Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Henry James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
ArenSor
Main aguerrie
avatar

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Henry James   Jeu 3 Nov 2016 - 19:39

bix229 a écrit:
Un Portrait de femme ?
Un superbe portrait ! Mais les héroines de James paient souvent -trop- cher leur gout pour la liberté.
C'est vrai. Mais il me semble qu'elles sortent des épreuves encore plus fortes. J'ai plaisir à imaginer qu'Isabel Archer aura finalement un destin à la hauteur de ses qualités sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quasimodo
Main aguerrie
avatar

Messages : 402
Inscription le : 29/05/2016
Age : 22
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Henry James   Sam 5 Nov 2016 - 12:58

J'ai encore une ou deux nouvelles de Henry James à lire. Mais je ne savais pas encore vers quel roman me diriger. Ton commentaire donne extrêmement envie, ArenSor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
avatar

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Henry James   Ven 11 Nov 2016 - 12:57

Harelde a écrit:
Compagnons de Voyage

Un homme (Mr Brook), fortuné et que personne n’attend au bureau, visite l’Italie. Devant la Cène de Léonard, il fait la connaissance d’une demoiselle (américaine) accompagnée de son vieux papa. Echange d’impression, de quelques mots. Puis chacun rentre chez soi. Mr Brook a néanmoins été impressionné. Retrouvailles à Venise, puis à Rome… Et idylle.
Une nouvelle « classique » d’Henry James dans laquelle un américain fortuné et oisif rencontre une jeune vierge fortunée, oisive et sur laquelle veille un chaperon. Beaucoup de description des monuments et des tableaux admirés par les protagonistes. Et donc souvent un peu longuet.
Ce n'est pas à proprement parler une bluette car la relation entre les deux protagonistes et plus complexe qu'il n'y paraît à prime abord - Mr. James oblige ! mais surtout une occasion pour l'auteur de nous faire découvrir Milan, Venise, Padoue... les trésors artistiques mais aussi les paysages, les atmosphères. Certaines descriptions sont de jolis petits tableaux impressionnistes. C'est parfois un trop recherche de couleur locale et de pittoresque à mon goût, mais globalement c'est une nouvelle que j'ai eu plaisir à lire, bien que ne figurant pas parmi les meilleures d'Henry James sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
avatar

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Henry James   Dim 20 Nov 2016 - 18:09

"Le Regard aux aguets"
"Watch and Ward" (littéralement : regarder et garder, appellation que je préférerais au titre adopté en français) est le premier roman d'Henry James publié en volume en 1878. Toutefois, l'auteur ne l'a pas retenu considérant que son premier roman était "Roderick Hudson".
Un jeune homme, quelque peu falot, mais au coeur d'or, en vient, à la suite d'un événement rocambolesque, à adopter une petite fille et à l'élever. Il décide bientôt de l'épouser lorsqu'elle aura atteint la majorité, mais en lui laissant le libre-arbitre de le faire ou non. Nora, l'héroïne, est une de ces jeunes femmes qui fascinent l'auteur : belle, intelligente et doté d'un sens moral sans reproche. Très rapidement, quelques loups, se parant de leurs plus beaux atours, vont venir rôder auprès de la belle, avec des motifs plus ou moins avouables. Celle-ci, malgré son innocence qui risque de l'égarer à plusieurs reprises, devine la réalité des choses.
C'est certes encore un peu maladroit dans la construction du récit, rudimentaire dans l'analyse des sentiments, mais "Le Regard aux aguets" est un livre qui se lit avec plaisir et qui annonce les romans de la maturité, notamment "Un portrait de femme". Stock avait publié les deux oeuvres ensemble dans les années 70 et ce n'était pas un hasard. Il est toujours très intéressant de découvrir un auteur dans l'ordre chronologique des ses ouvrages. sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Henry James   Dim 20 Nov 2016 - 18:32

merci Arensor, tu dis juste ce qu'il faut pour l'envie de lire ce livre ; de toute façon je reviendrai à l'auteur

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Henry James   Jeu 24 Nov 2016 - 17:08

ArenSor a écrit:
bix229 a écrit:
Un Portrait de femme ?
Un superbe portrait ! Mais les héroines de James paient souvent -trop- cher leur gout pour la liberté.
C'est vrai. Mais il me semble qu'elles sortent des épreuves encore plus fortes. J'ai plaisir à imaginer qu'Isabel Archer aura finalement un destin à la hauteur de ses qualités sourire

Tout dépend du côté de l'Atlantique où se tient la scène. Car James, durant une large partie de son oeuvre oppose la jeune et moderne Amérique à l'Europe conservatrice. Daisy Miller s'en prend plein la tête. Isabel Archer également. Mais dans les Européens (si mes souvenirs sont bons), ce sont les visiteurs européens qui sont jugés prudes.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Henry James   Jeu 24 Nov 2016 - 17:10

Pour une LC, le Tour d'écrou est assez ardu. Je plébicite plutôt Les Papiers de Jeffrey Aspern ou Reverberator. Ou encore le Menteur.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Henry James   Jeu 24 Nov 2016 - 19:03

Harelde nous avons été plusieurs à faie la LC avec le tour d'écrou

et nous reviendrons à James


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quasimodo
Main aguerrie
avatar

Messages : 402
Inscription le : 29/05/2016
Age : 22
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Henry James   Jeu 24 Nov 2016 - 19:44

J'ai trouvé justement que c'était une super idée pour une LC. Comme c'est un livre qui demande de l'attention, qui joue beaucoup avec ses lecteurs, c'était génial d'échanger nos ressentis. En tout cas, ça a beaucoup enrichi ma lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
avatar

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Henry James   Ven 25 Nov 2016 - 19:17

Harelde a écrit:
ArenSor a écrit:
bix229 a écrit:
Un Portrait de femme ?
Un superbe portrait ! Mais les héroines de James paient souvent -trop- cher leur gout pour la liberté.
C'est vrai. Mais il me semble qu'elles sortent des épreuves encore plus fortes. J'ai plaisir à imaginer qu'Isabel Archer aura finalement un destin à la hauteur de ses qualités sourire

Tout dépend du côté de l'Atlantique où se tient la scène. Car James, durant une large partie de son oeuvre oppose la jeune et moderne Amérique à l'Europe conservatrice. Daisy Miller s'en prend plein la tête. Isabel Archer également. Mais dans les Européens (si mes souvenirs sont bons), ce sont les visiteurs européens qui sont jugés prudes.
Ouah, je retour d'un grand amateur de James, cela me fait vraiment plaisir car j'ai lu tes interventions avec beaucoup d'intérêt et de plaisir joie . Ce que tu dis sur Isabel Archer m'interpelle. Certes James oppose les conceptions américaines et européennes, mais il ne faut pas oublier que Isabel Archer évolue dans un milieu d'américains, certes quelques peu européanisés (c'est là toute l’ambiguïté de l'auteur) ; elle se fait un peu piéger par madame Merle qui le met dans les bras de Gilbert Osmond qui sont tous deux américains. Paradoxalement, l'américaine libre, son amie journaliste, Henrietta Stackpole, finit par entrer "dans le rang" séduite par un lord anglais. Rien n'est jamais simple chez James sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henry James   

Revenir en haut Aller en bas
 
Henry James
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
 Sujets similaires
-
» 49 livres à avoir lu absolument et vous ?
» Expédition Bismarck - reportage de James Cameron
» Tout St James en Normandie.
» Le nouveau James Bond
» le chateau de fontaine-henry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: