Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sylvie Germain

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 27 ... 31  Suivant
AuteurMessage
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeVen 11 Fév 2011 - 17:07

(toujours sans connexion à domicile)

J'ai donc beaucoup apprécié Magnusqui, sur la fin, quitte peu à peu et de manière très prégnante le monde réel pour embrasser un fantastique touchant à la mystique. L'accès qui nous est donné à cette surréalité m'a bouleversé.
Et, comme Magnus, si nous coupions le lien pour suivre l'appel ? telle me paraît être la leçon de ce livre écrit dans une langue elle aussi "fantastique" :

"... Ainsi va Magnus dans la solitude du Morvan, nouant des amitiés posthumes auprès des tombeaux, des amitiés muettes avec tel ou tel arbre, tel boeuf ou telle brebis croisés au bord du chuchotement des sources, des odeurs de terre, de vent ; des amitiés fugaces avec des nuages. des amitiés à fleur d'instant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeVen 18 Fév 2011 - 2:47

monilet a écrit:
(toujours sans connexion à domicile)

J'ai donc beaucoup apprécié Magnusqui, sur la fin, quitte peu à peu et de manière très prégnante le monde réel pour embrasser un fantastique touchant à la mystique. L'accès qui nous est donné à cette surréalité m'a bouleversé.
Et, comme Magnus, si nous coupions le lien pour suivre l'appel ? telle me paraît être la leçon de ce livre écrit dans une langue elle aussi "fantastique" :

"... Ainsi va Magnus dans la solitude du Morvan, nouant des amitiés posthumes auprès des tombeaux, des amitiés muettes avec tel ou tel arbre, tel boeuf ou telle brebis croisés au bord du chuchotement des sources, des odeurs de terre, de vent ; des amitiés fugaces avec des nuages. des amitiés à fleur d'instant..."
Tu m'as donné le goût d'y revenir. Je l'avais commencé mais mis en standby quelques temps. C'est ma lecture du moment. sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeMer 20 Avr 2011 - 16:34

Le Monde sans vous. - A. Michel

"Les absents du titre sont les parents défunts de l' auteur...
Consacré à la mère, le premier voyage est souterrain. S.G. cherche à unifier le corps de sa mère et la terre qui l' accueille...
L' hymne paternel est plus compact et lumineux...
Après avoir creusé le sol pour caresser les racines, S.G. suit les pousses feuillues qui émergent de la terre.
De ces etres de chair qui l' ont constituée, elle goute la sève amère qui court dans les ramages frissonnants de son écriture, unique et précieuse." Télérama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeMer 20 Avr 2011 - 21:38

Oui...Je l'ai commandé bien sûr... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeDim 24 Avr 2011 - 18:11

En attendant que je rédige un commentaire du dernier livre de Sylvie Germain, Le monde sans vous, voici un extrait (de très belles lignes sur le Lac Baïkal):


« Sibérie la dormeuse-la veilleuse aux innombrables yeux d’eau, d’écorce et de lichen. Mais elle possède un œil central, d’une ampleur incomparable : le lac BaÏkal.
Œil cyclopéen, ombilical et céleste. Le bleu soyeux de son iris est d’une telle beauté qu’il en chavire le cœur, étreint la gorge et tous les sens ; il laisse le regard épuisé de ravissement, comme l’est le corps après l’amour. Il y a des voluptés si puissantes dans leur douceur, si pénétrantes, qu’elles en sont meurtrissantes.
[…] L’extase des grands fonds se réfracte dans le bleu pers de la surface qui étincelle, et devant cette merveille, le regard se fait auditif, tactile et gustatif. Le bleu très pur tinte tout bas au creux de l’ouïe, il s’y enroule et il s’y même au sourd bruissement du sang ; il s’insinue jusque dans le cœur, alors saisi d’un émoi radieux. Il pénètre la peau, lui donne une sensibilité neuve- l’air alentour est la plus fraîche des caresses, il ruisselle sur le visage, le cou, les mains et jusque dans la bouche, avec un goût de folle candeur.
[...]Candeur souveraine du bleu du lac Baïkal. Sa bleuitée est composée de mille nuances et se module sans cesse au fil des heures, cependant elle semble toujours unie, étale, unique. Elle est si lisse, et si intense. »


Sylvie Germain - Page 23 Lac-ba10 Sylvie Germain - Page 23 Baikal10 Sylvie Germain - Page 23 Baikal11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeLun 25 Avr 2011 - 15:45

LE MONDE SANS VOUS

Ce livre est un véritable feu d’artifice de sensibilité, de poésie, de pensée, d’humanité, d’amour et de Culture…
Avec Un monde sans vous, Sylvie Germain revient à la veine puissante et poétique, parfois incantatoire, de ses premiers ouvrages.
C’est avec beaucoup de pudeur et de beauté qu’elle dit l’amour porté à ses parents aujourd'hui disparus.

Je ne trouve aucun auteur dans la littérature française d’aujourd’hui qui force autant mon admiration et m’emporte dans ses émotions, ses réflexions et ses visions…

Dans Le monde sans vous, Sylvie Germain adresse un hommage à ses parents . Le livre se compose de deux parties :

- La première, Variations sibériennes, est consacrée à sa mère.
Sylvie Germain évoque un voyage juste après la mort de sa mère. En juin 2010, elle faisait partie d’un voyage d’une quinzaine d’écrivains, à bord du transsibérien, jusqu’ à Vladivostok , dans le cadre de l’année de la Russie en France. Des lectures et des rencontres eurent lieu de Moscou à Vladivostok, dans le but de faire connaître une littérature française méconnue en Russie.
C’est lors de ce voyage que Sylvie Germain a écrit sur la mort de sa mère.

Dans Variations sibériennes, Sylvie Germain nous convie à un voyage dans l’espace, les paysages, mais aussi le temps, la mémoire.
Mémoire personnelle, mémoire des siècles (les mammouths, les princesses de l’Altaï, les déportés de la Kolyma…).
Mémoire des poètes (Arséni Tarkovski, Ossip Mandelstam, Boris Pasternak, Anna Akhmatova, Serge Wellens, Paul Celan et Blaise Cendrars…)

Il ne s’agit pas d’un saupoudrage de lignes d’auteurs mais bien d’un entrelacement de leurs mots avec les images, les émotions et les souvenirs ou les pensées intimes de Sylvie Germain, en deuil, et en voyage.
Le texte est d’une puissance et d’une beauté remarquables !

« Ma mère, à ton insu somnambulant en Sibérie où, faute de savoir te composer un tombeau musical ou poétique, je grappille des impressions, des lambeaux de visions, des poignées de bruits, comme des matériaux épars. Parmi ces brisures, se trouvent des vers extraits de poèmes. »
« En vérité, je ne cherche même pas les mots, je ramasse ceux que je trouve en chemin. Je les pose de-ci, de-là, petits cailloux qui esquissent la possibilité d'un tombeau. Et pourquoi d'ailleurs devrais-je en composer un ? L'espace sibérien t'en offre un magnifique, immensément ouvert. Respire, ma mère, respire au loin la beauté de l'espace, la fraîcheur de l'air, l'odeur des feux d’écorce et de la terre humide. »


« Ma mère, tu n’étais pas poète... Tu étais vivante, et tu étais ma mère. Cela constitue déjà une ample prose, et c’est par voie de prose que je m’adresse à toi. »


« Un homme meurt. Le sable chaud se refroidit,
Et sur une civière noire le soleil d’hier est porté.
(…)
Dire ton nom est plus dur que soulever une pierre.
Il ne me reste qu’un seul souci sur terre,
Un souci d’or : porter le poids du temps. »
Ossip Mandelstam
« Une femme est morte. Toi, ma mère. En héritage, un souci d’or : porter le poids de ton absence, porter le poids des soleils en éclipse, des hier révolus. Et lentement transmuer ce poids en grâce. Ce sera long. Il y a des tâches vouées à l’inachèvement. »



- La seconde partie, Kaléidoscope ou notules en marge du père , fut écrite antérieurement, lors de la mort de son père.
Ce père lumineux et bon qu’elle aime et admire, dont le visage lui apparaît, ici dans une flaque sepia sur une photo de Jean Michel Fauquet, ou dans un ciel d’orage sur Prague (dans La Pleurante des rues de Prague).

Dans Kaléidoscope ou notules en marge du père , Sylvie Germain lie la mémoire de son père à un ensemble d’images : un tableau de Piero della Francesca, un autre de Patinir …des roses… une jachère à Vézelay… et le désert... pour dire la douceur, la bonté de cet homme qui garda à jamais le regard et les rêves d’un enfant … un conteur, un passionné du langage.

« Mais s'il fut orpailleur du langage, il n'en devint jamais orfèvre. Le plaisir et la jouissance des mots l'ont emporté chez lui sur le souci de perfection. L'or qu'il a toujours aimé chercher n'est pas de métal, il est plutôt cet or humide qui luit dans la chair des fruits ou dans les flaques de boue au soleil, cet or léger qui vibre sur le corps des abeilles. »

« Mon père est fait de poussières d’étoiles et il habite cette terre qui porte le poids de son corps, qui garde la trace de ses pas. Et ce poids est tel que, s’il était retranché de la terre, ma propre assise au monde en serait transformée ; blessée, radicalement.
[…] Mon père est fait d’un alphabet stellaire avec lequel il poursuit son propre texte, quelques lignes filées dans la fable infiniment plurielle du monde. »


« Mon père est allé puiser des pleurs au Styx, sans jamais déposer l’enfant qu’il porte au fond des yeux. »


Sylvie Germain - Page 23 Le-son10
Le songe de Constantin. Piero della Francesca

Sylvie Germain - Page 23 110
Saint Christophe par Patinir

Sylvie Germain - Page 23 Vezela10 Sylvie Germain - Page 23 Vezela11
Vézelay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeLun 25 Avr 2011 - 23:06

Je vais le lire parce que tu en donnes envie. Par contre les extraits que tu cites sont pour certains d'une grandiloquence qui me semble un peu trop affectée. J'espère que tout n'est pas comme ça.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeLun 25 Avr 2011 - 23:12

Marko a écrit:
Je vais le lire parce que tu en donnes envie. Par contre les extraits que tu cites sont pour certains d'une grandiloquence qui me semble un peu trop affectée. J'espère que tout n'est pas comme ça.

Ce peut être le défaut pour certains...pour moi c'est une qualité...J'admire!...Je n'ai donc pas choisi ces extraits au hasard...Mais tout n'est quand même pas de cette veine-là... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeLun 25 Avr 2011 - 23:30

coline a écrit:
Marko a écrit:
Je vais le lire parce que tu en donnes envie. Par contre les extraits que tu cites sont pour certains d'une grandiloquence qui me semble un peu trop affectée. J'espère que tout n'est pas comme ça.

Ce peut être le défaut pour certains...pour moi c'est une qualité...J'admire!...Je n'ai donc pas choisi ces extraits au hasard...Mais tout n'est quand même pas de cette veine-là... content

Tu aimes le verbe théâtral qui a du souffle et du lyrisme. Je trouve qu'elle y parvient génialement dans L'enfant Méduse ou Jour de Colère mais ça peut parfois devenir asphyxiant. Ceci dit je lui préfère cette démesure à la sécheresse de son dernier roman. Et "La Pleurante..." est formidable aussi.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeLun 25 Avr 2011 - 23:40

Marko a écrit:
coline a écrit:
Marko a écrit:
Je vais le lire parce que tu en donnes envie. Par contre les extraits que tu cites sont pour certains d'une grandiloquence qui me semble un peu trop affectée. J'espère que tout n'est pas comme ça.

Ce peut être le défaut pour certains...pour moi c'est une qualité...J'admire!...Je n'ai donc pas choisi ces extraits au hasard...Mais tout n'est quand même pas de cette veine-là... content

Tu aimes le verbe théâtral qui a du souffle et du lyrisme. Je trouve qu'elle y parvient génialement dans L'enfant Méduse ou Jour de Colère mais ça peut parfois devenir asphyxiant. Ceci dit je lui préfère cette démesure à la sécheresse de son dernier roman. Et "La Pleurante..." est formidable aussi.

aime

Je suis contente qu'elle revienne à son lyrisme justement (c'est tout à fait supportable!...et pour moi délicieux! content )...J'ai aussi moins aimé son dernier roman, épuré, oui, jusqu'à la sécheresse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeMar 26 Avr 2011 - 9:03

j'en avais parlé sur le fil des nouvelles parutions, mais peut-être vous n'avez pas vu Very Happy

paru en janvier:

Sylvie Germain - Page 23 Aa92
Quatre actes de présence
Citation :
Présentation de l'éditeur
Notre monde aurait-il quelque mauvaise conscience, quelque problème avec la mémoire et l'absence ? D'un côté, l'inflation mémorielle qui touche groupes et communautés pour commémorer un drame, un événement, un personnage célèbre. D'un autre, et de manière surprenante, la tentation de l'effacement, de l'oubli qui touche tant de contemporains. Tous ceux qui disparaissent sans crier gare de nos sociétés, sans qu'une protestation ne s'élève... Il y a donc sans doute urgence à faire " acte de présence ", comme y invite Sylvie Germain. Alors que nous habite la tentation du virtuel absolu, qui évacué la chair et la pesanteur des choses, l'heure n'est-elle pas au retour de ce temps présent, à ce monde-ci, quitte à y affronter le mal ou la peur ? Pour découvrir aussi que le silence est habité, au-delà de l'angoisse...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeMar 26 Avr 2011 - 10:55

Si Si mais pas tout à la fois! content
(Mais tu n'en as pas parlé plus qu'en mettant cette Quatrième de couverture?...Ou alors cela m'a échappé... jypeurien )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeMar 26 Avr 2011 - 11:03

coline a écrit:
Si Si mais pas tout à la fois! content
tout à fait zen sinon on n'apprécie plus Wink

coline a écrit:
(Mais tu n'en as pas parlé plus qu'en mettant cette Quatrième de couverture?...Ou alors cela m'a échappé... jypeurien )
non, non.. seulement posté image et 4e de couverture

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeMar 26 Avr 2011 - 17:35

kenavo a écrit:


coline a écrit:
(Mais tu n'en as pas parlé plus qu'en mettant cette Quatrième de couverture?...Ou alors cela m'a échappé... jypeurien )
non, non.. seulement posté image et 4e de couverture

OK.
Dans sa production teintée de religion, elle vient de publier également: Chemin de Croix . Ses textes y sont illustrés de belles photos de Tadeusz Kluba.
Sylvie Germain - Page 23 51ft7w10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitimeVen 13 Mai 2011 - 10:58

J'ai passé un excellent moment de lecture avec Jours de colère ; je retrouve dans le style des accents de Zola dentsblanches suis-je la seule ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sylvie Germain - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Sylvie Germain   Sylvie Germain - Page 23 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylvie Germain
Revenir en haut 
Page 23 sur 31Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 27 ... 31  Suivant
 Sujets similaires
-
» [77] Seine et Marne
» mes MANOURY de l'Orne (61)
» site contre la CNV
» Quelques photos en ligne
» Sandrine & Andrea

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: