11 Septembre. Au fil des années, l’auteur promène son regard aigu et sarcastique sur le pays et observe la vie des Américains, décortiquant les rapports entre les gens, en société ou dans le cadre de leur vie privée, entraînant le lecteur dans la traversée d’une époque passionnante où tant de choses ont changé aux États-Unis et dans le monde. Selon Margaret Atwood, chaque nouvelle de Beattie est "comme un nouveau communiqué du front : nous nous en emparons, impatients de savoir ce qui se passe là-bas, à la lisière du no-man’s-land mouvant et aléatoire qu’on appelle les relations impersonnelles". Faisant preuve d’une maîtrise incomparable de l’art du dialogue et d’un humour percutant, elle livre des regards acérés sur le paysage culturel de son époque.

Cela ne faisait pas si longtemps qu’on en a parlé et les voici !

Des instantanés, des perles parmi les recueils de nouvelles, des pépites d’or parmi la littérature américaine.
Si on aime les nouvelles, je pense qu’il n’y a pas moyen de passer à côté d’Ann Beattie. Avec un œil sarcastique et un œil plein d’humour elle observe ce qui se passe autour d’elle et dresse le portrait d’un pays à partir de gens qui essaient de réussir leur quotidien.

Des « petites » histoires autour de « petits » gens qui montrent souvent bien mieux ce qui se passe dans ce grand pays qui n’a pas arrêté de fasciner les lecteurs…
En tout cas moi je suis une inconditionnelle de ses nouvelles.

Je ne pourrais pas vous dire pour la version français, l’ayant lu en anglais, mais j’ai remarqué qu’il manque plus de 100 pages. Peut-être une affaire de mise en page, des ‘pertes logiques’ lors de traduction ou simplement l’éditeur français a opté pour retirer quelques-unes des nouvelles. Mais n’importe comment, 380 pages devraient suffire de donner une bonne vue sur l’univers de cette auteure extraordinaire !



J'ai très très envie de le lire , une critique sur Té...ma très élogieuse aussi ! impatient content impatient content

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ann Beattie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ann Beattie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: