Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Molly Keane

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Molly Keane   Dim 24 Mar 2013 - 10:12


1904 - 1996

Élevée dans une grande demeure isolée de la campagne irlandaise, dans le comté de Kildane, entourée, comme il se doit, de gouvernantes qui suppléaient des parents absents, Molly Keane était destinée à devenir la digne représentante d'une espèce en voie de disparition : l'aristocratie terrienne encore fortunée. « On attendait de moi que je remplisse mon rôle de jeune fille de la maison, prenne soin des vases de fleurs et m'estime heureuse de chasser à courre trois fois par semaine. » Seuls les hommes avaient de l'importance. Certes, elle désirait leur plaire et, certes, elle aimait la chasse (elle écrivit même un traité sur la chasse au renard qui lui valut une certaine notoriété dans son comté), mais elle aimait plus encore la liberté. La révolte – ou plutôt l'insoumission et le ressentiment – est, avec l'ironie, la force qui sous-tend ses livres. Elle commença donc d'écrire, en secret, de petits romans d'amour « prenant pour cadre la chasse au renard » ; puis elle les publia, en secret toujours, sous le pseudonyme de M. J. Farrell, dont nul n'aurait pu dire quel sexe il recouvrait. Devoted Ladies (1934, Chassés-Croisés), qui décrit les affrontements impitoyables d'un couple de lesbiennes, The Rising Tide (1937, Et la vague les emporta...), au titre symbolique, ou encore Two Days in Aragon (1941, Les Renards de pierre) surprirent et amusèrent le public. Ses livres eurent du succès, et ses pièces plus encore, qui, dans les années 1930, furent mises en scène à Londres par John Gielguld. Cependant, sa vie officielle restait conforme aux lois de son milieu : Molly Keane avait épousé un gentleman-farmer avec lequel elle vivait heureuse, et elle élevait à la campagne ses deux enfants. Pendant ses heures cachées, elle décrivait les vices d'une société en plein déclin. Ses modèles étaient Jane Austen et Evelyn Waugh. « Je suis une grande observatrice. C'est en observant les gens et leurs manières que j'écris. » Puis son mari mourut, l'argent se fit rare, et Molly Keane, accablée par le malheur, cessa d'écrire.
En 1981 Good Behaviour était publié sous son propre nom. Le manuscrit qui attendait dans un tiroir pendant de longues années, a été donné à une visiteuse, l’actrice Peggy Ashcroft qui a encouragé Keane de le publier. Le roman a eu de bons commentaires et se trouvait sur la short list du Man Booker Prize.
source


Bibliographie

1984 Chassés-Croisés,
1985 Et la vague les emporta...,
1996 Un beau mariage,
1985 Les Renards de pierre,
1983 Les Saint Charles,
1984 La Revenante,
1989 Amours sans retour,
2000 L’amour sans larmes
2012 Fragiles serments,

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Molly Keane   Dim 24 Mar 2013 - 10:13


Un beau mariage
Citation :
Quatrième de couverture
Le domaine de Sorristown, en Irlande, pourrait être un paradis sur terre : les hommes y sont beaux, les femmes charmantes et vertueuses. Le temps s'écoule en douceur entre les parties de chasse, les conversations piquantes et les cocktails autour de la cheminée. Depuis onze générations, les Sorrier habitent Sorristown. Autrefois, les mâles de la lignée étaient militaires ; aujourd'hui, ils sont oisifs et heureux. Roguey et Jer Sorrier ont une sœur : Maeve. Une fille douce, noble, épatante. Deux frères et une sœur qui sont un exemple d'entente familiale et s'aiment comme on ne peut que s'aimer quand on est irlandais, propriétaire terrien et amateur de thé. Un événement se prépare : Maeve doit épouser le Major Rowland Arthur Fountain, l'homme le plus populaire du comté de Westcommon. Quelle fête !

Désarroi de sentiments en Irlande de 1929.
Par moment on pourrait penser que ce n’est qu’un roman à l’eau de rose, mais avec l’écriture de Molly Keane, le côté 'mièvre' prend de l’ampleur et on passe un bon moment autour du feu avec une tasse de thé en main. Oui, il ne faut surtout pas oublier ce fameux thé de cinq heures qu’il fait si bon de retrouver dans un livre anglo-saxon.
Par moment j’ai pensé à Vita Sackville-West, peut-être un peu moins ‘sarcastique’, mais pas sans oublier le côté ‘cruel’.
Bonne découverte d’une auteure dont j’ai envie de retrouver la plume lors d’autre envies de lecture reposante.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Molly Keane   Dim 24 Mar 2013 - 10:32

Je connais ce nom et c'est vrai que je pensais plus à des romans à l'eau de rose, les titres ne sont pas très engageants. Mais ton com me donne quand même envie d'essayer. Ca pourrait le faire pour un dimanche tout froid tout brouillé Very Happy

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Molly Keane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Molly Keane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mauthyse's family !
» Molly ? L'amour est un sport, surtout quand l'un des deux ne veut pas !
» Votre canon de beauté
» Molly ? Il faut couvrir ses arrières dès que possible
» molly ? molette mimolette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature irlandaise-
Sauter vers: