Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les romans historiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Lun 11 Oct 2010 - 11:57

coline a écrit:
Marko a écrit:
Reste que je préfère apprendre l'histoire à travers des romans bien documentés ou des ouvrages d'histoire concis. J'ai une mémoire sélective qui m'empêche de retenir les faits historiques mais pas leur représentation romanesque! Va comprendre.

Je serais bien un peu comme ça moi aussi...
Comme beaucoup je pense.
Le roman, les personnages fictifs et leurs aventures aident beaucoup à retenir le contexte historique sous-jacent.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Lun 11 Oct 2010 - 17:30

Marko a écrit:


Non seulement ils sont rebutants mais ils sont souvent mal écrits ou de manière austère (les historiens ne sont pas tous des écrivains). De plus, même si le sujet me captive je suis incapable de retenir les détails, les noms, les dates sur la distance. Je me contente d'ouvrages de vulgarisation plus généraux, ça me suffit largement. Et le roman a l'avantage de faire découvrir un pan de cette réalité historique par le biais de l'imaginaire et surtout du style.....

..... "Les mémoires d'Hadrien" de Yourcenar... je n'ai pas besoin de connaître toute l'histoire d'Hadrien par les détails. J'aime que Yourcenar me le fasse découvrir dans sa prose sublime et en devenant son alter ego. Cette fusion me semble tellement plus enrichissante que le récit des faits en eux-mêmes.

Idem pour les films. Ils m'aident beaucoup mieux à me représenter et à fixer un pan d'histoire par la force de l'image. Quitte à me documenter un peu après pour rétablir les inexactitudes et approfondir tel ou tel point qui m'a intéressé.


Personnellement les livres dont l'objectif est de raconter une époque, d'évoquer des personnages historiques, sans rien d'autres, me semblent souvent mal écrits, par des écrivains qui ne sont pas vraiment de grands écrivains. Je trouve la prose de certains grands historiens infiniment plus captivante, les premiers noms qui me viennent en tête, sont Jean Bottéro, Pierre Grimal, Georges Duby....Et tant d'autres.

Ensuite il y a les très grands de la littérature qui ont écrit dans le genre roman historique, comme Yourcenar. Mais là je dirais que ce n'est pas le cadre historique qui est le plus important, mais l'univers, l'écriture de l'auteur, pour lequel le cadre utilisé n'est finalement qu'un cadre. Et je ne suis pas sûre que ce qu'elle nous apprend d'Hadrien, soit vraiment historiquement incontestable. Et qu'importe. L'essentiel est ailleurs. Là je suis partante.

Mais encore une fois, je comprends que l'on aime découvrir une époque, des personnages illustres, plus par le biais de romans ou du cinéma que de livres écrits pas les historiens, même si ce n'est pas le cas pour moi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Envolée postale


Messages : 183
Inscription le : 29/08/2010
Localisation : Ile-de-France

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Mar 12 Oct 2010 - 19:01

Quelqu'un parlait précédemment du succès des romans historiques. Personnellement, je ne me suis jamais posée la question du succès mais je me suis rendue d'une chose, c'est la publication dans des collections de littérature de textes qui ne sont pas de la fiction mais des témoignages sur des évènements historiques, notamment la Shoah.

Deux exemples :
"L'enfant de la chance" de Thomas Buergenthal (Mercure de France - Bibliothèque étrangère)
"Joue, joue sans t'arrêter" de Greg Dawson (Autrement - Littératures).

Je me suis dit que cela permettait aux éditeurs de mieux vendre les livres. Mais je trouve cela dommage de mélanger fiction et réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hank
Main aguerrie
avatar

Messages : 340
Inscription le : 28/08/2007
Age : 40
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Mar 12 Oct 2010 - 19:45

Harelde a écrit:
Mais Zola n'écrivait pas de roman historique. Il décrivait une société qui lui était contemporaine.
Avec le temps, ses romans ont acquis cette valeur historique qu'ils n'avaient pas à l'époque.

J'attendais un peu qu'on y vienne. Voilà ce qui me semble intéressant et même un des rôles majeurs de la littérature qui parle de son temps : avec le recul, elle devient matière à découvrir le passé, mais en se basant sur une expérience et non sur des suppositions. L'ennui aujourd'hui, avec la littérature contemporaine, c'est qu'elle ne parle plus vraiment de son temps, ou alors elle en parle mal, en s'encombrant de beaucoup d'insincérité.

Enfin je vais m'arrêter là, d'autant qu'il m'est arrivé de lire quelques romans historiques sans m'arracher les cheveux. L'or de Cendrars par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lepasgrandchose.fr/
rivela
Zen littéraire
avatar

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Mar 12 Oct 2010 - 20:04

Il y a ce fil que j'ai ouvert sur Anne Cunéo ici j'ai lu ses 2 livres à caractères historiques ma foi fort bien écrit, par exemple dans le maitre de Garamond elle nous relate les débuts de l'imprimerie dans les années 1510 1530 c'est fort instructif puisque tout est basé sur des circonstances réelle avec des personnages qui ont existés comme par exemple Garamond du nom de l'inventeur du caractère d'imprimerie garamond.
Et ce qui est intéressant avec tout ça c'est la part de fiction habilement inclu dans l'histoire, on y croise Rabelais , Jean Calvin etc..
Pour ceux qui s'intéresse à cette période de l'histoire de France et même plus puisque cela concerne aussi une partie de l'europe je vous le conseille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Mer 13 Oct 2010 - 9:43

Hank a écrit:
Harelde a écrit:
Mais Zola n'écrivait pas de roman historique. Il décrivait une société qui lui était contemporaine.
Avec le temps, ses romans ont acquis cette valeur historique qu'ils n'avaient pas à l'époque.

J'attendais un peu qu'on y vienne. Voilà ce qui me semble intéressant et même un des rôles majeurs de la littérature qui parle de son temps : avec le recul, elle devient matière à découvrir le passé, mais en se basant sur une expérience et non sur des suppositions. L'ennui aujourd'hui, avec la littérature contemporaine, c'est qu'elle ne parle plus vraiment de son temps, ou alors elle en parle mal, en s'encombrant de beaucoup d'insincérité.

Enfin je vais m'arrêter là, d'autant qu'il m'est arrivé de lire quelques romans historiques sans m'arracher les cheveux. L'or de Cendrars par exemple.
Très bon L'Or de Cendrars (enfin un titre que je connais et que j'ai lu joie ).
Si, je pense qu'il y a pas mal de bouquins actuels qui parlent d'expérience de nos sociétés d'aujourd'hui.
Katiba de Rufin que je suis en train de lire, fait le point sur l'islamisme en Afrique du Nord et de l'Ouest et ses prolongations dans le monde et notamment en Europe. Brink dans Une Saison blanche et sèche, nous parle clairement de l'Afrique du Sud dans les années 80. Les livres simples d'Anna Gavalda témoignent eux aussi du fonctionnement de notre société, entre le mal-être de certains de ses membres, les préoccupations parfois mesquines de certains autres... Ce sont des tranches de vie très communes, tout à fait basiques qui pourront, dans le futur, constituer des bases de références aux historiens. Car les grands évènements seront connus, bien maitrisés. Mais le quotidien de monsieur tout le monde est souvent plus difficile à appréhender.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les romans historiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les romans historiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Actes des congrès des sociétés historiques et archéologiques
» Dictionnaire des faits historiques - Mise à jour
» Pogne de Romans
» le carnaval de romans sur isere
» mise à jour dictionnaire faits historiques en Bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: