Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Philip Roth

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeSam 21 Mar 2015 - 21:40

pas lu grand chose mais Everyman m'avait plus convaincu que La Tache.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeVen 12 Juin 2015 - 19:54

Défenseur de la foi suivie de L'habit ne fait pas le moine

Le sergent Marx, de retour d'Europe en 1945, est affecté dans une compagnie d'instruction où il a sous ses ordres un jeune soldat juif, Sheldon Grossbart. À sa demande, Marx intervient pour que les juifs de la Compagnie puissent se rendre à la synagogue le vendredi soir. Peu à peu, il se rend compte que le jeune soldat le manipule... Dans la banlieue de New York, un jeune garçon en première année de « high school » se lie d'amitié avec deux fils d'immigrants italiens, Albie Pelagutti et Duke Scarpa, promis à un brillant avenir de gangsters. Quinze ans plus tard, il se souvient...

Deux nouvelles pétillantes d'intelligence et d'humour qui démontent les rapports ambigus de la société américaine et du monde juif.

Deux nouvelles savoureuses, au style pourtant très différent.
La première possède un style assez soutenu, très rythmé avec des dialogues présentes et qui apportent une dynamique intéressante, car c'est par ceux-ci que l'histoire évolue, ce qui permet de comparer cette nouvelle à un pièce de théâtre, même si la structure demeure romancée.
Au début je me suis demandé ce qui m'intéressait car ce contexte de l'armée est très américain, très connoté culturellement, mais les personnages sont si complexes, et ambivalents, le style est si plaisant qu'on est transportés dans le récit et qu'on se sent spectateur de l'histoire.

La deuxième possède une organisation plus classique, avec un style laconique, nostalgique, ce sont les descriptions qui prévalent et l'intensité des pensées du personnage principal.
J'ai beaucoup aimé également. Pour la richesse des détails, la méticulosité de chaque mot et de chaque personnalité. C'est précis on ressent un travail minutieux pour chaque phrase et cela fait du bien.
Un très bon moment de lecture et je conseille ces deux nouvelles comme introduction à l'oeuvre de Roth, c'est court et assez représentatif il me semble de son style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeVen 12 Juin 2015 - 19:59

Ces nouvelles sont issues de Goodbye Columbus, je te conseille de lire le recueil en intégralité si tu peux. bravo

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeSam 27 Juin 2015 - 20:46

Tromperie:

Un roman atypique dans l'oeuvre de Roth sur le plan de la forme, qui se présente sous la forme d'une succession de dialogues. Des anecdotes, des histoires où il joue comme souvent entre fiction et réalité. Il s'amuse beaucoup. On retrouve tous ses thèmes habituels, les femmes, le sexe, la question juive, l'écriture, et un petit clin d'oeil à Zuckerman.
Ce que j'apprécie chez lui, c'est sa liberté de ton, et sa capacité à me faire aimer ce que je n'aime pas (des dialogues).

Il y a à boire et à manger dans ce foisonnement de scènes de vie, avec quelques aphorismes à la clé. Il ne faut pas chercher un fil conducteur, il n'y a pas tellement de liens entre les histoires, à la limite on peut le lire par petits bouts, mais ça se lit vraiment vite.

Roth a écrit:
Ce qui se passe dans l'histoire, c'est qu'elle est semée de désastres, et quand on étudie l'histoire, on part d'un désastre et l'on s'attend au suivant, et il y a des étapes qui mènent à l'abîme, et aussi des dates et des concepts, ceux-là on les apprend, et alors on réussit l'examen. Le problème avec la vie, c'est que l'on ne sait pas vraiment si c'est un processus de dégradation. Le problème avec la vie, c'est que l'on ne sait vraiment pas ce qui se passe.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2015 - 13:16

La bête qui meurt

Que dire ?! C'est Philip Roth ! Son nom suffit. Je suis encore sous le charme et sous le choc de cette lecture que je viens de terminer.
Un moment fort, je l'ai lu d'une traite, il n'est pas long mais si riche.
Ce qui est incroyable avec cet auteur c'est que son vocabulaire et est simple, son phrasé plutôt classique, mais il y a un "je ne sais quoi" de magique qui nous transporte, qui nous frappe, nous heurte, nous émeut.
Dans un autre style il me fait penser à Hrabal qui par sa même simplicité à décrire les plus grandes émotions était d'une efficacité redoutable.
Ses personnages sont incarnés, celui là également, David Kepesh l'un de ses héros phares si je puis dire, qui ne parvient pas à quitter ce que Kierkegaard nommerait le "stade esthétique" voit d'autres personnes parvenir directement au stade "religieux" avec la difficulté que la vie peut infliger.
Peu de romanciers sont capables de tenir une narration à la deuxième personne du singulier sans user de répétitions ou du mode impératif. Il y parvient.
A quand le nobel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2015 - 14:21

Beau commentaire! J'espère pour cette année le Nobel, ce serait mérité!

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2015 - 18:17

merci Hanta, la bête qui meurt est à ma médiathèque, je note (encore)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2015 - 20:00

Hanta a écrit:
A quand le nobel ?
Il ne l'aura pas : un des membres du Comité Nobel avait dit (de mémoire) quelque chose du genre que la littérature états-unienne est actuellement trop repliée sur elle-même et manque d'une dimension universelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2015 - 20:32

Changez-moi ce Comité Nobel! colere

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2015 - 21:39

Un reproche que l'on pourrait faire à toutes les littératures occidentales quasiment... Donc bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2015 - 21:45

ArturoBandini a écrit:
Changez-moi ce Comité Nobel! colere
Cela se fait tout naturellement, rassure-toi !

Mais il ne faut tout de même pas trop critiquer : leur choix est globalement de très grande qualité (ce n'est pas Kenavo qui me dira le contraire dentsblanches ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitimeLun 7 Nov 2016 - 8:44

je viens de terminer Portnoy et son complexe aime

Un excellent commentaire a été fait par Coli, je ne puis faire mieux, merci à elle

(j ai apprécié aussi les petits tacles sur les religions, les sociétés Juives ou Chrétiennes, et les rares mais significatives critiques sur la politique)

quelques extraits

"Oui Naomi, je suis soulillé, oh, je suis impur - et aussi, j'en ai plein le cul, ma chère, de ne jamais être tout à fait assez bien pour le Peuple Elu."

"Novembre 1950 - là, c'est tatoué sur mon poignet, la date de ma Proclamation d' Emancipation. Les enfants qui n'étaient pas encore nés lorsque j'ai téléphoné à mes parents qui n'étaient pas encore nés lorsque j'ai téléphoné à mes parents pour dire que je ne rentrais pas à la maison en quittant le collège doivent maintenant y rentrer, au collège je suppose, - seulement moi, je suis toujours en train de téléphoner à mes parents pour annoncer que je ne rentre pas à la maison ! Toujours à lutter contre ma famille !"

"Ce que je vois de prime abord dans un paysage, ce n'est pas la flore, croyez-moi, c'est la faune, l'antagonisme humain ; qui baise et qui se fait baiser. La verdure je la laisse aux oiseaux et aux abeilles, ils ont leurs soucis, j'ai les miens."

"Me sentant si propre, si fort et si vertueux - si Américain ! Morty repart sur la grand-route et, c'est alors que séance tenante je prononce mon voeu, je jure de consacrer mon existence à redresser les torts, à soulager les opprimés et les sous-privilégiés, à libérer les victimes d'injustes emprisonnements. Avec Morty comme témoin - mon viril grand frère de gauche nouvellement trouvé, preuve vivante qu'il est possible d'aimer à la fois l'humanité et le base-ball [....] je fais le serment d'utiliser "le pouvoir de la plume" pour délivrer de l'injustice et de l'exploitation, de l'humiliation, de la pauvreté et de l'ignorance tous ceux que je considère en cet instant (en me donnant la chair de poule) comme le Peuple"

"La fascination sans limite qu'exercent ses ouvertures et ces orifices ! Voyez-vous, je suis tout bonnement incapable de m'arrêter ! ou de m'attacher à aucune."


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Philip Roth - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Philip Roth   Philip Roth - Page 27 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Philip Roth
Revenir en haut 
Page 27 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: