Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jerome Charyn

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 5 Nov 2012 - 13:37

Jerome Charyn A4011

Jerome Charyn, né le 13 mai 1937 dans le Bronx à New York (États-Unis), est un romancier américain.


Biographie

Jerome Charyn est un auteur américain primé. Ayant publié près de 50 œuvres, Charyn s’est bâti au fil du temps une réputation d’écrivain prolifique et imaginatif, abordant les thèmes de la vie américaine réelle et inventée. Michael Chabon le décrit comme étant « l’un des plus importants écrivains de la littérature américaine.”

Le New York Newsday dépeint Charyn comme « un Balzac américain contemporain » et le Los Angeles Times le décrit comme étant « d’entre tous les écrivains américains, absolument unique. »

Il fit ses études au Columbia College. Il fonda la Dutton Review et fut le rédacteur en chef de Fiction. Il a écrit près de 30 romans parmi lesquels la tétralogie de Isaac Sidel.

Pour son roman Darlin' Bill il a reçu le prix Rosenthal de l'Académie américaine des arts et des lettres. En 1996 il fut fait officier des Arts et des Lettres par le ministre français de la Culture Philippe Douste-Blazy. Il vit à New-York après avoir passé quelques années de sa vie à Paris où il a enseigné l'histoire du cinéma et les canons du roman policier à l'université américaine de Paris jusqu'en 2009.
Source : wikipedia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 5 Nov 2012 - 13:37

Jerome Charyn A4012 / Jerome Charyn A59
Gangsters and Gold Diggers / C’était Broadway
Citation :
Quatrième de couverture
Broadway était à l'origine un vieux sentier indien qui traversait Manhattan de part en part et continuait jusqu'au Bronx. Les Hollandais le nommèrent Heere Straat (Rue Haute) puis Breede Weg (Large Chemin). C'était la route principale de la Nouvelle-Amsterdam, une ville qui tenait presque de l'illusion. Dans les années folles, gangsters, écrivains, danseuses et aventuriers en tout genre inventent une modernité faite de rythmes endiablés, de lumières criardes et de fureur. Leur territoire : Broadway. En remontant avec Jerome Charyn la célèbre avenue, on croise Arnold Rothstein, le financier de la pègre new-yorkaise, l'homme qui a littéralement inventé Broadway, Owen Madden, le modèle du Gatsby de Fitzgerald, mais aussi Damon Runyon, chroniqueur inspiré et oublié de la Grande Rue, et «Citizen» Hearst, qui finira par épouser une des plus célèbres Ziegfield Girls. Toute une galerie de personnages insolites reprend vie sous nos yeux à travers cette histoire de Broadway qui est aussi l'histoire d'une ville, New York, et d'un rêve, le rêve américain. Porté par une prose nerveuse aux accents cinématographiques, C'était Broadway saisit l'atmosphère d'une rue dont le nom à lui seul est désormais une légende.

Bien que ce livre ne soit pas un roman, je ne vais quand même pas mettre le fil de l’auteur dans la section non-romanesque. Je veux lire d’autres livres de lui, et notamment des romans.

Juste un petit mot pour le titre, qui était probablement difficile de traduire en français, mais qui donne déjà en quelque sorte tout le contenu : Gangsters and Gold Diggers : Broadway a été construit par eux.

Pour revenir à ce livre, il faut dire que je ressors enthousiaste. Non seulement j’ai fait le tour du Broadway en compagnie de quelqu’un qui connait bien son sujet, mais je ressors aussi d’un voyage dans le temps. Retrouver l’Amérique des débuts du XXe siècle, et en particulier New York de ces années, c’est magique.

À part quelques personnages qui m’étaient connus (soit seulement de nom soit avec plus de détails), j’ai fait connaissance de plein d’autres qui ont aidé à faire tourner la « machine » Broadway. Et c’est souvent hallucinant ce qu’on découvre derrière les coulisses.

Sans pour autant faire que du « name dropping » (je ne sais pas comment on dit cela en français), Jerome Charyn a divisé ce livre en 8 chapitres et en met un personnage au centre. En décrivant son entourage on fait connaissance de plein d’autres autour. Marrant de voir parfois qui connaissait qui et comment certaines amitiés se sont liés.

Témoignage passionnant et bien fouillé. Pour un lecteur averti ce livre est tout à fait extraordinaire et vaut le détour.


Jerome Charyn A4013
Times Square dans les années 20

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 5 Nov 2012 - 14:01

Je le note celui-là, merci du comment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 5 Nov 2012 - 14:05

"Balzac américain" ça donne envie... Je vais voir ce qu'il y a de traduit et disponible côté romans. Il y a l'air d'y avoir beaucoup de romans noirs ou de thrillers.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 5 Nov 2012 - 14:26

Jerome Charyn 01021210

New-York, Chronique d'une ville sauvage, Jerôme Charyn
Découvertes Gallimard n°204 (culture et société)( 1994)
176 pages

4 ème de couverture :

Citation :
Ville rêvée, ville bâtie sur une ile, New York concentre toutes les énigmes, toutes les contradictions du Nouveau Monde. « Aux avant-postes de l’esprit et de imagination, New York devient après la Seconde Guerre mondiale la capitale du XX ème siècle, une vile qui peut à la fois entretenir la vieille culture européenne et en créer une autre bien plus extravagante, de son cru. »
En ce royaume magique se rejoignent acteurs , peintres, musiciens, écrivains, photographes et danseurs,. New York, c’est aussi Harlem, la « ville sombre », qui découvre sa propre voix dans les années vingt, et dont l’histoire chatoie entre beauté et humiliation. Ville hors- la loi : New York est encore la cité où le crime est un art. De cette ville- là, Jerome Charyn est le fils. Il parcourt sa légende et ses rues, pour se faire le chroniqueur de ses blessures et de ses rêves.

Cet ouvrage n’est ni un guide touristique, ni un recueil pratique, ni une suite chronologique de date. C’est un peu plus que cela. Certes, il aborde l’histoire de cette ville, sans laquelle on ne peut comprendre ce qu’elle est aujourd’hui. La formidable vitalité artistique prend tout son sens dans le chaos dans le quel se trouvait l’Europe, et qui a vu ses artistes, ses intellectuels, ses savant la quitter pour le Nouveau monde.
L’intérêt de l’ouvrage, c’est le « zoom » Harlem et son histoire. Et c’est pour moi, une découverte, car je l’ai peu vu abordé dans mes précédentes lectures concernant New York. L’auteur explique comment Harlem est devenu le quartier noir.
L’autre aspect de la ville qui est abordé est le crime. La ville s’est construite autour des gangs .L’auteur explique et commente l’évolution de la criminalité qui a longtemps été un réel problème. Cela a d’ailleurs donné une filmographie célèbre.
Comme toujours dans cette collection, l’iconographie est soignée et utilisée intelligemment. Cela en fait un ouvrage facile à lire et digeste.
Les « témoignages et documents » de la fin du livre permettent au lecteur de compléter sa lecture par des extraits de la littérature sur le sujet.

(avis rédigé en avril 2010)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 5 Nov 2012 - 15:05

darkanny a écrit:
Je le note celui-là, merci du comment.
ah oui, des images en noir et blanc des rues de New York étaient devant mes yeux pendant la lecture Very Happy


Marko a écrit:
"Balzac américain" ça donne envie... Je vais voir ce qu'il y a de traduit et disponible côté romans. Il y a l'air d'y avoir beaucoup de romans noirs ou de thrillers.
oui, je vais aussi tenter un pour voir si cela me dit Wink


merci pour ton commentaire Mimi, j'ai tout de suite noté ce livre
(intéressant aussi probablement de voir la différence du ton de ces deux livres: l'un a été écrit en 1994, l'autre a vu le jour après 9/11, il a été par moment très émouvé du genre: "le bon vieux temps" qui est parti pour toujours...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 5 Nov 2012 - 15:23

J' ai beaucoup aimé Jerome Charyn et son unvers grouillant d' humanité disparate, agitée et chaleureuse, de gangsters caricaturaux, de princesse biélorusse.... ça cavalcade beaucoup et dans tous les sens et pourtant, c' est l' enfance de Charyn qui flotte au coeur de tout ça...
J' ai presuqe tout lu, mais je trouve qu' il s' épuise à trop écrire. Comme JCO, quoi !Jerome Charyn 18687
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 5 Nov 2012 - 15:38

s'il le fait, c'est son chiox, je ne suis pas forcée de lire tout ce qu'il produit
le livre que j'ai lu, date de 2005 et c'est très remarquablement bien écrit et tout à fait "fraîche" Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeMar 8 Jan 2013 - 13:53

Trouvé sur le OneShot


Arabella a écrit:
Jerzy Kosinski

L'auteur nous parle d'un autre écrivain, réel, ayant existé et publié un certain nombre de livres sous son nom. Un auteur controversé, puisque certains ont remis en cause le fait qu'il ait pu écrire les livres qu'il a signé, en particulier à cause d'un maîtrise insuffisante de la langue anglaise. Et aussi par le contenu de certains de ses livres, censé être tiré de son vécu, que d'autres ont voulu aussi contester.

Jerome Charyn regarde son personnage principal comme de l'extérieur, puisque ce sont d'autres qui prennent la parole, qui ont connu et approché Jerzy Kosinski lors de sa période américaine. Et qui ont aussi leur histoire qui se mélange un moment à celle de l'écrivain. Ils sont tous plus ou moins fascinés et séduits par la personnalité haute en couleur de l'auteur, et prêt à entendre les histoires qu'il raconte.

J'ai trouvé ce livre très fumeux, et pas très intéressant. Jerome Charyn a peut être lui aussi été fasciné par Kosinski, mais il n'en reste pas grand chose dans son livre. Livre qualifié de roman, pour éviter sans doute de le mettre en rapport avec la vie de son personnage principal. Vie que nous voyons de très loin, sans vraiment entrer dedans. Jerome Charyn ne veut surtout pas essayer de donner des réponses, et même pas une interprétation des questions que soulève le personnage de Kosinski, par exemple à quel point il est l'auteur de ses livres, et à quel point ce sont d'autres, et qui. Il reste dans le flou, pour cette question comme pour d'autres. Et nous passons d'un narrateur à un autre, aussi peu intéressants tous autant qu'ils sont, et nous voyons de loin, quelques bribes d'une vie, mais en gardant à chaque fois une très bonne distance, et en restant au niveau de simples anecdotes, supposées j'imagine en dire long, mais qui en réalité ne disent rien. Et donc personnellement je ne suis pas rentrée véritablement à aucun moment dans ce livre. Heureusement, il n'est pas trop long.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SCOman
Envolée postale
SCOman

Messages : 102
Inscription le : 08/06/2012
Age : 33
Localisation : Tours

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeMar 8 Jan 2013 - 14:10

Je recommande son récit autobiographique Ping-pong à tous les amoureux et pratiquants du tennis de table. Un livre sur la petite balle orange, c'est tout de même assez rare pour être souligné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdares.over-blog.com
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeSam 13 Juil 2013 - 8:54

"C'était Broadway" et "New-York : chroniques d'une ville sauvage" : noté et merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeJeu 18 Juil 2013 - 22:03

"Marilyn La Dingue"

Citation :
Isaac le Pur, ainsi appelé par ses ennemis de la pègre et ses soi-disant amis de la police, était un flic coriace, effrayant cynique et ... oui, tendre. Tendre à sa manière, pour le gang de gamins qui dévalisait les épiceries, pour les filles de ses vieux potes devenues putains. Tendre aussi pour Zyeux-Bleux, son adjoint, qui n'avait qu'un seul tort : s'envoyer éperdument la fille la plus dingue de tout New-York, Marilyn. Or Marilyn était justement la fille d'Isaac. Ce qui amena certaines complications.
Quatrième de couverture.

Ce texte est un peu trompeur. Bien sûr, on retrouve tout ça dans le livre, mais pas dans l'ordre d'importance que celui-ci le laisse présager. L' histoire se base d'abord sur ce groupe cagoulé qui attaque sans mobile apparent plusieurs magasins du quartier juif, mais également d'autres quartiers. On se rend vite compte que ce sont des gamins, qui sont surnommés le "Gang des Sucettes" par les médias et qui impressionnent la ville. Isaac Sidel se sent personnellement visé car il fréquente ses établissements et sa mère est attaquée chez elle et blessée, vraisemblablement par le même groupe.

Mais ça, c'est le fil conducteur. On suit à travers Isaac les querelles intestines entre brigades de police, l'importance de la famille dans la vie de Sidel bien qu'il cherche souvent à s'en éloigner,les connaissances interlopes de Sidel afin de lutter contre la délinquance qu'il considère comme réellement dangereuse et sa poigne vis à vis de ses hommes. Il est souvent appelé le Chef.
L'auteur s'arrête aussi sur certains personnages secondaires : Zyeux-Bleux, certains membres du gang des sucettes...

Bon, ça c'est l'histoire, c'est l'ambiance - les deux sont mêlés et ont la même importance.

Mon impression générale : un polar moyen plus à bon, sans plus. Plaira certainement plus à ceux qui recherchent une ambiance, pas forcément noire, d'ailleurs.On est plus dans la vie d'un chef policier juif (les communautés ont toujours eu une certaine importance au U.S.A.) ordinaire aux méthodes peu orthodoxes. C'est d'ailleurs ce à quoi je me suis le plus attaché.

Je ne suis pas déçu non plus. Je lirais peut-être "Zyeux-Bleux", pour passer le temps agréablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jerome Charyn Empty
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jerome Charyn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stratégie pour le second tour
» Maïté
» Tribune contre Jerome & Justine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: