Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]   Mer 21 Sep 2016 - 10:17

ArenSor a écrit:
shanidar a écrit:

On voit vite que ce n'est pas si simple et que le projet, le travail du philosophe est bien plus complexe et plus obscur que ce qu'il veut bien en dire. J'ajoute que l'ensemble des actions évoquées par Krishnamurti se heurtent à mon avis à l'autorité, car en voulant démonter les idoles et remplacer le gourou, le guide, le chef, par l'individu lui-même, Krishnamurti ne fait que déplacer l'instance dirigeante. Qui y-a-t 'il au-delà de moi-même qui pourrait détruire ou aller au-delà de ma propre autorité ? On retrouve ici l'interrogation de Bataille (qui à mon avis va bien plus loin dans son expérience intérieure que Krishnamurti) avec l'idée qu'il est impossible de dépasser l'autorité et que l'homme ne peut être amené à penser les limites qu'en basculant dans le non-savoir (Se libérer du connu nous dit Krishnamurti).
Là, déjà, je suis largué  intense reflexion  Mais je crois comprendre ce que tu veux dire. Il faut que je relise Bataille, je suis passé complètement à côté de cet écrivain


Disons que remettre en question les dogmes (famille, nation, religion...) est une manière de mettre en question l'autorité mais qu'il n'est pas possible de mettre en question l'autorité elle-même (il y a toujours quelque chose de supérieur qui limite -ne serait-ce que la mort, par exemple-), donc Krishnamurti déplace l'autorité sur l'individu qui cherche à échapper aux autorités, de ce fait, il ne fait que changer le nom de l'objet sans en dépasser la problématique. Ce à quoi, Bataille répond quand il réfléchit sur l'expérience intérieure, par l'intermédiaire d'une réflexion de Blanchot que l'expérience est l'autorité. Il n'y a rien qui la dépasse, elle fait alors figure d'autorité. Il faudrait développer plus longuement mais ce n'est pas le sujet ici. D'autre part, je conseille la lecture de Losers, les figures perdues de l'autorité d'Avital Ronell, qui est un essai intéressant sur la question (retraçant une partie des questionnements philosophiques à travers les âges).

ArenSor a écrit:
shanidar a écrit:
comme par exemple l'idée de rejeter le passé, l'histoire, la mémoire comme choses mortes, de rejeter la pensée qui s'appuie sur la connaissance (car elle est également morte puisqu'elle fait obligatoirement référence au passé).  
Pas sûr que ce genre de démarche me convienne. Mais merci pour cette analyse sourire

Je pense qu'il est extrêmement compliqué pour un occidental de réfléchir en se dépouillant de toutes ses connaissances, d'abandonner ses références, de ne pas chercher à se raccrocher aux branches de l'arbre rationnel de Descartes... c'est même peut-être impossible...

églantine a écrit:
Une lecture de jeunesse pour moi ce Krishnarmurti.
A une époque où je cherchais dans toutes les directions.
Il doit bien me rester quelque chose de cette quête et de toutes les lectures associées .Mais c'est bien loin.

Oui, j'ai l'impression que c'est une lecture qui peut donner des impulsions mais qui, à mon avis, ne fouille pas assez dans les méandres de nos fondations pour les ébranler suffisamment. Cependant (et pour les raisons citées plus haut liées en particulier à l'énergie) cette lecture n'est pas du tout inintéressante.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
avatar

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

MessageSujet: Re: One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]   Mer 21 Sep 2016 - 19:37

Merci Shanidar pour ces précisions. sourire Elles confortent ce que j'avais perçu de ton précédent post. Il faudra que je jette un œil sur le livre d'Avital Ronell car le sujet m'intéresse.
En ce qui concerne le détachement, j'ai la chance de connaître des instants où je suis totalement présent au monde, sans besoin d'aucune référence - ces moments s'associent pour moi à l'univers des haïkus - ils sont brefs mais laissent une forte empreinte.
Comme je suis très vieux, Krishnamurti, Sri Arobindo étaient des références pour pas mal de gens. Mais à l'époque j'avais d'autres préoccupations. sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]   Sam 24 Sep 2016 - 13:43

Je t'avais conseillé ce livre, Shanidar, justement car il est plutôt court et me paraît une bonne porte d'accès à la pensée de Krishnamurti.
(si tu veux du pavé, je te conseille L'être et le néant de Jean Sol Partre Razz )

J'aurais le plus grand mal à le catégoriser comme philosophe hindou, lui même d'ailleurs s'en détache. Il me semble plutôt atypique et inclassable. Son propos, on adhère ou pas, apporte ou non des nouveaux questionnements. Je pense qu'il faut le laisser infuser, et rester ouvert au changement. De toute façon, il est parfaitement illusoire de dire "je ne veux pas changer", la vie par essence n'est que changement, que l'on soit d'accord ou non.

Je ne veux pas non plus penser que chercher dans toutes les directions serait l'apanage de la jeunesse.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]   Jeu 3 Nov 2016 - 22:23



Paysages réactionnaires - petit essai contre la nostalgie de la nature de Federico Ferrari

Citation :
« Le grand récit du naturalisme nostalgique – à l’œuvre aujourd’hui dans maints projets architecturaux – a « esthétisé » la notion de paysage, en l’intégrant dans une dynamique de consommation typique de toute marchandise. »

Dans le champ du projet, la nature est aujourd’hui sans cesse évoquée. Invoquant l’impératif environnemental et écologique, les architectes promettent de rendre la ville de demain plus accueillante et agréable, grâce à une architecture de plus en plus « végétale ». Des images séduisantes et « verdoyantes », associées à un vocabulaire étranger au champ lexical du projet, cachent l’architecture en tant qu’objet minéral. L’hégémonie et l’abus de la notion de paysage révèlent en réalité des problématiques culturelles profondes. Le retour à l’identité, aux racines, au lieu : un triptyque hégémonique chez les architectes et le grand public, qu’il convient de remettre en question. Politiquement très ambigus dans leurs implications, ces nouveaux mots d’ordres instrumentalisent une version banalisée de la beauté. C’est en ce sens que nous parlons ici de paysages réactionnaires. L’acception esthétisante et nostalgique du paysage transforme l’impératif écologiste en une idéologie dénuée de toute l’urgence politique que la question mériterait. Cet ouvrage, en dressant une histoire synthétique du « dispositif visuel » structurant une certaine idée de Modernité, entend montrer comment cette dérive contemplative du paysage est révélatrice d’une crise de la notion de projet, entendu dans son sens le plus profondément politique. Nous entendons au contraire affirmer une conception du paysage complexe et évolutive, synthétisant plusieurs questions (d’échelle, de temps, d’objectivité/subjectivité), contre toute rhétorique nostalgique de la « belle intégralité perdue ».

Le programme est ambitieux. Malheureusement passé des questions de vocabulaire : paysage, milieu, territoire qui font bouger des notions et des réflexes qui peuvent se révéler stimulants on passe à la partie attendue. Là ou l'auteur va commencer à parler architecture. Et ça devient confus dans un genre universitaire dont l'expression n'aboutit pas. Ca brasse beaucoup d'idées et des références mais il est bien difficile de dégager de quoi que ça cause effectivement ou d'où qu'ça peut bien vouloir en venir.

En lutte contre des clichés, qu'on peut identifier eux, comme l'éco-quartier qui fait peur c'est vrai le petit essai peine à faire émerger sa vision de la ville ou de la métropole ou du quartier. Ville post-industrielle, nouveaux modes d'échange qui complexifie la donne, (re)valorisation par l'historique et marchandisation de la ville, de la soupe on ne garde que des bribes qui ne sont pas forcément de grandes révélations.

La "conclusion de Marco Assennato" est nettement plus intelligible et reprend l'essentiel. Reste la question piège : l'architecture en lutte comment se met-elle en oeuvre ? avec une volonté politique différente ?

Déception donc dans l'ensemble passés le joli titre et la jolie couverture, et l'exotisme italien est un peu gâté par des traductions parfois étranges et des mots qui manquent en plus de l'aspect pas forcément flatteur (polices, mise en page) de publication universitaire. Heureusement que ça stimule quand même certaines interrogations auxquelles il est difficile d'échapper quand on regarde par la fenêtre ou par delà le bout de son nez...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]   Ven 4 Nov 2016 - 10:39

Ah mince, un loupé, donc. J'ai entendu (vaguement) Jean Nouvel expliquer qu'aujourd'hui un architecte a peu de prise sur son projet, l'ensemble des éléments ayant déjà été supervisés par d'autres (endroit, espace, budget, matériaux...) ; en gros il disait qu'il ne restait à l'architecte qu'un peu de liberté pour dessiner les fenêtres des immeubles... Bon. En tout cas, cela complété avec ton commentaire donne une image bien corsetée de la profession.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]   Ven 4 Nov 2016 - 12:52

mouais. et les réflexions comme quoi voir à vitesse de marche et avec le déplacement blablabla... entre oui bien sûr et z'êtes sûr que c'est vraiment nouveau ? scratch

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]   Ven 4 Nov 2016 - 15:43

bien dommage pour toi Animal, je suis sure, au vu de tes photos, que ce sujet devait te convenir , ce n'est pas le cas à l'évidence pour ce livre !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]   Ven 4 Nov 2016 - 18:45

shanidar a écrit:
Ah mince, un loupé, donc. J'ai entendu (vaguement) Jean Nouvel expliquer qu'aujourd'hui un architecte a peu de prise sur son projet, l'ensemble des éléments ayant déjà été supervisés par d'autres (endroit, espace, budget, matériaux...) ; en gros il disait qu'il ne restait à l'architecte qu'un peu de liberté pour dessiner les fenêtres des immeubles... Bon. En tout cas, cela complété avec ton commentaire donne une image bien corsetée de la profession.

Ah ouais et bin au Puy Sainte Reparade au domaine Chateau Lacoste il a construit des bâtiments ultra-modernes dans les vignes avec d'autres architectes, sculpteurs etc au grand dam des paysans du coin, comme quoi il y a ce que l'on dit et ce que l'on fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
One-shot Essais/Documents [INDEX 1ER MESSAGE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 32 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32
 Sujets similaires
-
» -Les Pages Oranges- INDEX
» Essais nucléaires:le Parlement vote l'indemnisation des victimes
» message breton
» Des soldats français ont-ils servi de cobaye lors des essais nucléaires ?
» insérer un de mes documents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: