Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jarosław Iwaszkiewicz [Pologne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Jarosław Iwaszkiewicz [Pologne]   Sam 26 Jan 2013 - 18:52

Jarosław Iwaszkiewicz 1894-1980


Je reproduis partiellement ici un article de Jan DETKO dans l’ Encyclopædia Universalis

Poète, romancier, nouvelliste, dramaturge, essayiste, traducteur, Iwaszkiewicz est l'écrivain polonais contemporain le plus considérable, avec une œuvre qui lui assure une place éminente dans les lettres mondiales.

Né en 1894 à Kulnik, aux environs de Kiev, dans une famille de noblesse appauvrie, Iwaszkiewicz a fait ses études à l'université et au conservatoire de Kiev.
L'Ukraine – ses paysages, ses traditions –, la fréquentation de son cousin, ont été des éléments décisifs dans la formation d'une sensibilité également ouverte à la culture de l'Occident et à celle de l'Est, aux lettres et aux arts (à la musique en particulier).

Sa carrière littéraire commence en 1918, lorsqu'il s'installe à Varsovie et fréquente les jeunes poètes groupés autour de la revue Skamander (Scamandre).

Il occupe des fonctions administratives, puis diplomatiques, et parcourt l'Europe en voyageur attiré par la beauté des lieux et la diversité des civilisations. Iwaszkiewicz passe les années de guerre à Varsovie.

Depuis 1945 jusqu'à sa mort en 1980 son activité créatrice est étroitement liée à la vie de son pays ; député, plusieurs fois président de l'Union des écrivains, rédacteur en chef de l'importante revue Twórczość (Création), il participe aux mouvements d'intellectuels du monde entier.

Iwaszkiewicz débuta comme poète, et il l'est demeuré. Ses premiers recueils expriment les mouvements d'une âme avide de sensations, éprise de la nature et de la beauté, attentive à ses propres réactions devant l'univers.
Une vision du monde se dessine dans l'opposition entre le ravissement devant la splendeur de l'univers et le sentiment de son inexorable précarité, entre la recherche de la plénitude de l'expérience et l'amertume des déceptions, entre la passion de la vie et la hantise de la mort.

Excellent narrateur, maître dans l'art d'attacher le lecteur au progrès d'un récit, Iwaszkiewicz sait lui rendre sensible la beauté de l'univers, lui communiquer son émotion devant une œuvre d'art, comme il sait le faire pénétrer dans la vie intérieure des personnages.
Par la suite , l’univers romanesque et l'analyse psychologique s'élargissent à des conflits plus dramatiques touchant la condition humaine : entre les natures contemplatives, accueillant passivement ce que l'existence leur apporte, et celles que tourmentent sans répit l'inquiétude et la fièvre d'action ; entre les êtres simples et primitifs, guidés par le sûr instinct de la vie, et ceux chez qui le développement des activités de l'esprit a énervé et perverti les forces élémentaires.

Iwaszkiewicz a également écrit des œuvres de théâtre, des mémoires, des récits de voyage . De fortes études consacrées à de grands musiciens (Szymanowski, Chopin, J.-S. Bach), de nombreuses esquisses littéraires et artistiques, de multiples traductions (allemand, russe, français, anglais, danois) achèvent de témoigner d'une étonnante fécondité créatrice.


Jarosław Iwaszkiewicz a reçu le Prix Lénine pour la paix en 1970.


Bibliographie des oeuvres traduites en français :

Hilaire, fils de comptable (Hilary, syn buchaltera, 1923), trad. par Marie Depuichault , 'Les Prosateurs étrangers modernes', 1926 Editeur : F. Rieder Et Cie

Les Demoiselles de Wilko (Panny z Wilka, 1932) et Le Bois de bouleaux (Brzezina), trad. P. Cazin, 1979 Editions des autres, et 1985 Editeur : Vertiges.

(Les Demoiselles de Wilko ont été portés à l'écran par Andrrzej Wajda, il y a aussi eu des adaptations au théatre)

Un été à Nohant , comédie en trois actes (Lato w Nohant, 1936), trad. F. Konopka, Cracovie, 1955

Mère Jeanne des Anges (Matka Joanna od Aniołów, 1943), trad. G. Lissowski, Paris, 1959 Editeur : Robert Laffont, 1984, Collection : Classiques pavillons
(Ce roman retrace l'histoire de la possession du couvent des Ursulines de Loudun)

Chopin, trad. G. Lissowski, Editeur : Gallimard NRF, 1966

Les Amants de Marone (Kochankowie z Marony, 1961), trad. A. Posner, Éditions du Burin/Martinsart (1966) Paris, 1970

Icare, trad. M. Bouvard, Editions Complexe , 1990
(Récit qui retrace l'arrestation d'un jeune homme par la gestapo à Varsovie)

Jardins et autres récits trad. P. Cazin et G. Lissowski, Editeur : Belfond 1992.

La Gloire et la Renommée, trad. G. Lissowski Editeur : Noir sur Blanc, 1999




Dernière édition par silou le Sam 26 Jan 2013 - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Jarosław Iwaszkiewicz [Pologne]   Sam 26 Jan 2013 - 21:03

Les Demoiselles de Wilko

C'est un court récit de 90 pages publié en 1932.

<<La guerre était passée depuis longtemps, Victor Ruben l’avait complètement oubliée dans le manège du labeur quotidien, uniquement occupé des affaires courantes qui l’absorbaient tout entier »

Wiktor Ruben doit prendre un moment de repos. Il revient chez son oncle et sa tante et se rend au manoir de Wilko où il avait passé avant la guerre, quinze ans auparavant, quelques mois comme précepteur de six soeurs.

« C’était ainsi que Victor s’était mis en route. Il se promettait depuis longtemps de revoir ces régions, mais c’étaient comme les projets de voyage que l’on fait en regardant les belles photographies des vitrines. Non, il n’avait jamais repensé à ces temps lointains, il n’avait rencontré personne de ceux qu’il avaient connus là , jadis, pendant ses vacances, il ne savait rien de l’endroit où il se rendait maintenant. »

« La route descendait ensuite. Il y avait un ravin et des saules, il les retrouvait. Puis la route remontait et, sur le plateau, il s’attendait à voir une jeune plantation. C’était déjà un bois…

Ni les souvenirs de guerre, ni les derniers combats en France, ni la marche sur Kiev, ni les années de garnison ou de travail indépendant, - rien, de toute cette vie émiettée dans un vain labeur de fourmi, ne donna à Victor le sentiment du temps écoulé comme la vue de ce bois à la place du semis ancien »


Victor va retrouver les demoiselles de Wilko. Le temps ne s’est pas suspendu, ce retour ébranle les uns et autres, le passé se recompose, mais peut-il reprendre vie, cela a-t-il un sens.

J’ai trouvé ce texte magnifique, il est empreint de nostalgie mais ne sombre pas dans la tristesse ou le désespoir.
On ne peut pas faire renaître le passé, ce sont des pans de vie qui passent.

Les très belles descriptions suscitent une réelle émotion. C’est un récit à lire lentement en se laissant pénétrer par les images, les odeurs, les liens entre les êtres et les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jarosław Iwaszkiewicz [Pologne]   Lun 28 Jan 2013 - 9:00

Merci pour le fil Silou. Je vais essayer de l'alimenter, peut être d'ici quelques jours, lorsque j'espère j'aurai plus de temps et que j'irai mieux.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Jarosław Iwaszkiewicz [Pologne]   Lun 28 Jan 2013 - 15:30

J' ai depuis longtemps une édition comprenant Le Bois de bouleaux et Les Demoiselles de Wilko et je les lirai bientot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jarosław Iwaszkiewicz [Pologne]   Lun 28 Jan 2013 - 18:48

C'est un auteur que je me promets de relire (ou de lire pour certaines oeuvres depuis longtemps). Ce que je préfère, ce sont sans doute les poèmes, certains sont splendides, mais je crains qu'il n'y ait pas beaucoup ou pas du tout de traductions. Les nouvelles ont eu plus de chance, grâce aux adaptations cinématographiques, en particulier de Wajda. Elles sont magnifiquement écrites, empreintes comme le dit Silou de nostalgie, on ne retrouve pas le passé, le monde change, tout n 'est pas possible, mais en même temps il y a une sorte de plaisir d'être au monde malgré tout, le plaisir de sentir le monde exister. On peut trouver les récits statiques, il ne faut pas s'attendre à de l'action, plus à une sorte de contemplation, une façon de ressentir.

Il y a aussi sa grande saga romanesque, La gloire et la renommée, toujours avec la même nostalgie présente, même si pas la force des choses, il y a plus d'évènements. Un personnage qui y apparaît est inspiré de Karol Szymanowski, dont Iwaszkiewicz était cousin, et pour qui il a écrit le livret de son unique opéra. Il était d'ailleurs féru de musique, et fut un critique apprécié.

Après un moment de mise à l'écart de ses livres, car il a été très docile avec le régime communiste, acceptant tous les honneurs et petits et grands avantages, il est en train d'être républié et de retrouver une place importante. J'ai aussi en réserve son Journal, dont c'est la première édition.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jarosław Iwaszkiewicz [Pologne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jarosław Iwaszkiewicz [Pologne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une semaine en POLOGNE
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» La projection de B.B. films en Pologne!
» Générateur de cartes de la Pologne
» Pologne du sud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: