Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 La surdité, vos perceptions?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 12:32

Salut,

Je prends le temps de vous écrire ce court message. Comment réagissez-vous en face d'une personne sourde? Avez-vous des expériences - ou en avez déjà eu - de contact avec des personnes présentant ce profil?

Pour ma part, comme certains d'entre vous le savent déjà, je suis sourd. De plus en plus, j'assume que je signe en priorité dans mon quotidien de personne sourde. Je peux lire sur les lèvres en français et même reconnaître des accents étrangers, et cela me sert dans ma quête d'écriture. Le français demeurera toujours une langue aussi importante, mais je me rends compte que ma voix est de moins en moins utilisée. Je préfère même articuler avec mes lèvres, sans sons. C'a ses plus et ses moins. Par exemple, mon frère et moi communiquons avec les lèvres sans voix bien qu'il soit «entendant», mais il ne signe pas. J'ai vécu depuis ma jeunesse de multiples contradictions avec le fait d'avoir appris à signer et parler simultanément. À la longue, au moment de réintégrer la communauté sourde, je me suis réconcilié avec ma réalité de sourd et surtout le fait qu'il y a une langue de signes dans chaque contrée. Auparavant, je signais un genre de calque qui reprenait exactement la structure grammaticale française. J'ai donc appris la Langue des signes québécoise sur le tard. Je ressens toujours ces contradictions en voyant comment le monde marche mais je me suis réconcilié avec moi-même, c'est l'important.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 13:06

J'ai grandie avec une tante de ma mère qui était sourde
Elle avait une très bonne relation avec ma mère, on l'a donc accueillie plusieurs fois pendant l'année pendant une à deux semaines dans notre maison
pour moi elle faisait partie de la famille et du coup j'étais consciente qu'elle était sourde, mais ne me posais pas plus de questions, et cela ne me donnait certainement pas des sentiments d'irritation
elle avait appris en tant que jeune fille de lire sur les lèvres des gens en langue allemande, donc on ne pouvait pas parler en luxembourgeois avec elle, mais puisque l'allemand ne posait pas de problème pour nous, on changeait simplement de langue quand on voulait lui parler, mais à part cela j'arrivais pratiquement toujours à bien m'entendre avec elle
bien que je ne la comprenais pas toujours à 100%, on lui avait appris à parler, mais n'entendant pas sa propre voix, il y avait des prononciations que je ne pouvais pas détecter, mais lorsque ma mère était là, qui avait grandie avec elle, pas de souci, elle m'expliquait
depuis sa mort, plus jamais rencontré de personnes sourdes, ni dans mon entourage.. et même nulle part...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 13:17

J'ai longtemps regardé une émission (le merc. matin) qui était consacrée aux malentendants et qui posait régulièrement la question de l'apprentissage de la langue par les sourds. Doivent-ils s'exprimer dans leur langue (et risquer de se couper des entendants ?) ou apprendre à lire sur les lèvres et tenter de s'exprimer oralement (au risque cette fois de ne plus être compris par leur communauté) ? Je ne crois pas qu'il y ai de solution idéale, d'autant moins que comme tu le soulignes jack-hubert, la langue des signes varie d'un pays à l'autre. J'ai d'ailleurs regardé dernièrement un Karambolage sur les différences de signes entre allemand et français, émission instructive et drôle (comme toujours) et qui est visionnable sur youtube...

J'ai eu l'occasion de fréquenter un couple de sourds quand je travaillais en normandie, nous avions parfois beaucoup de mal à nous 'entendre' mais nous y arrivions tout de même. Depuis que je vis en Loire-Atlantique je m'aperçois que les personnes atteintes de surdité (ou les aveugles...) sont beaucoup plus visibles et beaucoup plus intégrés à la vie de la cité que lorsque j'étais à Rouen. Je ne sais pas si la politique du département encourage particulièrement la mixité mais incontestablement le mélange se crée naturellement et il est extraordinairement bienvenu !

En tout cas, ma très épisodique expérience avec des sourds me fait croire que la langue des signes est plus adaptée à un dialogue avec des entendants (avec lecture sur les lèvres) que l'effort de vocalisation... (c'est un point de vue personnel).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 13:31

jack-hubert bukowski a écrit:
Je prends le temps de vous écrire ce court message. Comment réagissez-vous en face d'une personne sourde? Avez-vous des expériences - ou en avez déjà eu - de contact avec des personnes présentant ce profil?
Je peux témoigner de deux contacts :

Le premier, à mon entrée en 6ème au collège, une camarade de classe, Samira. Elle avait des appareils auditifs "greffés" derrière les oreilles alors elle était peut être "juste" malentendante, je ne sais plus mais c'était de naissance. Toujours est-il qu'elle était plutôt malmenée par la classe à cause de son handicap qui l'empêchait de communiquer correctement, elle ne s'entendait pas parler donc ça lui donner une voix et une façon de parler spéciale, pas comme les autres. Elle se faisait traiter de débile, de bébé, de robot (à cause de ses appareils auditifs)... Elle n''était pas très jolie en plus alors venaient s'ajouter les critiques physiques. Elle me faisait de la peine, elle s'isolait souvent pour éviter qu'on se moque d'elle. Je suis moi-même de nature solitaire et je n'en souffrais pas mais elle si, ça crevait les yeux. Les profs ont dû intervenir plusieurs fois dans l'année pour recadrer les élèves mais ça n'a jamais servi à grand chose, elle continuait d'être la tête de Turc de tout le monde.
Quant à ma réaction face à elle, j'essayais d'être gentille mais c'était pas facile de nouer contact, je pense qu'elle s'était totalement refermée sur elle-même à force d'humiliations et de railleries. J'ai pris sa défense une ou deux fois au début de l'année mais les attaques étaient permanentes et à 12 ans, on a pas forcément le courage nécessaire pour s'opposer à tout le monde et devenir soi-même une paria. Ses parents l'ont retiré du collège avant la fin de l'année...

Le second c'est le père d'une amie, il est devenu sourd il y a 10 ans à la suite d'un accident du travail (électrocution). Pour être plus précise, il est atteint d'une surdité complète à l'oreille droite ou gauche (je ne sais plus) et de l'autre oreille, il entend encore mais très peu. Sa prononciation est plus fluide que ne l'était celle de Samira mais c'est assez dur d'être à l'aise avec lui parce que souvent, il n'entend pas mais il fait comme si il avait parfaitement entendu, il dodeline de la tête et enchaîne sur autre chose. Et comme je ne veux pas le blesser, je fais comme si de rien n'était. Du coup, souvent, j'entretiens avec lui une conversation qui n'a ni queue, ni tête. Je pense qu'il n'accepte pas sa surdité.

Je n'avais jamais réfléchi à cette contradiction signes/lèvres/voix. C'est vrai que ça doit être difficile de prendre une décision. Mais l'important, c'est que tu te sois réconcilié avec toi-même

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 15:11

C' est interessant ce que tu dis, JHB. Je crois -j' espère- qu' une évolution est en train de se produire envers les sourds. J' ai pu longtemps constater que, comme tout ce qu différencie les autres ou qui gène, les sourds étaient trop souvent ignorés ou l' objet de commisération. Et que contraints à ne pas s' exprimer, ils devenaient mutiques.

J' ai appris à quel point ils avaient pu etre l' objet de mépris dans les écoles jusqu' à il y a peu. Et comment on avait essayé lontemps à les forcer à parler, seul moyen d' expression reconnue. Meme traietment forcé pour les gaucher...


Et puis,il y a eu ces images, pour moi très émouvantes d' une comédienne exprimant son histoire et le langage des signes. Je me suis rendu compte qu' il y avait là un langage à part entière et différent de ceux qui entendent et parlent. C' est une expérience enrichissante et nouvelle. D' autant que maintenant, les parents ou amis se mettent aussi à signer, et se rendent compte qu' ils permettent ainsi un moyen de communication commun.

Il y a encore beaucoup à faire. Et puis en meme temps, il y a des progrès technologiques concernant la vue et l' ouie qui permettent des espoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 16:16

bix229 a écrit:
,il y a eu ces images, pour moi très émouvantes d' une comédienne exprimant son histoire et le langage des signes.

Jack-Hubert, il ne m'est pas encore arrivé de communiquer avec des personnes sourdes, aussi je ne puis répondre à ta question.
Par contre j'ai vu le spectacle auquel Bix fait allusion. Il s'agit de la comédienne Emmanuelle Laborit dans Les enfants du silence.
Je ne sais pas si tu connais cette comédienne qui est aussi auteur d'un livre, Le cri de la mouette.
La voici, ici, au Festival d'Avignon dans Antigone:
Emmanuelle Laborit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 19:16

coline a écrit:
bix229 a écrit:
,il y a eu ces images, pour moi très émouvantes d' une comédienne exprimant son histoire et le langage des signes.

Jack-Hubert, il ne m'est pas encore arrivé de communiquer avec des personnes sourdes, aussi je ne puis répondre à ta question.
Par contre j'ai vu le spectacle auquel Bix fait allusion. Il s'agit de la comédienne Emmanuelle Laborit dans Les enfants du silence.
Je ne sais pas si tu connais cette comédienne qui est aussi auteur d'un livre, Le cri de la mouette.
La voici, ici, au Festival d'Avignon dans Antigone:
Emmanuelle Laborit

Oui, en effet, c' était Emmanuelle Laborit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 21:51

kenavo,

Citation :
bien que je ne la comprenais pas toujours à 100%, on lui avait appris à parler, mais n'entendant pas sa propre voix, il y avait des prononciations que je ne pouvais pas détecter, mais lorsque ma mère était là, qui avait grandie avec elle, pas de souci, elle m'expliquait
depuis sa mort, plus jamais rencontré de personnes sourdes, ni dans mon entourage.. et même nulle part...

La tante de ta mère signait-tu? Ta mère communiquait comment avec elle? Pas tout juste avec les lèvres...? Coudonc, vis-tu sur une île isolée, pour ne pas avoir revu de personnes sourdes depuis...? :)

Point de détail important, la Langue des signes québécoise a une structure grammaticale qui s'apparente à celle de l'allemand - langue orale - et je me rends compte que les Sourds dans mon coin ont plus de facilité à apprendre l'anglais et l'American Sign Language. Je suspecte que la parenté de l'anglais auprès des langues germaniques influence ce fait.

Citation :
Doivent-ils s'exprimer dans leur langue (et risquer de se couper des entendants ?) ou apprendre à lire sur les lèvres et tenter de s'exprimer oralement (au risque cette fois de ne plus être compris par leur communauté) ? Je ne crois pas qu'il y ai de solution idéale, d'autant moins que comme tu le soulignes jack-hubert, la langue des signes varie d'un pays à l'autre. J'ai d'ailleurs regardé dernièrement un Karambolage sur les différences de signes entre allemand et français, émission instructive et drôle (comme toujours) et qui est visionnable sur youtube...

Shanidar,

Risquer de se couper des entendants...? La coupure est déjà là intrinsèquement, peu importe le moyen de communication et la langue que tu utilises. Inconsciemment, souvent quand la personne sourde s'exprime oralement, les entendants non-initiés ont tendance à rejeter la portion congrue de l'identité qui les distingue. Psychiquement, il y a un phénomène ou encore un effet de répulsion... souvent les personnes sourdes qui parlent fonctionnent passablement dans un contexte de petit groupe. Lorsque le rapport de forces du groupe se passe en langue orale, j'ai observé que dans un rapport de 3:1 (nombre de personnes entendantes versus sourdes) ou de 6:2 voire 4:2, les personnes sourdes perdent leur place qu'elles signent ou non... Les personnes entendantes et sourdes communiquent de façon parallèle lorsque les deux langues sont utilisées par la force des choses. Il y a une mixité, mais elle se rencontre rarement.

Dernier détail... Il y a la Langue des signes française et la Langue des signes québécoise (LSQ) des deux bords de l'océan. La LSQ découle d'une évolution de la langue à travers la Langue des signes française et l'American Sign Language. Il y a des variantes régionales également.

Citation :
Depuis que je vis en Loire-Atlantique je m'aperçois que les personnes atteintes de surdité (ou les aveugles...) sont beaucoup plus visibles et beaucoup plus intégrés à la vie de la cité que lorsque j'étais à Rouen. Je ne sais pas si la politique du département encourage particulièrement la mixité mais incontestablement le mélange se crée naturellement et il est extraordinairement bienvenu !

Je crois que dans diverses régions du monde, il peut exister une forme de reconnaissance de la particularité des deux communautés. Il y a des personnes entendantes qui signent, oui, et c'est plus facile de parvenir à une égalité quand il y a respect des moyens de communication des deux parties. Les services d'interprétation en langue des signes peuvent participer à cet effort collectif. Le tout dépend du niveau d'intégration des personnes sourdes au sein de la communauté et de la réceptivité des personnes entendantes à leur endroit. Souvent, il faut aller au-delà des premières impressions et des apparences pour avoir un portrait complet de la situation.

kannskia,

Samira représente un peu le choc que représente l'intégration d'une personne sourde au sein du milieu entendant. Tu dois sans doute parler d'implant cochléaire et c'est en passe de devenir une mode malheureusement-heureusement. Parler bizarrement et avoir l'effet d'un robot/perroquet donne des résultats assez incongrus pour s'intégrer avec une différence encore plus accentuée.

Une personne sourde introvertie aura peut-être plus de facilité à s'effacer, se fondre au sein de la communauté entendante en contexte d'intégration/assimilation. Il ne reste pas moins que le fait d'être extraverti aide parfois. La clé est la communication. Par la force des choses, la personne sourde intégrée au sein du monde entendant - par essence, étranger pour elle - se développera difficilement au niveau de la personnalité et des expériences en contexte de groupe au moment de franchir le passage entre l'enfance et l'adolescence. Dans cette mesure, l'expérience avec les pairs sourds comporte sa large part d'avantages collectifs.

Devenir sourd est généralement plus difficile que d'être né sourd. Le père de ton amie semble bien représenter ce phénomène. C'est à se demander qui est le perroquet, soit la personne sourde/devenue sourde qui articule des sons ou encore les personnes entendantes aux prises avec les distorsions. Il y a clairement expression d'un malaise de part et d'autre. Faire semblant n'y changera rien comme tu l'as constaté toi-même. Accepter sa surdité est un défi, et encore plus pour les autres.

Si contradiction il y a, je dirais qu'elle se situe actuellement au niveau du rapport inégal entre la part qu'on réserve aux langues signées versus les langues orales. Pourtant, les langues signées sont orales puisque qu'elles se racontent généralement de personne à personne, d'autant plus qu'elles ne s'écrivent pas intégralement. S'accomplir comme personne sourde dans un monde entendant où nous avons tendance à effacer les personnes sourdes exige beaucoup de patience et de persistance.

Je continuerai bien la conversation rendu à un moment où les débats/interventions reprennent leur cours. En attendant, je répondrai à bix229 :

Citation :
Il y a encore beaucoup à faire. Et puis en meme temps, il y a des progrès technologiques concernant la vue et l' ouie qui permettent des espoirs.

Oui... Mais sur un plan éthique et selon une philosophie du vivre et du laissez vivre, est-ce que c'est souhaitable d'effacer la différence? La technologie et les évolutions dans le domaine de la médecine génétique laissent présager une disparition éventuelle des personnes sourdes... pour les personnes aveugles, je ne saurais dire, mais dans le cas des personnes sourdes, les arracher à la réalité d'une communauté et de langues pleines de vitalité nous met en face d'un dilemme... criant? Je ne dirais pas, mais je crois utile de poser la question à nouveau.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 22:02

jack-hubert bukowski a écrit:
La tante de ta mère signait-tu? Ta mère communiquait comment avec elle? Pas tout juste avec les lèvres...?
non, elle ne pouvait que lire des lèvres.. jamais appris autre chose.. puisque dans le temps, les oncles et tantes non-mariés vivaient en famille, ma mère a grandie avec elle et elles se comprenaient, l'une lisait les lèvres, l'autre comprenait ses sons Wink

jack-hubert bukowski a écrit:
Coudonc, vis-tu sur une île isolée, pour ne pas avoir revu de personnes sourdes depuis...? :)
en effet, je devrais me renseigner combien de personnes sourdes vivent au Luxembourg, il doit y en avoir, mais vraiment, pas fait de connaissance depuis jypeurien

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 22:36

jack-hubert bukowski a écrit:
e peux lire sur les lèvres en français et même reconnaître des accents étrangers, et cela me sert dans ma quête d'écriture.
Fichtre, je n'avais pas pensé qu'il était possible de reconnaître des accents avec la manière de bouger ou de positionner les lèvre.

Mon grand-père paternel était sourd (à la suite d'une maladie dans son enfance), mais je l'ai finalement pas souvent vu... Je me souviens qu'on parlait en articulant beaucoup, ou bien il fallait écrire, c'était plus simple. Mais ça remonte à loin, je n'en ai pas des souvenirs très précis.

Dans un de ses premiers films, Jenseits der Stille (1996 ; nominé aux Oscars), Sylvie Testud est la fille de parents sourds (il y a aussi Emmanuelle Laborit dans ce film).


Dans le Coeur est un chasseur solitaire, un des héros est sourd. De ce dont je me souviens, j'avais cru comprendre qu'il y avait principalement deux systèmes de langage, avec une main ou avec les deux mains.
Mais, d'après ce que tu écris, c'est plus compliqué que ça.


Dernière édition par eXPie le Dim 24 Fév 2013 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 22:38

Bonsoir

Je suis enseignante dans une école classique qui intègre depuis 1999, 4 à 5 enfants sourds par classe (sur un total de 22 à 28 élèves par classe). Le projet est l'accompagnement à l'intégration. Les élèves sourds sont dans nos classes accompagnées de professeurs spécialisés très discrets.
Le but, c'est que nous vivions ensemble, que nos élèves entendants n'aient pas peur de la différence, que les élèves sourds apprennent au contact des entendants, tout en maintenant "la culture sourde".

C'est nous (enseignants) qui allons vers eux et eux qui viennent vers nous.
Je suis directrice et il m'a semblé primordial de communiquer avec ces enfants et leurs parents (parfois sourds eux-mêmes) sans intermédiaire.
Pour cela, je prends des cours de langue des signes depuis une dizaine d'années en continu tout au long de l'année scolaire.
Je me suis aperçue qu'à force de pratiquer avec mes élèves, cette langue que j'aime et que je trouve belle, devenait "presque" une deuxième langue...
Si je cherche mes mots en anglais, mes mains se mettent à bouger toutes seules...
Dès que je suis loin de quelqu'un (ou derrière une vitre) et que je veux lui dire quelque chose, la langue des signes vient automatiquement. Mes élèves entendants aiment que je fasse des signes pour leur dire de sortir leur matériel ou de petites choses qu'ils comprennent.
Au contact des enfants sourds, ils retiennent et utilisent des signes.
Lorsque je vois des personnes sourdes parler entre elles, j'essaie de ne pas "déchiffrer" ce qu'elles disent (car c'est une conversation privée) même si cela me tente ou que j'ai envie de leur dire que je peux "parler" avec elles.
Avec les gens entendants qui pratiquent la LSF (langue des signes française), j'utilise plus ce moyen de communication que la parole, comme une complicité supplémentaire?

J'ai remarqué que les personne sourdes ne "goûtent" pas le même humour que nous (comme pour le sens figuré, elles ont du mal), parfois il y a des blagues pour sourds et des blagues pour entendants...

Je trouve dommage que la langue des signes ne soit pas internationale... (mais même en France, d'une région à l'autre, il a des variations (comme les accents à l'oral))....

PS: Excusez mon long bavardage...


Dernière édition par Cassiopée le Dim 24 Fév 2013 - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 22:40

Cassiopée a écrit:
PS: Excusez mon long bavardage...
Non, c'était très intéressant, merci Cassiopée !
j'aime bien quand tu dis que tes "mains se mettent à bouger toutes seules".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 22:43

C'est vrai, elles prennent des initiatives (mes mains) et parfois les gens en face de moi me regardent et me disent "Je te rappelle que moi, je ne connais pas cette langue..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 22:52

Cassiopée a écrit:
C'est vrai, elles prennent des initiatives (mes mains) et parfois les gens en face de moi me regardent et me disent "Je te rappelle que moi, je ne connais pas cette langue..."
rire

On utilise spontanément la langue la plus adaptée dans une situation donnée, j'imagine...
Il est périodiquement question de donner des bases dans la langue des signes, à l'école... Enfin, le sujet revient, mais je ne sais pas trop ce que ça a pu donner, concrètement...
A part les initiatives personnelles, je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 23:00

La langue des signes est enseignée en lycée, en option, dès la classe de seconde et peut être donc présentée au bac.
Sauf que, et là l'avis de Jack-Hubert sera intéressant, depuis que je prends des cours, mes profs disent qu'il faut être sourd pour être un bon prof et pour enseigner en lycée ou même faire passer l'examen au bac, ce sont des entendants qui n'ont pas un niveau formidable, alors...

1) Jack-Hubert penses tu que l'on est meilleur prof de langue des signes si on est sourd?
2) Si le prof est moyen, vaut-il mieux quelques signes de qualité médiocre plutôt que rien? Qu'en penses tu?

J'ai, bien entendu, un avis personnel sur les deux questions...

3) En France, on distingue le français signé et la LSF, et chez toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La surdité, vos perceptions? Empty
MessageSujet: Re: La surdité, vos perceptions?   La surdité, vos perceptions? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La surdité, vos perceptions?
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nymphe Océanique ~ Ce n'est pas la solitude qui rend sourd, mais la surdité qui rend seul.
» Surdité : ald ou pas?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: L'humain, la société, la nature...-
Sauter vers: