Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pierre Nepveu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Pierre Nepveu   Lun 4 Mar 2013 - 10:11



Citation :
Notice biographique

Né à Montréal en 1946, Pierre Nepveu est poète, essayiste et romancier et il est professeur titulaire au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal. Il y a dirigé le Centre d’études québécoises ainsi que la revue Études françaises. Il a également été membre du comité de rédaction et co-directeur du magazine culturel Spirale.

Il est l’auteur de plusieurs essais consacrés principalement à la littérature québécoise: Les mots à l’écoute (1979, réédité en 2004), L’écologie du réel (1988), Intérieurs du Nouveau Monde. Essais sur les littératures du Québec et des Amériques (1998) et Lectures des lieux, paru en 2004. Il publiera à l’automne 2008 un nouveau recueil d’essais critiques, La poésie immédiate. Chroniques 1985-2005, aux Éditions Nota Bene.

Poète, il a notamment publié Épisodes (1977), Mahler et autres matières (1983), Romans-fleuves (1997) et Lignes aériennes (2002). La rétrospective de son œuvre poétique a paru aux Éditions de l’Hexagone en 2006 sous le titre : Le sens du soleil. Poèmes 1969-2002. Il a aussi publié deux romans: L’Hiver de Mira Christophe (1986) et Des mondes peu habités (1992).

Pierre Nepveu est l’auteur de nombreux articles et comptes rendus critiques consacrés à la poésie québécoise, notamment dans les magazines Lettres québécoises et Spirale, et il est aussi le co-auteur d’une anthologie, La poésie québécoise des origines à nos jours, en collaboration avec Laurent Mailhot, dont une nouvelle édition revue et mise à jour paraîtra à la mi-novembre de cette année.

Depuis 2001, il a entrepris avec Marie-Andrée Beaudet l’édition de l’œuvre éparse du poète Gaston Miron. Deux volumes, Poèmes épars et Un long chemin, Proses 1953-1994 ont paru jusqu’ici. En outre, il prépare actuellement une biographie du poète et de l’éditeur.

Ses livres ont obtenu plusieurs prix littéraires, dont le Prix Victor-Barbeau de l’Académie des lettres du Québec et le prix Canada-Suisse. Son recueil Lignes aériennes a mérité en 2003 le Grand Prix du Festival international de poésie de Trois-Rivières ainsi que le Prix du Gouverneur général du Canada, un honneur qu’il avait aussi obtenu précédemment pour son recueil Romans-fleuves et pour son livre d’essais Intérieurs du Nouveau-Monde.

L’ensemble de son œuvre a enfin été couronnée en 2005 par le prix Athanase-David décerné par le gouvernement du Québec.

Ses principales recherches actuelles, outre celles qui portent sur Gaston Miron, ont pour objet la littérature juive montréalaise et les littératures francophones des Amériques.

Il est membre de l’Académie des lettres du Québec et de l’Union des écrivains québécois.

Tiré de : http://www.litterature.org/recherche/ecrivains/nepveu-pierre-346/


Outre ce premier message d'introduction, Pierre Nepveu a publié une poésie somme toute moderne. Lignes aériennes est assez encensé par la critique. Je tenterai de vous offrir un son de cloche particulier quant à ce que j'ai trouvé dans Le sens du soleil :

Citation :
«Appel»

C'est la voix. La Grande Voix.
Où l'on retombe
lorsqu'on a tout dit, la Voix
qui tait nos phrases, une
à une, à bout d'envolées.
Elle prend la place, elle
est à moi, à mon silence
écrasant. Alors l'arbre soubresaute,
quelques feuilles dentelées
égratignent le mur et en dessous,
loin en dessous,
sous l'ombre qui tourne,
sous la toupie qui chante,
je me glisse dans la cabine
et la porte se déplie,
la monnaie sonne
et c'est le dernier bruit,
le dernier bruit.
Je compose lentement
mon numéro,
hanté par l'espoir fou
d'une vraie réponse.


Citation :
«Son ultime»

Ce que tu entends :
le grincement de poulie
d'un geai bleu
dans les pommes de pin,
la tronçonneuse au loin
qui tranche les nerfs,
l'avion qui gratte
son sillon blanc
dans le ciel muet,
le papier froissé
par tes propres doigts, le sang
entre les murs du crâne,
la scie, la scie,
le bois coupé, coupé,
jamais plus arbre
jamais plus
bruissement de feuilles.

Tiré de Romans-fleuves dans la section Apartés

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Pierre Nepveu   Lun 4 Mar 2013 - 21:50

c'est intéressant que tu cites Son Ultime et Appel pour présenter cet auteur. Une manière de nous pencher sur les bruits qui nous environnent, qui souvent nous échappent mais qui ici nous racontent une histoire... merci pour la découverte !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pierre Nepveu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Pierre Chaunu (1923-2009).
» La "Pierre de Caen"
» Le Havre - PIERRE DUBOIS
» Je me présente : Pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: