Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Henry James

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyVen 24 Juil 2015 - 18:53

Les Bostoniennes

Fini ce bijou ! aime

Bijou de l'analyse psychologique au point de créer un vrai suspens, car jusqu'à la fin, on se demande qui l'emportera : entre la terrible Olive et le charmant Ransom. Deux êtres possessifs et amoureux de Verena, la candeur incarnée. L'idéalisme de la vingtaine, en quelque sorte !

En toile de fond, le féminisme mais aussi la bourgeoisie, la mentalité du Mississipi comparée au Nord du pays, les moeurs et la société.

Du très grand art, lent, nuancé. Des portraits et des états d'âme saisis dans toute leur subtilité et leur fugacité.

J'ai été happée par ce trio flamboyant, ces fortes personnalités. Quasi théâtrales.

L'auteur semble sonder la psyché humaine, en saisir les courants cachés, les lames de fond, les vortex.

Très beau, très puissant.

Très James !!

oui
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyVen 24 Juil 2015 - 19:10

Je confirme, un livre formidable. Un de mes préférés de Henry James.

Sur ce coup, je te trouve presque trop sobre, Tina. sourire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyVen 24 Juil 2015 - 19:24

Arabella a écrit:
Sur ce coup, je te trouve presque trop sobre, Tina. sourire


Oui, fin de semaine...

honte
Revenir en haut Aller en bas
MezzaVoce
Envolée postale
MezzaVoce

Messages : 290
Inscription le : 13/07/2012
Age : 54
Localisation : Lyon

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyJeu 30 Juil 2015 - 13:06

bix229 a écrit:
Je ne sais pas jusqu' à quel point, James a voulu qu' on ne saisisse pas tout. Y compris en anglais. C' est un auteur de l' ambivalence, de l' élipse, des fausses apparences, des vérités cachées ou non dites.

Je partage cet avis. Et en suivant cette réflexion, je suis tombée sur un ouvrage du psychanalyste André Green, L'Aventure négative, qui, partant du postulat que « le voile est plus révélateur que le dévoilement », propose un angle de lecture intéressant de La Bête dans la jungle : « La Bête dans la jungle est une allégorie chargée d'un potentiel véridique éblouissant. Elle nous expose une version narcissique du mythe œdipien, pas moins tragique que ce dernier. Elle nous montre un autre visage de l'hybris. (...) Ce qui est en question ici est d'une autre nature : l'inversion du désir en non-désir. » Ce que Green appelle « narcissisme négatif » : « Au jeu de dupe de celui qui prétend échapper à ce chaos [pulsionnel] par l'extinction de la source pulsionnelle, il ne reste que le désert du néant et la hantise de n'être rien. »

La sœur d'H. James, Alice, a d'ailleurs écrit dans son Journal , à propos de son frère : « Imaginez ce que c'est que de vivre avec le sentiment que si vous vous laissez aller, ne fût-ce qu'un instant, votre mécanisme tombera en morceaux et qu'à un moment donné vous serez forcé de tout abandonner, de laisser les digues s'effondrer, admettant votre impuissance abjecte devant des lois inéluctables. »
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyJeu 30 Juil 2015 - 16:32

Je n'ai pas encore lu les Bostoniennes. Mais vos commentaires vont m'y inciter.
Merci à vous.
bonjour

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyJeu 30 Juil 2015 - 22:29

Harelde a écrit:
Je n'ai pas encore lu les Bostoniennes. Mais vos commentaires vont m'y inciter.
Merci à vous.
bonjour

C'est vraiment l'un de ses romans que je préfère, n'hésite pas Harelde.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyJeu 14 Jan 2016 - 14:46

Le Motif dans le tapis / traduction : Elodie Vialleton

eXPie et Harelde ont déjà parlé de cette nouvelle qui raconte la quête éperdue d'un critique littéraire à la recherche de la figure dans le tapis, c’est-à-dire d'un motif unique à trouver dans l'œuvre d'un écrivain. Ils ont parlé de la question de la littérature, de son secret, de cette quête du narrateur qui est aussi et immanquablement celle de tout lecteur. Oui, nous sommes tous comme de fins limiers, à la recherche de cette pépite, de ce trésor caché, de cette énigme qui donne à la lecture saveur et frisson.

Mais ni eXPie, ni Harelde n'ont parlé du troisième personnage de cette nouvelle, celui de Gwendolen dont le portrait saisissant laisse au début un sentiment un peu amer puisqu'elle est présentée sous les traits d'une femme laide, intellectuelle et sans charmes. Mais et ce n'est pas la moins inattendue des surprises que révèle le texte de James, elle est aussi au fil de cette quête insoluble, celle qu'il faut séduire car elle détient le secret, elle est le réceptacle, le Graal, le fil sur lequel les perles s'agencent et révèlent l'inconnu. Et tout d'un coup son statut se transforme, de froide femme cérébrale elle devient beauté séduisante, passionaria inventive, belliqueuse et ardente. L'échec du narrateur est donc aussi celui de sa propre séduction, il ne parviendra pas à épouser la veuve de son meilleur ami, pire il se fera doubler par un autre critique littéraire qui n'est même pas au courant du sublime secret que la femme recèle. C'est à mon avis bien là que l'énigme se trouve (bien plus que dans la relation tellement figée avec l'auteur -je parle de Vereker-) et dans cette fabuleuse intuition que la femme peut garder un secret. Oui.

J'avoue être restée un peu en retrait durant cette lecture dont le style sensiblement daté ou peut-être trop ironique ne m'a pas complètement séduite… Et fallait-il vraiment tuer autant de gens ? Je continue à me le demander...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyLun 2 Mai 2016 - 12:51

Quelqu'un a lu ses "carnets" récemment parus chez folio ? Ca vaut quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyMer 27 Juil 2016 - 14:11

Roderick Hudson
Curieusement, je crois n’avoir jamais lu de romans de James alors que je connais un certain nombre de nouvelles. « Roderick Hudson » est le deuxième roman écrit par l’auteur,  mais je crois qu’il le considérait comme son premier « vrai » roman. Il s’agit d’une savante composition d’un quintette comprenant un mécène, un artiste de génie et trois femmes, la mère du génie, sa fiancée et une jeune beauté fatale. L’action se passe en Italie, principalement à Rome. James oppose le génie intuitif  à la pensée rationnelle, le talent au labeur, l’Italie à la Nouvelle-Angleterre, les Américains aux Européens, etc. En réalité, de nombreuses thématiques s’entremêlent créant une sorte de suspens pour le lecteur, bien qu’on devine rapidement que l’histoire se terminera de manière dramatique. Ce roman de jeunesse présente probablement un aspect allégorique trop marqué, des oppositions trop contrastées, une vision des choses trop romantique. N’empêche, il dresse des portraits de femmes, notamment l’une d’entre elles, qui m’ont séduit par leur subtilité et leur complexité. James est vraiment un excellent analyste de la psychologie féminine, c’est l’un de premiers (il me semble) à leur accorder une place égale à celle de l’homme. Enfin, il y a dans « Roderick Hudson » tout ce charme particulier que met l’auteur  dans la description des paysages, cette manière particulière de nous faire participer aux flâneries dans une Rome baignée de soleil automnal.
J’enchaîne avec « Les Européens ». Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyMer 27 Juil 2016 - 18:04

Un roman qui n'avait encore jamais été commenté sur le forum... tiens, tiens, tiens. Merci ArenSor, il me manque juste un peu de temps et d'impulsion pour me lancer vraiment dans une œuvre de James (un peu plus conséquente que Le Motif dans le tapis).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyLun 22 Aoû 2016 - 20:12

Les Européens

Ce court roman, qualifié d’esquisse, est une aimable fantaisie de Henry James sur la rencontre entre deux européens, un frère et une sœur, avec leurs parents puritains de Nouvelle-Angleterre. Le ton est léger, comme dans une pastorale shakespearienne ou une comédie de Marivaux, avec notamment le personnage énigmatique et fascinant de la Baronne qui ne dit jamais complètement la vérité mais qui ne ment jamais complètement. C’est une très bonne lecture d’été.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyMar 23 Aoû 2016 - 9:49

Peut-être une bonne manière de découvrir un peu plus James... ?

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyMar 23 Aoû 2016 - 11:02

D' Henry James, je n'ai lu que "Le tour d'écrou", mais c'est inoubliable ! Peut-être une prochaine relecture, bientôt ? En plus, il est court.

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyMar 23 Aoû 2016 - 12:56

Exini a écrit:
D' Henry James, je n'ai lu que "Le tour d'écrou", mais c'est inoubliable ! Peut-être une prochaine relecture, bientôt ? En plus, il est court.

Je l'ai lu aussi mais je n'en garde pas un souvenir inoubliable, néanmoins je pense que je n'étais pas dans de bonnes conditions pour lire ce roman et il faudrait une relecture pour pouvoir en dire plus... (projet de LC pour la rentrée autour d'Henry James ??)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 EmptyMer 24 Aoû 2016 - 9:49

oui LC pour moi ce sera une première rencontre !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Henry James - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Henry James   Henry James - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Henry James
Revenir en haut 
Page 17 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» james morrison
» La "marinière" c'est aussi St James...
» Henry "Hank" McCoy [terminé]
» James Heller «Le Démon» [Terminé]
» Geneanet : disparition de l'affichage des tableaux de parentés sur une même page !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: