Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Chi Zijian [Chine]

Aller en bas 
AuteurMessage
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 69
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Chi Zijian [Chine]   Jeu 21 Mar 2013 - 23:01



CHI Zijian
Biographie copiée sur le site des Editions Bleu de Chine
Née en 1964 dans le Heilongjiang, Chi Zijian commence à publier dès 1985. Jeune écrivain prolifique, elle appartient au courant néoréaliste qui cherche à rendre le réel dans ses détails les plus triviaux. Pour Chi Zijian une œuvre littéraire est d'autant plus forte qu'elle décrit simplement la banalité de la vie quotidienne et d'humains ordinaires confrontés à leur existence.
"Je vis le jour il y a une trentaine d'années, dans le village le plus septentrional de mon pays appelé "Pôle Nord" où le vent et la neige sont rois. Une école primaire, un dispensaire et un magasin de denrées alimentaires en étaient les seuls bâtiments importants.
J'ai grandi sur un lit de briques bien chauffées, entourée de mes parents, de mes oncles et tantes. Mon meilleur ami était un chien. Mes jouets, les grillons. Dans les parties de cache-cache, je disparaissais au milieu des blés dorés et de la forêt des maïs. Le soleil, la lune, les étoiles, c'est ce que j'ai connu de plus beau dans mes premières années. J'aimais aussi la neige, les eaux du fleuve et le bon feu de notre foyer. Les plaintes des voisins qui avaient perdu leurs récoltes à cause des intempéries bouleversaient mon coeur d'enfant et je commençais à découvrir l'existence du malheur. J'avais cinq ans lorsque j'ai été prise en photo pour la première fois dans la petite ville de Sanhe...
L'écriture, pour moi, est un regard jeté sur le passé. Mes livres sont comme de vieilles photos qui témoignent d'une vie, plus ou moins belle, mais qui fait partie intégrante de mon être.
L'écriture est un effort individuel, spirituel. Un travail poétique qui permet d'exprimer une conception de l'existence et du devenir de l'homme. La qualité majeure d'un bon écrivain consiste, selon moi, à déceler ans une vie apparemment immuable les caractères communs à une société. C'est dans les faits qu'on pourrait croire banals et anodins que résident le charme éternel de l'existence humaine et ses limites inéluctables. Une oeuvre doit sa force à la description de la monotonie et de la banalité de la vie. Ce que je recherche, c'est le nature, la sérénité qui sont à la fois critères de bonheur et normes d'esthétique : ils régissent ma vie et ma philosophie personnelles."


Ses oeuvres dans la Collection Bleu de Chine
Bracelet de Jade (Le)
Danseuse de Yangge (La)
Fabrique d'encens (La)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 69
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Jeu 21 Mar 2013 - 23:02



La danseuse de Yangge :
La tradition est chose primordiale dans ce petit village du Grand Nord chinois et les fêtes du Nouvel An sont très attendues d’autant que, chaque année, une troupe de danseurs de Yangge, danse populaire chinoise, s’y produit et, surtout, les villageois attendent La danseuse étoile, la bien nommée « Petite Parure », source de convoitise et d’espérance des mâles. Le lettré se tuera par amour pour Petite Parure, le bijoutier, homme richissime en est amoureux… enfin bref, toute la vie de ces paysans tourne autour de ce jour où ils La verront danser.
Nuluo, qui a des raisons de ne pas aimer la danseuse, n’assiste plus au spectacle et préfère déambuler dans la rue des lanternes où elle fit une « mauvaise rencontre », celle de Wang, le rémouleur. Il la suit jusque chez elle et abusa d’elle. C’est mal connaître Nuluo qui, lorsqu’elle s’aperçoit qu’elle est enceinte, obligera le rémouleur à l’épouser.
Cette petite nouvelle est pleine de la vie quotidienne de cette bourgade. Les saisons défilent, les gens vivent, meurent, s’épousent, se remarient, vieillissent…
Nuluo va son petit bonhomme de chemin, devenue une herboriste renommée, elle reçoit un jour la visite d’une vieille petite femme qui s’avère être ……

Voyage au pays des nuits blanches :
Le Heilongjiang, la province la plus septentrionale de la Chine, attire les foules une semaine par an, lors de la nuit blanche, moment où la nuit n’existe pas lors du solstice d’été. Elle fait ce voyage, qu’ils auraient voulu faire depuis longtemps, avec Ma  Kongduo, son ex-mari. Mais il y a comme un hiatus, personne ne remarque alors qu’elle lui parle et qu’il répond, fait la gueule, boit…. Enfin ce que tout homme fait !
Nous suivons leur voyage, empli de rencontres, jusqu’à l’arrivée au bord du fleuve Amour et là, ils se séparent lors de la soirée « nuit blanche ». La fin de cette nouvelle met un point final et permet la reconstruction de la jeune femme.

Deux nouvelles fort différentes l’une représente la Chine éternelle et la seconde une époque plus moderne où les gens voyagent et font du tourisme. J’ai aimé ces deux voyages, l’écriture de Chi Zijian. Elle dépeint une vie quotidienne où l’attente de l’émerveillement est présente et mobilise toute une population. Les habitants, les touristes vivent dans cet espoir puis dans le souvenir et le fantasme du merveilleux, alors que la vie quotidienne charrie son lot de bonheur et malheur.

Un livre doux et violent, poétique et réel que je vous recommande. Le résumé qu’en fait Claude Prin est parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Ven 22 Mar 2013 - 20:47

Je ne connaissais pas cet auteur, que ton commentaire me donne très envie lire, et ce d'autant plus qu'il y a deux titres d'elle à la médiathèque. cheers (celui-ci et Le bracelet de jade)
Revenir en haut Aller en bas
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 69
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Lun 25 Mar 2013 - 18:17

Je crois que je vais, également, retourner du côté de cette auteure. Bonne découverte à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Ven 15 Mai 2015 - 14:16


Bonsoir, la rose
Citation :
Présentation de l’éditeur
Il faut d’abord imaginer ce Grand Nord de la Chine aux si longs hivers, les fleurs de givre sur les vitres et l’explosion vitale des étés trop brefs. Puis Xiao’e, une jeune fille modeste, pas spécialement belle, dit-elle, pour qui la vie n’a jamais été tendre :« j’appartenais à une catégorie insidieusement repoussée et anéantie par d’invisibles forces mauvaises ».
Et puis Léna aux yeux gris-bleu et au mode de vie raffiné, qui joue du piano et prie en hébreu, dont le visage exprime une solitude infinie. Elle qui avait une vie intérieure si riche, comment pouvait-elle ne pas avoir connu l’amour ?
Xiao’e rencontre donc Léna, une vieille dame juive dont la famille s’est réfugiée à Harbin après la révolution d’Octobre. Tout semble les opposer, pourtant on découvrira qu’un terrible secret les lie.
C’est un monde où les fantômes côtoient les supermarchés, où les blessures de l’enfance restent vivaces. A la fois désabusé et espiègle, tragique et gai. L’écriture de Chi Zijian est, elle, à la fois étincelante et d’une infinie délicatesse. Un auteur qui n’a pas fini de nous enchanter.


Si j’arrive à la fin d’un livre et ne sais pas ce que je peux vous en dire, c’est un drôle de signe. Mais cela m’arrive et parfois je choisis de n’en dire pas un mot, parfois j’opte pour en faire un commentaire avec pas mal de fioriture qui cache que je ne sais pas quoi en dire d’autre Cool

Et ce n’est vraiment pas que ce livre soit de mauvaise qualité, au contraire, j’ai bien aimé, même aimé autant que dès que je l’avais commencé, je ne me suis plus arrêtée avant la fin. Il y a une bien belle ‘musique’ qui me donnait envie de poursuivre…

Peut-être je devais me tenir à cette phrase de la maison d’éditeur qui dit : Son écriture tour à tour sensible et poétique s’attache à décrire les réalités les plus banales de la vie.

Il ne faut pas chercher derrière toute phrase un sens plus profond… seulement accepter une histoire que l’auteur a voulu raconter et en profiter pour passer un bon moment.

Vu de cet angle, j’ai passé un bon moment avec ce livre !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Ven 15 Mai 2015 - 17:15

je devine tout de même malgré ta retenue, une lecture agréable pour des choses banales contées avec beaucoup de sensibilité. (?)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Ven 15 Mai 2015 - 17:17

je déplace le fil car il y en a déjà un d'ouvert par Zazy

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Ven 15 Mai 2015 - 17:24

merci...
c'est comme une malédiction - je vérifie (presque) toujours avant d'ouvrir un fil... le moment que je l'oublie... on l'a Razz

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Ven 15 Mai 2015 - 17:40

je suis là pour vérifier Kena ! sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Sam 16 Mai 2015 - 14:28

Bédoulène a écrit:
je devine tout de même malgré ta retenue, une lecture agréable pour des choses banales  contées avec beaucoup de sensibilité. (?)
oui, en effet, la lecture était vraiment agréable... j'ai bien aimé, même au point que je veux découvrir encore un autre livre d'elle Very Happy

Bédoulène a écrit:
je suis là pour vérifier Kena ! sourire
bisous

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Sam 16 Mai 2015 - 16:59

Un long article de Bertand Mialaret il y 2 jours sur le site de Rue 89 LIEN.

il y annonce aussi qu'une autre traduction est en cours :
Citation :

Un roman magnifique, « The Last Quarter of the Moon », qui obtint le prix Mao Dun, est en cours de traduction et sera publié chez Philippe Picqiuer ; un texte superbe sur les nomades Evenki, éleveurs de rennes, qui vivent sur la rive droite de la rivière Argun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   Sam 16 Mai 2015 - 18:08

merci pour ce lien... très intéressant
et en effet, les parties concernant Lena étaient pour moi très intéressantes, les juifs en Chine, un détail de l'histoire qui n'est vraiment pas très connu

et c'est bien de voir que Picquier va continuer de la traduire, j'avais noté déjà son livre en anglais... je vais voir avec lequel je vais continuer, comme je l'ai dit, envie de la retrouver dans d'autres livres

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chi Zijian [Chine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chi Zijian [Chine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les JO en Chine
» Paniers vapeur aux crevettes ( Chine)
» Finir son assiette en Chine
» La Chine
» Chine et économie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: