Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le retour du cinéma de traversay

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Le retour du cinéma de traversay   Lun 19 Nov 2012 - 13:04

Le fil précédent arrivant à son terme (bientôt mille messages), il est temps de lui trouver un successeur. Vous noterez l'originalité du titre du susdit. A suivre, donc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Lun 19 Nov 2012 - 14:09

J'ai donc verrouillé l'ancien sujet. Si tu ne le souhaites pas fais le moi savoir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Lun 19 Nov 2012 - 14:20

mimi54 a écrit:
J'ai donc verrouillé l'ancien sujet. Si tu ne le souhaites pas fais le moi savoir .

Le crime est consommé, les scellés sont posés. Tout est dans l'ordre des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Lun 19 Nov 2012 - 22:57

Qu'est-ce que tu vas encore nous dégoter... ? Wink

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Lun 19 Nov 2012 - 23:01

Comme d'hab', coli, de l'improbable, du superfétatoire, de l'abracadabrant et du n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Esperluette
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Mar 20 Nov 2012 - 7:07

Hum, cette photo en noir et blanc est sublime!
S'agit-il d'un indice?
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Mar 20 Nov 2012 - 7:58

Non, Esperluette, juste une muse.


Dernière édition par traversay le Mar 20 Nov 2012 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Mar 20 Nov 2012 - 8:53

je pense que c'est Gene Tierney !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Mar 20 Nov 2012 - 12:20

traversay a écrit:
Non, Esprluette, juste une muse.

Et quelle muse!
Divinement merveilleuse. Entre Lauren Bacall et Katharine Hepburn.
Wink

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Mer 21 Nov 2012 - 22:04

traversay a écrit:
Comme d'hab', coli, de l'improbable, du superfétatoire, de l'abracadabrant et du n'importe quoi.

Tout ce qu'on demande en quelque sorte. Wink

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Jeu 22 Nov 2012 - 10:30



Le kidnappeur (El secuestrador, Leopoldo Torre Nilsson, 1958)
A son heure de gloire, soit vers la fin des années 50, l'argentin Leopoldo Torre Nilsson était considéré par certains comme l'égal d'un Fellini ou d'un Kurosawa. El secuestrador est sans nul doute son film le moins expressionniste loin de ses contemporains davantage reconnus, La main de l'ange ou La chute. L'influence du néo-réalisme italien est évidente dans cette chronique du quotidien de pauvres gens survivant tant bien que mal dans un quartier sordide. Les portraits d'enfants rappellent ceux de Los olvidados de Bunuel. Avec nettement moins d'âpreté et de talent d'évocation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Lun 26 Nov 2012 - 9:35



Giliap (Roy Andersson, 1975)
Roy Andersson a mis très longtemps à se remettre de l'échec cuisant de Giliap. Ce film de 2h10 est d'une extrême lenteur, marqué par l'inexpressivité de ses personnages, tous englués dans le quotidien morne d'un restaurant provincial. Cela ressemble vaguement à du Kaurismäki sous valium, l'humour et le sens de l'absurde en moins. Si l'on aime se laisser engloutir par le vide, l'expérience n'est pas totalement déplaisante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Lun 26 Nov 2012 - 22:13



Le majordome (Jean Delannoy,1965)
Il danse le tango, cite Macbeth, organise des castings de truands et susurre à l'oreille des femmes : "Votre bouche est un enfer et vos baisers le paradis." Bref, c'est l'onctuosité faite majordome. On aura compris que le suave Paul Meurisse se régale d'un tel rôle. Dialogues de Henri Jeanson, excellents, mise en scène de Jean Delannoy, hélas. Un divertissement policier globalement mécanique dont la vertu première est de ne point se prendre au sérieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Lun 26 Nov 2012 - 22:38

"Votre bouche est un enfer et vos baisers le paradis." : extrait

ça a l'air très sympathique. Cool

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   Lun 26 Nov 2012 - 22:51

traversay a écrit:


Giliap (Roy Andersson, 1975)
Roy Andersson a mis très longtemps à se remettre de l'échec cuisant de Giliap. Ce film de 2h10 est d'une extrême lenteur, marqué par l'inexpressivité de ses personnages, tous englués dans le quotidien morne d'un restaurant provincial. Cela ressemble vaguement à du Kaurismäki sous valium, l'humour et le sens de l'absurde en moins. Si l'on aime se laisser engloutir par le vide, l'expérience n'est pas totalement déplaisante.


J'avais beaucoup aimé Chansons du 2e étage ainsi que Nous, les vivants. Ca pourrait me plaire tu penses ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour du cinéma de traversay   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour du cinéma de traversay
Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» y a-t-il un point de non retour ?
» retour du Sénégal...voyage initiatique
» Retour du BCG ?
» Le retour des Normands du FLNJ...?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: