Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Richard Jorif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Richard Jorif   Lun 4 Mar 2013 - 13:02


Richard Jorif voit le jour à Paris en 1930, d'une mère martiniquaise et d'un père d'origine indienne. À l'âge de seize ans, il décroche un rendez-vous chez Bernard Grasset. Insatisfait du manuscrit qu'il est sur le point de lui présenter, il ne s'y rendra pas. Depuis, il vit de petits métiers qui lui permettent d'écrire, jusqu'à la parution du Navire Argo, premier ouvrage à lui sembler digne de publication.

Cet écrivain, styliste rare, se distingue par une approche originale de la langue française, par exemple dans Le Navire Argo, son premier roman (paru alors que son auteur a 57 ans), dont l'argument tourne autour du Littré - un dictionnaire que l'auteur a découvert à 16 ans. Richard Jorif se pose en défenseur et illustrateur de la langue française ; il tire un grand plaisir à glisser dans ses textes des expressions désuètes. Richard Jorif est mort en septembre 2010.

Citation :
Quelque huit cent mille fidèles, sans compter les sous-diacres et les enfants de Marie, boutonnaient dans la divine avenue, armés de slogans jaculatoires qui vouaient les trublions à la fosse d'aisances, François Mitterrand aux fourches patibulaires, les communistes au chaudron et Daniel Cohn-Bendit à l'expiation crématoire. Levés au premier chant du coq gaulois, ils avaient, faisant la figue aux pompistes, sauté dans les autocars et gagné sans coup férir une Ville abandonnée aux nourrissons de l'anarchie. Jusqu'à l'heure de l'Allocution, contenus à grand-peine dans les contre-allées, le répertoire des chants patriotiques avait nourri leur ferveur. Maintenant, les yeux au Ciel, ils marchaient à la gloire derrière leurs députés extatiques, et un grand frisson les soulevait à la pensée de ce bonheur suprême : Michel Debré allait chanter La Marseillaise. Le Navire Argo

Oeuvres
1987 : Le Navire Argo, roman (triptyque Frédéric Mops), éditions François Bourin
1988 : Clownerie, éditions François Bourin
1991 : Paul Valéry, éditions Lattès, 1991
1991 : Le Burelain (triptyque Frédéric Mops), éditions Gallimard
1992 : Les persistants lilas
2000 : Tohu-Bohu, roman (triptyque Frédéric Mops), éditions Julliard
2001 : Qu'est-ce que la mort, Fourrure?, nouvelles, éditions le Cherche Midi


Pour ma part, le Navire Argo fut un très agréable dessert qu'on déguste page à page à l'ombre d'un parasol accablé de fleurs psychédéliques ... Un régal !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Richard Jorif   Ven 15 Mar 2013 - 10:14

Le Navire Argo

Résumé :
Séquestré dans une cave par sa mère, Frédéric Mops est délivré à l'âge de dix-huit ans.
Nous sommes en 1960 et il parle en vieux français ! Recueilli à Paris par son oncle et sa tante, il découvre la langue et le monde contemporains. Au cours de son parcours initiatique, Frédéric rencontre divers personnages plus ou moins extravagants : Bernadette, Aline, Marie-Véronique qui lui enseigne l'amour, mais aussi l'œuvre de Jean Jacques Rousseau et le Dictionnaire de Littré, qui le fascine.
Après Mai 68, la démolition des Halles et la construction de Beaubourg, un certain Prince Pelée qui, comme Frédéric Mops, porte un nom d'Argonaute, lui propose d'embarquer sur le Navire Argo, le bateau de la Toison d'Or...


Source : Gallimard


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Richard Jorif   Mar 16 Avr 2013 - 18:48

Court entretien sur gallimard.fr (KLIK) où il exprime si bien son amour de la langue française.
Extrait :
Citation :
...Je dis souvent qu'il faut employer les mots comme si ces mots savaient qu'ils ont une histoire. C'est-à-dire qu'il faut embrasser toute l'étendue d'un mot, toute la continuité de ses acceptions. On emploie presque toujours un mot dans son dernier état, mais moi je l'emploie en ayant toujours à l'esprit tous les sens qu'il a recouverts dans son histoire. Tout cela entre dans mes fictions, c'est constitutif du texte. Texte, ça veut dire tissu, donc ce regard que je porte sur la langue, on le retrouve dans le texte lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richard Jorif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Jorif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: