Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Claude Guillebaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Jean-Claude Guillebaud   Dim 9 Déc 2012 - 20:10



Après des études de droit et de sciences criminelles, Jean-Claude Guillebaud se lance dans le journalisme en tant que grand reporter pour le quotidien Sud-Ouest en 1965. En 1972, il pousse les portes du Monde, puis celles du Nouvel Observateur dix-sept ans plus tard. Son travail d'excellente qualité est rapidement reconnu et récompensé : il obtient le prix Albert Londres en 1972 - décerné à ceux qui osent se rebeller 'contre un ordre social aux idées égoïstes et aberrantes'. Président de Reporter sans frontières, il fait de la question de l'auto-critique des médias son cheval de bataille. 'Arpenteur de terres et sondeur d'âmes', il sillonne les continents à la recherche de modèles sociaux et politiques différents, en évolution permanente. Au fil de ses découvertes, il se fait peu à peu écrivain, essayiste puis éditeur de la collection Arléa. On peut citer, parmi ses analyses et récits, 'Les Confettis de l'Empire' (1976), 'Un voyage en Océanie' (1980), 'La Colline des Anges : Retour au Vietnam' (1993), 'Sur la route des Croisades' (1993), 'La Porte des larmes : retour vers l'Abyssinie' (1996). Le thème de la religion s'impose peu à peu comme une question fondamentale de son oeuvre. Ainsi, avec 'La Force de conviction', paru en 2005, l'auteur s'interroge sur la possibilité d'un juste milieu entre les dogmatismes religieux et laïques, et propose une réflexion d'ordre plus intime avec 'Comment je suis devenu chrétien', paru en 2007. Jean-Claude Guillebaud tente de décrire un monde contemporain dépassé par ses contradictions à travers des oeuvres comme 'La Trahison des Lumières', 'La Tyrannie du plaisir', 'La Refondation du monde' ou 'Le Commencement d'un monde'. (source even.fr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Jean-Claude Guillebaud   Dim 9 Déc 2012 - 20:12

Je viens de lire Une autre vie est possible



L’espérance est comme une flamme qui, constamment renaît. On peut dire aussi qu’elle est une énergie profonde qui respire et pulse à la manière de l’océan. La désespérance survient quand toutes ces choses –pulsation, ressac- s’arrêtent. C’est le cas aujourd’hui. Mais qui donc a étouffé la flamme ?

Une question à laquelle Jean-Claude Guillebaud s’efforce de répondre dans cet essai avec des mots simples pour des maux multiples.

Pour lui, l’origine pourrait être la guerre 14-18. En effet, les soldats sont partis se battre au nom de la patrie « Quand on dit aujourd’hui que le patriotisme et le souci des autres sont passés de mode, c’est indirectement de cette gabegie initiale que l’on parle. »
« Après elle, le « je » l’aura durablement emporté sur le « nous » et le souci de soi aura prévalu sur la générosité sacrificielle, tant cette dernière fut honteusement manipulée à Verdun, aux Eparges ou ailleurs. »
« 1914-1918 fut le « déclencheur ». Au terme symbolique du XXème siècle, toutes les « valeurs » dont se prévalait l’Europe se retrouvèrent corrompues, tordues, salies, déconsidérées. »
Jean-Claude Guillebaud, très conscient du désespoir qui nous entoure, pousse un livre de colère contre tous les pessimistes mondains, les railleurs, tous ces fervents paroissiens de l’église du pessimisme, du défaitisme, de l’égoïsme, du cynisme, du « chacun pour soi et Dieu pour moi » qui jouent sur du velours en cette période de crise économique et de violence. « Le cynisme me fait horreur, et la désillusions m’apparaîtrait comme une trahison. Mon optimisme n’a pas « survécu » aux famines éthiopiennes aux assassinats libanais ou aux hécatombes du Vietnam. Tout au contraire, il leur doit d’exister, il s’est nourri et fortifié de ce que j’ai vécu là-bas ». « Une société qui n’est plus « tirée en avant » par une valorisation de l’avenir, une société sans promesse ni espérance, est vouée à se durcir. Ramené à lui-même et cadenassé sur sa finitude, le présent devient un champ clos ».
Il nous propose de réagir, de ne plus accepter béatement et benoitement, la pensée unique de l’inespoir inoculée à chaque instant par les media, les hommes politiques qui montrent une absence totale de vision et d’action. Le monde associatif palie à cette absence et sa vitalité contrebalance la médiocrité politique. Bien sûr, il n’a pas le Pouvoir, mais les mouvements alternatifs travaillent à la mutation du monde de demain.

Pour Jean-Claude Guillebaud, nous ne sommes pas dans une société en déclin, mais en pleine mutation ; une nuance très importante à mes yeux. Les mutations que ce soit dans le domaine de la mondialisation ou globalisation, des finances, de la biogénétique, de l’écologie ou du numérique ne devraient pas nous apeurer si nous mettons en premier les valeurs humaines et sociales et non la rentabilité immédiate. Il nous explique ceci dans le chapitre 6, un autre monde est possible, qui commence par cette très belle phrase de Gandhi : « Un arbre qui tombe fait beaucoup de bruit, une forêt qui germe ne s’entend pas. »
Les transmutations en cours sont porteuses en effet d’autant de menaces que de promesses. Leur devenir dépend par conséquent de notre discernement, puis de notre détermination. Nous sommes coresponsables de ce qu’elles enfanteront demain. Il nous appartient, à nous citoyens, de faire le tri entre menaces et promesses. L’avenir, en somme, a besoin de nous. Quelle confiance vous nous faites, et quelles espérances vous portez !

Lorsque vous nous parlez de l’Europe, vous écrivez tout haut ce que nous disons tout bas. « L’acte unique, en effet, voulu par François Mitterrand, était une imprudence, pour ne pas dire une faute historique. On jetait ainsi les fondements d’une guerre économique entre les peuples d’Europe dont nous ne sommes jamais sortis. Comme introduction à la « paix éternelle » en Europe, cela commençait mal. On se trouvait piégé en outre dans une contradiction ubuesque : comment faire du « plus » en additionnant du « moins » ? Comment instaurer une souveraineté plus forte en juxtaposant des souverainetés nationales rendues plus faibles ? Loin de nous protéger contre une influence venue d’outre-Atlantique la construction européenne en devint le cheval de Troie et fit entrer ce « modèle » chez nos, en contrebande. Le centre de gravité de la Commission de Bruxelles favorisa la chose. Au final, le « projet » européen devenait agressivement néolibéral, mimétiquement américain, vidé de son sens et étranger à la culture historique du continent ». Là aussi, vous indiquez un chemin « Plus question de commence par l’économie ou de miser sur une avant-garde de « bâtisseurs » en reléguant les peuples au second plan ; plus question de parier sur l’effacement programmé des nations ou d’oublier l’approche européenne de l’économie de marché Bref, le chantier est à nouveau devant nous. On appelle ça une refondation. »

J’aime votre désir, votre espoir, votre colère. J’aimerais que nos hommes politiques, qui se déchirent pour un manteau de pouvoir, lisent vos écrits et s’en inspirent. J’aime votre optimisme, pardon, votre espérance. J’aimerais que les enfants du divorce entre le monde politique, syndical et la société civile, la vie associative ne soient pas écartelés, mais constructeurs d’une société plus juste.

Vous avez côtoyé, dans votre carrière de journaliste, le pire ; assisté à la démolition par les bombardements suivie d’une reconstruction immédiate au Liban. Vous êtes très lucides sur notre société et votre espérance n’est pas naïve. Tout comme Monsieur Hessel, Lucie Aubrac et tant d’autres résistants, souvenons-nous : Un autre monde respire déjà et Souviens-toi du futur (titres de deux chapitres). Alors que j’essayais d’écrire cette chronique, Jean-Claude Guillebaud était l’invité du Grand Entretien de François Busnel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Claude Guillebaud   Sam 15 Mar 2014 - 10:19

avec les photos de Raymond Depardon


La porte des Larmes
Citation :
Présentation de l’éditeur
Leur amour partagé pour l'Ethiopie a plusieurs fois conduit Jean-Claude Guillebaud et Raymond Depardon en Abyssinie. C'est avec émotion qu'ils redécouvrent un pays dont La beauté demeure intacte, malgré des années de guerre et de bouleversements politiques. L'écrivain confie ses souvenirs, le photographe saisit une civilisation et un paysage d'une beauté stupéfiante.

Récit de voyage informatif et instructif. Mais avant tout un texte très personnel puisque Jean-Claude Guillebaud connaît ce pays si bien et en sait faire un numéro d’équilibre entre mémoires nostalgiques et réalité dure.

Accompagné par Raymond Depardon, ce livre est composé d’un texte qui se lit avec beaucoup d’intérêt et des photos en noir et blanc qui apportent un plus à la lecutre.

Ayant grandi avec les images de la famine qui était médiatisée dans les années 80, j’ai enfin une toute autre approche envers ce pays et j’ai énormément apprécié cette lecture.


donnons la parole à Olivier Barrot  


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 44

MessageSujet: Re: Jean-Claude Guillebaud   Lun 17 Mar 2014 - 20:32

Merci pour cette présentation Kenavo. Je note, je note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Claude Guillebaud   Lun 17 Mar 2014 - 20:45

Tiens, j'ai justement entendu tout récemment une critique de son dernier livre Je n'ai plus peur et cela m'avait bien intéressée, un auteur à lire en effet!
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Claude Guillebaud   Lun 17 Mar 2014 - 21:27

certainement un auteur intéressant et à retenir Very Happy

j'ai une autre collaboration de ces deux depuis plus longtemps sur mes étagères:


La colline des Anges : Retour au Vietnam (1972-1992)

j'ai regardé les images, feuilleté un peu le texte, mais cette lecture sur l'Abyssinie me donne envie de lire enfin aussi cet autre livre d'eux

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Jean-Claude Guillebaud   Lun 17 Mar 2014 - 22:02

Oui, j'ai jamais encore affronté un livre entier (même si j'en ai quelques uns), mais les bouts de texte, des entretiens ici et là montre un homme de réflexion fort intéressant! Justement aujourd'hui il y avait un bel entretien avec lui dans "La Croix" sur les mutations de notre époque et l'accèlération de celles-ci:

http://www.la-croix.com/Culture/Actualite/Jean-Claude-Guillebaud-Comprendre-l-enormite-de-ce-qui-nous-arrive-2014-03-17-1121687

A lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisybraille
Envolée postale


Messages : 185
Inscription le : 08/03/2014
Age : 61
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Bonsoir à tous,   Lun 14 Avr 2014 - 21:41

J'ai été intéressée par la lecture de ce fil : ma bibliothèque organise une après-midi lecture autour du livre sur l'espérance.
Je vois que Monsieur Guillebaud est un optimiste réfléchi, qui sait tirer de la réalité du monde, si triste qu'elle soit, quelque chose de positif.
Il est un homme de paix, un sage prophète.
Je me réjouis de cet après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Jean-Claude Guillebaud   Lun 14 Avr 2014 - 21:58

Pas mal comme thème, l'espérance. Passe une bonne journée!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisybraille
Envolée postale


Messages : 185
Inscription le : 08/03/2014
Age : 61
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Merci Pia !   Mar 15 Avr 2014 - 21:14

Cela fait, en effet, du bien d'entendre parler d'espérance dans un monde où les media prennent un malin plaisir de créer la tension.
Merci, et bonne journée à toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
violette
Envolée postale
avatar

Messages : 157
Inscription le : 23/03/2010
Age : 82
Localisation : Tournai,Belgique

MessageSujet: Jean Claude Guillebaud   Mer 16 Avr 2014 - 18:57

Je n'ai pas lu ses derniers livres mais tous ceux parus avant 2000 ! Ce fut avec un intérêt soutenu que j'ai dévoré ces livres ...Je souhaite être mise au courant de  derniers  parus . Je suis certaine que cet auteur ne me décevra pas et m'apportera encore des heures de belles lectures ! content


Dernière édition par violette le Mer 16 Avr 2014 - 19:00, édité 1 fois (Raison : Faute d'attention.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisybraille
Envolée postale


Messages : 185
Inscription le : 08/03/2014
Age : 61
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Bonsoir chère Violette !   Mer 16 Avr 2014 - 20:19

Une compatriote !
Quelle joie ! De plus, Tournai est une ville particulièrement sympathique !
Je ne sais pas quand a lieu notre après-midi lecture au sujet de Jean-Claude Guillebaud, je m'informe dès demain la bibliothèque, et je t'envoie les renseignements.
Si cela te dit de te joindre à nous, tu prends le train Tournai-Bruxelles-Nord... La suite, on t'expliquera. Mais chère Violette, combien cela me ferait plaisir de te contacter !
Gros bisous,
Linda/Daisy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisybraille
Envolée postale


Messages : 185
Inscription le : 08/03/2014
Age : 61
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Un livre... Une chanson   Jeu 1 Mai 2014 - 14:39

L'espérance folle

C'est l'espérance folle
Qui nous console
De tomber du nid
Et qui demain prépare
Pour nos guitares
D'autres harmonies
S'élève l'espérance
Dans le silence
Soudain de la nuit
Et les matins qui chantent
Déjà enchantent
Les soirs d'aujourd'hui

xx Viens, c'est la fête en semaine, viens
Ce sourire est déjà le lien
Avec les beaux jours qui viennent,
Reviennent

2. C'est l'espérance folle
Qui carambole
Les tombes du temps
Je vois dans chaque pierre
Cette lumière
De nos cœurs battants
La mort, c'est une blague
La même vague
Nous berce toujours
Et les matins qui passent
Portent la trace
D'étranges amours xx

3. C'est l'espérance folle
Qui danse et vole
Au-dessus des toits
Des maisons et des places
La mer est basse
Je vole avec toi
J'ai tout gagné d'avance
Je recommence
Je grimpe pieds nus
Au sommet des montagnes
Mâts de cocagne
Des cieux inconnus xx

En lisant le livre de Guillebaud, je n'ai de cesse de penser à ces belles paroles de Guy Béart qui lui correspondent si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Claude Guillebaud   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Claude Guillebaud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire, Jean-Claude
» RDC : état de santé inquiétant de l’opposant Jean-Claude Muyambo
» Présentation Jean-Claude CALISESI
» Décès du CPV (e.r.) LIÉNART Jean-Claude
» Jean Claude MVUEMBA apanzi ba Vérités: Marche du 13 SEPT, Constitution, Élection+Mort du Gén BAHUMA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: