Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Patricia Highsmith

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeMer 31 Jan 2007 - 19:27

Patricia Highsmith A148

(Fort Worth, Texas, Etats-Unis, 1921 - Locarno, Suisse, 1995)


Patricia Highsmith a écrit de nombreux romans non policiers et pour les autres, l’intrigue n’est que sa méthode pour nous montrer l’innommable…que ce soit dans la société où nous vivons ou en nous même…

Ces « êtres aux comportements ambigus » sont en nous tous et pour les connaître… la lire plutôt que d’attendre les voir se manifester sournoisement…
Cette lucidité, parfois cruelle voire cauchemardesque, est presque toujours empreinte de compassion et jamais inutile ; elle nous montre le coût de l’intolérance ou de l’aveuglement.

Parfois ces romans se terminent bien, rarement globalement comme dans « Carol, les eaux dérobées » mais plutôt pour certains personnages.
Ce roman, qui est loin d’être son meilleur, relate une histoire d’amour homosexuelle entre femmes, publié en 1952 et contrairement à la loi du « genre » de l’époque, il se termine sur la possibilité de vivre une histoire d’amour hors norme sans drame à la fin. Ce livre, refusé par son éditeur et qu’elle a d’abord publié sous pseudo, s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires dés son édition en poche et sans publicité bien sûr.

Je crois que la phrase qui la caractérise pourrait être : Jamais là ou on l’attend…même son personnage récurrent, Ripley, change au fil des livres, psychopathe certes mais ambiguë, humain…
Intéressée par la morale mais jamais moraliste, qui pour elle rime toujours avec hypocrite, pourrait être une autre façon de la définir mais cela est une mission que je préfère laisser à ces romans…

Elle disait sur le sexe et l’amour : « Le sexe est défini par des caractères physiques. L’amour est dans la tête, c’est un état d’esprit. »

Mes préférés :
Le Journal d’Édith
Ces Gens qui frappent à la porte
La Cellule de verre
Small G


Small G : Point de policier, ni de détective dans ce roman mais l’étude à la loupe des habitués d’un bar, fréquenté principalement par des homosexuels zurichois.
Ce n’est pas le sida, omniprésent et « tueur en série » à l’époque, mais un vol commis par deux drogués et devenu meurtre, qui va jouer le rôle de détonateur dans cette communauté…

Que va-t-il se passer ? Rien d’extraordinaire… mais la panique est dans l’air, les passions et les haines font surface ; la mort rôde.
Satire sociale, humour, personnages consistants, nous plongeons avec plaisir dans cet univers.
Pourquoi ? Parce ce qu’il respire la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeSam 11 Aoû 2007 - 12:23

Patricia Highsmith, grande dame de la narration du crime de sang froid et autres douceurs morbides, s'est pas mal commis dans la nouvelle.

"Dernières Nouvelles du Crime" est un pavé jubilatoire qui regroupe huit des bouquins de miss Highsmith, de "L'amateur d'escargots" à "Catastrophes".

Je vous livre le premier paragraphe de la préface signée Gabrielle Rolin.

"Un jeune homme demanda à un père la main de sa fille et la reçut, la main gauche, dans une boîte". Ainsi commence, par une phrase-torpille, une nouvelle de Patricia Highsmith. Depêchez-vous d'en sourire avant d'être forcé d'en trembler. Si l'auteur a recours à l'humour, elle sait qu'il convient de le servir noir, amer, glacial, "l'humour des potences", disent les anglais.(...)


"Catastrophes", ni polar ni epouvante mais flottant quelque part entre les deux genres, se lit comme on boit une limonade fraîche, sans se poser trop de questions et c'est sa grande force : partant de faits aussi dépourvus d'interêt qu'un cafard en promenade dans un building tout neuf ou de l'orteil douloureux du souverain pontife, elle brode une histoire qui se terminera à la gloire du titre.

Dans ce recueil, mentions speciales au "le Rat de venise" et "Toutes à tuer".
Mesdames, sous la loupe de Patricia, lorsque nous ne sommes pas idiotes, nous sommes mauvaises, et malheureusement, pour aussi grinçant que ce soit, c'est egalement tres drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeDim 12 Aoû 2007 - 4:10

J'ai lu tous les romans de Patricia Highsmith. Excellente observatrice des côtés noirs de l'humain et passionnée du thème du double qu'elle a grandement exploité avec Ripley , le fondamentalement amoral Ripley qui apparait la première fois dans L'inconnu du Nord-Express.
Je compte prochainement ( enfin dans les cent prochaines années) puisqu'il est dans une de mes AAL explorer plus avant la personnalité elle-même de Patricia Highsmith en lisant Un long et merveilleux suicide, Regards sur Particia Highsmith , de François Rivière. Une biogaphie de cet écrivain hors du commun.
Je crois que mon préféré, mais lu il y a longtemps et que je ne compte certainement pas relire tant il sonne juste et m'a mise mal à l'aise ( comme, plus récemment, "Il faut qu'on parle de Kevin") est Le journal d'Edith, l'histoire d'une cruauté infinie d'une mère et son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeDim 12 Aoû 2007 - 13:43

Patricia Highsmith a le don de nous mettre mal à l’aise parce qu’elle soulève ce que nous voudrions laisser cacher…c’est vrai que cela est particulièrement criant avec Le journal d'Edith…en fait, elle dévoile notre côté sombre à nous même…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitude
Espoir postal
Solitude

Messages : 32
Inscription le : 09/12/2008

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 20:49

J'ai découvert cet auteur par le biais d'une des bibliothécaires, une dame assez âgée que je connais depuis quelques années déjà. Étant d'une nature quelque peu réservée, je me contente en général de politesses échangées lors de l'enregistrement de mes livres. Enfin, je n'avais en tout cas jamais demandé de conseils en ce qui concernait mes choix littéraires.

Cette brave femme, je me dois de le préciser pour vous situer le personnage, possède un visage sévère et un abord revêche assez décourageants. La pauvre dame est cependant d'une grande gentillesse une fois que l'on dépasse son physique...rébarbatif.

Un jour, elle vint me trouver parmi l'un des rayonnages de la biblio et, le plus naturellement du monde, me mena vers l'étagère de Patricia Highsmith avant de me poser d'autorité un des romans de la série Ripley. En peu de mots, elle m'encouragea du plus vivement qu'elle le put, ce qui était déjà héroïque vu que nos rapports étaient pour le moins...fondamentaux.

Touchée par son amitié, je commençai le roman avec toute la bonne volonté possible...pour le refermer au bout de quelques pages. Le style ne m'avait pas du tout accroché et l'histoire me semblait fade et sans relief. Je n'eus pas l'envie de le terminer et passai à autre chose.

Je dois tout de même vous avouer que je n'ai pas eu le courage d'anéantir les espoirs de la brave bibliothécaire et, lorsqu'elle s'empressa autour de moi pour connaître mon avis, je lui assurai que cela m'avais beaucoup plu...Embarassed

Aussi, je m'étonne de voir tout les commentaires élogieux que vous en faites m'ayant à part moi, juré de ne plus jamais toucher à ses livres. Aurais-je commencé par le mauvais titre, celui que seuls les habitués au genre apprécient?? Peut-être suis-je tout simplement imperméable à son charme...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeMer 5 Jan 2011 - 22:08

Un petit fil pour une grande dame, va falloir y remédier, coute que coute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeMer 5 Jan 2011 - 22:25

oui Tout a fait d'accord, darkanny, cette grande merite beaucoup plus. Je dois revoir mes lectures, il faut que je cherche a lire un livre d'elle plus recent. Mes lectures de Patricia Highsmith datent des annees 90 et c'etait un vrai plaisir - elle fait ressortir les cotes disssimules et morbiles de l'ame et tout est ecrit avec la main d'un maitre de l'ecriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeSam 8 Nov 2014 - 16:17

J'avais beaucoup aimé La cellule de verre ainsi que Caroll et j'ai été déçue (très) par Une créature de rêve. Je n'y ai pas retrouvé l'ambiguïté de caractère qui fait le charme de Highsmith. Je n'y ai d'ailleurs rien trouvé de vraiment intéressant. L'histoire est celle de Jack, illustrateur qui commence à peine à percer (il a trente ans), de son épouse Natalia, extrêmement belle et charismatique, qui travaille dans une galerie de peinture et de Elsie (la créature de rêve) qui de serveuse dans une cafeteria va devenir (de façon passablement improbable) une mannequin très prisée. Au milieu du trio (léger, très léger) surgit la silhouette inélégante de Ralph, un pauvre type, persuadé de devoir sauver Elsie de l'enfer de la prostitution, enfer qui guette toutes les jeunes femmes perdues à N.Y. Cela promettait un récit riche en rebondissements qui ne sont pas survenus, une tension à très bas régime, une histoire qui n'avance pas et qui m'a lentement perdue dans un ennui évanescent. Faut-il ajouter que la traduction très plate n'apporte aucun charme à ce livre insipide ?

Je ne suis peut-être pas très bien lunée ?

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeDim 10 Mai 2015 - 20:26

Patricia Highsmith Patric10
L'empreinte du faux

Encore un excellent livre qui met en scène des personnages extrêmement bien analysés, dans une Tunisie des années 60.
Un jeune auteur américain attend à Hammamet un producteur pour un film sur son roman en cours, il espère également la venue proche de son amie Ina.

Les jours passent, pas de nouvelles.
L'angoisse grandit au cours des pages, savamment distillée par Patricia Highsmith.
Howard, le jeune auteur, croise de drôles d'individus au cours de son séjour qui, tour à tour le rassureront ou le plongeront dans un sentiment de culpabilité grandissant.

L'atmosphère est pesante, le climat estival de la Tunisie, sa fournaise quotidienne et les agissements pas toujours honnêtes des autochtones nous maintiennent dans un climat suspect et terriblement oppressant.

C'est un tourne pages habile et intelligent, rien n'y manque sur la complexité de l'être humain.

Vite au suivant !


Dernière édition par darkanny le Lun 11 Mai 2015 - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeLun 11 Mai 2015 - 10:18

Merci darkanny, tu me confortes dans l'idée de revenir à certains auteurs plus classiques du roman noir (je viens de lire P.D. James et je me suis également régalée !).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeLun 11 Mai 2015 - 11:22

Jamais lu P.D James, il va falloir que je m'y mette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeLun 11 Mai 2015 - 12:07

darkanny a écrit:
Jamais lu P.D James, il va falloir que je m'y mette.

Je garde un bon souvenir de mes lectures de P.D. James, mais un conseil, lire plutôt ses premiers romans que ses derniers opus, dans lesquels un certain manque d'inspiration commence à se faire sentir.

Une autre romancière anglaises dont les romans policiers sont très intéressants et étoffés en ce qui concerne la psychologie des personnages, est Ruth Rendell. Je recommande vraiment.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeLun 11 Mai 2015 - 12:35

Oui je connais un peu Ruth Rendell que j'apprécie.

Merci du conseil et n'hésite pas également à lire Patricia Highsmith, si ce n'est déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeLun 11 Mai 2015 - 14:34

Non, étrangement je n'ai encore jamais lu un livre de Patricia Highsmith. C'est noté. Lesquels sont les plus conseillés pour commencer ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitimeLun 11 Mai 2015 - 19:18

Il y en a énormément que je pourrais te conseiller, un m'a déçue mais je ne suis plus très sûre du titre (peut-être Caroll)

La série des Ripley est très bonne.
Mais il y en tellement ! lis au hasard et fais toi une idée, remonte un peu le fil et si tu hésites vraiment je ne pense pas que L'empreinte du faux te décevrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Patricia Highsmith Empty
MessageSujet: Re: Patricia Highsmith   Patricia Highsmith Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Patricia Highsmith
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Octeville 1745 EUDE X TOUGARD
» Réforme Rachida Dati acceptée (patricia)
» Mariage de l'an VIII - CLERET x VIGOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: