Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion
anipassion.com
Partagez
 

 Jacques Chessex [Suisse]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeMar 13 Oct 2009 - 12:09

Il y a ce joli livre que Chessex à écrit sur sa relation avec sa mère.
Encore un livre d'un écrivain qui parle de sa mère me direz vous. Oui je vous répondrais il n y a rien de nouveau par apport aux autres écrivains qui ont exploré les douleurs d'une vie manquée entre une mère et son fils.
Mais Chessex utilise une langue si belle, pleine de sensibilité et de tendresse, sans omettre des vérités qui font mal, qui font que ce livre à quand même quelques qualité.
Citation :
« La douleur de n’avoir pas dit que je l’aimais à celle que j’aimais, et qui souffrait de mon silence, et de la scandaleuse comédie de mépris et de provocation que je lui ai imposée toute notre vie. Je ne connaîtrai pas le pardon. Ou me le donnera-t-elle, là où elle est, à me voir vieillir dans cette douleur de l’avoir perdue sans aucune rémission ? »
Un entretien de 4 minutes dans lequel Chessex parle de sa mère.
Pardon Mère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeJeu 26 Nov 2009 - 11:41

La confession du Pasteur Burg. Chessex 1967
Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Confession-Burg
C'est l'histoire d'un homme dont la jeunesse fut discrète, austère et studieuse. Les écritures Saintes en livre de chevet ainsi que les paroles de Calvin forgent son caractère. Il devient un jeune pasteur très rigoriste dont le caractère austère et extrèmiste tranche avec la Culture de la paroisse à laquelle il a été affectée. De sermon en sermon, le fossé se creuse entre lui et ses paroissiens. Il ne veut pas plaire, il veut simplement rappeler les paroles divines, les appliquer et les faire appliquer

Citation :
J’étais donc protestant, profondément, et violemment. En même temps, les désordres du monde me furent révélés, et je m’étonnai qu’aucune voix ne fut assez puissante pour les réduire.
On jugea mes sermons trop sévères. Ils déplurent. Sans doute avaient-ils gardé, de mes travaux de faculté, l’allure guindée et le ton cassant qui sont souvent le fait des théologiens protestants. Dressé à attaquer de front par la lecture de Calvin, j’avais choisi comme thème l’avarice, et je fouillai la cupidité de ces paysans avec la dernière vigueur. J’en fis la cause d’inquiétudes infâmes et de fièvres inavouables. Entraîné au-delà de ma pensée par les effets de la rhétorique, je ne craignis pas d’associer le Ciel à mon courroux et je brandis la menace sur le bourg, sans me rendre compte du malaise que je provoquais ni de la sourde réprobation qui accueillit ces premiers prêches.

Je gênai : on me détesta

Mais son désir de purification des âmes et de vengeance céleste va faire long feu et se retourner contre lui.

Citation :
Les conseillers me dévisagèrent un instant sans rien dire, comme pour laisser se refaire un silence où leur message pourrait résonner avec précision.
Puis l’un d’eux prit la parole. La paroisse venait de déposer une plainte contre moi auprès du Conseil. Mes sermons étaient injurieux, j’avais gravement blessé l’amour-propre de la communauté.
On avait écouté mes sermons. On les avait jugés excessifs : cette condamnation me privait de tout soutien officiel. On m’avertissait que j’avais à rentrer dans le rang et à plier le dos, avant que mes écarts ne contraignent le Conseil à me convoquer ou à exiger sur mes « agissements » une enquête administrative.

Rentré chez moi, très irrité par les fadaises que j’avais endurées, je ne manquais jamais de reprendre l’Institution et de me nettoyer, dans sa vigueur, de la soirée que je venais de supporter. Je ne priais pas. Pourquoi prier ? Chacun de mes actes est une prière, me disais-je, un appel à Dieu.
J’aime l’ordre avec une espèce de fureur. Et je veux l’ordre. J’ai toujours eu le sentiment que Dieu m’avait choisi comme instrument à cause de mon goût extrême pour la rigueur et parfois même j’ai pu croire, si violemment je me sentais embrasé par mon désir de l’ordre et de la règle, qu’il n’avait mis en moi cette inclination puissante que pour mieux s’assurer de ma personne et de ma volonté.

L'intransigeance comme ligne de conduite va se heurter à ses propres interrogations et à l'apparition d'une jeune femme dont il va tomber amoureux.

Citation :
Cet aveu surprendra mon lecteur : lui qui croyait à ma sévérité, à mon dévouement absolu à la loi ! Comment, vous aviez des yeux, un cœur, vous souffriez de ces absences ! Je puis affirmer qu’au moins ni mon visage, ni mes gestes ne trahissaient la tristesse que je ressentais alors, ni le trouble où me plongeaient ces rencontres avec Geneviève. Pour moi, il ne se passait pas d’heure sans que je sentisse croître mon amour pour la jeune fille
Alors il se fit en moi une transformation singulière. Ce fut une joie forte et certaine. J’avouai tout à Geneviève, ma solitude, mes alarmes, mes projets, la loi que je m’étais cru imposée.
Les jours de paix profonde que je venais de goûter m’avaient guéri de ma colère.

Jamais je n’avais préparé mes sermons avec tant d’enthousiasme, jamais je n’avais lu la Bible avec cette joie d’y trouver des paroles heureuses et réconfortantes. Auparavant j’y découvrais les hontes et les punitions, les paroles menaçantes d’un Dieu jaloux, les guerres, les destructions. J’y trouvais maintenant l’accord, la passion des corps et des âmes, la bonté du blé, la chaleur du pain, l’eau fraîche aux lèvres assoiffées. La beauté rude de ses poèmes et de ses psaumes pour la première fois me frappait

Le duel va être douloureux, les conséquences dramatiques. Geneviève, enceinte, mourra accidentellement, c’est à la voix de Dieu que Burg croit répondre en se jetant au suicide.

Citation :
Maintenant je me tourne vers toi. Dieu vainqueur. Je sais que tu me connais entièrement : tu es le maître de mes pensées. Pourtant je veux écrire ces mots encore, puisque tu ne m’as pas permis de te servir. Car j’ai voulu te servir, Seigneur Dieu, j’étais tien, gagné corps et âme, mais tu m’as déchiré et rejeté. J’ai appris à t’aimer en nommant le monde, puis j’ai dit la louange de ta paix. On est en paix sous ton regard. J’ai appris ta justice et tes raisons. Oui, tu es juste. Mais ta justice me détruit, et je ne comprends pas le châtiment. Salut, Dieu, capitaine de la vie et de la mort. Je vais me présenter devant toi. Ainsi l’as-tu ordonné, j’ai saisi l’ordre, je n’hésite pas. Je viens ! Je viens ! Je veux payer.

L’écriture est belle et agréable quoique d’une facture très classique.
En une centaine de pages, Chessex parvient à captiver le lecteur par la fluidité parfaite de cette confession qui n’est pas sans faire songer au Nœud de vipères de Mauriac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeMer 13 Jan 2010 - 11:53

Le dernier crâne de M. de Sade
Livre en 2 parties
La première décrit la dernière année de vie de Sade dans un asile
Nous y voyons un vieux fou totalement pervers sexuelle, il y a de belles scènes complètement dégueulasses de rapports scatologiques, de soumissions, de cris, de violences sexuelles et j'en passe et des meilleurs
L'on y voit un vieux malade qui vit dans l'exagération de sa personnalité
ça se lit entre dégout et amusement
La deuxième partie suit les péripéties du crâne de Sade qui passe de mains en mains des années 1800 jusqu'à aujourd'hui
Entre malédiction, pouvoir maléfique, entre les doutes sur l'authenticité du crâne ou alors un double fait à partir du moulage de l'original
170 pages qui se lisent très vite, écriture nerveuse, allant direct à l'action sans descriptions psychologiques
Première partie qui ne manque pas d'intérêt, deuxième partie de moindre qualité
C'est un roman que je qualifie de bon à moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeMer 13 Jan 2010 - 11:58

rivela a écrit:
Le dernier crâne de M. de Sade
Livre en 2 parties il y a de belles scènes complètement dégueulasses de rapports scatologiques, de soumissions, de cris, de violences sexuelles et j'en passe et des meilleurs

C'est amusant de dire de scènes "dégueulasses" qu'elles peuvent être "belles"! Tu veux dire que c'est bien écrit ?

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeMer 13 Jan 2010 - 14:59

Marko a écrit:
rivela a écrit:
Le dernier crâne de M. de Sade
Livre en 2 parties il y a de belles scènes complètement dégueulasses de rapports scatologiques, de soumissions, de cris, de violences sexuelles et j'en passe et des meilleurs

C'est amusant de dire de scènes "dégueulasses" qu'elles peuvent être "belles"! Tu veux dire que c'est bien écrit ?
En effet ce sont des scènes qui dégoutent, mais ça n'arrête pas ta lecture parce c'est bien écrit.
On peut reprocher la faiblesse de l'histoire et de faire court.
Mais par contre quelle prose et j'insiste sur le mot prose et sa définition .
J'ai même lu une critique dire que ce livre est d'une prose démentielle - même si le livre est loin d'être excellent -.
Enfin pour moi une belle prose suffit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Le dernier crâne de M. de Sade   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeMer 20 Jan 2010 - 0:10

Malade, mais psychologiquement intéressant. Quelles sont les frontières de la sexualité ? Où mènent violence et cruauté ? Je viens de terminer « Le dernier crâne de M. de Sade » de Jacques Chessex.

Rivela, en a très bien parlé plus haut en distinguant les deux parties du livre.

La première partie du roman est glauque, insupportable dans la description de certains faits, extrêmement dérangeant, néanmoins le style de Chessex reste sec et permet de prendre du recul par rapport aux actes sans les rendre acceptable mais supportable. Quelle est la part d’horreur que l’humain et le combat pour la liberté puissent à l’occasion contenir ?

Pourtant ma curiosité de lectrice écœurée a été captée par ce début du livre car une fois commencé je n’ai eu qu’une seule envie, c’est d’arriver à la fin des 170 pages. Curiosité morbide ?

Pour écrire la deuxième partie du livre, Chessex est allé puiser dans la rubrique faits-divers toutes les informations en rapport avec le crâne de M. de Sade. Riche moisson et combat continu pour les écrits du Marquis que l’auteur détaille encore dans un style clinique, froid, aride avec une économie d’effets et de mots.

Comme pour quelques autres livres de Jacques Chessex on pourrait lui reprocher de ne pas avoir écrit un roman – malgré l’indication en page de garde – mais de fait, plutôt une chronique. Enfin, je passe sur le singulier point final que les dernières pages du roman apportent à une œuvre d’écrivain. Prémonitions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeMer 20 Jan 2010 - 0:22

Je n' ai lu que deux livres de Chesssex.
Impressiions contradictoires... C' est un écrivain, avec son style son univers.
L' autre impression est désagréable. le dernier livre que j' ai lu, est un récit autobiographique tournant autour de sa famille, de son père et surtout de sa mère. C' est obsédant, obsessionnel et morbide.
Plus qu' un malaise, de la répulsion, plus forts que l' attente ou le style...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeMer 20 Jan 2010 - 10:50

Le sex et la mort c'était une obsession pour lui, aussi le suicide de son père qui l'a marqué.
A noté qu'il a fait des écrits plus léger comme des contes pour enfant ou le livre qui est en rapport à sa mère, et il reste aussi sa poésie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Envolée postale


Messages : 183
Inscription le : 29/08/2010
Localisation : Ile-de-France

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeSam 18 Sep 2010 - 19:02

"Un Juif pour l'exemple" vient de paraître en poche (Le Livre de poche - 4.50 €).

J'ai trouvé le texte assez froid. L'auteur livre une analyse des faits, une description de ce crime horrible. Pas d'extrapolation, juste ce qu'il faut : cela donne un roman très court (83 p.). En cherchant un peu sur le net, j'ai découvert que ce roman est en fait à l'origine une nouvelle parue dans une revue en 1967.

Ce roman se lit vite mais je le garderai à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeSam 18 Sep 2010 - 19:24

Anna a écrit:
"Un Juif pour l'exemple" vient de paraître en poche (Le Livre de poche - 4.50 €).

J'ai trouvé le texte assez froid. L'auteur livre une analyse des faits, une description de ce crime horrible. Pas d'extrapolation, juste ce qu'il faut : cela donne un roman très court (83 p.). En cherchant un peu sur le net, j'ai découvert que ce roman est en fait à l'origine une nouvelle parue dans une revue en 1967.

Ce roman se lit vite mais je le garderai à l'esprit.
C'est surtout inspiré d'un fait divers qui c'est passé en 1942 , quand il décrit le moment du meurtre c'est exactement comme ça que ça c'est déroulé, du reste toute l'histoire du livre c'est du vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Envolée postale


Messages : 183
Inscription le : 29/08/2010
Localisation : Ile-de-France

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeDim 19 Sep 2010 - 11:42

rivela a écrit:
Anna a écrit:
"Un Juif pour l'exemple" vient de paraître en poche (Le Livre de poche - 4.50 €).

J'ai trouvé le texte assez froid. L'auteur livre une analyse des faits, une description de ce crime horrible. Pas d'extrapolation, juste ce qu'il faut : cela donne un roman très court (83 p.). En cherchant un peu sur le net, j'ai découvert que ce roman est en fait à l'origine une nouvelle parue dans une revue en 1967.

Ce roman se lit vite mais je le garderai à l'esprit.
C'est surtout inspiré d'un fait divers qui c'est passé en 1942 , quand il décrit le moment du meurtre c'est exactement comme ça que ça c'est déroulé, du reste toute l'histoire du livre c'est du vrai.

Je sais que c'est inspiré d'un fait réel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeLun 6 Déc 2010 - 14:22

La confession du pasteur Burg

Un récit impressionnant par sa rigueur, dans une langue âpre et tendue qui colle parfaitement au caractère de ce pasteur Burg. Un homme très austère, nourri de culture calviniste, et profondément marqué par son enfance studieuse et solitaire. Lorsqu'il débarque dans cette bourgade peuplée de "paysans cupides, des bourgeois enrichis et des notables licencieux" on comprend le schisme. Burg ne supporte pas les travers de ses habitants qui font fi de la morale pour en accomoder leurs désirs. Pour lui la fénéantise, la vanité ou la licence mènent l'homme à sa perte et sa mission lui impose de purifier ces pêcheurs.

Le pasteur Burg représente une personnalité extrême, son raisonnement est jusque- boutiste car il n'a pas été confronté à la vie réelle, et son esprit carré ne connait pas les nuances. Pour lui l’ordre est beau en soi :"Un Etat fermement dirigé ressemble à un poème exact". La ferveur est portée à son maximum.
p 32
Citation :
J’aime l’ordre avec une espèce de fureur. Et je veux l’ordre. J’ai toujours eu le sentiment que Dieu m’avait choisi comme instrument à cause de mon goût extrême pour la rigueur et parfois même j’ai pu croire, si violemment je me sentais embrasé par mon désir de l’ordre et de la règle, qu’il n’avait mis en moi cette inclination puissante que pour mieux s’assurer de ma personne et de ma volonté.
Tout bascule lorsqu'il tombe amoureux, il ne perçoit alors plus les textes de la même façon et découvre un autre sens, c'est pour lui une véritable "conversion"
p 62
Citation :
.Auparavant, j’y découvrais les hontes et les punitions, les paroles menaçantes d’un Dieu jaloux, les guerres, les destructions. J’y trouvais maintenant l’accord, la passion des corps et des âmes, la bonté du blé, la chaleur du pain, l’eau fraîche aux lèvres assoiffées. La beauté rude de ses poèmes et de ses psaumes pour la première fois me frappait

La disparition brutale de Geneviève va le plonger dans un abîme de culpabilité et il devient alors logique que cet esprit tourmenté ne puisse retrouver de salut que dans l'expiation de ses fautes.
P 99
Citation :
Le monde s'était refermé. J'allais marcher dans l'ombre noire, perdre le sens, j'allais ramper ou me traîner dans mes décombres. Cela revenait au même. Les monstres, la peur, les cauchemars, en cette seule minute je les accueillis, je les bénis de m'avoir trouvé sans délai et de s'être fixé à mes pas

Merci à Rivela pour cette découverte! Des thèmes forts et une écriture pénétrante qui forcent l'attention du lecteur. Je reste curieuse quant à l'inspiration de cet auteur car toute cette rigueur, aussi bien dans le style que dans le phrasé, ne peut qu'interpeller. Je lirai surement d'autres choses de lui, contente de l'avoir lu en tout cas... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeLun 6 Déc 2010 - 15:21

Dans les livres qu'il a écrit il y a du bon au moins bon, son dernier sur Sade celui-là je le déconseille même si il y a de bon moment mais il est quand même inégal dans la qualité, par contre l'ogre ou le rêve de voltaire j'ai bien aimé , dans les derniers le vampire est bien à lire.
D'autres livres comme l'éternel senti une odeur agréable ou comme avant le matin c'est des lectures qui peuvent choquer, beaucoup de sex, du voyeurisme, ça peut aller jusqu'à la nausée et dégouter le lecteur.
Donc en conclusion c'est un écrivain qui n'est pas du tout simple à lire. A la fois il peut plaire comme nous repousser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeLun 6 Déc 2010 - 19:30

rivela a écrit:
Dans les livres qu'il a écrit il y a du bon au moins bon
Oui, j'ai remonté tout le fil et effectivement j'ai cru comprendre que parfois il pouvait dérouter. Je note en tout cas ceux lisibles et vous dirai ...

J'ai lu aussi ce que tu as reporté de sa crise cardiaque l'an dernier Rivela. Drôle de mort, après avoir été apostrophé par un médecin lors de la présentation de sa pièce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitimeLun 6 Déc 2010 - 19:43

C'est aussi une mort révée pour un écrivain, debout dans une bibliothèque. Tombé comme ça sans voir venir la mort et sans souffrir.
Y en a beaucoup qui signeraient pour la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Chessex [Suisse]   Jacques Chessex [Suisse] - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Chessex [Suisse]
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brioche suisse
» Les moyens et l'organisation du Génie Suisse
» bible du roi Jacques.
» Jacques MAILHOT DSK
» coquille st jacques mariniére de légumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: