Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Dorothy Baker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Dorothy Baker   Sam 20 Oct 2012 - 17:51

Biographie tirée de Wikipedia

Dorothy Baker est née en 1907 dans le Montana et elle a grandi en Californie. Elle a obtenu une licence à l’université de Californie en 1929 où elle a d’ailleurs rencontré son mari le poète Howard Baker. Ensuite elle a enseigné le français et l’espagnol dans un lycée de Los Angeles, puis elle décida de retourner à l’université pour y obtenir une maîtrise de français en 1934.

En 1938 elle publie son premier roman Le Jeune Homme à La Trompette basé sur la vie du trompettiste Bix Beiderdecke. Ce premier roman est un succès et remporte un prix littéraire. Il est plus tard adapté au cinéma (1950) sous le même nom avec Kirk Douglas et Lauren Bacall.
Son livre suivant Trio est une pièce de théâtre, il sera adapté à la scène par elle et son mari, mais la pièce sera très vite interdite à Broadway à cause de son thème lié à l’homosexualité féminine. Dorothy Baker commença d’ailleurs dès cette époque à montrer des inclinations lesbiennes.

Elle revient au roman en 1948 avec Our Gifted Son, puis Cassandra at the Wedding (Cassandra au Mariage) en 1962 dont le thème deux jumelles identiques praticulièrement proches. Son mari disait que ce livre avait été inspiré par leurs propres filles.

Elle meurt en 1968 d’un cancer à l’âge de 61 ans.

Trois livres traduits en français : Cassandra au mariage, Le Jeune Homme à La Trompette et Trio.

PS: pas trouvé de photo ! Il y a plein d'homonymes.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.


Dernière édition par domreader le Sam 20 Oct 2012 - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Sam 20 Oct 2012 - 17:58

Cassandra At The Wedding
Cassandra Au Mariage
Dorothy Baker




Cassandra quitte son université de Berkeley pour se rendre au mariage de sa soeur Judith qu’elle n’a pas vu depuis un an. Elle s’arrête en route pour boire un ou deux verres et on comprend alors qu’il n’est pas inhabituel chez elle de mettre ainsi une barrière d’alcool entre elle et la réalité. Arrivée au ranch familial et alors qu’on sentait chez elle une grande impatience de revoir sa sœur, elle repousse autant que possible moment de la voir en tête à tête, ce qu’elle finit par faire après avoir bu encore quelques verres avec son père. Et c’est alors que l’on comprend ce qui la ronge : sa sœur Judith, est sa jumelle identique et Cassandra vit ce mariage comme un déchirement, elle fera tout pour le saboter. A plusieurs milliers de kilomètres d’écart, la future mariée et sa sœur ont d’ailleurs choisi exactement la même robe pour le grand jour....

Ce sont les 48 heures qui précèdent le mariage dont il sera question dans ce roman sensible et intelligent, de ce jeu d’amour et de répulsion entre les deux sœurs. Dans un style simple et fluide Dorothy Baker nous livre des lignes pleines d’une douleur sourde sur cette séparation difficile, et peut-être impossible. Le thème de la gémellité a déjà été abordé dans les romans, mais Dorothy Baker fait ici une analyse très fine de la personnalité trouble de Cassandra qui ne se révèle que lentement, car c’est elle le premier narrateur du roman et elle aime à brouiller les pistes et à nous manipuler.


_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Sam 20 Oct 2012 - 18:02

Je le note celui-là, merci pour le fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Sam 20 Oct 2012 - 18:27

Cela semble en effet intéressant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Sam 20 Oct 2012 - 22:33

Merci pour ce fil,
j'ai mentionné son livre "Le jeune homme à la trompette" sur le fil 'Musique et littérature', j'ai adoré, mais je pense qu'on doit aimer le jazz pour l'apprécier à 100%
je note aussi celui que tu présente

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Dim 21 Oct 2012 - 10:05

kenavo a écrit:
Merci pour ce fil,
j'ai mentionné son livre "Le jeune homme à la trompette" sur le fil 'Musique et littérature', j'ai adoré, mais je pense qu'on doit aimer le jazz pour l'apprécier à 100%
je note aussi celui que tu présente

J'avais bien l'intention de me le procurer celui-là aussi !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Dim 21 Oct 2012 - 11:52

Merci Dom, noté aussi !

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Lun 22 Oct 2012 - 8:32

domreader a écrit:
kenavo a écrit:
Merci pour ce fil,
j'ai mentionné son livre "Le jeune homme à la trompette" sur le fil 'Musique et littérature', j'ai adoré, mais je pense qu'on doit aimer le jazz pour l'apprécier à 100%
je note aussi celui que tu présente

J'avais bien l'intention de me le procurer celui-là aussi !
je te souhaite alors une bonne lecture Very Happy
j'avais découvert ce livre grâce à un commentaire de Bill Moody, grand connaisseur du jazz, qui lui-même écrit des polars se situant dans le milieu de cette musique, et il avait considéré le livre de Dorothy Baker le seul qui a réussi ce pari entre érits et musique... j'ai pu lui donner raison Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Dim 11 Aoû 2013 - 15:19

Ravie de voir qu'il y a déjà un fil.
Je suis dans "Cassandra au mariage", c'est excellent, tout en finesse, un sens de l'observation extraordinaire.

Je pense que j'en dirai plus long dans peu de temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Mar 13 Aoû 2013 - 22:30

Je suis complètement retournée par cette lecture.
Je ne sais même pas comment en parler.

Je posterai un extrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Mar 13 Aoû 2013 - 22:31

A ce point là ? Je ne me laisserais pas convaincre sans un petit bout de commentaire quand même. Wink 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Mar 13 Aoû 2013 - 22:34

Oui oui faut juste que je me remette un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Jeu 15 Aoû 2013 - 18:10

Il s'agit d'une histoire douloureuse.
Celle de Cassandra, jumelle avec Judith qui va se marier.

La séparation d'avec sa soeur, déjà amorcée par l'installation de Judith à NY, va plonger Cassandra dans un abîme de douleur et une profonde angoisse existentielle.

Dans les deux premières parties du livre c'est Cassandra la narratrice, puis Judith pour une moindre part, pour laisser reprendre Cassandra dans l'ultime partie.
L'accent est porté sur la personnalité complexe de Cassandra, brillante, étudiante à Berkeley, mélomane.
Une fille passionnée et passionnante, mais au mal de vivre profond qui va tenter de convaincre Judith d'abandonner son idée de mariage et donc...de séparation définitive.

Les filles ont baigné dans une atmosphère érudite, le père est un personnage passionné de culture classique, un peu solitaire.
La mère des deux filles est morte assez jeune, la grand-mère vit au ranch avec le père et c'est dans ce ranch que cette petite famille vit les 48h qui précèdent le mariage.

L'histoire est donc concentrée sur un laps de temps très court, ce qui lui confère sa densité et sa dramaturgie ambiante.

Cassandra pourra paraître cruelle, cynique, désobligeante, mais c'est avant tout un être qui souffre, et cette souffrance aveugle lui fera commettre le pire.

C'est un roman bouleversant, inoubliable.

Un extrait, c'est Cassandra qui s'exprime.

Je me dis que j'aimerais qu'une chauve souris vienne s'accrocher dans mes cheveux, non pas pour me prouver qu'après tout grand-mère avait raison, mais tout simplement pour avoir quelque chose de vrai, de tangible à démêler. J'imaginai ce que je ferais. Je poserais mon verre pour avoir les mains libres, et tandis que la chauve-souris se débattrait dans mes cheveux, de plus en plus effrayée et s'emmêlant toujours davantage, je lui parlerais doucement, à voix basse, je lui dirais de ne pas avoir peur, de me faire confiance, de m'aider, de me promettre de ne pas s'affoler, de ne pas me mordre, et que je la dégagerais en un rien de temps. Puis je m'y prendrais très délicatement, je libérerais une aile et la caresserais gentiment pour la rassurer, puis l'autre; je dirais à la chauve-souris que ce serait bientôt fini, et je séparerais chaque mèche de cheveux, l'une après l'autre pour dégager les petites pattes. Cela prendrait du temps, et de la patience, mais tôt ou tard, les pattes seraient libérées; et la chauve-souris resterait là, sur ma tête, encore toute palpitante, épuisée mais confiante maintenant. Alors je lui dirais qu'elle est libre, qu'elle peut partir. Mais elle ne s'envolerait pas tout de suite. Elle se reposerait un instant, réfléchissant peut-être à son aventure, se disant probablement que les cheveux des hommes ne sont pas aussi dangereux qu'on lui avait fait croire. Puis je la sentirais bouger, s'envoler, disparaître.
Je bus une gorgée de cognac et il m'apparut qu'on avait beau faire tous ces efforts pour en détourner ses pensées, on finissait toujours par revenir aux gens auxquels on ne voulait plus penser. Ma chauve-souris avait pris un visage.


Tout en illustration de ce que vit Cassandra, qui est la chauve-souris ? Judith ou Cassandra ?
A aucun moment on ne peut avoir de certitude dans ce livre, qui est la plus forte ? qui s'en sortira ? laquelle sera heureuse ou pas ?

Les questions demeurent et la fin qui sonne comme un apaisement n'a rien pour nous rassurer.
Un livre magnifique.


Dernière édition par darkanny le Jeu 15 Aoû 2013 - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Jeu 15 Aoû 2013 - 19:37

Merci pour ton commentaire Darkanny. Je vais sans doute me laisser tenter.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Dorothy Baker   Jeu 15 Aoû 2013 - 19:49

Ce serait bien sourire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dorothy Baker   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dorothy Baker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bastian Baker
» biscuits au chocolat Baker's
» MAC Fall 2013 Rick Baker Collection – Automne 2013
» Ébacher-Baker, familles Ébacher-Baker
» Brooke Davis Baker ? Insta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: