Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Lecture en commun Jules Verne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Invité
Invité



Lecture en commun Jules Verne - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun Jules Verne   Lecture en commun Jules Verne - Page 8 Icon_minitimeMar 15 Jan 2013 - 11:55

Merci pour ce superbe commentaire Colimasson, tu m'impressionnes toujours. bonjour
En effet la science n'est pas triste chez Jules Verne, et toujours empreinte d'enthousiasme.

Je posterai mes impressions sur l'Ile Mystérieuse quand j'aurai un peu plus de temps libre, mais je n'oublie pas!

Par ailleurs, je viens de voir que Jules Verne est classé comme "Auteur à découvrir". Avec 3 pages et plusieurs commentaires il devrait être dans la section "Auteurs nés avant 1915", non ? loupe
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Lecture en commun Jules Verne - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun Jules Verne   Lecture en commun Jules Verne - Page 8 Icon_minitimeMer 16 Jan 2013 - 22:16

nezumi a écrit:
Merci pour ce superbe commentaire Colimasson, tu m'impressionnes toujours. bonjour
En effet la science n'est pas triste chez Jules Verne, et toujours empreinte d'enthousiasme.

Oui, il a un enthousiasme presque enfantin ! Beaucoup de fraîcheur en tout cas, malgré son "grand âge".

J'attends ton avis sur L'île mystérieuse ! Very Happy

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Invité
Invité



Lecture en commun Jules Verne - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun Jules Verne   Lecture en commun Jules Verne - Page 8 Icon_minitimeMar 5 Fév 2013 - 13:02

L'Ile Mystérieuse
1874

Le roman s’ouvre de façon saisissante avec la description d’un ballon pris dans un terrible ouragan au milieu du Pacifique, déchiqueté peu à peu par les vents en furie. A son bord, cinq hommes et leur chien, des Américains du Nord audacieux et déterminés qui se sont échappés, en pleine guerre de Sécession, d’un camp sudiste. Echappant in extremis à la noyade ils s’échouent sur les rivages d’une terre inconnue…
Qui ne connaît pas ce classique du roman d’aventures, où Jules Verne revisite à sa façon le mythe du naufragé et de l’île déserte popularisé par Daniel Defoe ? A ceci près que :

Les héros imaginaires de Daniel de Foé et de Wyss, aussi bien que les Selkirk et les Raynal, naufragés à Juan Fernandez ou à l'archipel des Auckland, ne furent jamais dans un dénuement aussi absolu. Ou ils tiraient des ressources abondantes de leur navire échoué, soit en graines, en bestiaux, en outils, en munitions, ou bien quelque épave arrivait à la côte qui leur permettait de subvenir aux premiers besoins de la vie. Ils ne se trouvaient pas tout d'abord absolument désarmés en face de la nature. Mais ici, pas un instrument quelconque, pas un ustensile. De rien, il leur faudrait arriver à tout !
(p.63)

Une situation convenant à merveille à Jules Verne, chantre enthousiaste des sciences et de l’ingéniosité humaine...

Il s’agissait ici d’une relecture (à près de 30 ans d'intervalle!), et s’il me restait une très bonne impression, j’avais oublié les détails de cette histoire! Je vais donc expliquer ici les choses que j’ai retrouvées, et les éléments qui ne m'avaient pas frappée à l'époque.

Tout d’abord la magie opère encore, ouf! Very Happy Nous partageons la curiosité des naufragés dans leur découverte progressive de cette île aussi surprenante par sa conformation inhabituelle (elle ressemble à une créature fabuleuse, une chimère) que par sa richesse végétale, animale, minérale… On est sidéré par l'ingéniosité des naufragés qui arrivent, en exploitant les généreuses ressources naturelles de l'île, à se procurer un cadre de vie plus ou moins normal et même confortable. Nous nous laissons surprendre par les rebondissements (attaques de fauves, de pirates, cataclysmes naturels…) et intriguer par la suite d’événements inexplicables qui se produisent, une force inconnue semblant protéger nos héros, intervenant dans les moments critique pour les aider, voire leur sauver la vie…Nous sommes tenus en haleine jusqu'au dénouement de ce mystère...

Ce qui m’a frappée en tant que lectrice adulte, c’est l’obstination que mettent les naufragés, auto-rebaptisés "colons", non seulement à satisfaire leurs besoins de base (nourriture, abri, sécurité), mais aussi à domestiquer l'Ile, la remodeler, en faire un cadre civilisé, perfectionné, à l'explorer pour la démystifier jusque dans ses tréfonds ! Rapidement cartographiée, de "terra incognita" elle devient "l'île Lincoln", future colonie de l'Union!

Lecture en commun Jules Verne - Page 8 Fontan10

Pour cela ils n’hésitent pas à dynamiter les falaises, abattre les forêts, dévier le cours des fleuves et prévoir d’exterminer les espèces animales jugées dangereuses, comme les jaguars. La nature n’est à préserver que dans la mesure où elle sert les intérêts humains… Cela va même jusqu'à attifer un singe particulièrement intelligent de vêtements humains et en faire un serviteur…
Devant une telle conception de la nature, le lecteur moderne risque de faire la grimace. Comme il risque d'être un peu lassé par les descriptions minutieuses de diverses opérations sidérurgiques et chimiques où s'expriment tout le génie et l'esprit de ressource de nos héros (ils arrivent à produire de l'acier, de la nitro-glycérine, de l'électricité, un ascenseur, le télégraphe...). Mais il sera aussi touché par l'enthousiasme de l'auteur transparaissant entre ces lignes, sa foi inébranlable en le progrès et les vertus de la science, qui, entre de bonnes mains, ne peut qu'améliorer l'existence! D’autant que l’île est présentée comme une sorte de société idéale, de phalanstère vivant en parfaite autarcie et harmonie!

La fin est à cet égard assez ambiguë (ne pas ouvrir si vous comptez découvrir ce roman un jour, ce que je conseille bien sûr!) :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lecture en commun Jules Verne - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun Jules Verne   Lecture en commun Jules Verne - Page 8 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture en commun Jules Verne
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» [Le service de santé] QUINQUINA
» un peu de lecture
» L'première culotte (de Jules Coine)
» Lecture estivale
» histoires drôles pour ce détendre bonne lecture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: