Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les romans historiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Harelde
Zen littéraire


Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 13:29

Hank a écrit:
Harelde a écrit:
Prends l'exemple de Gilbert Sinnoué qui a écrit un formidable roman sur Avicenne, cet érudit persan du XIe. Bien sûr, une partie du livre est romancée. Il ne reste pas moins que toutes les étapes de la vie de cet homme, tous les faits historiques sont réels.
Ca vaut une biographie, non ?

Je ne sais pas. Pourquoi le traiter en romancier et non en historien ?
Je ne pense pas que les deux soient incompatibles.
Je dirai au contraire. Sauf si tu fais un roman commercial et que tu te fiches de ce que tu racontes, tu vas être obligé, pour écrire un roman historique, de maitriser l'histoire de la période. Histoire d'écrire un truc qui se tienne.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 13:55

Hank a écrit:
Dans le même genre, les romans où l'écrivain cherche à se mettre dans la peau d'un personnage radicalement différent de ce qu'il est, par exemple un homme qui se met dans la peau d'un personnage féminin ou inversement, un jeune dans la peau d'un vieux, un Blanc dans la peau d'un Noir, etc... tout ça me semble complètement creux.
marrant qu'on peut avoir la même passion - lire.. mais avec des goûts tout à fait différents..
en tout cas, je ne risque pas de te croiser sur ce fil, genre littéraire dont je raffole Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hank
Main aguerrie


Messages : 340
Inscription le : 28/08/2007
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 14:25

kenavo a écrit:
marrant qu'on peut avoir la même passion - lire.. mais avec des goûts tout à fait différents..
en tout cas, je ne risque pas de te croiser sur ce fil, genre littéraire dont je raffole Very Happy

peu de risques, effectivement sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lepasgrandchose.fr/
Harelde
Zen littéraire


Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 15:01

Par contre les deux petits verseaux que nous sommes sont encore une fois dans le même coin.
Je vais finir par accorder un certain crédit à l'astrologie.
laugh

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 15:54

Harelde a écrit:
Par contre les deux petits verseaux que nous sommes sont encore une fois dans le même coin.
Je vais finir par accorder un certain crédit à l'astrologie.
laugh
:apeur: ah non.. disons.. il y a plus d'un lecteur qui aime ce genre.. et n'en cherchons pas dans les étoiles pour trouver une explication rire

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 16:11

la langue française aime les oxymores, il me semble que l'appellation "roman historique" en fait partie...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire


Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 16:24

shanidar a écrit:
la langue française aime les oxymores, il me semble que l'appellation "roman historique" en fait partie...
Non, je ne crois pas.
nonnon

D'après le dico :
Citation :
Œuvre littéraire en prose d'une certaine longueur, mêlant le réel et l'imaginaire, et qui, dans sa forme la plus traditionnelle, cherche à susciter l'intérêt, le plaisir du lecteur en racontant le destin d'un héros principal, une intrigue entre plusieurs personnages, présentés dans leur psychologie, leurs passions, leurs aventures, leur milieu social, sur un arrière-fond moral, métaphysique; genre littéraire regroupant toutes les variétés de ces œuvres, particulièrement florissant au xixe siècle.
D'après cette définition, rien ne s'oppose à ce que le roman ait pour sujet une période, un personnage historique.
jemetate

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 16:43

si tu aimes les dictionnaires allons-y pour les définitions (ça va pas être drôle) :

pour l'oxymore, nous sommes d'accord, il s'agit d'une figure de style mettant côte à côte deux termes qui s'opposent (soleil noir, ou mentir-vrai, par exemple)

donc nous avons : roman : oeuvre d'imagination
et historique : qui a rapport à l'histoire , opposé à légendaire, fabuleux, imaginaire.

les définitions sont du petit robert, je voulais donc dire que les deux termes s'opposent et non pas qu'ils s'annulent, et que souvent d'une opposition nait une forme hybride qui en ce qui concerne le 'roman historique' est tout à fait lisible.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire


Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 16:48

Pourtant, la définition du roman mêle le réel et l'imaginaire.
Typiquement l'histoire d'un héros fictif évoluant dans un environnement historique réel.
Non ?
intense reflexion

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 17:03

c'est justement là où notre raisonnement achoppe, car on peut renverser la vapeur, si un roman historique est par définition ( Wink ) une aberration, un mélange improbable, la rencontre sur une table de dissection d'un parapluie et d'une machine à coudre, alors le roman historique est de la littérature. La partie historique du roman est forcément une reconstitution, au même titre qu'un essai (qui se veut sans doute plus 'sérieux' mais qui au fond ne peut pas échapper à la subjectivité de celui qui le rédige), et au même titre que la partie fictionnelle. Lire un Bordonove c'est presque lire un roman et lire Sinoué c'est presque lire un livre d'histoire... tout le plaisir est dans le presque...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire


Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 17:08

Le roman historique est une reconstitution.
L'Histoire est une reconstitution. Avec une part de faits et une de subjectivité provenant des historiens eux-même.
Nous sommes à la frontière de deux genres.
Le fait que les deux s'entremèlent ne me gène pas et me permet de parfaire ma culture générale tout en me divertissant.
cheers


_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
animal
Tête de Peluche


Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 20:43

peut être pas uniquement de la reconstitution (c'est réducteur) ?

me semble pas lire beaucoup de romans historiques. n'empêche l'année dernière Conquistadors de Eric Vuillard (fil à la mémoire plus fraiche que la mienne) avait une certaine ambition. avec des faits historiques et un choix littéraire marqué qui en plus rapprochait intimement une réflexion historique (une sorte de fin d'expansion du monde) et humaine à l'échelle de l'individu. certainement possible par l'essai mais ? la littérature c'est aussi la forme qui exprime non ?


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 21:07

Dans Barrabas, je crois que Lagerkvist atteint à plus de vérité en ne faisant pas reconstitution. Il a voulu éviter le travers "il ne manque pas un bouton de manchette" (si je puis dire, bien sûr).
Le problème de la reconstitution, c'est que ça fait généralement... reconstitution. On regarde le décor, on loue le décorateur, l'accessoiriste, le machiniste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 21:32

je voulais dire qu'à partir du moment où un auteur écrit il fait une reconstitution, une adaptation, quel que soit le genre abordé il s'agit d'une manipulation, d'une mise en mots, pas forcément (ou seulement) d'une reconstitution historique.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrançoisG
Envolée postale


Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

MessageSujet: Re: Les romans historiques   Jeu 7 Oct 2010 - 21:50

J'ai beaucoup de mal à croire que l'auteur d'un roman historique ait pu connaître avec précision les actes ou les pensées de tel ou tel personnage à telle date précise.

En bref, pour moi les romans historiques sont une vaste fumisterie.

Désolé d'être aussi radical, mais parfois il faut bien réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les romans historiques   Aujourd'hui à 19:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Les romans historiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Actes des congrès des sociétés historiques et archéologiques
» Dictionnaire des faits historiques - Mise à jour
» Pogne de Romans
» le carnaval de romans sur isere
» mise à jour dictionnaire faits historiques en Bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: