Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Hayao Miyazaki

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Hayao Miyazaki - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hayao Miyazaki   Hayao Miyazaki - Page 3 EmptyDim 2 Fév 2014 - 18:24

animal a écrit:
J'ai du mal à me convaincre... c'est vrai aussi que je connais mal Miazaki. Avec des avions et un souvenir éloigné je crois que je préfère Porco Rosso.
Quand il a filtré que Miyazaki préparait un film avec des avions, pendant un moment il y a eu la rumeur qu'il s'agissait de Porco Rosso 2... "The final flight", quelque chose comme ça...
Un film original, c'est mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Hayao Miyazaki - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hayao Miyazaki   Hayao Miyazaki - Page 3 EmptyLun 3 Fév 2014 - 8:36

Mon voisin Totoro


Un petit bijou de la culture japonaise. Un dessin animé empreint de poésie et dans lequel réalité et fantastique sont intimement mêlés. On se croirait dans un roman de Haruki Murakami et on s'attend à tout moment à ce qu'il pleuve des poissons.

Absolument magnifique et qui peut être regardé par tous, y compris les plus jeunes.

_______


Princesse Mononoké


Miyazaki nous entraîne dans un Japon traditionnel féodal. Les hommes se battent pour le contrôle du minerais de fer, synonyme de richesses et d'armement. Et donc de pouvoir et de puissance.

La déforestation va bon train au mépris total de l'équilibre naturel, de la poésie et des traditions animistes encore très fortes. L'âme de la forêt se meurt et le animaux, de taille gigantesque ont décidés de se défendre pour leur survie.

Ainsi, un dieu sanglier (Nago) empli de haine et devenu démon menace un village paisible. Le prince Ashitaka combat la bête et la terrasse. Mais il est blessé et frappé à son tour par la malédiction : son bras acquiert une force surnaturelle mais le mal le ronge de l'intérieur et menace de se propager à tout son être. Il peut attendre la mort ou partir vers l'ouest et trouver la cause de la colère de la nature.

Princesse Mononoké est un film d'animation de toute beauté. Comme dans Ponyo ou Totoro (les deux seuls autres Miyazaki que je connaisse), je retrouve la poésie, la magie des superstitions japonaises, le savant mélange entre féerique et réalité. Le ton est toutefois fort différent : plus sombre, plus mélancolique. Atmosphère plus épaisse, plus lourde avec cette propension des hommes à asservir et détruire.

Une ode écologique, une ode à la nature et à la tolérance.

Superbe !

_______


Le voyage de Chihiro


Une enfant est affalée sur la banquette arrière d'une voiture, des bagages en tout sens : la famille de Chihiro déménage et arrive dans son nouveau quartier. Mais papa tourne un tout petit peu trop tôt et s'engage dans un chemin qui n'est visiblement pas le bon. Pourtant, il s'entête et accélère au point de risquer un accident. Papa ne semble plus le même : il est comme attiré, comme envoûté.

Au bout du chemin se dresse un bâtiment aux larges proportions et qui ressemble à un temple. Une porte, un couloir que seule Chihiro est réticente à emprunter. Elle aimerait faire demi-tour mais ses parents ne l'écoutent plus. La famille traverse un ru qui n'est plus qu'un maigre filet d'eau et pénètre dans un curieux village mystérieusement désert. Attirés par une odeur délicieuse, papa et maman découvrent un stand croulant sous la nourriture. Subitement affamés, ils s'attablent et commencent à s'empiffrer. Suis-je le seul à avoir immédiatement pensé à la petite maison de pain d'épice qui leurra Hansel et Gretel ?

Chihiro est de plus en plus inquiète. Ses parents qu'elle ne reconnait plus ne paraissent plus l'entendre. Elle s'éloigne donc pour visiter les lieux et découvre un jeune garçon (Haku) qui, effrayé, l'exhorte à quitter les lieux avant que le soleil ne disparaisse sous l'horizon. Confirmée dans ses craintes, la fillette court rejoindre ses parents qui, entre temps, se sont métamorphosés en porcs : ce village fonctionnerait-il comme l’île enchantée qui manqua d’être fatale à Pinocchio ?

Retardée par sa stupeur, Chihiro ne parvint pas à s’échapper : le mince ruisselet est devenu un fleuve infranchissable. Revenu en arrière, elle découvre des rues maintenant bondées d’ombres inquiétantes et de créatures extraordinaires. Elle retrouve également Haku qui lui vient en aide. Les humains n’ont pas le droit d’être là : la seule chance de Chihiro est d’aller trouver Kamaji à la forge et de réclamer un travail.

Elle va alors découvrir un monde féerique, sacré : un établissement thermal sur lequel règne la sorcière Yubata. Un monde parallèle dans lequel on vient se laver et se purifier de la souillure du monde des hommes. Un film d’animation magnifique aux superbes couleurs et d’une grande poésie dans lequel Miyazaki poursuit son leitmotiv écologique. Un film qui m’a entièrement accaparé et dans lequel je me suis amusé à débusquer les références de toute sorte (artistiques, mythologiques…) si toutefois je ne les ai pas moi-même imaginé : j’ai vu notamment Bastien volant sur le dragon Falkor, les boules de suie déjà rencontrées dans le voisinage de Totoro, ou encore Orphée quittant le monde d’Hadès en résistant, cette fois, à la tentation de se retourner.

Eblouissant !

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Hayao Miyazaki - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hayao Miyazaki   Hayao Miyazaki - Page 3 EmptyLun 3 Fév 2014 - 20:10

en rejetant un oeil sur Porco Rosso : clic il y a probablement des ambitions esthétiques en moins (nuages pastelisés dans Le vent se lève ? m'a fait pensé à .... Dreams de Kurosawa un peu ?) ça bougeait mieux !

et puis pour ceux qui n'ont rien contre l'animé (qui a un peu vieilli) et les machines qui volent, on peut rappeler l'existence de The cockpit : clic (trois moyens métrages par trois réalisateurs). (bon souvenir !)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Hayao Miyazaki - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hayao Miyazaki   Hayao Miyazaki - Page 3 EmptyLun 14 Nov 2016 - 21:38

Citation :
Le créateur de Totoro, à la retraite depuis 2013, a annoncé vouloir refaire un film. Le studio Ghibli n'a pas encore confirmé.

Il avait annoncé sa retraite en 2013 mais c’était un leurre : Hayao Miyazaki devrait réaliser un nouveau dessin animé, une version longue du court-métrage Boro la petite chenille, sur lequel il travaille depuis… le début de sa période d’inactivité. Période toute relative, Miyazaki planchant pendant ce temps sur des courts-métrages (dont Boro fait partie) pour le Musée Ghibli.

Totalité de l'article à lire sur : http://next.liberation.fr/culture-next/2016/11/14/miyazaki-l-eternel-come-back_1528337


A propos de Boro : https://fr.wikipedia.org/wiki/Boro_la_petite_chenille
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Hayao Miyazaki - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hayao Miyazaki   Hayao Miyazaki - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hayao Miyazaki
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les films de Hayao Miyazaki et autres Ghibli studio~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: