Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 [BD] Vanna Vinci

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[BD] Vanna Vinci Empty
MessageSujet: [BD] Vanna Vinci   [BD] Vanna Vinci Icon_minitimeLun 4 Fév 2013 - 22:19

[BD] Vanna Vinci A443

Citation :
Vanna Vinci (Cagliari, 1964) est entrée dans le monde de la B.D. en dessinant pour la revue « Fumée d'encre de Chine », en 1990, avec deux histoires de la momie Naarik. Ensuite, elle a publié L'Autre Côté (réuni en un album couleur en 1993) et Double Rêve, dans la revue «Nova Express ». Elle a aussi dessiné la série Regarde cette lune (réunie en un album en 1998), d'après des textes de Giovanni Mattioli, pour la minisérie « Mondo Naif »des Éditions Star Comics. En 1996, toujours avec Mattioli, elle réalise Une maison à Venise pour l'éditeur japonais Kodansha, publiée en Italie en 1999.

Chez les Éditions Kappa, elle publie Ombres (1997), Regarde cette lune (1998, textes de G. Mattioli), Lillian Brown (2000), L'Âge sauvage (2001, toujours avec Mattioli) avec lequel elle remporte le Prix Romics pour le meilleur livre européen,Voyage sentimental (2002) et Sophia (2005, également disponible chez Dargaud à partir d'août 2008). En 1998, ses histoires paraissent en épisodes dans la revue « Mondo Naif ». Elle collabore également à la revue « Legs Weaver», en dessinant plusieurs histoires. Dans la revue « Linus », elle publie en 2001 La Petite Fille philosophe. La même année, pour l'hebdomadaire « Io donna » du « Corriere della Sera », elle produit l'histoire Nocturne. Elle travaille enfin comme illustratrice pour Fabbri Editori, Mondadori, Il Battello a Vapore, l'Association italienne des bibliothèques et Tam Tam.

En 1999, elle remporte le premier prix Yellow Kid, en tant que meilleure dessinatrice.
source: éditeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[BD] Vanna Vinci Empty
MessageSujet: Re: [BD] Vanna Vinci   [BD] Vanna Vinci Icon_minitimeLun 4 Fév 2013 - 22:20

[BD] Vanna Vinci A444
La Casati, La muse égoïste
Citation :
Présentation de l'éditeur
Luisa Casati Amman, passée à la postérité sous le nom de « La Casati », dilapida un immense patrimoine, dans le seul dessein de devenir une oeuvre d'art vivante. Ses apparitions sulfureuses, ses tenues choquantes et ses fêtes pharaoniques la firent entrer dans la légende. Un personnage qui marqua les mémoires, sorte de Lady Gaga de la Belle Époque.

Une biographie romancée... soit en littérature ou BD, vous pouvez être sûr que je vais m'y jeter dessus Wink
Et quel voyage qu'on fait avec cette Luisa... entre étonnement, fascination, secouer la tête et rire il y a de tout! La comparaison avec une Lady Gaga s'impose en effet, mais comme elle devient pâle à côté de cette marquise qui savait vraiment se transformer en "art".
Le prix qu'elle a payé n'était pas à éviter, mais elle a certainement eu ce qu'elle avait aspiré: elle est devenu un mythe... une légende.. et les portraits d'elle sont encore aujourd'hui de l'art!

pour voir quelques oeuvres avec leurs version BD, c'est sur ce site

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[BD] Vanna Vinci Empty
MessageSujet: Re: [BD] Vanna Vinci   [BD] Vanna Vinci Icon_minitimeVen 16 Oct 2015 - 5:30

[BD] Vanna Vinci A348
Tamara de Lempicka : Icône de l'art déco
Citation :
Présentation de l’éditeur
Tamara de Lempicka raconte la vie l'artiste à la première personne, avec un ton souvent ironique.
Le dessin raffiné de Vanna Vinci vient compléter, voire contredire le récit autobiographique.
Jeune fille précoce de bonne famille polonaise (née en 1898), Tamara découvre le grand monde à Saint-Pétersbourg chez ses oncles, à la cour impériale. Elle épouse un playboy, Lempicki, mais vivra toujours une vie très libre, alternant liaisons mondaines et amours saphiques.
Fuyant la révolution russe, elle s'installe à Paris en 1918, fréquente les milieux artistiques, gays et lesbiens. Elle se fait connaître comme artiste au salon d'Automne de 1922. En 1925, c'est une célébrité emblématique de l'Art déco. On s'arrache ses portraits. Le poète d'Annunzio sera un de ses modèles et amants. La montée du nazisme la pousse à s'exiler aux Etats-Unis. Après une période de célébrité new-yorkaise, elle commet l'erreur de s'installer à Hollywood, ce qui la coupe de ses riches clients et mécènes, comme Peggy Guggenheim. Après la guerre, elle voyage en Europe, se lie avec Françoise Sagan dont elle partage les fêtes. Malgré plusieurs expositions en France et en Italie, elle ne parvient pas à renouer avec le succès.
Ce n'est qu'en 1972 qu'un jeune expert parisien, Alain Blondel, parvient à la relancer avec une exposition à succès. A la fin de sa vie, elle est redevenue une vedette, toujours aussi fantasque. Elle meurt en 1980.

« Icône » est en effet le bon mot pour désigner cette femme hors du commun.
Souvent elle a eu de l’avance sur son temps et elle ne s’est privée de rien dont elle avait envie.

J’ai lu une biographie pour Tamara de Lempicka et j’ai retrouvé plein de repères dans cette BD. Vanna Vinci s’est bien documentée et à mon avis elle a fait un travail extraordinaire.

Son style de mettre tout cela en image étais parfois pas assez « art déco », mais si on s’habitue après quelques pages à ses planches, on traverse pratiquement tout le XXème siècle en bonne compagnie.

Une femme qui avait vraiment du cran, destin pas commun et en plus une artiste avec plein de talent. Impossible qu’elle allait tomber dans l’oubli !

Et c’est bien fait de la part de Vanna Vinci d’ajouter un autre aspect à la légende !

[BD] Vanna Vinci A349

[BD] Vanna Vinci A350

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

[BD] Vanna Vinci Empty
MessageSujet: Re: [BD] Vanna Vinci   [BD] Vanna Vinci Icon_minitimeVen 16 Oct 2015 - 21:55

Merci beaucoup Kenavo pour cette présentation.
J'aime beaucoup les œuvres de Lempicka. Ça me tente bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[BD] Vanna Vinci Empty
MessageSujet: Re: [BD] Vanna Vinci   [BD] Vanna Vinci Icon_minitimeSam 17 Oct 2015 - 6:39

pour découvrir la femme derrière les peintures que tu aimes, rien de mieux que ce livre Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[BD] Vanna Vinci Empty
MessageSujet: Re: [BD] Vanna Vinci   [BD] Vanna Vinci Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[BD] Vanna Vinci
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: