Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ignacio del Valle [Espagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Ignacio del Valle [Espagne]   Lun 19 Nov 2012 - 3:30



Ignacio del Valle est né le 26 mai 1971 à Oviedo; Il vit actuellement à Madrid et écrit régulièrement pour El Pais.
Il est auteur de six romans dont Empereurs des ténèbres , adapté au cinéma par le réalisateur Gerardo Herrero avec le titre "Silence dans la neige" (2012),


Empereurs des ténèbres
Une enquête d'Arturo Andrade

traduit de l'espagnol par Elena Zayas
Libretto

En exergue:

Un jour les hommes se tourneront vers leur passé et diront que le XXéme siècle est né avec moi. Jack L''Eventreur 1888

Et la première phrase:

- Ici les vivants ne comptent plus , alors les morts...vous imaginez ...

Ce roman commence par une image , celle d'une vingtaine de chevaux morts, pris dans les glaces d'une rivière gelée près de Leningrad. C'est l'hiver 1943, et les Russes commencent à résister sérieusement .. A côté de ces chevaux, le corps d'un homme , également pris dans la glace, auquel on a tranché la gorge . Sur son torse, écrits au couteau , ces mots: « Prends garde, Dieu te regarde ».
Cet homme appartient à la division Azul , un corps de volontaires ( ou non...) espagnols intégrés à l'armée allemande à partir de juillet 41 .

Va commencer une enquête pour retrouver l'assassin , car même si les morts ne manquent pas en ces temps et lieux,c'est le moins que l'on puisse dire, justice doit être faite .
Elle est confiée à un ex- lieutenant, Arturo Andrade , qui semble être un personnage récurrent des romans de cet auteur. Le problème est que les romans précédents ne sont pas traduits, et que l'on sait simplement qu'Arturo Andrade a été lui-même condamné à mort, finalement gracié et envoyé se rafraichir dans la division Azul.

C'est évidemment beaucoup plus qu'un polar, mais un roman d'ambiance-et quelle ambiance.. -, touffu, très noir et passionnant. On peut sans doute lui reprocher quelques envolées métaphysico-lyriques un peu longues , mais l'ensemble est de qualité.
Ah, j'ai découvert un jeu encore plus amusant que la roulette russe, la violetta, c'est la même chose, sauf qu'à chaque tour, les participants restants ont une chance de moins jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un pour gagner la mise..

Viva la muerte sur le front russe, titre de la critique de Libé

ici

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ignacio del Valle [Espagne]   Lun 19 Nov 2012 - 16:06

Le thème, l'époque, l'ambiance... Tout ceci est très tentant, je note, d'autant plus que je commence à être à court de bons polars. Merci Marie !
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Ignacio del Valle [Espagne]   Jeu 22 Nov 2012 - 14:44

Marie:
Citation :
Ce roman commence par une image , celle d'une vingtaine de chevaux morts, pris dans les glaces d'une rivière gelée près de Leningrad.
C´est bien le spectacle ahurissant et dantesque de ces dizaines de chevaux cabrés, hénnissants et figés à jamais tandis qu´ils sont encore en pleine lutte contre la rivière qui se glace et qui les paralysera vivants, qui fut si commentée par les critiques cinématographiques à la sortie du film qui nous poussa vers les salles de ciné.
Je te remercie de parler du livre, Marie, dont j´ignorais l´existence, ainsi de celle de son auteur, Ignacio del Valle cet écrivain d´Oviedo,
L´histoire est curieuse: la guerre comme toile de fond, puisqu´il s´agit d´une enquète policière menée par un officier (ex inspecteur de police dans le civil) qui devra faire office de detective, et chercher entre soldats ces assasins qui tuent non plus au nom de la guerre, mais au nom d´autres idéologies.
Partout des soldats ecoeurés quel que soit leur camp ou leur faction, même quand ils étaient partis volontaires ( " la División Azúl") et à qui importe peu l´issue du conflit, pourvu qu´on en finisse le plus tôt possible avec cet enfer et que l´on puisse retourner vivant parmi les siens.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ignacio del Valle [Espagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ignacio del Valle [Espagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zarzuela (Espagne)
» (ESPAGNE)
» Le camino del Rey au sud de L'espagne
» Modem espagne
» Mac-Addict en Espagne...qui l'aurait dit !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: